Bientôt une application mobile pour payer en crypto-monnaie dans des magasins physiques

Bastien Contreras Contributeur
16 mai 2019 à 13h24
0
Spedn Flexa cryptomonnaie
© Flexa

La startup américaine Flexa annonce le lancement de son application mobile, Spedn. Celle-ci permet de régler directement des achats effectués en boutique au moyen de crypto-monnaies. Y aura-t-il suffisamment de consommateurs intéressés ?

Pourra-t-on bientôt payer ses courses en bitcoin ? C'est le pari d'une startup new-yorkaise, Flexa, qui lance son application mobile Spedn sur l'App Store (la version Android arrivera plus tard).

4 crypto-monnaies acceptées

Son principe se veut simple, pour les commerçants comme pour les clients. Pour régler leurs achats, ces derniers n'ont qu'à présenter en caisse leur smartphone, sur lequel s'affiche un code-barres. Il suffit alors de le scanner et le consommateur est automatiquement prélevé de la somme nécessaire, via son portefeuille de crypto-monnaies. Quatre sont pour l'heure prises en charge par l'application : le bitcoin, l'ethereum, le bitcoin cash et le dollar gemini.

Du côté du magasin, aucun matériel supplémentaire n'est requis. Seule une configuration des lecteurs de code-barres est nécessaire. Par ailleurs, si la boutique n'accepte pas le paiement en monnaie virtuelle, l'application effectuera automatiquement la conversion en argent, afin de permettre la transaction.

Si Flexa n'a pas communiqué la liste de ses partenaires, plusieurs enseignes américaines se seraient déjà positionnées, parmi lesquelles des marques reconnues. On retrouverait en effet des acteurs tels que les supermarchés bio Whole Foods Market, les boutiques de jeux vidéo GameStop, ou encore la chaîne de cafés Starbucks.

Les crypto-monnaies sont-elles adaptées à des achats quotidiens ?

Mais y a-t-il vraiment un marché ? Si les commerçants ont pu être convaincus par des frais de transaction inférieurs à ceux des cartes bancaires, qu'en est-il des consommateurs ?

Il semblerait que l'acquisition de crypto-monnaies serve généralement d'investissement, avec l'objectif de faire fructifier la mise de départ. En somme, cela peut faire office de dispositif d'épargne. Et souhaiterait-on payer son café avec son livret A ? Rien n'est moins sûr. Mais cette perception vient peut-être justement du fait qu'il est aujourd'hui difficile de régler des achats avec une monnaie virtuelle.

Néanmoins, un autre facteur est à prendre en considération : la volatilité des crypto-monnaies. Elle implique qu'en payant de cette façon, le montant déboursé pourra fluctuer en fonction du cours de la devise. Est-on prêt à intégrer cet aspect au moment de faire ses courses ? Les futurs résultats de l'application Spedn apporteront certainement quelques éléments de réponse.

Source : TechSpot
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
L’atterrisseur Vikram a été retrouvé détruit sur la surface lunaire

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top