🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Les NFT vont (enfin) avoir un standard de sécurité, et c'est le Chinois Tencent qui mènera le projet

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
14 février 2022 à 16h25
19
NFT © amhnasim / Pixabay
© amhnasim / Pixabay

Le géant du divertissement chinois Tencent va déposer un ensemble de propositions pour une régularisation des NFT . L’Union internationale des communications, une branche des Nations unies, se joint au projet. Dans le même temps, l’initiative est suivie par le gouvernement chinois qui a pourtant banni les cryptomonnaies en 2021.

L’ensemble du projet concernerait les NFT de nature artistique et il sera examiné par les Nations unies avant la fin de l’année.

Vers la création de normes pour le commerce de NFT

On connaît surtout le géant Tencent pour le jeu PlayerUnknown's Battlegrounds , mais son emprise sur le domaine de la crypto est indéniable. La récente initiative du groupe, conjointement avec la société de finance Ant Group, filiale d’Alibaba, ainsi qu’une université chinoise, pourrait changer la donne sur le commerce des NFT. L’objectif est de créer un ensemble de normes qui s'appliqueront à tous les ressortissants des États signataires.

Les jetons non fongibles, contrairement aux crypto-monnaies, ne sont pas interdits en Chine, mais ils sont qualifiés d’objets de collection numériques, un terme qui évite de piquer la sensibilité de Pékin, très ferme au sujet de l'interdiction du minage de crypto sur son territoire depuis 2021.

Le but de ce projet est d’émettre un texte à valeur internationale. Il vise à « spécifier l'architecture technique, les flux techniques, les exigences fonctionnelles et les exigences de sécurité pour les objets de collection numériques basés sur la blockchain », a rapporté un porte-parole de Tencent, sans que l’on n'en sache plus sur les cas d’usage et les propositions concrètes.

Un projet approuvé par les Nations unies et la Chine

Même si la Chine se montre toujours réticente à l’utilisation des crypto-monnaies, elle ne met pas les NFT dans le même bateau. En se montrant ouverte à la gestion des NFT artistiques, Pékin affirme son ambition de peser sur le monde de la blockchain , avec l’appui des Nations unies. Vers la fin de l’année, nous en saurons plus sur ces accords qui pourraient avoir un impact significatif sur l’écosystème des NFT.

Le gouvernement chinois s’aide de nombreuses entreprises comme Tencent pour développer des blockchains alternatives. Celles-ci permettent aux entreprises de minter leurs propres objets numériques. Un projet comme le Meta Commodity Agreement, initié par Tencent, a pu mettre en place une trentaine de collectes numériques en Chine. D'autres blockchains auront un usage pour les services administratifs, pénitentiaires et sociaux, grâce à la technologie des smart contracts. Elles seront bien entendu contrôlées par le gouvernement chinois.

Cela ne vous a surement pas échappé : les NFT poussent un peu partout dans cette vaste forêt qu'est le Web. Comme les champignons, il y en a des bons et des mauvais. Pour ne pas tomber sur un spécimen mortel pour votre portefeuille, il est important de les étudier à la loupe.
Lire la suite

