Test HyperX Cloud Alpha S : une recette qui continue de séduire, 7.1 en prime

Matthieu Legouge Contributeur
19 octobre 2019 à 08h14
0
La note de la rédac
S'appuyant sur le large succès de son Cloud Alpha premier du nom, HyperX, la filiale gaming de Kingston, revient ici avec une version améliorée de ce dernier. Très simplement baptisé Cloud Alpha S, ce casque reprend en grande partie les atouts de la gamme et entend bien venir concurrencer un certain Logitech G Pro X !


HyperX Cloud Alpha S : sa fiche technique

Difficile à première vue de constater de réelles différentes entre les deux itérations de ce casque. La principale évolution tient en effet dans un petit boitier qui intègre une carte son USB, permettant ainsi d'offrir une expérience de son surround 7.1.

Cette nouveauté tient-elle ces promesses ? C'est ce que nous avons cherché à savoir à travers ce test.

Le Cloud Alpha S, c'est :
  • Transducteur : dynamique, 50 mm avec aimants en néodyme
  • Impédance : 65 ohms
  • Réponse en fréquence : 13 Hz - 27 kHz
  • Microphone : unidirectionnel, à condensateur à électret
  • Réponse en fréquence du micro : 50 Hz - 18 kHz
  • Logiciel : non
  • Poids : 321 grammes
  • Prix et disponibilité : disponible, à 129.99 €


Test HyperX Cloud Alpha S_1
© Matthieu Legouge pour Clubic

Un design éprouvé

Lorsque ce casque a été dévoilé pour la première fois durant le Computex, nous n'avons pu que constater qu'il reprend quasiment en intégralité le design de son prédécesseur. À priori, il s'agit plutôt d'un bon point puisque le Cloud Alpha a notamment été encensé pour sa durabilité et son confort. Le fabricant n'a donc que très sensiblement modifié sa recette ici, ce qui est également vrai au niveau de la conception interne de ce Cloud Alpha S, chose que nous aborderons un peu plus loin.

Test HyperX Cloud Alpha S_3
© Matthieu Legouge pour Clubic

Esthétiquement, seule la nouvelle couleur bleue des fourches en aluminium et du logo de la marque permet de vraiment savoir que l'on a affaire à un nouveau modèle. Cela rompt avec le design rouge et noir habituel à HyperX, mais à vrai dire le coloris nous importe peu. En scrutant ce casque d'un peu plus près, nous avons tout de même pu observer quelques infimes changements.

Tout d'abord, on retrouve une structure en aluminium au niveau des fourches et du squelette de l'arceau, promettant ainsi légèreté et durabilité. Le système de réglage des fourches est lui aussi tout à fait similaire à la version précédente, sans que ses crans soient vraiment précis et marqués, il permet d'ajuster les oreillettes et nous semble adapter à la plupart des morphologies.

La conception des oreillettes fait quant à elle preuve d'un changement bienvenu puisqu'il est désormais possible de les faire légèrement pivoter sur l'axe vertical, ce qui aura pour intérêt premier d'assurer une étreinte homogène sur vos esgourdes. Contrairement au Cloud Flight, la rotation sur l'axe horizontal n'est pas possible ici, cela est évidemment dû au design de ce casque équipé de fourches.

Test HyperX Cloud Alpha S_2
© Matthieu Legouge pour Clubic

On note qu'un grand soin a été apporté à la conception de l'arceau, les finitions sont excellentes comme on peut le voir avec les coutures apparentes et le revêtement en similicuir arbore un look texturé et non plus lisse comme auparavant. La mousse à mémoire de forme de l'arceau et des oreillettes nous parait un peu plus dense et apporte un très bon sentiment de confort.

Test HyperX Cloud Alpha S_5
Les glissières de réglages des basses tiennent leurs promesses © Matthieu Legouge pour Clubic

Globalement nous avons donc affaire à un design qui a déjà largement fait ses preuves, rien de réellement nouveau ici, ce casque tient parfaitement en place et son poids ne se fait pas ressentir une seule seconde. Les oreillettes en similicuir peuvent devenir gênantes après plusieurs heures d'utilisation en raison des frottements avec le pourtour de l'oreille, mais dans l'ensemble elles respirent correctement sans trop tenir chaud. Ceux qui vont éprouver quelques désagréments avec ces oreillettes pourront néanmoins les remplacer par une paire en tissu fournie avec ce casque ; attention le remplacement des oreillettes est assez délicat, pour ne pas dire frustrant !

Acheter le Hyper X Cloud Alpha S

Les nouveautés

Terminons ce petit tour d'horizon avec les nouveautés qu'embarque ce Cloud Alpha S, des fonctionnalités dont on aperçoit la présence en consultant le prix de la bête puisqu'il faudra y investir un peu plus de 30 € supplémentaire par rapport à son prédécesseur.

