Test Samsung 55TU7125 : un téléviseur 4K d’entrée de gamme imparfait mais très intéressant

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
19 décembre 2020 à 18h18
14

Les séries TU des téléviseurs Samsung, autrement appelées Crystal UHD, correspondent à l’entrée de gamme. Elles se composent de différentes références débutant à 43" de diagonale, toutes en 4K. Samsung nous a fait parvenir un 55", une taille intermédiaire assez classique. Nous avons ainsi pu vérifier à quoi pouvait ressembler l’offre d’un grand fabricant quand il propose des écrans aux fonctions à priori simplifiées afin de rester dans des budgets accessibles. 

Test Samsung 55TU7125
  • Simple à prendre en main
  • Image stable sans anti-saccade
  • Gestion des dégradés parfaite
  • Filmmaker Mode à retoucher légèrement
  • OS Tizen
  • Input lag minimal
  • Manque de luminosité
  • Dynamique limitée
  • Deux prises HDMI seulement
  • Télécommande peu pratique

Samsung est un acteur incontournable dans le monde de l’écran plat de par la variété de son catalogue. Cela va des modèles à prix plancher comme ces séries TU jusqu’à la 8K en passant par le QLED 4K aux performances de très haut niveau. Le tout complété par des versions lifestyle du type tableau, au design étonnant comme les Serif, ou encore pour l’extérieur avec le modèle Terrace.

Les Crystal UHD se déclinent en trois versions : TU7125, TU8075 et TU8305. Les fonctionnalités sont assez semblables, tout comme l’esthétique. Le cadre sera gris ou noir selon la version. Le traitement vidéo de base est le même, il peut recevoir quelques fonctions supplémentaires sur certaines TV. Il faut également noter les propositions différentes en termes de taille : 65" maximum pour les 8305, 75" pour les 7125 et 82" pour les 8075. 

Caractéristiques techniques générales

  • Téléviseur LCD 4K
  • Référence : Crystal UHD 55TU7125 Smart TV
  • Image : 55" (139 cm), 3840 x 2160 pixels, edge dimming
  • Connectivité : 2x HDMI dont 1x eARC, 1x ports USB, 1x tuners RF, 1x sortie optique, Ethernet, WiFi, Bluetooth
  • Traitement de l’image : Crystal Processor 4K
  • HDR : HDR10, HLG, HDR10+
  • Son : DD+, haut-parleurs 2x10W
  • Smart TV : Tizen, Apple AirPlay, compatible Alexa & Google Assistant
  • Prix public indicatif au moment du test : 599 €

Une présentation classique, une installation efficace

Le 55TU7125 est léger. Si léger qu’il peut être sorti du carton et manipulé par une seule personne. Ce qui n’est pas le cas des téléviseurs OLED de même dimension. Malgré cela, il reste rigide, il n’y a pas de crainte à avoir sur des questions de fragilité. Le cadre de couleur grise est classique, ni mince ni épais.

Il repose sur deux pieds en V que l’on a déjà souvent vu chez Samsung. Ils sont ici dans un plastique de bonne épaisseur qui n’a aucune chance de se tordre. Les pieds s’insèrent dans des trous prévus à cet effet sous l’écran. Aucune vis n’est nécessaire. Au final, le 55TU7125 est stable sur ses pieds avec un dégagement suffisant en hauteur pour placer une barre de son sans qu’elle ne vienne cacher le bas de l’image. 

La face arrière mesure un peu moins de six centimètres d’épaisseur, ce qui reste dans la norme actuelle. Les connecteurs sont placés sur le côté droit de l’écran lorsqu’on le regarde de face. Toutes les prises sont parallèles à la dalle, aucun cache n’est prévu. Il faudra faire cheminer les câbles le long du pied pour les rendre les plus discrets possibles.

La connectique est limitée, voici l’une des raisons du prix très abordable de la gamme Crystal UHD. Nous n’avons droit qu’à deux prises HDMI, dont une ARC/eARC, ce qui est déjà pas mal. Il y a un port USB, une prise réseau et un seul tuner pour la TNT. Et c’est tout. Si vous avez besoin de plus de prises, il vous faudra passer par une barre de son équipée dans ce sens ou bien via un amplificateur home cinema, comme le Marantz NR1711 par exemple, parfaitement en phase en termes de tarif. 

Des fonctionnalités complètes grâce à l’OS Tizen

Malgré le fait que le 55TU7125 soit un modèle d’entrée de gamme, il bénéficie du même système d’exploitation Tizen que les téléviseurs supérieurs. Si l’on prend les concurrents Philips et Sony utilisant Android TV sur le moyen et haut de gamme, il est absent de leurs entrées de gamme. Un bon point pour Samsung sur ce sujet !

La phase d’installation peut être manuelle mais nous vous conseillons de passer par l’application mobile Smartthings dédié à la maison connectée de Samsung. Elle nécessite de créer un compte, puis vous serez guidé efficacement via les différentes pages écrans. Si vous avez déjà possédé un écran Samsung avec Tizen lié à un compte Smartthings par le passé, vous pouvez en récupérer les réglages et applications. 

