Test Thrustmaster TCA Sidestick : un très bon stick pour s'envoler sans se ruiner

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
09 juillet 2020 à 11h50
0
8
Plutôt très calme ces dernières années, le monde de la simulation s'agite depuis quelques mois et les annonces de Microsoft autour de Flight Simulator 2020. Thrustmaster n'en demandait pas tant et se prépare à participer à la fête avec une gamme complète validée par Airbus. En attendant l'arrivée des accessoires complémentaires, nous testons aujourd'hui la figure de proue de cette gamme, le manche TCA Sidestick Airbus Edition.

Connu et reconnu par tous les amateurs de simulation, Thrustmaster est aujourd'hui le principal accessoiriste grand public pour les fondus de courses automobiles ou de dogfights aériens. Forcément, pour accompagner et même anticiper la sortie de Flight Simulator 2020, le Français se devait de proposer un produit davantage lié au monde de l'aviation civile, parent pauvre des produits accessibles au plus grand nombre. Élaboré autour d'une base de T16000M, le TCA Sidestick répond parfaitement à cet objectif : proposer un manche qui ne soit pas un stick militaire, capable de nous emporter à haute altitude, sans toutefois que son prix ne s'envole.

Thrustmaster TCA Sidestick
Oui, le TCA Stidestick a des faux airs de T16000M © Nerces pour Clubic

Fiche technique du Thrustmaster TCA Sidestick Airbus Edition

Sans surprise, le tarif du TCA Sidestick Airbus Edition est à l'image de celui du T16000M : il reste sous le seuil des 70 €, à exactement 69,99 €. Pour ce prix, nous n'aurons droit qu'au manche, l'accessoire principal. Toutefois, et nous aurons l'occasion d'y revenir, Thrustmaster a dans ses cartons une gamme complète avec des commandes additionnelles pour gérer la propulsion ou les flaps ; et si aucun palonnier « Airbus approved » n'est pour l'heure envisagé, sachez que l'écosystème TCA est parfaitement compatible avec les solutions Thrustmaster existantes.

Le Thrustmaster TCA Sidestick Airbus Edition, c'est :

  • Connexion : filaire (USB-A), câble de 3 mètres
  • Orientation ludique : simulations de vol civiles
  • Nombre de boutons : 17
  • Manette des gaz : Oui, une
  • Palonnier : Oui, intégré au manche
  • Vibrations / Retour de force : Non
  • Dimensions : 195 x 195 x 225 mm
  • Poids : 920 g
  • Compatibilité : PC
  • Prix et disponibilité : disponible, à 69,99 €

Comme vous pouvez vous en rendre compte, la fiche technique du TCA Sidestick Airbus Edition n'affiche rien de bien extraordinaire. On notera tout de même la présence de 17 boutons - en réalité 16, le 17ème est une fonction liée à la manette des gaz - et l'intégration d'un palonnier au manche. Soulignons également, mais ce n'est pas une surprise dans cette gamme de prix, que le stick ne propose aucun système de retour de force, pas la moindre vibration non plus.

Thrustmaster TCA Sidestick
Illustration de la proximité entre le stick PC et le manche d'un A320 © Thrustmaster


Le Sidestick de l'Airbus A20 pour modèle

Nous l'avons dit, pour le dessin de son TCA Sidestick Airbus Edition, Thrustmaster a regardé dans deux directions différentes. Le constructeur a d'abord cherché à proposer quelque chose en adéquation avec les simulations civiles qu'il visait. Logiquement, un partenariat avec Airbus s'est noué, et s'il n'est pas question d'une réplique exacte des commandes d'un A320, on s'en approche. L'illustration ci-dessus permet justement de comparer les deux. Le coloris bleu est identique, de même que la forme du manche et la présence d'un bouton et de la gâchette.

Thrustmaster TCA Sidestick
Les blocs de six boutons sont identiques à ceux du T16000M © Nerces pour Clubic

Les habitués des produits Thrustmaster auront repéré une autre inspiration : le T16000M. Plutôt que de repartir from scratch, le fabricant français s'est en effet basé sur son fameux joystick pour ce nouveau produit. En toute logique, on retrouve donc une base identique avec cette disposition si particulière des deux pavés de six boutons chacun. Au total, le TCA Sidestick dispose de 16 boutons - 12 sur la base, 2 au niveau de la gâchette et 2 autour du chapeau chinois - et profite d'un atout de poids : il est parfaitement symétrique, permettant ainsi aux gauchers comme aux droitiers d'en profiter.