Test HyperX Cloud Alpha S_7
© Matthieu Legouge pour Clubic

L'innovation tient ici dans un petit boitier qui se raccorde en USB via un long câble tressé de deux mètres. Il s'agit simplement d'un mélangeur audio, il se connecte au casque grâce à un câble jack 3.5 mm amovible qui vient se ficher sur l'oreillette gauche, juste à côté du port destiné à accueillir le micro, lui aussi amovible. Le casque est bien entendu fonctionnel sans passer par ce boitier, en utilisant simple le câble jack fourni, mais vous ne pourrez alors pas profiter des fonctionnalités qu'il apporte.

Avant d'entrer dans le vif du sujet en détaillant ces fonctionnalités, nous devons bien dire que ce boitier et ses plastiques paraissent de conception un peu grossière si on le compare au casque en lui-même qui globalement est de très bonne facture. Le câble torsadé est solide, mais beaucoup trop long et il n'est pas rare de le piétiner ou de rouler dessus involontairement avec notre chaise de bureau. Le boitier tombe ainsi régulièrement au sol, nous pourrions peut-être éviter les chutes en utilisant la petite pince à l'arrière du boitier afin de le fixer sur nos vêtements, mais celle-ci remplit mal son office et n'enlève pas le problème du câble qui traine à nos pieds.

Test HyperX Cloud Alpha S_6
Une sacrée longueur de câble © Matthieu Legouge pour Clubic

Assez volumineux, le boitier comprend 6 boutons dont les fonctionnalités sont bien utiles. Lorsqu'il n'est pas en train de glisser au sol ou que nous ne sommes pas à batailler avec le câble, nous pouvons facilement activer ou désactiver le son surround, augmenter ou diminuer le volume et faire la balance entre l'audio du jeu et le chat. On trouve également un bouton discret sur le côté du boitier qui permet de passer le micro en muet. Vu la taille du boitier, il est dommage que le fabricant n'y ait pas inclus un bouton supplémentaire pour mettre l'audio en sourdine. L'activation du 7.1 et de la sourdine du micro est révélée par la présence de deux LED, un bon point donc ici.

Rendu stéréo toujours aussi convaincant

Tenant en main une recette qui a déjà bien convaincu par le passé, HyperX n'a pas tenu à modifier la conception interne de son Cloud Alpha S ici et nous ne sommes pas étonné de retrouver les transducteurs dynamiques de 50 mm avec aimants en néodyme qui apportaient déjà satisfaction sur le modèle précédent. Le fabricant a tout de même pensé à ceux qui voudraient vivre une expérience sonore différente puisqu'il a lancé, dans la foulée, son Cloud Orbit S, un casque développé en partenariat avec Audeze, l'un des grands noms du monde de la Hi-Fi haut de gamme, et sur lequel nous pourrons profiter d'un tracking des mouvements et de larges transducteurs magnétiques planaires (100 mm).

« Le Cloud Alpha S conserve les grandes qualités de son prédécesseur »


Malgré tout, le Cloud Alpha S constitue tout de même une évolution. D'abord parce qu'il intègre deux nouvelles fonctionnalités (le 7.1 et la balance audio / chat), mais aussi, car le réglage audio des transducteurs a été sensiblement ajusté afin d'en améliorer les performances. Utilisé sur de nombreux jeux notamment sur Destiny 2, CS:GO et Apex Legends, nous avons retrouvé les grandes qualités qui ont construit la réputation du premier Cloud Alpha. Le rendu stéréo est excellent avec des basses généreuses qui ne voilent jamais les médiums et les aigus. La scène sonore est quant à elle relativement précise et équilibrée, mais manque de détails en raison d'un son qui semble parfois quelque peu étouffé. Dans les grandes lignes, ce casque reste une valeur sûre, grâce à son bon rendu sonore, mais aussi grâce à son système de double chambre et ses glissières de réglages des basses.

Situées sur les deux oreillettes, ces glissières fonctionnent à merveille et l'on ressent clairement la différence entre la position fermée, intermédiaire et ouverte. Les basses sont bien plus percutantes en position ouverte, alors que les médiums et les aigus auront tendance à être plus précis sur les deux autres positions.

7.1 immersif, mais qui manque de précision

Doit-on investir quelques dizaines d'euros supplémentaires simplement pour profiter du 7.1 et de la balance audio / chat de ce casque ? Difficile de répondre précisément à cette question pour la simple raison que l'expérience sera vécue différemment par chacun d'entre nous. Malgré tout, nous avons trouvé des points positifs, et d'autres moins convaincants, au son surround de ce Cloud Alpha S.

