BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle

Benoît Théry Contributeur
13 novembre 2019 à 11h45
0
BMW
© IStock Studio / Shutterstock.com

BMW a annoncé le 8 novembre le lancement de son programme de recharge bidirectionnelle BCM (pour Bidirectional Charging Management). La conception de nouveaux véhicules s'apprête à débuter, avec l'objectif de fournir, d'ici 2021,50 exemplaires de son i3 électrique équipés de cette technologie.

À terme, ce programme doit permettre une meilleure gestion des pics de consommation liés aux véhicules électriques.

Au secours des réseaux d'électricité nationaux

La recharge bidirectionnelle fait partie des pistes envisagées par les pouvoirs publics et les constructeurs automobiles pour faire face à la surconsommation des véhicules électriques. Ces voitures sont de plus en plus répandues : en France, un baromètre publié le mois dernier fait état de 200 000 véhicules électriques en circulation, et une hausse de 37 % sur un an. L'objectif d'un million de véhicules en circulation a été fixé pour 2022.

Lorsque les propriétaires de tous ces véhicules les branchent simultanément pour les recharger, on assiste à un pic de consommation auquel le réseau risque de ne pas pouvoir faire face. En général, ce pic se produit entre 19 et 20 heures.


La charge bidirectionnelle est une charge réversible : les batteries de voitures équipées de cette technologie peuvent injecter de l'énergie dans le réseau électrique. Selon leurs besoins et la charge dont elles disposent, elles viennent au secours de la production nationale. Outre BMW, c'est un système déjà mis à l'essai par Renault sur sa ZOE. Nissan a également signé un partenariat avec EDF en septembre dernier pour le développement de cette « recharge intelligente ».

Des tests jusqu'en 2024

Dans son communiqué de presse, BMW déclare : « En adoptant une approche holistique, les partenaires interdisciplinaires du projet visent à relier pour la première fois véhicules, infrastructures de charge et réseaux électriques, afin de faciliter une utilisation la plus large possible des énergies renouvelables tout en augmentant la fiabilité de l'alimentation ». 50 BMW i3 électriques à charge bidirectionnelle doivent être produites d'ici 2021. Ensuite, et jusqu'en 2024, les véhicules seront testés dans des conditions réelles en Allemagne, avec la participation du ministère fédéral des affaires économiques et de l'énergie, et celle du centre aérospatial allemand.

La mise au point des véhicules fera également intervenir d'autres acteurs. BMW est à la tête d'un consortium regroupant divers instituts de recherche allemands ainsi que TenneT, l'un des principaux fournisseurs et gestionnaire d'électricité en Allemagne et aux Pays-Bas.


Parallèlement au programme BCM développé en Allemagne, BMW est déjà impliquée dans un projet similaire de l'autre côté de l'Atlantique. En Californie, le constructeur développe une flotte de 300 véhicules électriques utilisant cette technologie. Les enseignements tirés des tests réalisés aux États-Unis pourraient être utilisés dans le programme allemand.

Source : Electric Cars Report
51 réponses
19 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top