L’écran d’accueil du téléviseur sous la forme d’un bandeau vient en surimpression de la dernière source regardée. Il liste principalement les applications. Un petit coup vers la gauche et on accède aux sources externes comprenant les entrées HDMI mais aussi les dossiers DLNA partagés sur le réseau. Encore un clic amène au magasin d’apps et si l’on continue on entre dans les réglages rapides. Il est d’ailleurs dommage qu’aucune touche sur la télécommande ne puisse afficher directement les réglages. Les paramètres complets sont accessibles tout à droite du bandeau des réglages rapides. La navigation dans les menus prend parfois son temps avec l’impression que la commande n’a pas été reçue. C’est un autre aspect des téléviseurs dotés d’un processeur d’entrée de gamme.

Parlons de la télécommande. Celle-ci est basique, dans un petit format avec un grand nombre de touches. Elle n’est pas rétro-éclairée, ce qui est réservé aux télécommandes des TV les plus haut de gamme. On peut s’en passer. En revanche, les touches sont trop proches et trop semblables, si bien qu’il est quasiment impossible de s’en servir sans avoir à regarder sur quoi on appuie. 

Samsung est le seul fabricant de TV qui intègre la fonction Apple TV sur la quasi-totalité de ses téléviseurs, et cela depuis déjà deux générations avec effet rétro-actif. Il devient possible d’accéder au service Apple TV+ mais aussi de faire du AirPlay en transmettant l’image de son iPhone ou de son iPad vers le 55TU7125. Accessoirement, les fonctions principales de la TV sont pilotables par les assistants de Google et d’Amazon depuis les enceintes connectées correspondantes. En l’absence de micro, le TU7125 fait l’impasse sur l’assistant maison Bixby.

Un Filmmaker Mode un peu trop terne par défaut

Le processeur Crystal 4K n’est pas le Quantum Processor des modèles QLED 4K et 8K. Pas d’intelligence artificielle ni de traitement avancé mais des réglages déjà bien complets pour améliorer l’image en sortie de carton. Depuis les paramètres avancés, on va retrouver tout le nécessaire pour améliorer la colorimétrie, le contraste, la netteté, les mouvements, etc. Les réglages pointus pour ceux qui ont accès à du matériel de calibrage sont présents. Bien que le tarif de ce téléviseur ne soit pas vraiment en phase avec cette procédure forcément coûteuse.

Vous devrez alors sûrement vous contenter des modes d’images prédéfinis au nombre réduit mais au sein desquels nous retrouvons le Filmmaker Mode que nous aimons tant ! Rappelons que ce mode désactive tous les traitements pour délivrer l’image telle qu’elle devrait être. C’est celui que nous avons retenu pour nos mesures en baissant seulement les couleurs de Chaudes 2 à Chaudes 1, un peu moins rougeoyant.

Le 55TU7125 manque clairement de pêche. La luminosité plafonne à 100 nits, en SDR comme en HDR bizarrement. En passant sur le mode dynamique, on atteint au maximum 217 nits. L’image semble donc un peu comme délavée dans les basses lumières. Il faudra éviter d’utiliser ce téléviseur dans le noir complet pour ne pas faire ressortir ce défaut.

Ce Samsung respecte bien les règles avec un deltaE à 2.3 et un gamma à 2,28. C’est plutôt pas mal avec une dérive notable sur le bleu en retrait sur ce Filmmaker Mode à corriger dans les paramètres. Le Rec.709 est couvert à 98,5%.

La couverture des Rec.2020 et DCI-P3 est tout à fait correcte sans être exceptionnelle. Pour de l’entrée de gamme, il n’y a vraiment pas de quoi se plaindre. Bien qu’il ne possède pas de connecteur HDMI 2.1, le 55TU7125 s’accommodera très bien des consoles de jeux avec un input lag que nous avons mesuré à 9.9 ms. Attention, le mode jeu se trouve uniquement dans le menu des réglages rapides et non pas dans les paramètres avancés. La consommation atteint 130 Watts au maximum avec une veille à 0,35 Watt.

De l’excellent et du moins bon

Notre séance de test s’est poursuivie avec nos extraits favoris de films, des fichiers, des DVD et Netflix en 4K. Habitués à visionner de nombreux modèles de téléviseurs, toutes résolutions et technologies confondues, nous pouvons vous dire que le 55TU7125 s’en sort pas mal. Au chapitre des qualités, nous avons retenu une netteté globale satisfaisante, sans excès. Il faut éviter de trop vouloir la pousser via les réglages au risque d’obtenir une image zébrée inutilement. Avec des sources de faible qualité comme les DVD, la réduction de bruit fait très correctement son office. On peut même la pousser à fond sans arrière-pensée pour lisser les défauts de l’image et lui redonner un petit coup de jeune. 

