YouTube va, lui aussi, lancer des programmes dont vous êtes le héros

10 avril 2019 à 20h28
0
YouTube
Daniel Krason / Shutterstock.com

Le service de vidéo en ligne de Google veut lancer de nouveaux contenus interactifs qui seront directement influencés par le choix des spectateurs.

À l'instar de Netflix, qui a mis en ligne un épisode spécial de Black Mirror en fin d'année dernière dans lequel le spectateur pouvait faire ses propres choix en prenant des décisions qui orientaient le scénario dans diverses directions, YouTube devrait à son tour prochainement se lancer dans les contenus évolutifs selon les choix des spectateurs, comme le rapporte Bloomberg.

Le contenu interactif, plus addictif que le contenu traditionnel

Après l'essai de Netflix et le succès - certes contesté par l'éditeur - de Bandersnatch, YouTube s'est probablement dit que ce nouveau genre de narration a un avenir, même s'il vient à peine de sortir de l'oeuf. Placée sous l'autorité de Ben Relles, le patron de la programmation non scénarisée de YouTube Originals, une équipe dédiée est chargée de développer des contenus interactifs incitant à la participation pleine et entière des spectateurs.

Tout en visionnant l'émission ou la série, ces derniers peuvent directement prendre part au déroulement de l'intrigue, se sentir davantage concernés par l'histoire, et toujours plus proches des différents protagonistes. Et cela est possible grâce à un pas technologique récemment franchi : « Nous disposons maintenant de nouveaux outils et d'opportunités incroyables pour créer et raconter des histoires multicouches et interactives », rapporte la responsable de la programmation originale de YouTube, Susanne Daniels.

Le double avantage du genre pour YouTube

Le but de YouTube n'est pas seulement de faire plaisir à ses utilisateurs, il est aussi et surtout économique. D'une part, la narration participative est plus addictive qu'une série dite classique. Du moment que le spectateur prend conscience qu'il peut explorer différents pans de l'histoire et jouir d'un pouvoir d'influence sur le cours des événements, il est naturellement tenté d'offrir plus de temps à la plateforme de streaming.

Qui dit « plus de temps sur la plateforme » dit « monétisation ». YouTube voit une opportunité de gonfler ses gains en vendant davantage d'annonces sur ses programmes qui restent plus longs qu'un programme traditionnel (plus de 5 heures de fiction pour Black Mirror : Bandersnatch !).

En outre, notons que Netflix et YouTube ne sont pas les seuls à s'intéresser à ce nouveau marché. Une concurrence prend forme notamment avec l'arrivée du géant de la grande distribution, Walmart, qui a investi quelques 250 millions de dollars, excusez du peu, dans une entreprise, Eko, chargée de développer des contenus interactifs.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La RATP commande 800 bus électriques pour remplacer sa flotte Diesel
L'entreprise Rocket Lab se lance dans la production de satellites entièrement modulables
Shell investit dans le développement durable, du reboisement aux chargeurs de véhicules électriques
La NASA fait appel aux universités pour développer des habitats spatiaux autonomes
Des développeurs compilent Chromium pour Windows ARM64
🔥 Logitech, Samsung, Huawei, Dell : prix choc sur le high-tech chez Amazon !
IA : les 7 éléments de la Commission européenne pour une technologie éthique
Qualcomm Snapdragon : trois nouveaux processeurs mobiles
⚡️ Bon plan : Souris Bluetooth Logitech MX Anywhere 2 AMZ à 29,90€
Haut de page