🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Test Nokia X30 5G : le retour en force des smartphones Nokia ?

14 décembre 2022 à 11h45
3
Nokia x30 5G © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Ayant passé de nombreuses années hors de la course sur le concurrentiel marché des smartphones, la marque Nokia est désormais sous la houlette du groupe HMD Global. Avec le X30 5G, un smartphone milieu de gamme sorti au mois de septembre 2022, le constructeur entend reconquérir un territoire sur lequel il régnait autrefois en maître. Et, pour se distinguer, il mise sur un argument phare : l’écoresponsabilité, avec l’emploi de matériaux recyclés. La volonté est noble sur le papier, mais suffit-elle pour faire de ce modèle un téléphone que l’on aurait envie de recommander ? Réponses dans notre test du Nokia X30 5G.

Nokia X30 5G
  • Design léger et élégant, en plus d’être écoconçu
  • Écran AMOLED lumineux et bien calibré
  • Autonomie correcte
  • Bonne qualité des photos, même de nuit
  • Manque de fluidité de l’appli photo
  • Performances moyennes
  • Capture vidéo très instable
  • Prix trop élevé pour une fiche technique sans surprise

Fiche technique Nokia X30 5G

Fiche technique Nokia X30 5G

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android

En cette fin d’année 2022, Nokia parie non pas sur un, mais sur deux smartphones milieu de gamme : le Nokia X30 5G est sorti en même temps que le G60 5G, dont il reprend la philosophie écoresponsable. Comprenez par-là qu’à l’image de son petit frère, le X30 5G est constitué d’aluminium recyclé à 100 % pour sa coque, et que l’appareil dans son ensemble est composé de plastique recyclé à 65 %. Même le packaging est fabriqué à l’aide de matériaux écoresponsables. 

La promesse d’un produit technologique durable est bel et bien là, avec la garantie par le constructeur de mises à jour régulières, appelées à perdurer au moins trois ans, pour un smartphone à l’obsolescence moins programmée que les autres. Voilà pour les bonnes intentions. Mais, qu'en est-il téléphone en main ? En conclusion de notre test du Nokia G60 5G, nous avions le sentiment que ce smartphone misait tout sur cet argument écoresponsable, en oubliant le reste. Le X30 5G, affiché 150 euros plus cher, répare-t-il les erreurs de son cadet ? 

Nokia X30 5G design © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Design : écoresponsable, mais sans surprise 

Du plastique recyclé, oui, mais du plastique élégant. Contrairement à son petit frère, le Nokia X30 5G donne moins le sentiment visuel d’un « smartphone en plastique ». Son dos noir bleuté est plutôt plaisant à l’œil, l’effet métallisé coloris Bleu nuageux des bordures est assez raffiné, et le bloc photo arrière laisse une impression de solidité.

Nokia X30 5G dos © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Ce dernier ressort quelque peu, mais rien d’excessif ici — votre téléphone ne va pas non plus chanceler dès que vous le poserez sur une table. Côté form factor, on a face à nous un smartphone léger, franchement agréable à tenir et à utiliser, même d’une seule main, avec des boutons d’activation et de volume idéalement positionnés sur la tranche de l’appareil. 

Nokia X30 5G tranche © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Sur la partie inférieure, un port USB-C assure la charge rapide, et le tiroir nous permet d’embarquer jusqu’à deux cartes SIM. À l’avant, la caméra selfie est comprise dans un poinçon discret, sans encoche, et l’écran, aux bords très délicatement incurvés, peut donc briller de tout son éclat. 

Nokia X30 5G USB C © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Écran : les joies de l’AMOLED, mais sans le 120 Hz

Attardons-nous d’ailleurs sur cet écran, à la diagonale de 6,43 pouces. Sur une dalle légèrement inférieure, le X30 5G adopte la même résolution que le G60 5G, à savoir du Full HD+ à 1 080 par 2 400 pixels, avec un ratio 20:9, et une densité de pixels de 409 pixels par pouce. 

Là où le Nokia G60 5G se distingue de son cadet, c’est en ce qu’il emploie un écran AMOLED, et non LCD. La différence est de taille au niveau de la profondeur des noirs et de la précision des contrastes. À l’œil nu, les couleurs nous ont semblé franchement bien calibrées, même si nous avons préféré régler leur température vers le point le plus chaud dans les paramètres.

