Google perd contre LVMH mais gagne contre l'édition allemande

Par Ariane Beky
le 29 juin 2006 à 00h00
0

Condamné en appel pour "contrefaçon" vis-à-vis du maroquinier français Vuitton, Google remporte une bataille en Allemagne face aux maisons d'édition.

Condamné en appel pour "contrefaçon" vis-à-vis du maroquinier français Vuitton, Google remporte une bataille en Allemagne face aux maisons d'édition.

Google perd contre LVMH mais gagne contre des éditeurs allemands.

La condamnation de Google et de sa filiale française pour "contrefaçon, concurrence déloyale et publicité mensongère" vis-à-vis du maroquinier français Vuitton, a été confirmée mercredi 28 juin 2006 par la cour d'appel de Paris.

Tout comme l'avait souligné le tribunal de grande instance de Paris, le 4 février 2005, la cour d'appel a estimé que le moteur de recherche a commis une faute en proposant, à travers son service de liens sponsorisés AdWords, l'achat de mots clés, comme "imitation" et "copie", pouvant être associés avec les marques Vuitton.

"La prétention de Google d'échapper à sa responsabilité en raison du régime spécial de responsabilité limitée institué par la loi sur la confiance dans l'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004 est rejetée", a indiqué la filiale du groupe LVMH.

"Il est interdit à Google, dans le cadre de son activité de régie publicitaire, l'usage des marques appartenant à la société Louis Vuitton sur toutes les extensions de son site accessibles depuis la France", a ajouté la société.

Fixé en première instance à 200.000 euros, le montant des dommages et intérêts que devra verser Google au maroquinier a été porté à 300.000 euros par la cour d'appel. A plusieurs reprises, la société américaine a été épinglée par la justice française pour avoir porté préjudice à des marques déposées à travers son service AdWords (Hôtels Méridien, Bourse des Vols, etc.)

Si Google perd une bataille en France, la société Internet en remporte une autre en Allemagne, cette fois face aux maisons d'édition. En effet, l'éditeur WGB, soutenu par l'association des éditeurs allemands, défavorable au programme de numérisation d'ouvrages mis en place par Google, a décidé d'abandonner ses poursuites.

Google a indiqué mercredi sur son blog (booksearch.blogspot.com) que cette décision fait suite à l'intervention de la chambre en charge du copyright à la cour régionale de Hambourg. Celle-ci aurait indiqué à l'éditeur allemand que sa plainte avait peu de chance d'aboutir, a souligné Google.

Avant de conclure : "Nous croyons que l'affichage d'extraits de livres protégés par le droit d'auteur ne bafoue pas la loi allemande sur le copyright. La cour a indiqué qu'elle est d'accord et, de plus, a rejeté l'argument selon lequel la numérisation d'ouvrages aux Etats-Unis ne respecte pas la législation allemande."
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top