Orange évoque l'arrivée future de la 6G et dit vouloir mettre fin au "paradigme" des 2G, 3G, 4G et 5G

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
15 mai 2024 à 08h03
21
Une boutique Orange à Marseille © Alexandre Boero / Clubic
Une boutique Orange à Marseille © Alexandre Boero / Clubic

Orange a rappelé, mardi, que la commercialisation de la 6G interviendrait au début de la prochaine décennie. L'opérateur appelle aussi à mettre fin à la dénomination des « G », qui désigne les réseaux 2G à 5G.

Nous sommes peut-être à l'aube d'un tournant dans le monde des réseaux mobiles. Après avoir participé à un workshop autour des futurs besoins et cas d'usage de la 6G organisé par la 3GPP, l'organisme qui réunit des opérateurs de télécommunications du monde entier autour des spécifications techniques des réseaux, Orange a publié un livré blanc, dont Clubic a pu prendre connaissance ce mardi 14 mai 2024. Dans ce dernier, l'opérateur historique a pointé du doigt la vieillissante terminologie par génération (2G, 3G, 4G etc.), qui selon lui véhiculerait des idées reçues.

Orange, qui est emballé par la 6G, ne veut pas précipiter les choses

Ce n'est plus un secret, Orange se prépare déjà pour la 6G et ses débits fous. Enfin… ne lui parlez pas trop vite de « 6G ». L'opérateur, d'un point de vue technique, voit plutôt cette future génération comme « une évolution de la 5G plutôt que comme une disruption technologique majeure », et tempère son arrivée. L'opérateur ne voit pas l'urgence de standardiser et de commercialiser une nouvelle génération de réseau mobile avant 2030, voire 2032.

Pour Orange, les choses sont claires : les réseaux 5G, avec leurs évolutions prévues, devraient suffire pour répondre aux besoins à court et moyen termes. La 6G est aujourd'hui vue, par l'entreprise, comme « un perfectionnement des capacités déjà existantes », et un moyen d'introduire « de nouvelles fonctionnalités basées sur les cas d'usages et les besoins des clients », les consommateurs comme les professionnels.

Les travaux de conception de la 6G impliquent donc de commencer, dès aujourd'hui, par définir ces cas d'usages et besoins des clients, à l'horizon 2030, de façon à « influencer la définition des spécifications techniques de ce futur réseau ». Orange veut d'ailleurs procéder à une sorte de nettoyage dans la dénomination des différents réseaux, qui selon l'entreprise pourrait en l'état actuel des choses générer des conceptions erronées autour des prochaines évolutions.

Pour l'opérateur, la génération des réseaux mobiles en « G » est légèrement dépassée

Orange opère une critique intéressante sur l'utilisation du paradigme des générations 2G, 3G et autres. Le modèle générationnel des « G », utilisé depuis le déploiement de la 2G, est surtout utilisé à des fins marketing et de commercialisation, comme témoin de l'évolution des réseaux mobiles. Sauf que pour l'opérateur, cette terminologie véhicule plusieurs idées reçues qui ne sont plus forcément vraies aujourd'hui.

Par exemple, l'arrivée d'une nouvelle « G » n'apporte plus forcément d'expérience fondamentalement nouvelle de l'Internet mobile, contrairement aux générations précédentes jusqu'à la 4G. Nous le disions, le déploiement d'une nouvelle génération n'implique pas nécessairement de s'équiper d'un tout nouveau réseau, puisqu'une grande partie de l'infrastructure dite « passive », comme la fibre ou les antennes relais, est réutilisée d'une génération à l'autre.

Selon Orange, le focus marketing devrait plutôt se faire sur la valeur apportée aux clients par les nouvelles innovations, plutôt que sur la technologie sous-jacente. Ce qui vous donne idée du pourquoi l'entreprise appelle l'industrie à repenser les bénéfices d'utiliser une terminologie basée sur les générations, pour référer aux futures évolutions des réseaux mobiles.

Forfait mobile sans engagement : les meilleures offres en mai 2024
A découvrir
Forfait mobile sans engagement : les meilleures offres en mai 2024
3 mai 2024 à 11:43
Comparatifs services

Alexandre Boero

Chargé de l'actualité de Clubic

Chargé de l'actualité de Clubic

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJC...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJCAM, école reconnue par la profession), pour écrire, interviewer, filmer, monter et produire du contenu écrit, audio ou vidéo au quotidien. Quelques atomes crochus avec la Tech, certes, mais aussi avec l'univers des médias, du sport et du voyage. Outre le journalisme, la production vidéo et l'animation, je possède une chaîne YouTube (à mon nom) qui devrait piquer votre curiosité si vous aimez les belles balades à travers le monde, les nouvelles technologies et la musique :)

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (21)

