Les grosses pannes électriques en Chine affectent... le Bitcoin

19 avril 2021 à 09h20
29
Bitcoin

Le taux de hachage du Bitcoin a connu une forte baisse suite à des coupures d'électricité dans une région chinoise stratégique pour le minage de la crypto-monnaie.

Un accident majeur, survenu dans une mine de charbon de la région du nord-ouest chinois du Xinjiang a provoqué d'importantes pannes et coupures d'électricité dans la zone. Avec conséquences directes sur le Bitcoin.

Le taux de hachage s'écroule

D'importantes fermes de minage établies en Chine se sont retrouvées sans courant pour poursuivre leur activité. Et sans elles, on a très rapidement constaté que le taux de hachage s'est écroulé sur les plateformes crypto .

En 24 heures, le taux de hachage a chuté de 20 % sur Binance Pool, de 24,5 % sur Antpool, de 18,9 % sur BTC.com et de 33% sur Poolin.

Pour rappel, le taux de hachage quantifie la vitesse à laquelle un réseau est capable de calculer une fonction de hachage. La résolution d'une multitude de ces fonctions est nécessaire pour sécuriser les échanges et les enregistrer dans le registre de la blockchain . Plus de mineurs sont disponibles, plus le taux de hachage est élevé, plus le réseau est en mesure de résoudre les opérations.

La Chine, principal acteur du hachage de Bitcoin

Les chiffres cités plus haut confirment les rapports selon lesquels la Chine est de très loin le pays qui participe le plus aux opérations de minage de Bitcoin. Les régions de Xinjiang et de Sichuan seraient notamment les terres d'accueil de gigantesques fermes de minage.

Le rôle important joué par la Chine soulève d'ailleurs des craintes quant à la centralisation des activités de hachage du réseau Bitcoin.

La valeur du bitcoin s'est écroulée au cours de ces derniers jours. Elle avait dépassé les 64 000 dollars le 14 avril, pour retomber autour des 55 000 dollars le 18 avril.