Nokia X30 5G affichage © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

L’écran est aussi plus lumineux : bloqué à 500 nits sur le G60 5G, il peut ici grimper jusqu’à 700 nits. Le téléphone propose par défaut un ajustement automatique de l’éclairage, mais on aura tôt fait de le désactiver, le capteur d’ambiance se situant de telle sorte qu’il est masqué lorsqu’on utilise le smartphone à deux mains, au format paysage, diminuant la luminosité de manière intempestive.

Nokia X30 5G écran © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Concernant la fluidité, on regrettera que ce Nokia X30 5G se contente d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz (adaptatifs : vous pouvez décider de bloquer l’affichage à 60 Hz dans les paramètres pour économiser de l’énergie). Ce taux supérieur à la moyenne demeure fluide et agréable, mais d’autres smartphones concurrents – y compris le Nokia G60 5G ! – offrent une dalle de 120 Hz pour un prix inférieur.

Performances : un processeur polyvalent, mais sans coup d’éclat

Pour un smartphone commercialisé 529 euros à sa sortie, on aurait pu s’attendre à un meilleur processeur mobile que le bien modeste Snapdragon 695 5G — déjà vu sur le Nokia G60 5G, vendu 150 euros de moins ! 

À la traîne par rapport aux SoC que l’on trouve chez les concurrents, et en dépit de la possibilité de choisir entre 6 Go et 8 Go de RAM, ce smartphone ne score donc pas brillamment aux différents benchmarks auxquels nous l’avons soumis. Il se contente d’un maigre 395 540 au test d’AnTuTu, loin derrière le Samsung A53 5G (407 899), le Nothing Phone (1) (436 641) et le Poco F3 (662 499). 

Nokia X30 5G benchmark
Nokia X30 5G performances

Pour la partie graphique, le GPU Adreno 619 se défend sans faire de miracles. Convenant amplement pour du casual gaming, il s’en sort avec les honneurs sur Call of Duty Mobile, où nous avons pu jouer pendant de longues sessions avec des graphismes détaillés et une haute fréquence d’images, sans constater de surchauffe ou de ralentissement. 

Nokia X30 5G casual gaming © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Mais, les choses se gâtent sur un jeu plus gourmand en ressources : Diablo Immortal ne nous permet pas de modifier les paramètres graphiques, désespérément bloqués au niveau de fidélité le plus bas et verrouillés à 30 FPS. N’espérez donc pas faire de ce smartphone un support de jeu intensif.

Nokia X30 5G gaming © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Interface : de l’Android classique, et sans surcouche

Pas de surprise non plus sur l’aspect logiciel : Nokia fait le choix de l’interface « Android One » — comprenez donc un Android dépourvu de toute surcouche, proposé dans son expression la plus brute. Les amateurs de l’OS de Google sauront à quoi s’en tenir, ses réfractaires devront passer leur chemin.

Nokia X30 5G ambiance © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Par défaut, la machine tourne sous Android 12, avec la promesse de mises à jour prioritaires et régulières vers les nouvelles versions d’Android. Rappelons, en effet, que dans une philosophie « durable », Nokia garantit trois ans de patchs liés au système d’exploitation et à la sécurité, pour une pérennité du smartphone assurée jusqu’en 2025. 

Audio : un son décevant, et sans prise jack 

Sur la partie audio, le Nokia X30 5G se contente du strict minimum, ce qui se ressent dans la qualité acoustique très limitée de l’appareil. Avec un unique haut-parleur, là où la concurrence en emploie plus souvent au moins deux, il aurait été surprenant d’obtenir quoi que ce soit de probant. 

Le résultat est sans appel : le son est étouffé, les voix manquent de clarté, les basses sont aux abonnés absents. On peut certes monter le volume à pleine puissance sans trop de saturation, mais les scènes trop riches auront tendance à se confondre en brouhaha général.

Cela ne serait pas un problème si ce smartphone proposait une prise jack, mais contrairement au Nokia G60 5G, celui-ci en est totalement dépourvu. Autrement dit, pour profiter de vos contenus musicaux, ce seront des écouteurs sans fil ou rien. Le standard Bluetooth 5.1 devrait toutefois vous assurer une large compatibilité sur ce point.

