Les cyberattaques feraient grimper la mortalité dans les établissements de santé touchés

12 septembre 2022 à 16h35
6
hopital-écran.jpg © Pixabay
© Pixabay

Une étude américaine fait état d'une hausse inquiétante du taux de mortalité des patients dans les centres hospitaliers et autres organismes de santé frappés par des cyberattaques.

On dit souvent que le bien le plus précieux dans la vie reste la santé, mais cette pensée échappe malheureusement aux hackers du monde entier, qui mettent à genoux un nombre d'établissements de plus en plus important, avec des conséquences parfois dramatiques. Le dernier rapport réalisé conjointement par la société spécialisée en cyber Proofpoint et le Ponemon Institute nous alerte sur une mortalité grandissante dans les centres touchés par des attaques informatiques.

Les hackers connaissent bien les failles humaines et informatiques des hôpitaux

Les hôpitaux et autres établissements de santé sont particulièrement ciblés par les cybercriminels, qui les savent à la fois saturés et fragilisés par le manque de moyens humains et matériels. Les hackers ont bien conscience du fait qu'un hôpital ne peut pas se permettre une interruption trop longue de service, d'où la multiplication des attaques par ransomware notamment.

Dernier exemple marquant en France : la cyberattaque dont a été victime le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) à Corbeil-Essonnes, attaqué fin août par des hackers qui réclamaient à l'établissement la somme de 10 millions de dollars. Le groupe Lockbit vient d'ailleurs de revendiquer, ce 12 septembre sur son site internet, le vol de données via ransomware consécutif à son assaut du réseau du CHSF. S'ils ne demandent plus qu'un million d'euros, les hackers sont convaincus de parvenir à obtenir une rançon, en l'échange d'une clé de déchiffrement des données, indispensable.

Il y a quelques jours, l'organisme de recherche en sécurité informatique Ponemon Institute publiait justement, en association avec Proofpoint, une étude qui met en lumière les conséquences de ces attaques sur la qualité de soin apportée aux patients. Et les résultats sont particulièrement inquiétants.

2 organismes de santé sur 10 victimes de cyberattaques voient augmenter leur taux de mortalité

Si le rapport se cantonne aux États-Unis uniquement, on sait qu'il peut être le calque de ce qui se passe en France et en Europe, le Vieux Continent n'étant pas épargné par la menace cyber, bien au contraire. À ce titre, Proofpoint et Ponemon nous apprennent que 89 % des établissements de santé ont subi, en moyenne, un total de 43 attaques au cours des 12 derniers mois. C'est colossal, en ce qu'on se rapproche statistiquement d'une attaque par semaine !

L'étude montre qu'en conséquence, plus de 20 % organismes de santé victimes d'attaques informatiques ont connu une augmentation du taux de mortalité de leurs patients. « Les attaques que nous avons analysées ont mis à rude épreuve les ressources des organismes de santé. Celles-ci ont non seulement un coût énorme, mais aussi un impact direct sur la qualité des soins apportés aux patients, mettant en danger tant leur sécurité que leur bien-être », explique Larry Ponemon.

De façon plus large, 57 % des organismes interrogés dans le cadre de l'étude affirment avoir constaté une détérioration de la qualité des soins apportés et de la prise en charge des patients au quotidien. Le monde de la santé reconnaît ainsi une vraie vulnérabilité, celui-ci n'étant, il faut le dire, pas aidé par l'émergence récente des technologies issues du Cloud, de l'IoT ou du mobile, massivement sollicitées par le secteur.

Source : Proofpoint, Ponemom Institute

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
mang_kon_si_kaow
cyberattaques russes bien sur
dredd
Ce serait tellement plus simple si ces actes criminels sur des institutions publiques essentielles étaient assimiliées à du terrorisme du point de vue légal.<br /> Les investigations et la lutte passeraientt alors par de tout autres canaux que pour les crime et délits de droits communs.
carinae
Oui mais au final ça changerait quoi ? Le problème c’est qu’une grande majorité de ces attaques sont extérieures au pays, dans le cas de Corbeil Essonnes…la Russie…et quand ce n’est pas eux ce sont des Chinois. Et de surcroît très régulièrement des groupes criminels y compris dans leur propre pays
Laurent_Marandet
Avec autre chose que de vieux Windows pas à jour, les pirates auraient moins de facilités.
dredd
Ça changerait qu’au niveau terrorisme, il y a, déjà, une coopération internationale même entrés pays « hostiles » u niveau du renseignement alors que pour les crimes financiers non.<br /> Et tu n’es pas sans savoir que des terroristes on été cueillis sur des territoires extérieurs en pleine nuit par des services sans accords du pays qui les hébergeait.<br /> Le terrorisme c’est le seul domaine pour lequel il vaut mieux ne pas être du mauvais côté de la barrière.
userresu
Comme souvent c’est surtout un problème d’argent…<br /> Et on utilise Windows car la plupart des gens ne connaissent que ça donc ils n’ont pas besoin de prendre leurs repères, contrairement avec un Linux par exemple où ils passeraient leur temps à demander où se trouve ci ou ça et surtout à se plaindre que c’est « nul » et que chez eux « c’est mieux »<br /> Concernant les mises à jours ; tout dépend si les systèmes permettant de gérer des updates sur un gros parc de machines ont été mis au budget ; accepté et mis en place<br /> C’est très souvent un problème d’argent ; beaucoup de financiers « voient » l’informatique comme juste un poste de dépense
carinae
Sauf que là, très régulièrement, il ne s’agit pas forcément de groupes criminels mais de groupes au service d’un état… Donc d’un côté on a une coopération internationale qui est tout à fait souhaitable mais certains ont tout de même la main dans le dos …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Découvrez la nouvelle et très jolie manette Xbox
Audacity passe un cap : découvrez les très grosses nouveautés de la version 3.2
Intel officialise Raptor Lake, sa 13e génération de processeurs... et montre déjà les crocs
Windows 11 22H2 : installez les nouveaux pilotes NVIDIA maintenant, ils corrigent les lenteurs
McDonald's France piraté : les données de 3 millions de clients dans la nature ?
La cybersécurité est au cœur du budget 2023 du gouvernement, quel est le projet ?
Deezer : chantez, l'app vous dira de quel morceau il s'agit
Mais pourquoi donc Instagram retire-t-il l'onglet boutique à certains utilisateurs ?
Samsung signe avec PureVPN pour une nouvelle option de Wi-Fi sécurisé
Découvrez le prix fou de cette TV LED 4K UHD Samsung de 75
Haut de page