Associated Press utilise la blockchain pour certifier les résultats des élections américaines

10 novembre 2020 à 14h15
13

L’agence de presse américaine Associated Press (AP) a publié les résultats de l’élection présidentielle américaine sur la blockchain.

Les résultats de l’élection sont enregistrés et certifiés sur les blockchains Ethereum et EOS.

Tracer le résultat de l’élection sur la blockchain

Associated Press (AP) est une agence de presse mondiale créée en 1846 et comptant plus de 3 000 journalistes dans 240 bureaux dans le monde.

Cette agence de presse reconnue a utilisé les blockchains Ethereum et EOS pour publier et certifier les résultats de l’élection présidentielle américaine. Bien que les résultats soient naturellement publiés sur le site web de l’AP, l’utilisation de la technologie blockchain permet d’obtenir un enregistrement sécurisé et inviolable des résultats des élections État par État au fur et à mesure du dépouillement.

L’initiative est menée en collaboration avec Everipedia, une encyclopédie reposant sur la blockchain EOS. L’Associated Press utilise la solution baptisée Everipedia OraQle pour publier les résultats. D’un point de vue technique, ce software utilise les oracles de ChainLink (LINK) pour permettre aux smart-contract d’accéder aux données externes.

Les données des résultats sont vérifiées comme étant authentiques puis elles sont ensuite publiées sur les blockchains Ethereum et EOS. Associated Press a publié l’adresse du smart-contrat d’Ethereum afin de permettre à quiconque d’accéder et de suivre les résultats.

Au moment de la publication, Associated Press a enregistré 49 des 50 États composant les États-Unis. Parmi eux, 23 États ont voté en faveur de Donald J. Trump et 26 pour Joe Biden.

Redonner de la transparence

Les gouvernements du monde entier commencent désormais à voir le potentiel de la blockchain dans la conduite d’élections libres et équitables. En août dernier, la Commission électorale indienne a proposé d’utiliser la blockchain comme solution pour apporter de la transparence au vote à distance qui pourrait être choisi par plusieurs millions de personnes. Ainsi, 300 millions de personnes en Inde ne votent pas, faute de pouvoir se rendre aux urnes.

Autre initiative, la Chambre des représentants de l’Ohio a proposé un nouveau système de vote fondé sur la blockchain. Ce système sera utilisé pour compter et suivre les votes du personnel militaire stationné en dehors des États-Unis.

L’élection américaine de 2020 est l’une des plus controversées depuis des décennies. Près de 64 millions de votes par correspondance ont été réalisés en raison notamment de la pandémie de coronavirus. Trump a déjà fait des allégations controversées de fraude électorale. Toutefois, la blockchain pourrait apporter une réponse à ces controverses en offrant un outil de vote sécurisé dont le résultat est transparent et peut être audité par tous.

Source : Forbes

Modifié le 11/11/2020 à 11h22
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
15
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs
La reconnaissance faciale envisagée pour sauver les koalas de l'extinction
Les compagnies aériennes prévoient d'investir massivement dans les taxis volants
Le robot chinois Zhurong nous fait parvenir des photos depuis la planète Mars
Sur les traces du Concorde : United Airlines achète 15 avions supersoniques auprès de Boom Supersonic
Désinformation en ligne : le MIT met au point une IA capable de détecter les réseaux de fake news
Airbus dévoile son idée d'éclairage à bord des avions pour faciliter le débarquement des passagers
Quand l’intelligence artificielle devient une alliée des archéologues
Le Mayflower, bateau autonome tournant à l'énergie solaire, est prêt à traverser l'Atlantique
Snapchat et LEGO® veulent vous faire construire ensemble, à distance et en réalité augmentée
Haut de page