Diversifier un portefeuille de valeurs permet de diluer le risque en cas de chute brutale du cours d’un actif. Retrouvez ici quelques conseils pour mieux gérer les risques si vous vous lancez dans le trading de cryptos.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
14
UncleJul
Mdr, on va encore aller de surprises en surprises avec ce bitcoin.
trollkien
La chine mine à fond, non seulement sur son territoire, mais aussi dans certains pays (dont le moyen orient) ou elle peut accéder à de l’électricité apacher.
Kratof_Muller
Tres bien … Ca remonte doucement, une petite correction qui sierra au trading par positionnement.
Maspriborintorg
La fourniture d’électricité est insuffisante en Chine. Mon entreprise chimique avait ouvert un centre de production à Guensu mais a abandonné après quelques mois car la distribution de l’électricité était rationnée dans les zones industrielles à 3 jours par semaine, or les processus de synthèse chimique ont un cycle de plus de 24h et ne peuvent pas être interrompus. La production se fait donc uniquement en Suisse 24h/24 et 7j/7.
Nmut
C’est doublement affolant. Comme on le pensait, le minage utilise en majeur partie de l’électricité très sale, mais en plus on a confirmation que la Chine tient une grosse partie de la puissance de minage, donc si l’état chinois le veut, il peut prendre le contrôle du Bitcoin…
lefranstalige
Si le hashrate, la puissance de calcul dédiée à la sécurisation du réseau Bitcoin, diminue fortement comme dans ce cas-ci, la difficulté de minage s’adapte de façon à ce que la validation des blocks continue comme prévu… c’est tout. C’est prévu depuis le début.
lefranstalige
Je crois qu’il y a beaucoup de fantasmes dans ce qui est écrit ici.<br /> Les études ont tendances à montrer qu’il y a beaucoup d’énergies renouvelables utilisées dans le minage car c’est moins chères que les énergies fossiles voire même l’énergie nucléaire.<br /> Quant à l’emprise chinoise, oui, il y a beaucoup de mineurs en Chine mais ça ne signifie pas qu’il soit possible de faire une attaque Sybil en contrôlant plus de 50% du Hashrate total. Même si l’état chinois contrôlait plus de 50% du hashrate total, une attack sybil serait extrêmement couteuse sans garantie de succès.
pecore
Mais noooon voyons, le bitcoin n’est pas du tout énergivore, tout ça ce ne sont que des mensonges pas vrais créés de toutes pièces par les banques et les états qui ont peur de perdre leur monopole. Tous les cryptogroupies le disent alors ça doit être vrai.<br /> Reporterre, le quotidien de l'écologie<br /> Le bitcoin, monnaie virtuelle mais gouffre environnemental réel<br /> Virtuel, le bitcoin ? La célèbre cryptomonnaie repose sur le travail de quantités extravagantes d’ordinateurs, regroupés parfois en mégafermes de « minage ». Bref, la production de bitcoins est dépendante d’infrastructures matérielles et énergétiques...<br /> Journal du Coin – 16 Feb 21<br /> Le Crypto Chernobyl : un développeur écolo alerte sur la fin des temps à...<br /> Bitcoin est un désastre environnemental, d'après le blogueur Stephen Diehl. Un avis un tantinet exagéré, diront certains.<br />
SlowPulseBoy
«&nbsp;Les études ont tendances à montrer qu’il y a beaucoup d’énergies renouvelables utilisées dans le minage car c’est moins chères que les énergies fossiles voire même l’énergie nucléaire&nbsp;»<br /> bein voyons…
cirdan
«&nbsp;Un accident majeur, survenu dans une mine de charbon de la région du nord-ouest chinois du Xinjiang a provoqué d’importantes pannes et coupures d’électricité dans la zone. Avec conséquences directes sur le Bitcoin.&nbsp;»<br /> Ah, mince, quand le charbon tousse, c’est le bitcoin qui s’enrhume. Heureusement, la fameuse neutralité carbone arrive à grands pas
nicgrover
La Chine dominera le monde, commerce, virus, minage… Et fera tout pour imposer son système totalitaire…<br /> Et le dicton populaire bien connu le dit «&nbsp;Quand les nippons arrivent, la Chine se dresse&nbsp;»…
lefranstalige
Aucun souci pour Bitcoin. La difficulté de minage s’adapte automatiquement et tout reprend comme avant.
lefranstalige