Thrustmaster TCA Sidestick
Le blocage du palonnier : bien vu M. Thrustmaster © Nerces pour Clubic

Cette similarité avec le T16000M est l'assurance d'un produit aussi stable qu'il est précis. Alors qu'il n'atteint même pas le kilogramme, le TCA Sidestick se montre effectivement solide sur sa base et il faut y aller brusquement pour le décoller ; or la brutalité n'est guère compatible avec le pilotage d'un avion de ligne. Côté précision, nous vérifierons cela plus en détail, mais sachez que le système H.E.A.R.T. - pour Hall Effect AccuRate Technology - reste de mise : pour faire simple, il s'agit pour Thrustmaster d'utiliser des capteurs magnétiques afin d'éviter tout potentiomètre, tout contact.

Thrustmaster TCA Sidestick
Une bonne prise en main et des boutons accessibles... au moins ceux du stick © Nerces pour Clubic

Notre petit tour du propriétaire se poursuit en évoquant l'inévitable chapeau chinois au sommet du stick : il tombe parfaitement sous le pouce et se manie aisément. Notons également la présence d'un poussoir permettant de bloquer le palonnier (rotation du stick sur lui-même). Enfin, un rapide commentaire est de mise pour souligner l'ingéniosité de Thrustmaster qui a intégré un très léger cran sur la manette des gaz, le fameux 17ème bouton : il permet de distinguer la poussée traditionnelle de l'inverseur utilisé sur les avions de ligne. Sur le papier, c'est une excellente idée... qui se confirme en pratique.

Thrustmaster TCA Quadrant
Le TCA Quadrant apportera une manette des gaz par réacteur © Thrustmaster

Aller plus haut...

Vous vous en doutez, Thrustmaster avait naturellement Flight Simulator 2020 en tête lorsqu'il a développé ce nouveau joystick civil. Nous tâcherons de revenir sur le cas du jeu d'Asobo / Microsoft au moment de sa sortie, et dès que la gamme des accessoires Thrustmaster sera disponible, mais dans l'immédiat, il nous est impossible d'évoquer Flight Simulator 2020. Pour tester le stick, nous avons donc jeté notre dévolu sur la précédente version - Flight Simulator X - ainsi que sur le simulateur militaire DCS, mais c'est surtout avec X-Plane 11 que nous avons joué.

X-Plane 11
X-Plane 11 est un bonheur pour tester le TCA Sidestick © Laminar Research

Grâce aux 16 boutons et aux multiples commandes (manette des gaz, palonnier, chapeau chinois), il est aisé de configurer à peu près tout ce qui est indispensable au pilotage. On ne peut pas encore complètement se passer du clavier, mais son utilisation se raréfie... Et c'est tant mieux, d'autant que cela se fait de manière confortable et très naturelle. L'ergonomie du manche est excellente avec des contrôles qui tombent bien et la sensation de ne pas avoir besoin de faire le moindre effort pour imprimer telle ou telle direction.

Thrustmaster TCA Sidestick
Interrupteur pour choisir un fonctionnement « gaucher » ou « droitier » © Nerces pour Clubic

Bien sûr, l'excellente précision du système H.E.A.R.T. n'est pas étrangère à cette sensation. On pourra tout de même regretter une dureté « centrale », avec un retour au centre un peu brutal... Mais c'est vraiment pour chipoter. Puisque nous en sommes à chercher la petite bête évoquons le positionnement des 12 boutons sur la base. Symétriques de part et d'autre du manche, ils confèrent son ambidextrie au TCA Sidestick, mais la moitié d'entre eux est moins accessible. Enfin, si la manette des gaz est bien pratique et l'inversion de poussée remarquablement pensée, sa course courte rend les choses parfois imprécises.