Tout d'abord, il faut bien dire que le son est clairement différent lorsque nous passons en 7.1, pas seulement dans la largeur de la scène ou sa précision, mais aussi au niveau de l'intensité et du volume. Lors de son activation, nous avons été assez surpris par la différence de volume sonore, à réglage égal. Les sons sont bien plus forts, les basses semblent être encore plus présentes tout en apportant un niveau de détails supplémentaires. Les bruits semblent courir de partout et l'expérience est assez désagréable si le son est poussé trop fort.

« Une immersion très satisfaisante [...] on perçoit de nombreux détails absents sans le 7.1 »


Néanmoins, l'immersion est très satisfaisante et nous percevons des détails sonores que nous n'avions pas remarqués auparavant. Après vérification, il s'avère que certains de ces détails sont pratiquement imperceptibles lorsque le 7.1 est désactivé. Dans l'ensemble, l'expérience n'est pas mauvaise, loin de là, mais ce traitement 7.1 nous semble encore en retrait par rapport à d'autres solutions comme celle proposée par le Mobius ou le Cloud Orbit S. Nous avons ici surtout le sentiment que les sons sont amplifiés, mais sans vraiment permettre de localiser leur provenance, du moins pas plus qu'avec un bon rendu stéréo.

Un microphone amélioré ?

Si vous vous attendiez à ce que le fabricant nous propose un microphone de meilleure qualité que sur la version précédente, c'est raté ! Dans l'ensemble ce micro fait ce qu'on lui demande, c'est-à-dire retransmettre notre voix en filtrant les bruits environnants. Ceux-ci sont en effet filtrés de bien meilleure manière que sur le modèle précédent, mais cela à pour conséquence de retransmettre une voix moins naturelle, qui semble compressée par le traitement logiciel appliqué au signal.

Test HyperX Cloud Alpha S_9
© Matthieu Legouge pour Clubic

L'ajout intéressant ici c'est la fonction de retour son du micro, accessible en pressant durant 3 secondes le bouton sourdine du micro situé sur le petit boitier. Cette fonctionnalité nous semble en effet indispensable, son absence est d'ailleurs largement préjudiciable à un casque comme le Cloud Flight. L'isolation passive de ces casques étant assez correcte, la présence de cette fonctionnalité semble pertinente afin de ne pas se sentir coupé de notre environnement, ce qui a souvent pour résultat de nous faire élever la voix.

Enfin, l'absence d'une solution logicielle pour accompagner ce casque peut être vue comme un bon point. En effet, connecté via son câble jack ou en USB, le Cloud Alpha S offre une bonne expérience, ainsi que des fonctionnalités intéressantes qui ne demandent finalement aucun paramétrage pour être utilisée. Toutefois, nous regrettons ne pas pouvoir paramétrer certains aspects, définir des profils audios, régler le volume du retour son et ainsi de suite.

Test HyperX Cloud Alpha S_8
Le Cloud Alpha S est livré avec un sac de transport et une paire d'oreillettes supplémentaires, en tissu © Matthieu Legouge pour Clubic

HyperX Cloud Alpha S : l'avis de Clubic

HyperX tient la bonne recette avec son Cloud Alpha et a tenté ici de l'améliorer en apportant quelques éléments qui ne sont pas négligeables.

Le Cloud Alpha S conserve ainsi tous les atouts qui ont fait le succès de son prédécesseur en y ajoutant son surround, balance audio entre jeu et chat, possibilité d'avoir un retour son pour le micro, mais aussi un traitement de suppression de bruit à ce dernier.

Confortable, fonctionnel, et offrant une expérience audio satisfaisante, le Cloud Alpha S nous a convaincu malgré certains aspects en demi-teinte, comme l'absence totale de logiciel compagnon. Néanmoins, ces quelques faiblesses ne ternissent que peu le tableau global offert pas ce casque, qui mérite ici entièrement ses quatre étoiles.

Il se frotte malgré tout à une rude concurrence sur cette plage de prix, notamment avec des références comme le Logitech G Pro X ou le Roccat Khan AIMO. Son tarif est donc peut-être son plus grand point faible, d'autant que si l'on prend en compte le prix à l'heure actuelle de la précédente version du Cloud Alpha (environ 90€), nous ne sommes pas certains qu'investir 40 € supplémentaires rien que pour ses quelques évolutions soit très pertinent. Beaucoup de joueurs trouveront leur bonheur avec ce premier modèle, mais tout dépend de vos besoins et envies !

HyperX Cloud Alpha S

Les plus
+ 7.1 immersif ...
+ Très bon rendu sonore global
+ Construction solide et confortable
+ Système de double chambre toujours aussi réussi
Les moins
- ... mais qui reste imprécis
- Aucun logiciel compagnon
- Câble et mélangeur encombrants
4

Acheter le Hyper X Cloud Alpha S
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top