🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Zhiyun Smooth-Q3, la référence pour la stabilisation de votre smartphone ?

21 novembre 2021 à 12h05
1
Zhiyun Smooth-Q3_09 © P-E LAURENT

Plus grande, plus ergonomique, plus intelligente, la dernière mouture du stabilisateur pour smartphone Zhiyun est commercialisée depuis quelques mois. Son nom : Smooth-Q3. Un cadran qui promet de réaliser des photos et vidéos encore plus léchées. Bon plan ou simple gadget ?

Zhiyun Smooth-Q3
  • Excellente stabilisation
  • Mouvements fluides
  • Logiciel complet
  • Confortable
  • Torche LED pour selfie
  • Autonomie limitée
  • Absence de filtres d’image
  • Quelques bugs sur le logiciel
  • Réinitialisation de la calibration sur PC

Fiche technique :

Dimensions et poids :

  • Dimensions (plié) : 45 x 154 x 180 mm
  • Dimensions (déplié) : 90 x 127 x 279 mm
  • Poids : 340g
  • Charge supportée : 150 à 280 g
  • Longueur maximale du téléphone : 164mm

Batterie :

  • Capacité : 1300 mAh
  • Temps d’usage standard : 7h
  • Temps d’usage maximal : 15h

Nacelle :

  • Amplitude mécanique Pan:-150° à +150°
  • Amplitude mécanique Tilt:-260° à +80°
  • Amplitude mécanique Roll:-170° – 170°
  • Vitesse maximale : 120°/s

Zhiyun est une marque chinoise spécialisée dans les stabilisateurs, du petit téléphone au reflex. A la différence d’un DJI ou Feyu, la firme ne fabrique pas de drones ou de caméras mais exclusivement des gimbals. Ainsi, en quelques années, l’entreprise chinoise s’est forgée une solide réputation auprès des particuliers mais aussi des professionnels.

Unboxing

L’ouverture de la boite du Zhiyun Smooth-Q3 est assez standard. A côté du cardan, on trouve ainsi un mini-câble USB-C (50cm), un mode d’emploi papier et un trépied plastique. Ce dernier assure une excellente stabilité de l’appareil, une fois que celui est vissé dessus (pas de vis 3/8’’). Il mesure 13cm de long plié mais ne réhausse que de 5cm environ le stabilisateur.

Zhiyun Smooth-Q3_01 © P-E LAURENT
Déballage du Zhiyun Smooth-Q3
Zhiyun Smooth-Q3_02 © P-E LAURENT

Mise en place

L’installation du gimbal est assez simple. Il suffit de déployer le bras et serrer l’écrou pour sécuriser l’ensemble. Un léger clic s’entend à la manœuvre, évitant que le bras ne se rétracte lentement, par gravité. Le smartphone s’enchâsse dans une pince plastique, mais solide du Zhiyun Smooth-Q3. L’amplitude des mâchoires s’étend de 4,5 à 8,5cm. D’après le mode d’emploi, une épaisseur des téléphones entre 7mm et 10 mm est tolérée. Ce cadran accepte donc les petits smartphones (comme l’iPhone 13 Mini) comme les grands (comme le Samsung S21 Ultra ou l’iPhone 13 Pro Max ). L’intérieur des mâchoires est en silicone, empêchant ainsi les griffures sur le téléphone. Pour faciliter une mise en place correcte, un sticker précise l’orientation de caméra. Il faut trouver un point d’équilibre pour que le téléphone ne bascule ni sur la gauche, ni sur la droite. La notice conseille que le smartphone soit ainsi parallèle au sol. Les mâchoires sont suffisamment puissantes pour retenir le smartphone avec une coque. Ensuite, il suffit d’installer l’app ZY Cam pour Android ou iPhone. Un QRcode est collé sur le gimbal et dirige vers le téléchargement de l’app. Précisons d’ailleurs que le logiciel est disponible en APK, pour les smartphones ne pouvant accéder au Google Play Store.

