Test de la Lenovo Yoga Tab 13 : une tablette puissante et atypique… mais oubliable

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
08 octobre 2021 à 10h57
3
Lenovo Yoga Tab 13-1 © © Lenovo
© Lenovo

Annoncée en juin dernier, la Lenovo Yoga Tab 13 est une tablette android étonnante qui revendique sa différence sur un marché très uniforme. Avec son « gros derrière », qui accueille deux haut-parleurs JBL, son dos en alcantara et son pied intégré, la tablette de Lenovo veut séduire sur le haut de gamme sans ressembler aux autres. Mais à presque 800 euros, le pari de l’originalité suffit-il pour inquiéter l’iPad Air ou la Galaxy Galaxy Tab S7 ? Réponse dans notre test.

Disponible depuis le début de l’été, la Lenovo Yoga Tab 13 est une ardoise qui dénote. Elle se pose dans la gamme de Lenovo en alternative à la récente Tab P12 Pro, un peu plus orientée vers la productivité, mais aussi équipée d’un écran AMOLED et d’une compatibilité 5G (en option). La Tab 13 propose pour sa part un format un tout petit peu plus imposant, et surtout un design qui n’a pas grand-chose à voir. Il oriente l’ardoise vers une utilisation principalement multimédia et familiale. Mais voyons avant d’aller plus loin ce que cette étonnante tablette offre en termes de fiche technique.

Fiche technique Lenovo Yoga Tab 13

Système d'exploitation

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
11

Performance

Processeur
Snapdragon 870
Nombre de cœurs CPU
8
Fréquence CPU
3,2GHz
Mémoire vive (RAM)
8GB

Affichage

Type d'écran
LED tactile
Type de Dalle
IPS
Taille d'écran
13 pouces

Stockage

Mémoire interne
128GB

Batterie

Autonomie
12h
Batterie amovible
Non
Capacité
10000 mAh
Charge rapide
Oui
Recharge sans-fil
Non

Appareil photo

Nombre de capteurs
1
Flash avant
Non
Flash arrière
Non
Stabilisation d'image
Aucune
HDR
Non

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6 AX
Norme Bluetooth
Bluetooth 5.0

Équipement

Connecteurs disponibles
Port USB-C
Nombre haut-parleur
4
Accéléromètre
Non
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Non
Système de reconnaissance faciale
Oui

Caractéristiques physiques

Hauteur
20,39cm
Largeur
29,33cm
Profondeur
2,49cm
Poids
803g

En version 128 Go, celle que Lenovo nous a fait parvenir en prêt, la Yoga Tab 13 est proposée à un tarif de 799 euros. Le constructeur précise sur son site qu’une version 256 Go est également disponible. Après quelques recherches elle semble toutefois assez difficile à trouver en France.
Notons enfin que la tablette est compatible avec le stylet Lenovo Precision Pen 2, qui n’est toutefois pas fourni avec. Si vous voulez vous en équiper, il faudra ajouter 70 euros supplémentaires.

Lenovo Yoga Tab 13
  • Tablette atypique, intéressante à utiliser à la maison
  • Performances au rendez-vous
  • Autonomie satisfaisante
  • Identification faciale pratique
  • 800 euros et un goût de pas assez
  • Pas de capteur photo arrière et pas de sortie casque
  • Pas d’écran OLED
  • Qualité d’assemblage perfectible

Pour rappel, ce dernier est également compatible avec la Tab P11 Pro (testée sur Clubic ) ainsi qu’avec la nouvelle Tab P12 Pro évoquée plus haut (elle aussi motorisée par un Snapdragon 870). Cette dernière est pour sa part annoncée à 899,90 euros en tarif de départ (comptez 999,90 euros pour le modèle 5G). À un tarif un peu plus raisonnable, toujours chez Lenovo (nous parlerons de la concurrence plus bas), on retrouve la Tab P11 5G, qui débute à 499,90 dans les gammes du constructeur chinois, avec cette fois un Snapdragon 750G à bord.

Lenovo Yoga Tab 13-22 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Design : look atypique, finitions perfectibles

Sans plus attendre, passons au vif du sujet. La Yoga Tab 13 est une tablette relativement imposante avec son grand écran de 13 pouces, ses mensurations généreuses (29,33 x 20,39 x 0,62 – 2,49 cm pour 803 grammes) et le petit bourrelet que l’on trouve à sa base. C’est à lui que l’ardoise de Lenovo doit une bonne part de son originalité. Son intérêt n’est toutefois pas à chercher sur le plan esthétique. À vrai dire, il enlaidit le design de la tablette en lui imposant ce que l’on décrira comme un « gros derrière », faute d’expression plus évocatrice.