Bitcoin est énergivore. Personne ne dit le contraire. Mais ce n’est pas pour ça que l’énergie utilisée est gaspillée. Tu estimes que oui alors que j’estime que non. Si Bitcoin s’effondre, c’est que l’énergie consommée n’apporte pas de valeur. Mais il semble que ce soit le contraire.
philouze
«&nbsp;Les études ont tendances à montrer qu’il y a beaucoup d’énergies renouvelables utilisées dans le minage car c’est moins chères que les énergies fossiles voire même l’énergie nucléaire.&nbsp;»<br /> C’est faux, pas les études, des articles bidons d’endiguement des info issues des études, des vraies celles-ci, qui dénoncent l’incroyable gabegie d’énergie et de co2 du Bitcoin.<br /> On a eu un florilège d’affirmations non sourcées sur l’incroyable vertitude du bitcoin qui ne résistent pas deux secondes à l’analyse. Ne serais-ce que par la conso folle (en centaines de TWh/an) qu’aucun pays et surtout pas la chine, ne dispose à coût suffisament bas.<br /> Et entre nous, si on en disposait, ce serait un scandale d’en passer une fraction majoritaire dans un pur outil spéculatif, sachant que nous n’avons pas besoin de POW et donc d’énergie pour générer des cryptos fiables.<br /> Et effectivement les coupures chinoises montrent à quel point on est sino/carbono dépendant sur la POW.
SlowPulseBoy
J’attends impatiemment de savoir comment le bitcoin va nous aider en ces temps de pénuries de ressources (à commencer par l’énergie), de dérèglement climatique, de pandémie, et autres joyeusetés qui nous attendent. Certes les crypto sont pour l’instant un formidable outil spéculatif qui à coup sûr en enrichissent pas mal (aux dépends des autres). Mais j’ai du mal à imaginer les voir servir dans mon assiette le jour où on sera tous dans la panade.
pecore
J’aimerai bien que quelqu’un fasse un comparatif de tout ce qu’il serait possible de faire avec l’énergie que consomme le bitcoin et qu’on dise ensuite que ça vaut la peine. Raisonner comme cela revient à considérer que l’énergie existe en quantité illimitée, ce qui n’est pas le cas et que le réchauffement qui est en train de tuer notre planète n’est qu’un phantasme, ce qui n’est pas le cas non plus. Je crois plutôt que c’est là que nos deux avis et nos deux modes de pensée diffèrent.
lefranstalige
Si on faisait ça avec le porno, on pourrait peut-être sauver le monde.<br /> La solution, c’est quoi, interdire certains usages de l’électricité? Si oui, qui décide? Et on va jusqu’où dans ce qu’on a le droit de faire ou non?<br /> Faut faire gaffe à ce genre de demande car le régime autoritaire n’est pas loin.
philouze
"Bitcoin est énergivore. Personne ne dit le contraire. Mais ce n’est pas pour ça que l’énergie utilisée est gaspillée. Tu estimes que oui alors que j’estime que non. "<br /> la vérité n’est pas une opinion comme une autre ni une estimation.<br /> Nous n’avons même pas besoin d’en revenir au fond (les gentils cryptos de l’avenir contre le méchant système capitaliste)<br /> La totalité des usages du Bitcoin peut être accompli par des cryptos ne nécessitant, rapporté au Coin ou à la trasacation, virtuellement AUCUN co2 et aucune ou presque, ressource supplémentaire.<br /> Partant de ce postulat, on ne poursuit le BTC que parce que c’est le plus spéculatif, le premier, et celui qui a eu la plus grosse capi. C’est aussi que les mineurs ont ceux qui ont le plus à perdre au fait de changer de Proof. (et oui, le gros défaut des autres cryptos c’est que tout le monde peut vraiment miner, ça ne présente d’ailleurs plus d’intérêt)<br /> Partant de ce constat, oui, l’énergie est gaspillée, ce n’est pas une «&nbsp;estimation&nbsp;» c’est un fait.
lefranstalige
philouze:<br /> La totalité des usages du Bitcoin peut être accompli par des cryptos ne nécessitant, rapporté au Coin ou à la trasacation, virtuellement AUCUN co2 et aucune ou presque, ressource supplémentaire.<br /> Si tu fais référence au ProofOfStake, ce n’est plus une validation mathématique mais une délégation d’autorité =&gt; non merci, je préfère le POW.<br /> Si tu fais références à des cryptos comme Ripple (lol), je ne vais même pas rentrer dans le débat car il faudrait reprendre les bases et je n’ai pas le temps pour ça.