Nokia X30 5G ambiance © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Appareil photo : des prises de vue HDR, sans zoom

Pour assurer les prises de vue, le Nokia X30 5G embarque deux capteurs à l’arrière et un capteur à l’avant :

  • un capteur grand-angle de 50 Mpx (1/1,57" ; ƒ/1.8) ;
  • un capteur ultra grand-angle de 16 Mpx (1/3,06" ; ƒ/2.4) ;
  • un capteur avant de 16 Mpx (1/3,06" ; ƒ/2.4).

L'application photo

Nokia X30 5G appareil photo © Nicolas Lafarge pour Clubic
Lors de notre test, le Nokia X30 5G faisait des siennes au niveau de la réactivité de l’appareil photo. — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Avant d’entrer dans le détail des performances de ces différents objectifs, un mot sur l’expérience utilisateur, qui laisse à désirer : à plusieurs reprises, nous avons constaté que l’interface de l’appareil photo était longue à la détente. Difficulté à basculer d’un capteur à l’autre, zoom capricieux, photo réalisée avec une ou deux secondes de retard : le tout manque fortement de fluidité, et nous fait parfois manquer de peu l’opportunité d’une belle photo. Espérons que ce souci plutôt fâcheux pourra être corrigé au gré des mises à jour logicielles.

Grand-angle

De jour, le capteur grand-angle livre des clichés de belle facture. Différentes options s’offrent à vous : soit le mode 50 mégapixels, qui assure la meilleure qualité d’image, mais limite les différents réglages et zooms manuels, soit le mode « classique », pour des photos de 12,5 mégapixels. Dans les deux cas, la photo est nette et précise, avec un agréable piqué, des couleurs chatoyantes et de beaux détails.

Nokia X30 5G photo 12 Mpx © Nicolas Lafarge pour Clubic
Grand-angle avec HDR, à 12,5 Mpx vs. 50,1 Mpx — © Nicolas Lafarge pour Clubic

De même, vous pouvez activer ou non le mode HDR : là aussi, le résultat est probant dans les deux cas de figure. Notre préférence personnelle ira aux rendus HDR, dont les teintes nous semblent plus naturelles. Nous vous recommandons de toute façon de jongler entre les deux modes pour choisir votre réglage favori ; ou mieux encore de laisser le mode automatique trancher pour vous, pour un cliché toujours optimal.

Nokia X30 5G photo SDR © Nicolas Lafarge pour Clubic
Grand-angle sans vs. avec HDR — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Ultra grand-angle

Alors que l’ultra-grand-angle nous avait déçus sur le Nokia G60 5G, celui de son grand frère nous fait bien meilleure impression. On pourra toujours lui reprocher un flou particulièrement présent sur les bordures de l’image… Mais, le centre du cliché est net, ses couleurs sont réalistes et ses tonalités sont vibrantes. 

Nokia X30 5G photo HDR ultra grand angle © Nicolas Lafarge pour Clubic
Ultra grand-angle avec HDR — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Sans être époustouflante, la qualité des photos en ultra-grand-angle devrait donc amplement suffire pour partager de jolis panoramas sur vos réseaux sociaux, et immortaliser des scènes dans toute leur largeur sans grosse déperdition des détails.

Nokia X30 5G photo grand-angle © Nicolas Lafarge pour Clubic
Grand-angle vs. ultra grand-angle — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Zoom

Sans grande surprise, l’absence de zoom optique sur ce téléphone l’empêche de briller dès lors qu’il veut se rapprocher numériquement de son sujet. Si, à zoom x2, le résultat s’avère convenable, avec des contours encore nets et une image toujours exploitable…

Nokia X30 5G photo sans zoom © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Zoom x1 vs. x2 — © Nicolas Lafarge pour Clubic

… Le rendu est hélas beaucoup plus décevant au niveau de zoom maximal x8, où les formes deviennent floues et où les détails se fondent dans des pixels disgracieux. 