Mais si l’arrière-train de la Tab 13 s’empâte avec cette curieuse protubérance, c’est pour le bien du concept que Lenovo a en tête : une tablette résolument sédentaire qui se veut redoutable en multimédia et pour une utilisation de salon. Car ce bourrelet permet à Lenovo de regrouper en un même endroit ce que l’on a parfois du mal à caser sur une tablette : deux haut-parleurs, sur un total de quatre dans le cas présent, et la connectique.

Lenovo Yoga Tab 13-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-21 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Elle se compose à droite d’un port USB-C pour la recharge et le transfert de fichiers, et d’un port Micro-HDMI à gauche permettant notamment d’utiliser la Tab 13 en guise de moniteur secondaire (en utilisant l’adaptateur Micro-HDMI vers HDMI fourni par Lenovo). Pratique en déplacement même si la qualité d’image n’est pas toujours au rendez-vous. On note par contre l’absence fâcheuse de sortie casque, même si malheureusement cette suppression est dans l’air du temps.

Le bourrelet de la Tab 13 permet aussi d’intégrer un pied en métal pouvant servir de poignée. Assez rudimentaire et pas élégant pour deux sous (il est même recouvert d’un vilain plastique souple, censé être anti-dérapant). Ce dernier permet par contre à la tablette de tenir debout en format paysage, ou d’être légèrement inclinée vers l’utilisateur lorsqu’on veut l’utiliser à plat sur un bureau. Plus accessoirement, cette poignée peut servir pour suspendre facilement la tablette, par exemple à un crochet fixé au mur. Il est par contre impossible de l’employer pour la faire tenir toute seule à la verticale.

Lenovo Yoga Tab 13-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-&" © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Dans une certaine mesure, ce pied permet à la Yoga Tab 13 d’être utilisée un peu comme une Microsoft Surface Pro, mais l’élégance (et le clavier) en moins. D’après nous, sur une tablette à 800 euros, Lenovo aurait pu nous proposer quelque chose de plus élaboré. Mais qu’importe, il faut l’admettre : c’est pratique au quotidien, pour regarder un film ou scroller du contenu lorsqu’on est attablé.

Sur le plan de l’assemblage, la Yoga Tab 13 souffle le chaud et le froid. Le dos en alcantara noir de la tablette est élégant, agréable au toucher. Ce revêtement lui confère une dégaine visuelle qui dénote de ses concurrentes, mais il ne plaira pas à tout le monde. Par ailleurs, contrairement à Microsoft, Lenovo n’a pas choisi de traiter ce tissu de la même manière que sur les Surface Laptop ou Surface Pro, par exemple. En l’état, l’arrière de la tablette pourrait vite se salir si l’on n’y prête pas suffisamment attention — et la durabilité de ce tissu sur le long terme nous tracasse un peu. Le sentiment de fragilité de ce revêtement est en tout cas bien plus présent ici que sur les appareils de Microsoft… dont l’Alcantara, beaucoup moins doux, est traité de façon à être le plus résistant et facile à nettoyer possible.

Lenovo Yoga Tab 13-24 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-23 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Pour le reste, la qualité d’assemblage de la tablette n’est pas vraiment au niveau de ce que l’on trouve chez la concurrence. La Yoga Tab 13 comporte beaucoup de plastiques, ses flancs ont tendance à se déclipser légèrement (surtout sur le côté droit de notre modèle de prêt, le long de l’écran) et ses boutons en plastique font eux également assez mauvaise impression. Nous sommes globalement très loin du très chouette sentiment de qualité (et de solidité) que l’on trouvait sur la Leonovo Tab P11 Pro. Un modèle qui disposait de matériaux plus cossus et d’un niveau de finition nettement plus minutieux. Il est par ailleurs clair que, pour le même prix, la Samsung Galaxy Tab S7 classique ou l’iPad Air 2020 proposent l’un comme l’autre une qualité d’assemblage de toute autre nature… à défaut d’adopter un look aussi atypique.

