Refresh : M6 sur le terrain de Snapchat avec des vidéos ultra courtes

M6 propose un « zapping décalé des chaînes du groupe » avec son nouveau service Refresh.

Annoncé l'année dernière lors de la présentation du nouveau 6play, Refresh est désormais disponible. Si 6play est le Netflix du groupe M6 (maison mère de Clubic), Refresh est son Snapchat ou son Instagram.

0190000008483968-photo-logo-6play-refresh.jpg

Refresh est effectivement un service de consommation rapide destiné aux jeunes, empruntant les codes des réseaux sociaux. Il propose « les meilleurs moments des programmes du groupe : les pas de danses de Stéphane Plaza, les réflexions philosophiques des participants de Moundir et les apprentis aventuriers ou les coups d'éclat de Philippe Etchebest... ». Du « divertissement instantané » présenté, comme sur Instagram, sous la forme d'un défilement infini, avec un enchainement automatique, ou des hashtags permettant d'enchainer facilement sur des extraits issus du même programme ou suscitant la même émotion (WTF, OMG...).

Ainsi on peut aussi dire de 6play qu'il est aux chaînes du groupe M6 ce que FranceTV Zoom est à France Télévisions, la dimension sur-mesure en moins. Signalons au passage que ce dernier risque d'être fermé en même temps que les services HbbTV.

À lire aussi : La TNT régresse encore un peu plus pour accueillir France Info TV

Le service propose 30 nouvelles vidéos courtes chaque jour, classées dans 250 « feeds ». Il se destine essentiellement à un usage mobile, en intégrant les applications 6play pour iPhone, iPad, téléphones et tablettes Android. Il n'est accessible ni sur 6play pour ordinateur, ni sur téléviseur, mais via la page Facebook de 6play.


Précédemment : Nouveau 6play : de la TV personnalisée pour le Netflix du groupe M6

012C000008483962-photo-6play-refresh.jpg
012C000008483966-photo-6play-refresh.jpg

HD en test et abandon de Flash cette année

Enfin, nous avons profité du lancement de Refresh pour faire le point sur deux évolutions techniques annoncées lors de la refonte de 6play : la diffusion en HD et en HTML5.

Des représentants de 6play nous informent qu'ils testent la diffusion en HD, en 720p à 3 Mb/s en l'occurrence, soit dans une qualité proche de la nouvelle TNT HD, diffusée en 1080i à 4 Mb/s. La date de lancement n'est pas encore connue. En attendant, le service lance un nouveau palier « HQ » (haute qualité), à mi-chemin entre la basse et la haute définition, en 540p à 2 Mb/s.

Enfin, 6play devrait passer au tout HTML « d'ici la fin de l'année ». Si tout le reste du nouveau site exploite le HTML5 et des technologies telles que React et l'isomorphisme pour offrir une réactivité digne d'une application, la lecture de vidéo repose encore sur le controversé plugin Adobe Flash, seule solution universelle donnant satisfaction aux ayants-droit. Mais les responsables du service estiment que les navigateurs sont arrivés « à maturité en matière de prise en charge des DRM ». En particulier, Firefox a tardé à prendre en charge les DRM, en raison du verrouillage contraire à sa philosophie libre.

À lire aussi :
Firefox s'ouvre enfin à Netflix et à la VOD sans plugin
Firefox 47 rajoute la prise en charge des DRM aux vidéos
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Cette petite souris sans fil Microsoft Wireless Mobile Mouse est à moins de 10€
MSI met le cap sur le ratio 16:10 et annonce de nouveaux appareils gaming et création
Epic Store : The Lion’s Song offert cette semaine, et une surprise prévue pour la semaine prochaine
Les PC portables modulaires et réparables Framework arriveront en Europe d'ici la fin de l'année
Ghostrunner 2 sera exclusif aux consoles nouvelle génération et aux PC
Gigabyte fait un commentaire sur la fabrication chinoise, perd 550 millions et... présente ses excuses
Haut de page