Thrustmaster TCA Sidestick
Selon le jeu employé, la course de la manette des gaz pourra sembler un peu faible © Nerces pour Clubic

Notez que, nous l'avons dit, il s'agit de chercher la petite bête. Dans les faits, les qualités prennent largement le dessus sur les défauts. Stable et précis, le TCA Sidestick se manipule des heures durant sans ressentir de fatigue et sans que la transpiration pose problème malgré la structure en « bête » plastique. Soulignons tout de même que la dureté générale du stick le destine plutôt à des simulations civiles - posées - alors qu'il est un peu moins à son aise sur du militaire - plus nerveux. Enfin, les qualités du stick sont à considérer en fonction du prix (69,99 €) et de la possibilité d'aller plus loin en ajoutant les TCA Quadrant et le TCA Quadrant Add-On ainsi qu'un éventuel palonnier. Nous reviendrons sur ces accessoires au moment de leur sortie.

Thrustmaster TCA Quadrant Add-On
Le TCA Quadrant Add-On permettra d'aller encore plus loin dans la simulation © Thrustmaster

Bientôt compatible avec le T.A.R.G.E.T.

Nous conclurons notre test du TCA Sidestick de bien étrange façon. En effet, si nous avons l'habitude de terminer en évoquant la partie logicielle de chaque contrôleur, les choses ici sont un peu particulières. En effet, Thrustmaster n'a développé aucun logiciel spécifiquement conçu pour le TCA Sidestick. Sur certains jeux, le constructeur estime que l'outil de configuration interne est suffisant alors que pour les programmes les plus exigeants, il propose T.A.R.G.E.T., son logiciel maison.

Problème, le prise en charge de T.A.R.G.E.T. sur le TCA Sidestick est encore toute récente et il n'existe pour le moment aucun profil spécifiquement conçu pour le nouveau joystick. Les choses vont bien sûr évoluer dans les prochaines semaines, Thrustmaster travaille dessus. D'ailleurs, il y a encore quelques jours la page officielle du TCA Sidestick ne proposait même pas de lien de téléchargement du logiciel - il fallait se rendre sur celle du T16000M - mais c'est maintenant en place.

Notez toutefois que T.A.R.G.E.T. est un logiciel bien pensé que nous avons déjà eu l'occasion d'essayer à plusieurs reprises. Il faudra simplement patienter encore un peu pour en tirer la substantifique moelle sur des jeux comme DCS ou X-Plane 11 par exemple.

Thrustmaster TCA Sidestick
Un joystick simple, mais d'une redoutable efficacité © Nerces pour Clubic

Thrustmaster TCA Sidestick Airbus Edition : l'avis de Clubic

En commercialisant le TCA Sidestick, Thrustmaster avait clairement dans l'idée de proposer un produit fiable, précis et bon marché. De fait, il ne faut pas s'attendre à un alter ego aviation civile de l'excellentissime - mais également hors de prix - HOTAS Warthog. À moins de 70 euros, le TCA Sidestick ne grèvera que légèrement le budget des amateurs de simulations aériennes, mais décevra aussi sans doute un peu les fou-furieux qui auraient souhaité quelque chose de plus qualitatif.

Pourtant, Thrustmaster n'a pas à rougir de son produit. Il est stable, précis, dispose de nombreux boutons, intègre un palonnier et une manette des gaz tout en se payant le luxe d'être ambidextre. Reconnaissons cependant que la construction plastique n'est pas ce qu'il y a de plus prestigieux et que la manette des gaz est discutable. Disons que Thrustmaster se garde un peu de place pour la suite de sa gamme. Si votre budget vous le permet, vous pourrez effectivement vous faire plaisir avec les accessoires que Thrustmaster devrait commercialiser à partir de la rentrée. Un produit efficace au remarquable rapport qualité / prix.

Thrustmaster TCA Sidestick Airbus Edition

8

Les plus

  • Rapport qualité / prix remarquable
  • Un manche précis et confortable
  • Pour gauchers et droitiers à la fois
  • Boutons modifiables à l'envi
  • Palonnier, manette des gaz, 16 boutons
  • Bonne stabilité générale

Les moins

  • Structure plastique peu prestigieuse
  • Compatibilité T.A.R.G.E.T. à venir
  • Certains boutons peu accessibles
  • Course réduite de la manette des gaz
  • Retour au centre un peu « dur »

Modifié le 09/07/2020 à 12h27
19
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top