Écran : une dalle 2K IPS satisfaisante

Pour sa Yoga Tab 13, Lenovo a fait le choix d’un écran de 13 pouces disposant d’une définition 2K (2160 x 1350 pixels). Cette dernière assure à la tablette une finesse d’affichage satisfaisante en dépit de sa diagonale plutôt imposante, équivalente à celle d’un PC ultraportable. On atteint en effet les 196 pixels par pouces. À première vue, cet écran fait assez bonne impression en dépit d’un aspect un peu terne lorsque les paramètres d’affichage par défaut sont adoptés. Pour en savoir plus nous avons dégainé notre fidèle sonde X-Rite i1DisplayPlus doublée du logiciel de mesures Calman Ultimate . Voyons voir ce que cette dalle IPS nous propose.

Lenovo Yoga Tab 13-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On relève en premier lieu un pic de luminance mesuré à 393,3 cd/m2. Nous sommes juste en dessous des 400 cd/m2 promis par Lenovo sur la page officielle de son produit, mais cette valeur reste satisfaisante à défaut d’être tonitruante. Elle permet à la Yoga Tab 13 de rester lisible dans la majorité des situations, y compris en extérieur…. Même si, évoqué plus haut, la tablette n’est pas conçue tellement pour sortir de votre intérieur.

Côté colorimétrie, nous relevons un DeltaE de 3,1. C’est un très bon indice. Pour que l’écart entre la couleur émise et la couleur finale affichée par l’écran soit imperceptible par l’oeil humain, on considère souvent que le DeltaE doit être inférieur à 3. Nous y sommes presque. La Tab 13 profite donc de couleurs fidèles. Un bon point contrebalancé par une température un peu trop élevée de l’écran. Nous avons en effet mesuré 6998 kelvins en lieu et place des 6500 K que nous devrions idéalement trouver. Les couleurs sont donc justes… mais légèrement trop froides par défaut. Pour les plus tatillons, cet indice pourra être amélioré à la main depuis les paramètres d’affichage d’Android.

Lenovo Yoga Tab 13-19 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En termes de prise en charge des espaces colorimétriques, la tablette de Lenovo est pile au niveau annoncé, mais ne fait pas de zèle. Le spectre sRGB (de plus en plus facilement couvert par nos appareils électroniques) est supporté à 103,5%, ni plus ni moins, tandis que les espaces de couleurs DCI-P3 et Adobe RGB sont couverts à hauteur de 76,2% dans les deux cas. Compte tenu du placement tarifaire de la tablette, nous aurions quand même aimé la prise en charge intégrale du gamut DCI-P3.

À titre de comparaison, l’écran OLED de la Tab P11 Pro couvrait le gamut sRGB à hauteur de 159,9%, tandis que les espaces DCI-P3 et Adobe RGB étaient supportés respectivement à 100% et 118,5%. Rappelons que cette dernière ne monnaye au fil des réductions à un peu plus de 500 euros à date. De quoi tiquer un peu sur la prestation de notre Yoga Tab 13.

Le contraste de la Tab 13 est d’ailleurs convenable sans plus, avec un ratio estimé à 1504:1 par nos outils. Là aussi, la concurrence fait mieux. Globalement, la dalle IPS choisie par Lenovo est donc honnête. Elle ne souffre pas de gros défauts qui tâchent, mais elle manque un peu d’éclat. Attention par ailleurs : nous sommes sur une dalle 60 Hz. À ce niveau de prix nous aurions aimé le passage à un rafraîchissement 90 ou 120 Hz, mais est-ce indispensable ? Absolument pas.

Performances : le Snapdragon 870, une puce véloce

Si les Snapdragon 888 et 888 Plus animent à l’heure actuelle une majorité de smartphones Android haut de gamme, notre Yoga Tab 13 est pour sa part équipée d’un Snapdragon 870. Comme son nom le laisse supposer, cette puce est un peu moins rapide que le dernier fer de lance de Qualcomm, mais elle reste quand même positionnée sur le haut de gamme. On y retrouve en fait l’essentiel des spécificités techniques du Snapdragon 865, l’ancien flagship du fabricant américain, massivement employé en 2020.

Lenovo Yoga Tab 13-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Et autant dire que les différences entre le Snapdragon 870 et son cousin le 865 sont pour le moins ténues. Les deux puces sont gravées en 7 nm et embarquent une partie CPU Kryo 585 épaulée d’une partie GPU Adreno 650. La principale « nouveauté » est à chercher sur le terrain des fréquences, notre Snapdragon 870 est cadencé à 3,2 GHz, contre 2,84 GHz l’année dernière sur le Snapdragon 865. De quoi offrir à notre puce un petit gain de performances, estimé à 10% selon Qualcomm. Nous sommes donc en compagnie d’un SoC puissant, même s’il n’est pas à proprement parler de dernière génération. Est-ce grave pour une tablette ? Pas nécessairement selon nous, et encore moins pour la Tab 13 : notre tablette de salon n’a pas vraiment vocation à être utilisée pour de la productivité ou une utilisation véritablement avancée.