nicgrover
Ce n’est pas en utilisant un argument extrême que l’on accroit sa crédibilité…<br /> Il est vrai aussi qu’il n’y a que la disparition du porno (à votre avis) qui serait susceptible de sauver le monde…<br /> Le porno est un commerce tout comme le cinéma et la musique. Le Bitcoin n’est qu’un moyen de spéculer pour se faire du fric et rien d’autre, le tout réservé à ceux qui en ont déjà les moyens… Ce n’est pas le petit mineur avec son PC qui risque de s’enrichir.<br /> Mais la domination chinoise dans ce secteur est fortement dangereuse et à craindre…
MCool
de toute façon c’est un gâchis monstrueux… vivement que tout ce système s’écroule sur lui même…en plus dès que les chinois sont sur le coup, les arnaques se multiplient… encore un piège pour les naifs qui vont se lancer maintenant…les quelques profits a faire étaient a faire l’an dernier mais c’est totalement terminé… ! maintenant vous ne risquez que de perdre vos sous… faites le test …ceux qui jouent encore… faites vous payer vos gains pour voir… ouaaaaaah la grosse surprise !!!
lefranstalige
nicgrover:<br /> Le Bitcoin n’est qu’un moyen de spéculer pour se faire du fric et rien d’autre, le tout réservé à ceux qui en ont déjà les moyens<br /> Bitcoin est accessible à partir de 10euros. A toi de voir comment tu veux dépenser ton argent. Si tu as de l’argent pour un apéro ou des clopes, tu as les moyens pour Bitcoin. C’est juste que tu préfères dépenser plutôt que d’investir. C’est un choix et je ne juge pas.<br /> Tu y vois qu’un véhicule pour spéculer qui est surement le cas aujourd’hui alors que j’y vois une infrastructure extraordinaire pour demain… on verra bien ce que ça donnera. Je me trompe peut-être.
Blackalf
Mais le truc, c’est que tu travailles dans la finance, il est donc normal que tu vois les cryptomonnaies de ton point de vue, tout comme celui qui bosse par exemple dans l’informatique considère certainement qu’il exerce le métier le plus primordial qui soit.<br /> Mais je reste persuadé que l’immense majorité des gens n’en auront jamais rien à faire des cryptomonnaies…et en fait, nombre de tes démonstrations ne font que le prouver : c’est trop compliqué, les gens ont déjà assez de stress et de soucis divers à gérer au quotidien sans en plus vouloir s’en ajouter.
Nmut
lefranstalige:<br /> Les études ont tendances à montrer qu’il y a beaucoup d’énergies renouvelables utilisées dans le minage car c’est moins chères que les énergies fossiles voire même l’énergie nucléaire.<br /> Tu as des liens?<br /> De toute façon, tu peux admettre que même si c’est majoritairement des énergies relativement propres qui sont utilisées, l’utilisation de cette énergie sur autre chose pour permettre de réduire la part carbonée serait une bonne chose, non?<br /> lefranstalige:<br /> Quant à l’emprise chinoise, oui, il y a beaucoup de mineurs en Chine mais ça ne signifie pas qu’il soit possible de faire une attaque Sybil en contrôlant plus de 50% du Hashrate total. Même si l’état chinois contrôlait plus de 50% du hashrate total, une attack sybil serait extrêmement couteuse sans garantie de succès.<br /> C’est plus un problème technique que de coût. Et une volonté politique en Chine peut être une levier suffisant pour une attaque 51% (XVG, ça te dit quelque chose?).
lefranstalige
Comme je vois l’évolution du truc, c’est que dans 10 ans (ou plus), on utilise le protocole Bitcoin sans le savoir au même titre qu’on utilise tous les protocoles SMTP ou TCI/IP tous les jours sans le savoir.<br /> Bitcoin est, aujourd’hui, beaucoup trop compliqué pour la très grande majorité des gens (y compris moi pour certaines fonctionnalités). Il y a encore un gros travail à faire sur l’UX mais on n’y est pas encore. Bitcoin n’est toujours pas en V1. Chaque chose en son temps, mais ça progresse bien. Le jour où l’infrastructure sera prête, des applications très intéressantes pourront être développées sur des initiatives off-chains.
nicgrover
