Mobile DJ MP3 d’Hercules : le mix à portée de main ?

23 août 2007 à 13h39
0

Zoom sur une fonctionnalité : l'automix

S'il est une fonction que nous devions mettre en avant lors de ce test, c'est celle de l'automix. Quel en est le principe ? Pour résumer, ce bouton (que vous pouvez trouver à la fois sur la console et dans l'interface logicielle) permet d'effectuer automatiquement des transitions entre les morceaux de votre choix sans aucune action de votre part.

Quelles devraient être les opérations successives à suivre pour réaliser une belle transition ? Tout d'abord, choisir des morceaux dont les rythmes sont proches, ou mieux encore avec une évolution précise dans le nombre de BPM : peu élevé au début, puis croissant, puis décroissant, suivi d'une nouvelle montée du rythme, par exemple. Placer vos morceaux dans cet ordre précis. Deux remarques à ce niveau : quoi que vous fassiez, cette étape est nécessaire et demande également l'analyse du nombre de BPM avant d'établir sa liste définitive. C'est le travail en amont à effectuer avant de pouvoir passer au mix en lui-même.

Puis intervient alors l'automix : si vous avez judicieusement choisi vos morceaux et leur agencement, cette fonction va vous permettre de réaliser des transitions réellement convaincantes et aptes à faire danser les convives jusqu'au bout de la nuit ! En effet, l'enchainement des actions impliqué par l'activation de ce bouton peut rendre inaudible le passage entre un morceau et son suivant. Comment cela fonctionne-t-il ?
  • premièrement, tandis que le premier morceau est lu, un second se charge dans l'autre deck ;
  • quelques secondes avant la fin du premier titre (à vous de régler ce temps de transition dans la fenêtre de configuration), le second morceau va voir son Pitch (sa vitesse) modifié pour s'ajuster à celui du morceau qui se termine (le logiciel synchronise les deux chansons) ;
  • le fader (ou balance) entre les deux morceaux va, au même moment, passer progressivement d'un deck à l'autre ;
  • lorsque ce dernier parvient à l'une des extrémités (celle du deck dont le morceau débute), le pitch de la chanson correspondante commence alors une variation lente l'amenant à sa vitesse originale ;
  • à ce même moment, un nouveau morceau se charge dans le premier deck, et un nouveau cycle reprend.
Nous avons réalisé une vidéo sur cette opération pour vous montrer les effets de cette fonction sur l'interface logicielle (ici, le temps de transition est réglé à 10 secondes).



Cette fonction est vraiment efficace, et donne des résultats tout à fait étonnants si vos titres sont bien choisis. Quelques précautions à prendre toutefois afin d'utiliser correctement cette possibilité sans problème : une fois la fonction activée, la prise de contrôle par le logiciel est assez poussée (même si la fonction de sratch, par exemple, reste disponible). Prenez donc garde de ne pas contrarier par une action quelconque le bon fonctionnement de l'automix. De même, pensez à synchroniser la position du crossfader lors de la reprise de contrôle de l'appareil. Côté défaut, nous aurions aimé une remise à 0 du pitch synchronisé avec le réglage du fader, plutôt que de voir le pitch évolué seulement une fois la balance achevé. Cela aurait permis des transitions encore plus fluides, mais c'est un détail.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top