Source : CoinTelegraph

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
13
benben99
Belle initiative pour faire le ménage dans le bordel des NFTs.
Bombing_Basta
Tiens donc, les crypto, pas beau, mais les NFT, c’est la têtée…<br /> Ce gouvernement totalitaire chinois est d’une tartufferie sans nom.<br /> 10006529613×920 43.4 KB<br />
nicgrover
Sécurité sino/chinoise en Chine je veux bien mais dans le reste du monde j’ai un doute…
Bombing_Basta
Attend 2050, date à laquelle la Chine a prévu de dominer le reste du monde.<br /> Bon bien sûr ce sera après épuration des non Han, l’invasion de Taiwan, la transformation de l’océan indo-pacifique en base militaire géante, et deux trois autres trucs sur l’agenda de ci-gît l’pig.
MisterDams
Nous voilà rassurés (non)
Pierro787
Si déjà on appliquait la procédure KYC pour chaque nouvel inscrit sur les plateformes de NFT, ce serait un bon début. Une carte d identité, un justificatif de domicile, un selfie a 180°, et ça évitera bon nombre d escrocs.<br /> Mais il faudra un fichier d interdits de NFT, comme pour les interdits bancaires ou les interdits Preventel, pour ceux qui ont abusé du système. A l échelle mondiale, ça nécessite que tout le monde puisse se mettre d accord.
nicgrover
Fait froid dans le dos l’avenir sous le joug de l’armée chinoise. Je peux l’écrire maintenant car en 2050, direction illico vers les fermes de rééducation politique…
Bombing_Basta
ARTE<br /> Chine : le drame ouïghour - Regarder le documentaire complet | ARTE<br /> Nourri d’accablants témoignages, un récit rigoureux de la tragédie des Ouïghours, minorité victime d’une répression systémique et d’un génocide culturel par les autorités chinoises.<br /> À montrer sans modération, sauf aux fifty cents évidemment, ça ne fonctionne que sur des humains cérébrés ce genre de documentaires.
Sampro
Le fait qu’il est une branche des nations unies dit tout
Bombing_Basta
Le fait que les chinois prennent peu à peu le contrôle des instances internationnales, voir les court-circuite, en dit encore plus.
pecore
Tout ce qui peut empêcher ce cancer que sont les NFT de se propager de manière galopante est bon à prendre. Même s’il y a surement des arrières pensées derrière cette initiative, bien joué la Chine, pour une fois.
benben99
Les cryptos et NFTs sont le far west. Il n’y a effectivement pratiquement aucune régulations.<br /> C’est nécessaire d’y faire quelque.chose.<br /> La prochaine etape logique est que davantage de pays banissent les cryptomonnaies et proposent leur monnaie numérique nationale en guise de remplacement comme les Chinois le font avec le digital rmb.
Cynian90
Le digital rmb ? Mastercard fait le digital euro et franc depuis des décennies.
bibi10
a ba oui!!! si c’est la chine qui s’en occupe …on est sauvé!!
benben99
Cynian90:<br /> Le digital rmb ? Mastercard fait le digital euro et franc depuis des décennies.<br /> Si tu parles d’une carte de crédit ce n’est pas vraiment la même chose. Le digital RMB est un portefeuille virtuel que tu peux remplir d’argent et utiliser pour recevoir et transférer de l’argent gratuitement a d’autres particuliers ou compagnies avec ton téléphone. Tu peux aussi payer ou recevoir par codes QR. C’est vraiment facile à utiliser et remplace directement l’argent papier. Ca a aussi l’avantage de fonctionner avec toutes les banques de leur marché, plutôt que d’être lié à Mastercard par exemple (si je comprend bien ce que tu me dis).<br /> Et comme ce n’est pas une cryptomonnaie, ce digital RMB est stable et n’est pas énergivore. De plus, qu’un gouvernement possède sa monnaie électronique permet de l’utiliser comme levier pour gérer l’économie comme avec l’argent traditionel. Bref, je pense que c’est l’avenir comparé aux cryptomonnaies.<br /> Les NFTs sont un autre sujet et comme les cryptomonnaie, il y a un besoin de réglementation criant. L’idéal est de bannir les cryptomonnaie et d’encadrer les NFTs pour les utilisations seulement légales. Je pense que c’est le meilleur des mondes et l’initiative de cette nouvelle est un bon pas dans cette direction.
angenoir
un standard de « securité » par la "chine " …pour elle ou pour les acheteurs ?
Urleur
Peu importe sa reste une escroquerie … en bande organisé, le jour ou la chine verras que sa commence à impacter sur son économie, elle interdiras, tout comme la cryptoarnaque.
benben99
Oui Je nacheterais pas plus de nfts, mais au moins avec un protocole de sécurité et de vérification d’identité tu pourrais savoir qui t arnaque lol
Roster1
Les régulateurs vont déterminer à savoir si il est un bon ou un mauvais artiste
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le bitcoin, gouffre énergétique ? Selon cette étude, c'est totalement faux
Les mineurs de crypto ont acheté pour 15 milliards de dollars de cartes graphiques en 18 mois
Whales, bear market, bull market : que signifient ces termes du marché crypto ?
Elon Musk attaqué en justice pour arnaque au Dogecoin
Crash des cryptos : le bitcoin passe sous les 24 000 $, jusqu'où peut-il descendre ?
Le papa du metaverse dans la science-fiction lance son propre metaverse dans la « vraie vie »
Les vols de crypto pulvérisent tous les records, et les réseaux sociaux sont souvent complices
Un grand centre commercial parisien acceptera le paiement en crypto dès la semaine prochaine
Crypto-monnaies : comment générer des revenus passifs ?
Les développeurs de la blockchain Terra sont dans le collimateur de la justice sud-coréenne
Haut de page