Au quotidien, pour de la consultation de contenu ou pour surfer sur le net, la tablette de Lenovo se montre toujours hyper créative. Sa belle cylindrée l’empêche en effet de souffrir du moindre ralentissement. Un constat qui s’étend en jeu. Sur Call of Duty Mobile, les parties multijoueurs s’enchaînent sans problème de fluidité. On note par contre que la définition 2K semble un peu trop lourde à gérer pour le GPU du Snapdragon 870. En jeu, cela se traduit souvent par une mise à l’échelle qui nuit à la netteté, mais aussi par une qualité graphique amoindrie. Sur Call of, les textures sont assez grasses et le crénelage toujours très visible. Bien évidemment, ces observations ne sont valables que pour les jeux en 3D les plus gourmands du Play Store. Les titres plus minimalistes s’en sortiront bien mieux visuellement.

Lenovo Yoga Tab 13-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notons également que la tablette est particulièrement adaptée à une utilisation avec une offre de Cloud Gaming. Son grand écran de 13 pouces et son pied lui permettent de devenir une très bonne compagne de jeu… une fois qu’on lui aura adjoint une manette. Faute de connexion suffisamment costaude au moment du test, nous n’avons toutefois pas pu tester la tablette sur ce terrain.

Nous avons également fait passer la Yoga Tab 13 et son Snapdragon 870 à l’épreuve des benchmarks sous 3D Mark Wild Life et GeekBench 5. On vous laisse jeter un oeil aux scores obtenus ci-dessous.

Photo : il manquerait pas comme un capteur ?

Si vous avez porté un regard attentif à nos photos, vous avez probablement déjà remarqué qu’il manque quelque chose au dos de la Yoga Tab 13 : un module photo. Bien que ses concurrentes en proposent toutes au moins un (et de plus en plus deux voire trois, emboîtant doucement le pas aux smartphones), l’ardoise de Lenovo choisit de faire l’impasse sur l’idée même d’un capteur dorsal. Et cet abandon est d’après nous une très mauvaise initiative. Non seulement cette absence nous prive de prendre des photos avec la tablette, mais plus important, elle nous empêche de l’utiliser pour scanner rapidement des documents dans le cadre d’un usage administratif. C’est vraiment dommage, il s’agit pourtant d’un contexte d’utilisation courant sur tablette. Cette absence de capteur nous prive aussi de toute expérience ludique en réalité augmentée. Google a certes moins investi sur ce terrain avec Android qu’Apple avec iOS / iPadOS, mais cela reste regrettable.

Lenovo Yoga Tab 13-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

À défaut de pouvoir vous décrire la qualité des clichés réalisés avec la Tab 13, nous pouvons quand même vous parler de ce que nous propose son capteur photo frontal. Ce dernier est honnête. S’il n’a rien d’idéal pour les selfies, il convient parfaitement pour les échanges en visio. Le pied intégré à la tablette s’avère d’ailleurs très pratique à cette fin. On notera enfin que ce capteur frontal permet une identification rapide par reconnaissance faciale. Si vous êtes positionné en face du capteur, le déverrouillage est instantané et parfaitement transparent.

Interface : Android 11 sans fioritures

Sur le plan logiciel, la Yoga Tab 13 nous propose une version relativement épurée d’Android 11. Pas de grand bouleversement en termes de surcouche, Lenovo se contente du minimum est c’est probablement pour le mieux. Selon toute logique, la tablette devrait être éligible à un futur passage sur Android 12, mais pour l'instant Lenovo n'a encore rien annoncé à ce propos.

Lenovo Yoga Tab 13-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Quoi qu’il en soit, Android 11 fait du bon travail et s’avère relativement intuitif pour une utilisation quotidienne. On reste par contre, comme souvent avec Android, un peu déçus par les limitations de l’OS en matière de multitâche.