Zhiyun Smooth-Q3_06 © P-E LAURENT
Trépied pliable

Logiciel

Si la stabilisation fonctionne sur 3 axes dès que le gimbal est en marche, l’utilisation de l’app dédiée est indispensable pour tirer partie pleinement du Zhiyun Smooth-Q3. Elle existe aussi bien pour la plateforme
Android qu’iOS . Sans surprise, la connexion entre smartphone et cadran s’effectue en Bluetooth, rapidement sur iPhone ou téléphone Android. L’app ZY Cam est semblable aux autres apps pour stabilisateurs, avec quelques fonctionnalités en plus. La page d’accueil rassemble des vidéos d’utilisateurs de cadrans Zhiyun ainsi que des tutoriels vidéo. Le second onglet est dédié au montage (voir partie dédiée ci-dessous) alors que le troisième onglet est consacré à l’utilisateur. En plus des préférences classiques (mise à jour, langue…), on trouve une option Zhiyun Prime. Celle-ci est gratuite le 1er mois puis coute 2 euros/mois ou 20€/an environ. Elle offre le téléchargement gratuit d’effets, décors et musiques, mais également le téléchargement de vidéos de 30mn et 4K. En mode « tournage », l’app indique en permanence, l’ouverture de l’iris, l’ISO et l’éventuel indice de lumination (ou exposure value -EV- en anglais). La reconnaissance des gestes pour déclencher l’enregistrement (photo ou vidéo) est activable à tout moment. Un onglet « Effets glamour » se charge de lifter numériquement votre visage (avec des yeux plus grands, un visage plus fin ou fluide, modifier la carnation de la peau…). En revanche, il n’existe aucun filtre type Instagram comme le propose l’app basique de votre smartphone. Dommage.

Zhiyun Smooth-Q3_android © P-E LAURENT
Zt Cam surt Android
Zhiyun Smooth-Q3_iphone © P-E LAURENT
Zy Cam sur iPhone
Zhiyun Smooth-Q3_07 © P-E LAURENT
Machoires du gimbal et QRcode pour télécharger l'app Zy Cam

Ergonomie

La prise en main du Zhiyun Smooth-Q3 est excellente. Avec de petites ou grandes mains, tenir ce stabilisateur sur de longues périodes reste confortable. Les commandes en façade sont accessibles facilement avec le pouce même si l’accès au curseur du zoom (sur la gauche) est un peu plus difficile. Un classique mini joystick contrôle les déplacements verticaux (tilt) et horizontaux (pan) du gimbal. On trouve également un bouton Mode (), un bouton enregistrement (photo ou vidéo) et 4 LED verte, indiquant le niveau de la batterie. A l’arrière de la poignée se trouve le bouton ON/OFF ainsi que le débrayage.

Zhiyun Smooth-Q3_03 © P-E LAURENT
Zhiyun Smooth-Q3_04 © P-E LAURENT
Zhiyun Smooth-Q3_051 © P-E LAURENT
Recto
Zhiyun Smooth-Q3_05 © P-E LAURENT
Verso

Fonctions

L’emploi d’un cadran peut sembler moins pertinent de nos jours avec la stabilisation électronique, numérique et parfois optique des smartphones récents. Mais un gimbal ne stabilise pas uniquement l’image, il lisse les mouvements et se révèle plus confortable que maintenir la tranche d’un téléphone dans tous les sens. Comme d’autres stabilisateurs électroniques, le Zhiyun Smooth-Q3 autorise des panoramiques horizontaux (pan) ou verticaux (tilt) grâce à ses moteurs. L’amplitude sur l’axe vertical est de 300° (-150° à +150°). Pour des paysages ou de l’architecture, on jouit donc pratiquement d’un tour complet. Beaucoup mieux que la plupart des autres stabilisateurs du marché. L’amplitude sur l’axe horizontal est également remarquable 340 degrés ( -260° à +80°). Il donne ainsi tout le loisir de réaliser des plans en plongées et contre-plongée , de manière très fluide. Le Zhiyun Smooth-Q3 est donc parfaitement adapté pour les selfies (photo et vidéo).

