Torrent : l'un des plus grands réseaux de piratage au monde a été perquisitionné

28 août 2020 à 10h29
46

Europol annonce dans un communiqué que trois membres de l'un des plus grands réseaux de piratage au monde, « Sparks Group », ont été arrêté dans le cadre d'une enquête internationale menée par 18 pays.

Les membres de Sparks Group sont accusés d'avoir récupéré frauduleusement des œuvres cinématographiques physiques (DVD, Blu-Ray…) avant de supprimer les protections liées au droit d'auteur. Ils publiaient ensuite des copies en ligne, en particulier sur les sites de torrents.

Séisme dans le monde du torrent

Selon le communiqué d'Europol, l'enquête qui a mené à ces arrestations a démarré en 2016. 18 pays - dont la France, l'Allemagne, les Etats-Unis ou la Suisse - se sont impliqués dans celle-ci.

Ce « réseau criminel » serait « responsable du piratage de films et de
l'hébergement de contenu numérique illégal dans le monde entier
 », affirme Interpol, qui souligne également que 60 serveurs ont été démantelés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.

Trois personnes ont été arrêtées : George Bridi, 50 ans, résidant au Royaume-Uni, Jonathan Correa, 36 ans, dont le lieu de résidence n'est pas précisé et Umar Ahmad, 39 ans, résidant en Norvège et dit « Artist » . Selon Europol , ces trois hommes étaient les têtes pensantes de Sparks Group, établi comme l'un des plus importants réseau de piratage au monde.

D'après des sources du site Torrent Freak , ce coup de filet a causé un « séisme » dans le monde du torrent, poussant les membres de « The
Scene », surnom donné à une poignée de groupes de pirates à l'image de Sparks Group, à se cacher davantage.

Un mode opératoire bien rodé

Europol affirme que les activités de Sparks Group suivaient un mode opératoire bien précis. Les membres du groupe obtenaient « frauduleusement » des films, en falsifiant des documents et en se faisant passer pour des détaillants de DVD.

Une fois les produits reçus, les pirates « rippaient » le contenu pour briser les protections liés au droit d'auteur, avant de reproduire et encoder le contenu en version numérique. Celui-ci était ensuite mis en ligne sur des sites de streaming et de torrent.

Le membres de Sparks Group sont soupçonnés d'avoir piraté des centaines de films, notamment l'essentiel des grosses productions américaines, au cours de ces dernières années. Les partenaires d'Europol accusent le groupe d'avoir causé des « millions de dollars » de pertes
financières au marché du cinéma.

Source : TechRadar

Modifié le 28/08/2020 à 10h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
46
33
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Samsung : la fonction pour retrouver votre téléphone fonctionne désormais avec des appareils hors-ligne
Apple bloque une mise à jour de Facebook sur iOS dénonçant la taxe de 30% imposée par la Pomme
Steam va mieux filtrer le chat et vous permettre de personnaliser des filtres
VW annonce l'ouverture des précommandes de l'ID.4 en septembre et en montre des esquisses
La smart TV Philips 50
La Lucid Air a une batterie plus petite que prévu pour ses 800 km d'autonomie
Des comptes Fortnite volés à hauteur d'un milliard de dollars
NVIDIA : l'alimentation 12 broches des cartes Ampère se détaille en photos
Pour la rentrée, l'offre CyberGhost VPN tombe à 2,75€/mois (-77%)
La CNIL juge contraires au RGPD les badgeuses photo de plusieurs employeurs
Haut de page