Les crypto-monnaies encore plus fragiles ? Un nouveau grand nom fait faillite !

Stéphane Ficca
Par Stéphane Ficca, Spécialiste hardware & gaming.
Publié le 22 janvier 2023 à 11h30
© Worldspectrum / Pexels
© Worldspectrum / Pexels

En grande difficulté depuis quelques mois, la plateforme Genesis annonce déposer le bilan.

Il s'agit d'un énième dommage collatéral produit par l'effondrement d'une autre plateforme de crypto-monnaie : FTX.

FTX entraîne Genesis dans sa chute

En fin d'année dernière, on assistait à l'effondrement de la plateforme FTX. Au total, les différents clients de FTX auraient perdu pas moins de 8 milliards de dollars de fonds, avec plus d'un million de « victimes » dans le monde. La chute de FTX a évidemment eu des répercussions notables, notamment auprès de la banque Silvergate Capital Corporation, et ce, malgré les dénégations de Samuel Bankman-Fried.

En effet, l'ancien patron de FTX, Samuel Bankman-Fried, jure encore et toujours, à qui veut bien le croire, qu'il n'a escroqué personne. Malheureusement, la chute de FTX continue de faire des victimes, la dernière en date étant la plateforme Genesis.

Genesis en plein « Land of Confusion »

En effet, c'est par le biais d'un communiqué de presse officiel que Genesis Global Holdco, avec ses filiales Genesis Global Capital LLC et Genesis Asia Pacific Pte, a confirmé auprès d’un tribunal de New York sa volonté d'être placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine.

En d'autres termes, Genesis annonce déposer le bilan, et va tenter de se restructurer. Lors de la chute de FTX, Genesis avait gelé les retraits de ses clients, la plateforme détenant environ 30 % de ses fonds chez FTX. Par ailleurs, Genesis est également en conflit avec la plateforme Gemini, fondée par les frères Winklevoss (les mêmes qui avaient poursuivi Mark Zuckerberg en justice il y a quelques années pour la création de Facebook).

« Bien que nous ayons fait des progrès significatifs en affinant nos plans d'affaires pour remédier aux problèmes de liquidité causés par les récents évènements extraordinaires dans notre secteur, y compris le défaut de paiement de Three Arrows Capital et la faillite de FTX, une restructuration judiciaire reste la solution la plus efficace pour préserver les actifs et créer le meilleur résultat possible pour toutes les parties prenantes de Genesis », a déclaré Derar Islim, PDG par intérim du groupe. Ce dernier loue également la patience de ses clients et promet de rechercher une solution équitable.

Une difficulté de plus donc pour la société Genesis, qui avait également prêté plus de 2 milliards de dollars au fonds Three Arrows Capital. L'été dernier, la plateforme avait été contrainte de licencier 20 % de son personnel, et encore 30 % tout récemment.

Source : The Verge

Stéphane Ficca
Par Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming

Fervent amateur de jeux vidéo et de high-tech, spécialisé en Mega Man 2 et autres joyeusetés vidéoludiques ancestrales.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Marc_Lupin

Parfait plus vite on sera débarrassé de toutes ces monnaies virtuelles mieux le monde se portera entre les cyberattaques traffics spéculations et toutes les m… qui en découlent et tant pis pour les « heureux » possesseurs les malins arrêteront les autres pleureront :-1:

Ren006

Tous les gros scandales de 2022 viennent de plateforme centralisées, bref exactement les mêmes pratiques mafieuses que dans la finance traditionnelle…
C’est justement pour luter contre ces pratiques que les crypto sont été créés

Than

Du coup, sur la même logique, il faut arrêter les monnaies réelles vu toutes les attaques, trafics, spéculations et toutes les m… qui en découlent ?

Parce que globalement, je pense pas me tromper de beaucoup en disant que l’immense majorité des actes criminels et autres délits sont en lien avec l’argent dans le Monde actuel.

