Bientôt une application mobile pour payer en crypto-monnaie dans des magasins physiques

le 16 mai 2019 à 13h24
0
Spedn Flexa cryptomonnaie
© Flexa

La startup américaine Flexa annonce le lancement de son application mobile, Spedn. Celle-ci permet de régler directement des achats effectués en boutique au moyen de crypto-monnaies. Y aura-t-il suffisamment de consommateurs intéressés ?

Pourra-t-on bientôt payer ses courses en bitcoin ? C'est le pari d'une startup new-yorkaise, Flexa, qui lance son application mobile Spedn sur l'App Store (la version Android arrivera plus tard).

4 crypto-monnaies acceptées


Son principe se veut simple, pour les commerçants comme pour les clients. Pour régler leurs achats, ces derniers n'ont qu'à présenter en caisse leur smartphone, sur lequel s'affiche un code-barres. Il suffit alors de le scanner et le consommateur est automatiquement prélevé de la somme nécessaire, via son portefeuille de crypto-monnaies. Quatre sont pour l'heure prises en charge par l'application : le bitcoin, l'ethereum, le bitcoin cash et le dollar gemini.

Du côté du magasin, aucun matériel supplémentaire n'est requis. Seule une configuration des lecteurs de code-barres est nécessaire. Par ailleurs, si la boutique n'accepte pas le paiement en monnaie virtuelle, l'application effectuera automatiquement la conversion en argent, afin de permettre la transaction.

Si Flexa n'a pas communiqué la liste de ses partenaires, plusieurs enseignes américaines se seraient déjà positionnées, parmi lesquelles des marques reconnues. On retrouverait en effet des acteurs tels que les supermarchés bio Whole Foods Market, les boutiques de jeux vidéo GameStop, ou encore la chaîne de cafés Starbucks.

Les crypto-monnaies sont-elles adaptées à des achats quotidiens ?


Mais y a-t-il vraiment un marché ? Si les commerçants ont pu être convaincus par des frais de transaction inférieurs à ceux des cartes bancaires, qu'en est-il des consommateurs ?

Il semblerait que l'acquisition de crypto-monnaies serve généralement d'investissement, avec l'objectif de faire fructifier la mise de départ. En somme, cela peut faire office de dispositif d'épargne. Et souhaiterait-on payer son café avec son livret A ? Rien n'est moins sûr. Mais cette perception vient peut-être justement du fait qu'il est aujourd'hui difficile de régler des achats avec une monnaie virtuelle.

Néanmoins, un autre facteur est à prendre en considération : la volatilité des crypto-monnaies. Elle implique qu'en payant de cette façon, le montant déboursé pourra fluctuer en fonction du cours de la devise. Est-on prêt à intégrer cet aspect au moment de faire ses courses ? Les futurs résultats de l'application Spedn apporteront certainement quelques éléments de réponse.

Source : TechSpot
Mots-clés : Crypto-monnaie
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
scroll top