Découvrez IA4EU, la plateforme européenne collaborative sur l'intelligence artificielle

Mathieu Grumiaux Contributeur
23 avril 2019 à 20h45
0
drapeau union européenne.jpg

L'IA4EU est un projet visant à créer une plateforme collaborative regroupant les entreprises européennes. L'objectif est de développer des solutions d'intelligence artificielle respectueuses d'une certaine éthique.

C'est lors de la première Nuit Européenne de l'Intelligence qu'a été présenté l'IA4EU (Intelligence Artificielle pour l'Union Européenne). Ce projet a pour but de réunir chercheurs et entreprises en intelligence artificielle afin de les accompagner dans leurs travaux à travers des subventions.

IA4EU a pour but de mutualiser les compétences et se hisser au niveau des groupes américains et chinois


Ce sont déjà 79 partenaires privés et publics originaires de 21 pays européens qui ont rejoint l'initiative portée par la France. L'Union européenne va financer le programme à hauteur de 20 millions d'euros sur trois ans et espère, à terme, rivaliser avec les principales entreprises mondiales, notamment américaines et chinoises, qui investissent déjà massivement dans les solutions d'intelligence artificielle.

Dans le détail, IA4EU proposera un moteur de recherche dédié à l'IA ainsi qu'un espace collaboratif où les membres pourront déposer des ressources destinées à être testées et améliorées. L'accent est mis sur l'aspect collaboratif du projet et le partage des compétences entre les différents membres.

Les entreprises françaises sont mises à contribution pour la création de cet ambitieux projet. Comme l'explique La Tribune, Thales se chargera de coordonner sa mise en place et la fédération professionnelle du numérique France Digital est l'organisateur principal. Le moteur de recherche sera lui développé par Qwant et hébergé par OVH.

Une plateforme où l'éthique est au centre des développements


L'institution nouvellement créée va soutenir des travaux de recherche sur l'explicabilité et la vérifiabilité des algorithmes. Ces derniers ont pour but de comprendre les décisions prises par une intelligence artificielle et améliorer la pertinence des résultats.

Ce qui distingue également IA4EU est la volonté de mettre l'éthique au centre des développements. « Il faut que nous nous distinguions, non seulement par nos régulations, mais aussi par notre culture », a déclaré Cedric Vilani, député de Paris et spécialiste des questions d'intelligence artificielle au sein de la majorité LREM.

Un conseil éthique sera formé avec des acteurs extérieurs au projet afin de surveiller les différents travaux en cours. On lui souhaite un meilleur avenir que celui mis sur pied et rapidement dissout par Google.

D'ici la fin de l'année, huit projets pilotes seront lancés et financés par IA4EU, mais les heureux élus n'ont pas encore été annoncés.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top