Nokia X30 5G photo zoom x2 © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Zoom x2 vs. x8 — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Photos de nuit

De nuit, le capteur grand-angle s’en sort franchement bien. En intérieur comme en extérieur, il nous a plutôt convaincus, avec des clichés certes moins détaillés et moins précis, mais qui assurent tout de même une luminosité réaliste et un piqué très honnête. 

En fait, nous avons même préféré utiliser le grand-angle seul, c’est-à-dire sans le mode Nuit enclenché. Ce dernier, qui traite le cliché a posteriori, nous a semblé proposer un résultat soit trop sombre, soit trop exposé selon les cas, nuisant ainsi à la fidélité de l’image par rapport à la scène réelle. Ce sera là encore une affaire de préférence, l’avantage étant d’avoir l’embarras du choix.

Nokia X30 5G mode Nuit © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Grand-angle sans vs. avec mode Nuit — © Nicolas Lafarge pour Clubic
Nokia X30 5G photo nuit © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Grand-angle sans vs. avec mode Nuit — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Avec l’ultra-grand-angle, les choses se gâtent. Les prises de vue de nuit ne sont que rarement probantes, et l’activation du mode Nuit n’y change pas grand-chose. La photo est floue quoi qu’il en soit, les couleurs sont fades et tirent vers le jaune, et il sera difficile d’exploiter grand-chose de ces ultra-grands-angles nocturnes.

Nokia X30 5G uga nuit © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Ultra grand-angle sans vs. avec mode Nuit — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Portraits et selfies

Sur ses caméras arrière et avant, le Nokia X30 5G est doté d’un mode Portrait, intitulé « Bokeh en direct » dans l’interface. L’intensité de cet effet est ajustable : comme souvent, on vous recommandera d’éviter de le paramétrer au seuil maximal, au risque que le flou d’arrière-plan soit trop prononcé, mal détouré, et donc peu naturel. À mi-parcours, en revanche, l’effet fait son effet (c’est le cas de le dire), en permettant des portraits franchement jolis, qui devraient vous valoir de nombreux likes sur vos réseaux sociaux.

Nokia X30 5G selfie © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Selfie sans vs. avec Mode Bokeh en direct, SDR — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Sur le capteur réservé aux selfies, cependant, nous recommanderons de privilégier le réglage SDR, les couleurs en HDR étant cette fois-ci trop vives, résultant en des portraits saturés et manquant de naturel. L'activation du bokeh permet tout de même d’atténuer cet effet.

Nokia X30 5G selfie HDR © © Nicolas Lafarge pour Clubic
Selfie sans vs. avec Mode Bokeh en direct, HDR — © Nicolas Lafarge pour Clubic

Vidéo

Capable d’enregistrer jusqu’en 1 080p à 60 images par seconde, le Nokia X30 5G n’est pas particulièrement performant en vidéo. Malgré la présence d’un système de stabilisation, la caméra tremble beaucoup, que l’on filme en mouvement ou en se tenant en un lieu fixe.

Plus embêtant encore, la mise au point automatique fait parfois des siennes, laissant apparaître un flou artistique pendant une poignée de secondes. Reste une capture audio franchement correcte, grâce à un micro assez performant.

Autonomie : une petite journée de charge, mais sans plus 

Pour assurer l’autonomie de son bébé, Nokia mise sur une batterie de 4 200 mAh. Soumise au test de PC Mark, celle-ci affiche 7 h 44 de durée de vie théorique. De notre côté, nous avons constaté que le téléphone perdait environ 10 % de sa charge en une heure d’utilisation polyvalente, dont 45 minutes d’écran allumé. En moyenne, vous devriez pouvoir tabler sur une petite dizaine d’heures, en fonction de votre consommation, de la luminosité et du taux de rafraîchissement de la dalle.

Autonomie Nokia X30 5G © Nicolas Lafarge pour Clubic
© Nicolas Lafarge pour Clubic

Pour restaurer cette batterie, la charge rapide est de la partie — mais la rapidité est une notion toute relative : comptez 2 heures pour passer de 5 % à 100 %, ce qui est somme toute honnête sans être impressionnant pour autant. Le Nokia X30 5G se contente là encore de viser juste, sans faire de zèle. 