Ah voilà des arguments foireux qui vont me convaincre. Moyens = apéro et clopes (ah on oublie les put…) !<br /> Tout le monde n’a pas les même valeurs et la même éducation (rapport au tutoiement car vous ne me connaissez pas et nous n’avons pas gardé les cochons ensemble).<br /> Je vous laisse à vos valeurs de bas étages et à votre spéculation à 10€. Et je ne souhaite jamais connaître cette «&nbsp;infrastructure extraordinaire de demain&nbsp;». Surtout si elle coûte l’avenir même de nos petits-enfants…
philouze
lefranstalige:<br /> Si tu fais référence au ProofOfStake, ce n’est plus une validation mathématique mais une délégation d’autorité =&gt; non merci, je préfère le POW.<br /> Ton «&nbsp;non merci&nbsp;» ne pèse pas lourd. La POS est démontrée aussi fiable voir plus fiable en POS liquide que la POW.<br /> là dessus elle amène une performance en vitesse comme en énergie sans aucune commune mesure.<br /> Soit tu as un argument incroyable et que le monde attend pour contredire ce que les types de Tezos, Cardano, IOTA etc avancent, soit tu joues l’insider mais pour l’instant tu amènes plus une attitude que des arguments.
lefranstalige
POS est une centralisation de la blockchain. De par sa nature, c’est une délégation d’autorité vers des validateurs élus ou validés. Si on utilise la lourdeur d’une blockchain pour une réserve de valeur, autant que ce soit réellement décentralisé.
pecore
Enfin une chose sur laquelle nous sommes d’accord, le terme «&nbsp;lourdeur&nbsp;» pour qualifier la blockchain. Ah non, nous sommes aussi d’accord que le bitcoin est énergivore et que ça ne va pas aller en s’améliorant. Du coup, en toute bonne fois, peut on vraiment dire que ce qu’apporte le bitcoin vaut tout ce qu’il coute et tout ce qu’il risque encore de couter à l’avenir ?<br /> Ne peut on pas reconnaitre que c’est une techno déjà vieille, qui a fait son temps, qui ne tient essentiellement que grâce au lobbying et à la capitalisation importante qui lui est associée mais c’est tout.<br /> Je comprend qu’on puisse être fan de quelque chose surtout lorsque l’idée de base est aussi novatrice et prometteuse mais là le génie s’est échappé de la lampe et il est temps de l’y remettre, définitivement.
philouze
clairement… non.<br /> c’est aussi logique que de dire «&nbsp;POW est une centralisation de la blockchain, la preuve : une poignée de mineurs se partagent 80 à 90% du minage&nbsp;»<br /> la POS C’est même plutôt tout le contraire : toute personne possédant «&nbsp;suffisamment&nbsp;» de cryptos pour avoir gros à perdre peut (ou doit suivant les protocoles) partager l’effort.<br /> Les validateurs se surveillent les uns les autres, le premier qui détecte une erreur se partage les gains du tricheur.<br /> Une fois une masse critique atteinte il est impossible de corrompre 100% des validateurs du travail de hash du mineur élu, et qui change à chaque tour.<br /> Pire, avec la POSL liquide, chaque rôle peut déléguer une partie de son boulot et de ses gains à des sous-opérateurs, du coup les possibilités d’identification et de corruption deviennent inférieur à celle des doubles écritures POW.<br /> C’est fondamentalement décentralisé : tout le monde peut se proposer, tout le monde se surveille, tout le monde peut balancer un tricheur, et la majorité ne se connaissent pas et ne peuvent donc s’entendre.<br /> Alors que le mining est de plus en plus concentré (en chine au passage)
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Crypto wallet : Facebook s'apprête à lancer son portefeuille Novi
Bitcoin : la cryptomonnaie dépasse les 66 000 dollars pour son arrivée à Wall Street
CryptoEats, le UberEats payable en crypto, s'évapore avec près de 500 000 dollars
Tesla a réalisé 1 milliard de dollars de bénéfices rien qu'avec des investissements en bitcoins
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Botnet MyKings : 24,7 millions de dollars et 3 ans plus tard, il est toujours là
Le Bitcoin propulsé à plus de 60 000 $ en raison de l'arrivée imminente d'un premier ETF, voici ce que l'on sait
Sécurité : quelles sont les attaques les plus rentables pour les pirates, comment s'en protéger ?
Une clinique britannique soigne les addicts aux crypto-monnaies
Haut de page