Autonomie : une endurance dans la bonne moyenne

Question autonomie, la tablette de Lenovo est plutôt bien positionnée. Avec sa batterie de 10 000 mAh, elle pourra facilement vous accompagner deux à trois jours si vous l’utilisez avec parcimonie. Nous avons toutefois lancé notre test d’autonomie habituel, qui consiste tout bêtement à laisser la batterie s’épuiser en lecture vidéo.

Avec la luminosité de l’écran poussée manuellement à 100%, en laissant tourner en boucle un film sous Amazon Prime Video, nous avons réussi à tenir un peu plus de 12 heures avant que la batterie de donne des signes de faiblesse nous forçant à regagner le chargeur. Cette prestation convaincante nous place dans la bonne moyenne des tablettes milieu de gamme. On notera quand même que la concurrence a tendance à faire un peu mieux encore : l’iPad Air 2020 est capable de dépasser les 14 heures sur batterie, de même que la Galaxy Tab S7 « classique ».

Lenovo Yoga Tab 13-20 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notre Yoga Tab 13 se recharge pour le reste en passant par un petit chargeur de 30 W. Il permet une recharge rapide, mais surtout visible lors de la première demi-heure de recharge. Car recharger entièrement la batterie est une entreprise relativement lente. Comptez 45 minutes de recharge pour regagner les 40 premiers pourcents, tandis que la barre des 100% n’est atteinte qu’au bout de 2 heures 20 sur secteur.

Audio : quatre haut-parleurs JBL et un contrat rempli

Nous l’avons évoqué un peu plus haut (et Lenovo en fait un peu tout un plat), la Tab 13 est équipée de quatre haut-parleurs signés JBL et certifiés Dolby Atmos. Les deux premiers sont intégrés dans le bourrelet au bas de l’ardoise (et sont pratiquement orientés vers l’utilisateur), les deux autres sont localisés sur sa tranche supérieure. Fort bien, mais que nous propose tout ce beau monde en termes de qualité audio ? Eh nous avons tendu l’oreille et le bilan est positif sans être inoubliable.

Lenovo Yoga Tab 13-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-26 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

En écoute musicale, on remarque un signal toujours très centré sur les médiums. Les aigus manquent un peu de précision sans que cela soit rédhibitoire, mais l’on note quand même la présence de graves suffisamment marqués pour donner du corps aux morceaux écoutés. Globalement la Tab 13 fait donc du bon travail, même si le tapage marketing qui englobe ses haut-parleurs nous paraît quand même, et comme souvent exagéré. Cela étant, lorsqu’on regarde un film, ce quatuor de speaker savent chanter à l’unisson et nous offrir une bonne expérience audio, suffisante pour se laisser aller à oublier le casque audio… au moins ponctuellement. Contrat rempli.

Lenovo Yoga Tab 13-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Prix : 800 euros, un peu beaucoup ?

Oui, c’est un peu beaucoup… et c’est surtout un peu trop. En dépit d’une certaine originalité, de solides performances et d’un concept qui saura sans doute séduire, difficile de prendre très longtemps la défense de la Yoga Tab 13 lorsqu’on la remet dans le contexte actuel du marché. Elle se positionne pile en face deux ténors : l’iPad Air 2020 d’Apple d’un côté ; la Galaxy Tab S7 / S7+ de Samsung de l’autre.

Pour un prix de départ fixé à 669 euros, le dernier iPad Air peut compter sur une dalle IPS Retina de meilleure facture, sur une puce A14 Bionic plus puissante et sur iPadOS (qui nous ouvre les portes de l’écosystème logiciel d’Apple). La tablette milieu de gamme du géant à la pomme se dote par ailleurs d’une qualité d’assemblage et de finitions tout bonnement irréprochable. Sans surprise, on y trouve aussi un capteur dorsal de 12 Mpx capable d’accoucher de clichés tout à fait honnêtes. Pour rester à moins de 700 euros, l’iPad Air se limite par contre à 64 Go de stockage. Il faudra débourser 839 euros pour atteindre les 256 Go.

Lenovo Yoga Tab 13-25 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Lenovo Yoga Tab 13-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

La Galaxy Tab S7 débute pour sa part à 619 euros sur le site officiel de Samsung. On y trouve un très bon écran IPS 2K montant à 500 nits, couvrant le gamut DCI-P3, une qualité d’assemblage et de finitions équivalente à celle de l’iPad Air, et un Snapdragon 865+ pratiquement aussi puissant que celui de la Yoga Tab 13 (3% d’écart entre les deux puces d’après Qualcomm) — couplé chez Samsung à 128 Go de stockage par défaut. Si votre budget approche plutôt les 800 euros, vous pouvez alors vous orienter vers la meilleure tablette de Samsung à date : la Galaxy Tab S7+. Pour 849 euros, on y trouve cette fois un écran AMOLED de 12,4 pouces gérant le standard HDR10+ et montant à 120 Hz. La qualité d’affichage y est d’une tout autre qualité que sur notre Yoga Tab 13 et son humble dalle IPS.