Pernel
Attend Orange, je suis encore en 4G (4G+) et je ne vois pas ce que m’apporterait la 5G, donc on se calme
Troudouillet
Moi, si je vois ce que ça t’apporterai. Un abonnement plus cher !
Ezeta
C’est justement ce qu’ils disent: Ils ne souhaitent pas l’appeler 6G car il n’y a visiblement pas d’intérêt particulier pour l’utilisateur . Ce serait visiblement plus une sorte de 5G+
Pernel
Ça ne change pas le fait que je ne verrai pas la différence, sauf à la facture.
trollkien
Vu la portée de la «&nbsp;vraie&nbsp;» 5G, en milieu rural on ira pas plus loin que la 4G+<br /> Si c’est pour avoir des débits comparables à la fibre en milieu urbain, ben autant utiliser la fibre…<br /> Si la 6G n’apporte pas débit ET longue portée, elle ne servira pas à grand chose de plus.
userresu
6G…<br /> en l’état ; de la 4G absolument PARTOUT sur le territoire serait déjà très bien… mais bon, on peut rêver…
jvachez
Ils parlent de la 6G alors qu’ils n’ont toujours pas inclus la 5G dans tous les forfaits sans supplément.
TNZ
Si si un téléphone qui chauffe de folie !
Garden_Dwarf
C’est bien tout ce marketing et toute cette vitesse à faible latence.<br /> Si je regarde mes besoins, je ne vois pas de différence depuis la 4G.<br /> Ce qui me manque depuis longtemps par contre, c’est la stabilité de la connexion.<br /> Je suis travailleur frontalier et c’est systématiquement la misère au passage d’un pays à l’autre. En plus, mon trajet domicile-travail passe par des forêts et des champs, et le signal mobile semble branché sur la prise d’une guirlande de Noël. Résoudre ça serait déjà un énorme progrès.
max6
idem
max6
C’est pas faux mais comme il passe de 4 à 5 faut bien que la dépense passe aussi de 4 à 5. Comment ça n’a rien à voir (disent orange et les autres) mais mon petit ami ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas et laissez donc nos commerciaux vous bercer avec leur belles comptines…
Joeee
A court, oui. Actuellement la 5G est sauf erreur de ma part, au même prix que la 4G. Bon nombre de personnes n’ont pas l’utilité de la 5G, peu de demande d’utilisateur, donc baisse des prix.
Fredinfo
On annonce la 6G pour que les 4G pensent qu’ils vont être en retard d’une valise et se jettent sur la 5G
Fredinfo
Je crains de voir la 4G et 4G+ se dégrader progressivement pour nous imposer un upgrade vers la 5G.
trollkien
Perso ce que j’attend, espère c’est une solution matérielle ou logicielle afin de pouvoir se"fixer" sur une antenne de notre choix avec logiciel de scann idéalement)<br /> Étant en rural et a plusieurs kilomètres des 3 antennes du secteur, mon routeur et mon tél sautent régulièrement d’une antenne a l’autre de façon chaotique, quitte à me faire perdre la qualité de connexion parceque a un moment donné une antenne bien plus loin a eu un meilleur ping que celle plus proche de moi qui me donne un meilleur débit
Sebastien_Quevilly
Quand je suis passer de la 4G à la 5G, je n’ai pas vue de différence. Alors la 6G…<br /> La solution technique va plus vite que le besoin des utilisateurs. Il serai peut etre temps de se concentré notre savoir sur autres choses ?
Jona-85
Il faut une bande passante aussi énorme pour du tik tok ou du insta ? …
Laurent_Marandet
Le point G…
pagnelli
D’ici là Starlink gérera tous les appels téléphoniques de mobile dans le monde entier par satellite et tous les opérateurs auront mis la clé sous la porte…
MattS32
Bande passante trop faible pour supporter autant d’utilisateur.<br /> Et puis surtout, ça serait complètement suicidaire de faire reposer à ce point toutes nos communications sur les satellites. Beaucoup trop fragile.<br /> Et je parle même pas de la vitesse à laquelle se viderait la batterie de nos téléphones…
kroman
Ça me fait une belle jambe la 5, 6, 7G. Tout ce que je demande c’est d’avoir une connexion qui marche correctement.<br /> La réception qui fluctue entre 0 et 1 barre dans plusieurs communes de la métropole grenobloise c’est inacceptable ! Même au Kenya je captais mieux😅
benbart2
ça permet de désaturer les fréquences 5G, et de continuer à faire vivre les anciennes «&nbsp;générations&nbsp;», je trouve ça pragmatique de laisser le choix.<br /> D’autant que les gens comme moi n’utilisent que très peux le smartphone en data, uniquement pour naviguer sur wikipedia une fois par semaine sans utilisation de la synchronisation/mail, pendant que le camarade regarde sa série netflix sans payer une ligne fixe ou télétravail en mobilité via un VPN, les deux avec une connexion 5G, moi la 3G me suffis.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet