Slingbox 350 et 500 : retransmettez votre décodeur TV en 1080p

Par
Le 10 octobre 2012
 0
Sling Media, l'inventeur du place shifting, renouvelle enfin ses passerelles vidéo. La nouvelle Slingbox 350 succède ainsi à la Slingbox Solo, lancée il y a cinq ans, et la Slingbox 500 à la Slingbox Pro-HD, lancée il y a deux ans.

0280000005455487-photo-slingbox-350-et-500.jpg

Le place shifting, que Sling Media a démocratisé, consiste pour rappel à diffuser ailleurs du contenu arrivant à tel endroit : les chaînes de télévision du décodeur d'un FAI sur un smartphone, par exemple. On intercale pour ce faire un appareil entre une source et son diffuseur habituel, et on le connecte au réseau domestique et à Internet.

En cinq ans, le HDMI s'est démocratisé, mais les normes vidéo n'ont quasiment pas évolué, en particulier en matière de protection des contenus. Même si longtemps après, Sling Media dispose donc d'une marge de manœuvre relativement limitée.

Slingbox 350


La « Slingbox 350 » n'est d'ailleurs qu'une modeste mise à jour. Son principal apport est la prise en charge du 1080p (contre 720p ou 1080i précédemment), mais elle s'en tient à une vieillissante connectique analogique composante, dont sont dépourvues de plus en plus de sources. Elle bénéficie également d'un nouveau boîtier, à l'esthétique particulièrement travaillée, qui accueille un émetteur infrarouge, pour allumer puis télécommander et éteindre la source à distance.

00f0000005455495-photo-slingbox-350.jpg

Slingbox 500


La « Slingbox 500 » quant à elle accueille enfin le Wi-Fi, ainsi qu'une connectique HDMI, son principal apport... sur le papier. En pratique, la plupart des set-top box ont recours au HDCP, pour empêcher la capture des flux, or la passerelle n'a pas été certifiée. La connectique composante reste heureusement proposée, avec prise en charge du 1080p.

La sortie HDMI n'est pas inutile pour autant, puisque la « Slingbox 500 » embrasse son rôle de carrefour audiovisuel en devenant un lecteur multimédia, à destination cette fois de l'écran auquel elle est reliée. Elle peut dans un premier temps afficher des photos issues d'un terminal Android ou iOS, au travers du réseau domestique, mais elle pourra à terme lire toutes sortes de contenus, y compris depuis un support de stockage USB. L'intégration de services en ligne ou du standard Miracast ne sont pas mentionnés, mais c'est techniquement possible, ce qui rehausserait nettement l'intérêt au produit.

Son nouveau boîtier intègre lui aussi un émetteur infrarouge, à défaut d'avoir recours au HDMI-CEC, mais il adopte une forme étonnante qui empêche d'y poser le moindre appareil.

0190000005455491-photo-slingbox-500.jpg

Les Slingbox 350 et 500 seront prochainement commercialisées aux États-Unis aux prix publics respectifs de 180 et 300 dollars. Pour rappel, Belkin a récemment annoncé l'@TV Plus au prix public de 150 dollars. Aucune information n'a encore été communiquée pour l'Europe, mais les précédentes Slingbox y sont commercialisées, les nouvelles devraient donc finir par l'être aussi.

0140000005455485-photo-slingplayer-mobile-sur-iphone.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Streaming vidéo

scroll top