Offrez un logiciel à tout faire à vos photos

07 juin 2005 à 10h01
0

Au commencement était l'ordre

Rien de tel que le rappel de certains principes pour être sûrs de partir sur de bonnes bases et de bien se comprendre. Dans le cas qui nous intéresse, ces principes sont au nombre de trois : « je renomme », « je hiérarchise » et « je sauvegarde ».

Je renomme

Je renomme et je le fais de façon à ce que les noms de mes fichiers soient assez clairs pour conserver encore un sens après plusieurs mois. À l'intérieur d'un répertoire « Vacances » je peux ranger mes différents dossiers de photos de voyage dont je fais précéder la date d'un terme descriptif : « Madrid-2004-07 », « Pérou-2003-09 » etc. À l'intérieur de ces dossiers, je peux garder les intitulés types de l'appareil, l'idéal étant tout de même de leur adjoindre un terme descriptif. À la main, l'entreprise relève du parcours du combattant ; heureusement, de nombreux petits utilitaires gratuits permettent de le faire par série. Les fichiers ainsi renommés seront plus évocateurs (Matchupitchu001.jpg, Matchupitchu002.jpg) lors des échanges (envoi par mail par exemple) et pourront plus aisément être retrouvés lors d'une recherche.

Je hiérarchise

La base d'une bonne gestion consiste à organiser vos dossiers en cascade en utilisant un nombre restreint de niveaux : deux ou trois par exemple. Le répertoire « Images » de l'Explorateur se prête parfaitement à l'exercice. Une organisation qui fera l'unanimité consiste à créer un dossier « Année » à la base de ce répertoire. Ensuite, selon que vous préfériez un classement thématique, chronologique ou par type d'usage (web, impression...) vous pouvez - par exemple - organiser vos fichiers de l'une ou l'autre de ces façons.

Par usage :
Commencez par nommer vos dossiers en respectant le format aaaa-mm-jj-descriptif (ex : 2004-12-25-noel). Créez ensuite autant de sous-dossiers que d'usages que vous avez. Cela peut donner lieu à un découpage comme celui-ci :
> Fichiers natifs (RAW, TIFF ou JPEG tels qu'ils sortent de l'appareil)
> Sélection (vos meilleures photos retouchées, en résolution maximale pour les impressions)
> Web (photos retouchées, redimensionnées en 800 x 600 avec ajout de cadre et de copyright par exemple)
> Diaporama (photos redimensionnées en 1200 x 900 pour une visualisation plus rapide).

00132365-photo-arborescence-1.jpg

Par thématique :
Créez un répertoire par thème (macro, famille/amis, artistique, etc.). Organisez ensuite vos fichiers en sous thèmes puis par types de fichiers si vous en avez l'usage. Cela donne par exemple :
Thème « Famille/amis »
> mois-événement (ex. 01-mariage-cécile-andré)
» types de fichier (raw/tiff/jpeg)

00132366-photo-arborescence-2.jpg

Par chronologie :
Toujours sur cette base d'un dossier par année, classez vos dossiers en respectant le format jj-mois-descriptif (ex : 25-12-noel).

00132368-photo-arborescence-3.jpg

La recherche peut alors se faire à la fois sur la base du nom et de la date.

Je sauvegarde

Une fois une solide organisation des fichiers adoptée, il reste à les protéger du fragile support informatique qui les héberge et de les prémunir contre l'incident le plus dramatique en la matière : celui d'un plantage général avec impossibilité de récupérer les données. La sauvegarde des fichiers dépend donc de la pérennité du support qui les accueille, ce qui donne par ordre croissant : CD, DVD et disque dur. Une bonne habitude peut consister à graver un CD tous les 600 Mo de données puis de réaliser une copie sur DVD finalisé dès que l'on a 7 CD. Deux précautions valant mieux qu'une, ces CD et DVD peuvent être doublés, l'un étant destiné à la consultation, l'autre au strict archivage. Fin du fin (ou trois précautions valant mieux que deux ?), vous pouvez compléter ces mesures par une sauvegarde sur disque dur externe. Une fois vos précieux fichiers mis à l'abri, pensez à faire le ménage sur le disque dur afin de libérer de l'espace pour vos applications et les photos à venir.

L'impression de planches contacts facilitera le repérage des photos dans les CD d'archives. Rien ne vous oblige à conserver ces planches-contacts (qui en plus d'une miniature peuvent comporter le nom du fichier et une date voire un ou plusieurs descripteurs) pliées en quatre dans la pochette du CD. Vous en tirerez un bien meilleur parti en les rangeant dans un classeur qui vous permettra de les parcourir aisément, en ayant au préalable pris soin de faire figurer en en-tête de chacune la référence au CD correspondant. Enfin, sachez que le moyen de conservation le plus sûr est encore de réaliser des tirages de qualité (de toutes ou plus raisonnablement uniquement de ses meilleures photos) : il vous suffira alors de les scanner en cas de perte des originaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top