SFR : seulement 35% de population en 4G, mais un pari sur l'avenir

21 octobre 2014 à 13h45
0
SFR a annoncé la semaine dernière la mise en service de son réseau 4G dans quelques villes supplémentaires. L'occasion, en plus de mettre à jour nos récapitulatifs, de faire le point sur la stratégie de déploiement de l'opérateur.

Alors que Orange et Bouygues Telecom livrent occasionnellement des parts de population couverte en 4G, et culminent déjà à 70%, SFR continue à annoncer des mises en service localisées ville par ville.

L'opérateur ne communique pas spontanément de pourcentage de population couverte. Et lorsqu'on le lui réclame, il commence par réunir la 4G et le Dual Carrier (aussi appelé H+) pour revendiquer 75% de population couverte en « très haut débit mobile ».

Pour autant, lorsqu'on approfondit la question, la lanterne rouge assume sa stratégie. L'opérateur concède qu'il ne communique plus de chiffre de couverture depuis le rappel à l'ordre de l'Arcep au mois de juillet. Nicolas Chatin, directeur de l'information de SFR, estime que plus ou moins 35% de la population est couverte en 4G à ce jour. C'est inférieur aux « plus de 40% » revendiqués au printemps dernier, mais c'est en phase avec l'objectif que l'opérateur s'était fixé, et c'est nettement supérieur aux 25% qui seront imposés en octobre 2015, même si l'Arcep juge ses obligations modestes : « les opérateurs déploieront vraisemblablement plus vite ».

00BE000005514207-photo-logo-4g-sfr.jpg

Un pari sur l'avenir avec une rénovation complète et l'accent sur les basses fréquences

SFR assume ne pas avoir « fait dans la surenchère », contrairement à Orange qui a beaucoup investi pour rattraper Bouygues Telecom. Ce dernier avait effectivement pu revendiquer une couverture nationale du jour au lendemain, à moindre frais, en recourant à la réallocation de fréquence.

En contrepartie, SFR maintient la stratégie de déploiement exposée il y a un an. Il mise donc sur les fréquences basses, de 800 MHz en 4G (appelées fréquences en or) et depuis peu de 900 MHz en 3G, pour offrir, à terme, une meilleure couverture en intérieur. L'opérateur annonce d'ailleurs que la 3G sur la bande des 900 MHz sera mise en service à Paris à partir des prochains jours et jusqu'à la fin de l'année. Pour rappel plus la fréquence est basse, meilleure est la portée à puissance constante. Les fréquences hautes exploitées en France sont de 1800 et 2600 MHz en 4G, et de 2100 MHz en 3G.

En parallèle il poursuit la rénovation complète de son réseau mobile. Et s'il reconnait que cela entraine quelques interruptions de services ponctuelles, il assure que son infrastructure sera parée pour les vingt prochaines années et qu'il aura une longueur d'avance le moment venu.


Contenu relatif :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top