Nokia X30 5G : Prix, disponibilité et concurrence

Le Nokia X30 5G est disponible en deux coloris, Bleu nuageux ou Blanc glacier. Il s’affiche également dans deux configurations différentes, pour deux tarifs :

  • 128 Go de stockage, 6 Go de RAM, pour 499,00 euros ;
  • 256 Go de stockage, 8 Go de RAM, pour 549,00 euros

Au terme de notre test du Nokia X30 5G, il semble que son constructeur ait du mal à marquer des points sur le marché des smartphones milieu de gamme. Positionné à un tarif plus cher que le G60 5G, ce modèle souffre du même défaut que son cadet : l’absence d’avantage compétitif face à ses concurrents, dont certains sont moins onéreux que lui pour une fiche technique plus généreuse !

Autour de 500 euros, le Nothing Phone (1) propose en effet, un processeur plus puissant, une RAM pouvant grimper jusqu’à 12 Go, et un écran qui ose viser les 120 Hz. Même constat pour le Samsung A53 5G, dont l’écran AMOLED 120 Hz, la batterie plus endurante et le bloc photo plus performant font mouche pour moins de 350 euros. Mais, celui qui nous semble faire le plus d’ombre au X30 5G est le Poco F3, dont les performances sont largement supérieures, l’écran est plus fluide, et l’autonomie est meilleure, pour un prix plus attractif. 

Test Nokia X30 5G : l’avis de Clubic

Nokia X30 5G

6

Avec le Nokia X30 5G, le constructeur signe un retour ambivalent sur le marché des smartphones, aussi convaincant que décevant, avec un modèle qui se fait autant remarquer par ses manques que par ses atouts. Entendons-nous bien, ce n’est pas un mauvais smartphone : l’écran est lumineux, l’autonomie est correcte, la qualité photo est satisfaisante… Mais l’ensemble est positionné trop cher pour un téléphone qui se contente de cocher les cases sans sortir du lot, là où d’autres concurrents moins onéreux n’hésitent pas à déballer le grand jeu. On retiendra l’emploi de matériaux recyclés pour la conception de cet appareil « éco-responsable », qui ne suffiront pas à eux seuls pour passer à la caisse. Comme un élève qui vise toujours la moyenne, le Nokia X30 5G réussit l’examen sans problème, mais reste loin de se hisser en tête de classe.

Les plus

  • Design léger et élégant, en plus d’être écoconçu
  • Écran AMOLED lumineux et bien calibré
  • Autonomie correcte
  • Bonne qualité des photos, même de nuit

Les moins

  • Manque de fluidité de l’appli photo
  • Performances moyennes
  • Capture vidéo très instable
  • Prix trop élevé pour une fiche technique sans surprise

Design 7

Écran 7

Performances 5

Autonomie & charge 6

Photo & vidéo 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
obbiclubic
A 533 balles … ca sent déjà le flop. Niveau perfs à ce prix là, d’autres font largement mieux. Dommage …
Zimt
Aîe-aïe-aïe, le mode vidéo est catastrophique… on voit bien qu’il y a un déséquilibre flagrant entre les algo de correction utilisés et le cpu qui n’arrive pas du tout à suivre… Le résultat est très médiocre…<br /> Dommage ! Car le reste du tel est plutôt bien.<br /> Maintenant la question est : « Est-ce que ça va se vendre ? »
Squeak
Le test semble confirmer un peu ce que je pensais. Oui Nokia pourrait très bien faire parler de lui à nouveau mais hélas il ne semble pas trop en faire pour se démarquer véritablement des autres et surtout pas bon marché. Peut-être que l’argument durabilité pourrait jouer un peu en sa faveur s’ils proposent une garantie de mises à jour plus longue que les autres (ça pour moi, c’est quelque chose qui peut m’intéresser si on peut éviter d’avoir un téléphone obsolète après 2 ans seulement).
Cmoi
Nokia garantie 3 ans de mises à jour et un Android sans surcouche.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Test Sony DualSense Edge : la manette ultime pour la PS5 ?
Test QNAP TS-464 : un NAS performant, évolutif mais trop complexe ?
Test Acer Swift Edge : un laptop OLED ultra léger grisant, mais en manque d'énergie
Test GeForce Now Ultimate : la meilleure expérience Cloud gaming s'améliore encore
Haut de page