Du côté des mouvements, les saccades naturelles sont respectées avec le Filmmaker Mode. On peut les corriger un petit peu en activant la compensation en évitant de trop la pousser. Autre qualité à mettre au crédit du 55TU7125, ce traitement s’applique avec des artefacts réduits au strict minimum. Il n’est pas au niveau des meilleurs Sony sur ce point, mais il n’en est pas si éloigné. Toujours en Filmmaker Mode, la colorimétrie est clairement trop chaude. Ça manque de peps et de rondeur que l’on retrouvera en adaptant les réglages. Toutefois, le 55TU7125 est excellent sur la gestion des dégradés : l’effet marches d’escalier est inexistant sur des sources 10 bits. Alors que des téléviseurs beaucoup plus chers n’ont pas cette capacité. Cela rend le spectacle d’autant plus agréable.

Il faut bien que ce Samsung ait aussi des défauts. Son manque de dynamique est assez criant. Tout d’abord, il y a un effet de clouding global qui crée une sorte de vignettage géant heureusement très peu visible en dehors des mires de test. Mais c’est surtout ce manque de détails aussi bien dans les basses lumières que dans les hautes lumières qui pourra heurter l’œil des plus aguerris d’entre vous. Les blancs sont cramés et aucun réglage ne permet de les rattraper. Il en va de même dans les faibles lumières où les bandes noires des films apparaissent grises foncées et se mélangent au reste de l’image elle aussi peu contrastée. Vous allez perdre du détail, c’est évident. Il existe un réglage de détail dans les ombres qu’il faut éviter de toucher : il rend l’image encore plus terne. Le HDR fait son effet ponctuellement sur des éléments précis de l’image mais la luminosité globale du 55TU7125 n’est pas suffisante pour en tirer vraiment parti. Et puis le Dolby Vision est absent, Samsung défendant son concurrent le HDR10+ beaucoup moins répandu. 

Terminons sur le son. L’équipement est là aussi basique avec deux haut-parleurs diffusant sous l’écran. Trois modes sont disponibles : normal, amplifier (mise en avant des mediums), et adaptatif. Ce dernier donne un rôle de barre de son virtuelle en ouvrant la scène sur les cotés avec un faux effet surround. On aime ou on n’aime pas, ce mode a le mérite d’exister pour donner un peu d’ampleur sans obliger à passer par la case barre de son externe.

Prix et concurrence

Au tarif officiel de 600 euros en 55", ce Samsung fait face à une concurrence limitée avec des prestations aussi complètes, mis à part le TCL 55P818 équipé d’Android TV et de Google Assistant ou le 55EC780 avec la barre Dolby Atmos intégrée développée par Onkyo. Au même prix mais un peu plus grand en 58", le Hisense 58A7100F reprend un design assez similaire ainsi que le HDR10+ avec l’OS Vidaa. Pour 50 euros de plus, vous pouvez passer chez LG dans la gamme NanoCell avec le 55UK7550 qui offre une luminosité supérieure si c’est un point important pour vous.

L’avis de Clubic

Votre budget est limité et vous cherchez un téléviseur qui possède à la fois une grande image en Ultra HD et qui propose une prise en main facile ? Le Samsung 55TU7125 semble être la réponse tout indiquée. Il tourne sous Tizen, le système d’exploitation Samsung assez complet, même s’il manque encore quelques applications majeures. Il y a le principal avec Netflix et Amazon Prime qui ont leur touche dédiée sur la télécommande. Côté image, il faudra faire des compromis. Elle est peu lumineuse et pas aussi contrastée que les téléviseurs haut de gamme. Mais elle est aussi très cinéma avec une bonne gestion des mouvements, et propre avec des couleurs chaleureuses aux dégradés parfaits. Les quelques concessions que vous devrez accepter seront récompensées.

Samsung 55TU7125

7

Samsung a réussi à faire rentrer dans ce 55TU7125 l’essentiel de sa maîtrise des écrans plats LCD 4K. Sa qualité d’image est partagée entre de grandes qualités sur la netteté et les couleurs, et des manques sur la luminosité et le contraste.

Les plus

  • Simple à prendre en main
  • Image stable sans anti-saccade
  • Gestion des dégradés parfaite
  • Filmmaker Mode à retoucher légèrement
  • OS Tizen
  • Input lag minimal

Les moins

  • Manque de luminosité
  • Dynamique limitée
  • Deux prises HDMI seulement
  • Télécommande peu pratique

Vidéo 7

Audio 7

Design 7

Ergonomie 7

Modifié le 24/12/2020 à 13h27
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
14
11
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des bons plans et promos high-tech
Soldes 2021 : les meilleurs bons plans et promos high-tech en DIRECT
Auto Chess va disposer d'un spin-off MOBA... alors qu'il est lui-même un mod de DOTA 2
Kodi 19.x
Déjà arrêté en Europe, LG pourrait abandonner le smartphone dans le monde entier
Lisa Su, P.-D.G. d'AMD, est ravie de la très forte demande de PS5 et Xbox Series
Vous pouvez utiliser l'overlay de Discord en jeu
Brave est le premier navigateur à intégrer nativement IFPS, le HTTP pair-à-pair du futur
Plus de 30% de réduction sur cette caméra Xiaomi Mi Home Camera pour les Soldes Cdiscount
Soldes Boulanger : l'excellent aspirateur iRobot Roomba 675 à moins de 200€
Haut de page