Notez enfin que l’iPad Air et la Galaxy Tab S7 sont l’un comme l’autre conçu pour être utilisés facilement avec un clavier (vendu séparément). Ce n’est pas le cas de la Lenovo Yoga Tab 13, très peu adaptée à une utilisation bureautique, même ponctuelle.

Lenovo Yoga Tab 13, l’avis de Clubic :

La Yoga Tab 13 est-elle la « tablette ultime pour les loisirs à domicile » comme l’avance Lenovo sur son site officiel ? Non. Parce qu’elle est trop coûteuse et trop imparfaite. Pétrie de bonnes intentions, l’ardoise d’intérieur du fabricant chinois ne nous laissera pourtant pas un souvenir impérissable.

Lenovo Yoga Tab 13-12 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Nous sommes face à un produit qui se positionne à un tarif premium, mais sans jamais nous donner l’impression d’être réellement premium lui-même. L’écran IPS que nous propose Lenovo est bon sans être exceptionnel, la qualité d’assemblage et de finition de la Yoga Tab 13 est plutôt décevante et sa bonne qualité audio ne suffira pas seule à justifier un achat. Alors que lui reste-t-il ? Un design étonnant, plutôt pratique (mais qui la restreint à une utilisation sédentaire)… et un niveau de performances solide.

D’après nous, la concurrence fait mieux pour moins cher. Cela nous empêche de vous recommander chaudement la Yoga Tab 13 en dépit de ses qualités et d’un concept intéressant, il est vrai.

Lenovo Yoga Tab 13

7

Avec sa Yoga Tab 13, Lenovo nous place face à une tablette sympathique mais imparfaite et globalement trop dispendieuse. À 800 euros en prix de départ, l’ardoise chinoise nous donne l’impression de vouloir enfiler des chaussures trop grandes pour elle. Et surtout : vous pouvez avoir le dernier iPad Air ou la Galaxy Tab S7 pour moins de 700 euros.

Les plus

  • Tablette atypique, intéressante à utiliser à la maison
  • Performances au rendez-vous
  • Autonomie satisfaisante
  • Identification faciale pratique

Les moins

  • 800 euros et un goût de pas assez
  • Pas de capteur photo arrière et pas de sortie casque
  • Pas d’écran OLED
  • Qualité d’assemblage perfectible

Design 7

Écran 7

Performances 8

Autonomie 8

Prix 6

Modifié le 11/10/2021 à 09h40
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
_Troll
Pas de prise casque, c est vraiment genant si on veut l utiliser la nuit sans deranger son entourage. Pour le prix je prefere la nokia a 259 euros.
MHC
Une mi pad 5 pro en plus cher et en moins bien…
robert_b
Marrant comme à chaque test de tablette la pertinence du capteur arrière estremise en cause.<br /> Pour une fois qu’un constructeur le vire les testeurs s’en plaignent…<br /> Surtout que ca serait juste supra ergonomique de prendre une photo avec une tablette 13pouces!!!
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Une encoche sur la Samsung Galaxy Tab S8 Ultra ? C'est ce que semblent indiquer de nouveaux rendus
Amazon veut rentrer dans les hôpitaux et les maisons de retraite, un juteux filon?
La prochaine Apple Watch mesurerait la glycémie ! Les fournisseurs d'Apple s'y affairent
Confiant, Sony lance le Xperia PRO-I : un nouveau smartphone à 1 800 euros
80Go à 10€, l'offre choc RED by SFR prend fin ce soir à minuit 🔥
GX290 Pro, le smartphone ultra-résistant de Gigaset à la batterie XXL (Interview)
Le Xiaomi Redmi Note 11 sera équipé d'un écran AMOLED 120 Hz
Avec le BIG RED, RED by SFR fracasse les forfaits mobiles concurrents
Forfait mobile : profitez de 80 Go chez Free mobile pour à peine 11€
Google Pixel Stand 2 : vous n'en avez pas entendu parler mais pourtant il arrive bientôt
Haut de page