Faut faire attention aux raccourcis qui s’appliquent déjà au système actuel…

(Je ne défends pas le monde des cryptos en particulier, mais y’a rien de défendable dans notre monde de l’argent « fiduciaire » et centralisé d’aujourd’hui non plus. C’est une illusion. Une illusion qui, comme toute illusion, fonctionne tant qu’il y a des gens pour suivre et accepter. Le jour où tout le monde refuse ton billet où tes chiffres sur ton compte en banque, ça n’a plus aucune valeur. Pas plus que tes crypto-coins quelconques.).

Ren006

Il suffit d’utiliser les crypto directement sans passer par des tiers… faire de la DeFi plutôt que passer par Binance…
Lors de ces crises les premiers créanciers remboursés sont les smart contact (ex. Aave), car il y a pas de coup de fil à passer à un politicien pour se faire renflouer

JeanFIZ

Ça me fait rire les commentaires anti Cryptos des gens qui ne savent pas de quoi ils causent.

JeanFIZ

DYOR but cherchez Silvio MICALO dans Wikipedia et rendez vous sur le site d’Algorand.

FizBuzle

Et moi ça me fait rire les gars qui après des années de plates-formes hackées ou les mecs ont vidé les coffres, de faillites et de scandales continue à dire mais si c’est génial c’est juste vous qui être trop c… pour comprendre le potentiel =)

Ren006

Ce qui me fait surtout rire c’est des commentaires sur des sujets que l’on ne connaît pas et ne comprend pas… je pensais que les gens intéressés par la technologie étaient curieux
Enfin cela relève surtout de la culture économique et financière extrêmement faible en France

JeanFIZ

Je suis crypto friendly.
Les arnaques il y en a partout.
Je ne suis pas pionnier. Le bitcoin coûte déjà 21000$. Mais il n’aura pas de limite.
Pour les fluctuations : oui. Ce sont des valeurs mobilières. Comme les actions en bourse. C’est purement spéculatif.
Mais les francais ont une piètre culture de l’investissement en bourse ou dans l’immobilier.
Dans d’autres pays qui ne sont pas biberonnes par l’état providence (aides sociales, aides au logement, allocations chômage, rembourssements santé, retraite par répartition …) ne savent pas ce que c’est d’avoir tout ça.
Dans d’autres pays on capitalise en bourse pour se constituer un capital retraite, il y a des pays où 90% / 100 % des habitants sont propriétaires de leurs logements, des pays européens ou Anglo saxons dans lesquels c’est marche ou creve.
Quand on entend les politiques LFI ou des syndicalistes qui disent que les actionnaires s’en foutent plein les fouilles au détriment des « pauvres » dans d’autres pays les actionnaires c’est monsieur et madame tout le monde.
En France on n’a pas la culture de l’investissement, de la bourse.
La cryptomonnaie est un terrain neuf qui va révolutionner la finance. Les premiers qui défrichent le terrain se feront beaucoup d’argent. Croyez moi.
La crypto ne disparaîtra pas. Comme l’internet ou le téléphone portable. Ce n’est que le début et la finance internationale est en pleine mutation.
N’en déplaise à ses détracteurs qui ne s’y intéressent.
Ce seront les personnes âgées de demain qui ne comprendront pas une technologie avant gardiste qui sera omniprésente.
A l’image des petits vieux d’aujourd’hui qui ne savent pas utiliser une CB.

JeanFIZ

J’oubliais, tout comme la téléphonie mobile, l’internet, les réseaux sociaux, le web2.0, le web3.0, la crypto, il y a aussi l’intelligence artificielle.
Tout ça on ne pourra jamais revenir en arrière. Ce ne sont pas des effets de modes.
Vous continuerez à devoir regarder la télévision sur des écrans plats. On ne peut pas revenir à l’époque des agriculteurs qui labouraient les champs avec la mule et coupaient le blé à la faucille.
Tout change.
FUTURE IS NOW