Arrêt définitif des 2G et 3G : tout savoir sur la fin de ces réseaux mobiles, et les conséquences pour les abonnés

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 28 mai 2024 à 11h33
Un aperçu de l'espace Orange, à VivaTech 2024 © Alexandre Boero / Clubic
Un aperçu de l'espace Orange, à VivaTech 2024 © Alexandre Boero / Clubic

Devenus trop chers et constituant un obstacle aux développements de réseaux moins énergivores, les célèbres 2G et 3G vont disparaître d'ici 2029. Une fin qui ne sera pas forcément sans conséquences pour certains clients mobiles.

Technologies trentenaires, les réseaux 2G et 3G vont disparaître d'ici la fin de la décennie, pour laisser définitivement place aux 4G et 5G, avant celle de la 6G, pour la décennie prochaine. Leur maintien est aujourd'hui considéré comme un non-sens par les opérateurs, représentés par la Fédération française des Télécoms (FFTélécoms), qui ne lui voit que des défauts et rappelle que la France n'est évidemment pas le seul pays à avoir mis fin ou programmé l'extinction de ces réseaux osbolètes. Voyons ensemble le calendrier et les conséquences pour vous et nous, utilisateurs finaux.

Les dates de fin des réseaux 2G et 3G en France sont connues

Commençons par évoquer le calendrier. En ce qui concerne la 2G, Orange a prévu son arrêt d'ici fin 2025, tandis que SFR et Bouygues Telecom l'ont programmé pour fin 2026 au plus tard. La 3G, elle, sera stoppée d'ici fin 2028 chez Orange et SFR, et fin 2029 pour Bouygues Telecom. Rappelons que pour ces deux générations mobiles, Free Mobile a un contrat d'itinérance avec Orange, en vigueur jusqu'au 31 décembre 2025.

En Europe et ailleurs, plusieurs pays ont déjà mis fin ou planifié l'arrêt de la 2G et de la 3G. La Suisse a stoppé la 2G, l'Allemagne et la République tchèque ont complètement arrêté la 3G. Le Royaume-Uni, la Suède et l'Islande ont planifié l'arrêt des deux, tandis qu'aux États-Unis, la 2G et la 3G ont été coupées en fin d'année dernière. En Asie, une vingtaine d'opérateurs a déjà planifié la fermeture de ces réseaux, d'ici la fin de 2025 en ce qui concerne la 2G.

Les opérateurs n'ont plus les ressources, humaines notamment, pour entretenir les réseaux 2G et 3G

Les technologies 2G et 3G ont atteint leurs limites depuis bien longtemps. Aujourd'hui, elles ne sont plus évolutives et empêchent « la libération de ressources fréquentielles en faveur de technologies plus avancées et moins énergivores », comme la 4G et la 5G, mais aussi les technos IoT cellulaires LTE-M/NBIOT.

Leur maintenance devient plus complexe, coûteuse, et surtout elle se limite à la raréfaction des techniciens disposant des compétences adaptées, notamment en cas de panne. La Fédération française des Télécoms rappelle que l'arrêt de la 2G permettra, par la suite, de faciliter la gestion de l'arrêt de la 3G.

Forfait mobile sans engagement : les meilleures offres en juin 2024
A découvrir
Forfait mobile sans engagement : les meilleures offres en juin 2024

21 juin 2024 à 15h48

Comparatifs services

Des impacts assez limités, pour les usagers concernés par la fin des réseaux osbolètes

Les impacts sur les clients promettent d'être minimes. D'abord, parce que la population est à 99% couverte par le réseau 4G en France, qui continue à être déployé, en parallèle du réseau 5G. Évidemment, les Français qui n'utilisent pas de téléphones ou appareils compatibles avec la 4G VoLTE (a minima) vont devoir se mettre à la page d'ici quatre ou cinq ans. Dans un premier temps (2025 et 2026), seuls les clients équipés d'appareils compatibles 2G uniquement devront acheter des modèles plus récents.

La fin programmée des réseaux 2G et 3G possède plusieurs avantages. Les fréquences 900 MHz, aujourd'hui sollicitées par les réseaux 2G/3G, pourront être réutilisées pour améliorer la qualité de couverture sous réseaux 4G/5G, en complément des bandes 700 et 800 MHz.

La qualité de service sera ainsi meilleure, et une transition vers des offres 4G et 5G permet de plus importantes vitesses de téléchargement, une latence plus faible et une meilleure qualité d'appel. On peut enfin évoquer la meilleure efficacité énergétique des technologies 4G (0,6 kWh par gigaoctet) et 5G (0,06 kWh/Go), par rapport aux réseaux 2G (37 kWh/Go) et 3G (2,9 kWh/Go).

Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
laroux

et comment vont faire les voitures équipé de ecall imposé par l’union européenne ?
les constructeurs ont équipé les 1ers modèle avec la 2g, j’ai j’arrête tous de suite la polémique, la 2g n’a pas été utilisé pour faire des économie de bout de chandelle mais pour certifier un appareil dans le monde industriel ça prends facile 10ans.

Il existe encore pleins de système en aéronautique et ferroviaire qui fonctionne avec des disquette et des os anciens comme windows 3.1, c’est pas un sujet simple ! la 2g est peu utilisé mais est utilisé sur des équipements critique tres difficile à migrer si on veut garder les certifications.

SlashDot2k19

Ça va pas empêcher la voiture de rouler. Juste que l’ecall sera indisponible comme sur toutes voitures avant cette obligation…

laroux

l’union européenne impose ecall, comment ces voitures auront encore le droit de rouler sur le sol européen si l’union européenne ferme la 2g ?
et j’ai pris cette exemple au hasard.

et ce sera le même problème pour bientôt la 3g…

SlashDot2k19

C’est toujours des puces 2G sur les voitures neuves ?

laroux

non 3g pour la majorité pour les nouvelles, ca change pas grand chose…

je trouve juste incroyable de forcer les consommateur a payer ce ecall pour au final qu’ils ne marche pas… j’aurais préféré ne pas l’avoir et en pas le payer en faite

Malgré tout, l’année dernière encore, l’industrie automobile n’a pas ralenti la cadence ou cherché une alternative et de nouveaux véhicules arrivent sur le marché avec un système eCall uniquement compatible avec la 2G et la 3G.

hoyohoyo8

s’ils suppriment la 3G ou même la 2G ça va causer pas mal de problème… je vais encore de temps en temps à des village où il y a juste de E et de temps en temps la 3G… ils vont couper des villages complets :frowning:

olahaye74

Pas glop pour mon système d’alarme Diagral 2G…

kervern

et oui ! facile pas chére…

yoda_net

tu peux ajouter de nombreuses centrales de télésurveillance encore en 2G ou 3G, des modules d’appel de secours (type ascenseurs), des équipement encore commercialisés comme les terminaux de paiement Sum’Up 3G

yoda_net

sauf que :
L’arrêté qui prévoit la vérification du système eCall a été validé le 8 février 2022. Il est désormais publié au Journal Officiel. Le système d’appel d’urgence automatique, obligatoire depuis le 1er avril 2018 en France, est contrôlé à partir de mai 2023.
En cas d’absence du système d’appel d’urgence ou lorsqu’il ne fonctionne pas, il faudra régler le souci et revenir dans les 2 mois.

Il faudra encore qu’un module en 4 ou 5G puisse être monté en remplacement. Et qui en supportera le coût?