Petit bonus : une mini torche composée de 4 LED blanche, avec 3 niveaux d’intensité. Celle-ci est pivotable à 180°. Elle peut donc servir comme mini-projecteur lumière pour éclaire un environnement sombre ou pour se déboucher dans la pénombre. Nous vous parlions des services proposés par la version payante de Zy Cam. L’avantage peut être le plus intéressant celui de contrôler le gimbal à distance, par l’intermédiaire d’un autre smartphone. Non seulement, elle autorise de modifier les paramètres d’enregistrement, mais Zhiyun Prime offre le luxe de déplacer le smartphone-caméra sur l’axe horizontal. Une sorte de moniteur de contrôle déporté pour filmer ou photographier à plusieurs mètres d’écart de la scène.

Zhiyun Smooth-Q3_torche © P-E LAURENT

En pratique

L’installation du smartphone est assez rapide. Nul besoin d’enlever la coque, les imperfections du placement intuitif sont compensées par la puissance des moteurs. Avec notre iPhone 11 ou vieux Samsung S7, nous n’avons eu aucun souci. Les mâchoires n’écrasaient pas les boutons ON/OFF ou volume des smartphones.
L’app Zy Cam propose de débrayer en manuel pour contrôler l’ouverture de l’iris (1/8000 à 1/2s), la sensibilité (100 à 2500 ISO) et l’indice de lumination (de -3 à +3EV). Il n’existe pas d’ajustement manuel de l’horizon depuis Zy Cam, en cas de calibration automatique défectueuse. Heureusement, la calibration automatique n’a jamais posé problème. Il est tout de même possible d’étalonner automatiquement à n’importe quel moment. Sinon, il faut passer par un ordinateur et utiliser Zhiyun Gimbal Tools pour recalibrer le cardan sur 6 côtés.

Avec la batterie de 1300 mAh, Zhiyun promet une autonomie standard de 7h, pouvant atteindre 15h. Attention 15h de batterie, cela signifie que le gimbal est allumé, mais n’est pas manipulé. Nos tests corroborent cette estimation. La charge s’effectue avec le câble USB-C fourni pendant 3h. Seul 4 LED vertes indiquent approximativement la durée de vie de la batterie.

Zhiyun Smooth-Q3_08 © P-E LAURENT

En photo

Comme indiqué plus haut, Le Zhiyun Smooth-Q3 prend des clichés en automatique ou en manuel, avec réglage de la vitesse d’obturation, ISO et EV. Ce cadran est capable de prendre des photos instantanément ou avec un retardateur (de 3, 5 ou 7s). L’amplitude des moteurs assure d’excellents selfies, en plongée ou contre plongée. Quel que soit la position de votre poignet, ce cadran parvient toujours à cadrer correctement avec la caméra frontale ou dorsale, en vertical ou horizontal. Comme nous l’avons déjà mentionné, Zy Cam est un peu avare en fonctionnalités supplémentaires par rapport à l’app caméra d’origine (Android ou iOS).

Zhiyun Smooth-Q3_photo2 © P-E LAURENT

Toutefois, trois modes Pano sont proposés. Il existe ainsi le classique mode 180° (8 clichés), mais également le mode 240° et le 3x3. Les deux premiers modes ce contentent de balayer l’horizon sur l’axe vertical avec 8 clichés espacés 25° environ pour le panoramique 180° et de 11 clichés espacés de 25° environ pour le panoramique 240°. Le mode panoramique 3x3, comme son nom l’indique, balaye l’espace aussi bien en horizontal qu’en vertical, effectuant une matrice de 9 clichés. Ces modes panoramique fonctionnent aussi bien avec le smartphone à la verticale ou à l’horizontale. Le stitching (couture) des photos a été rapide en mode 180° et 240°, mais il a échoué à plusieurs reprises en mode 3x3. L’app bloquait dans les dernières étapes. Dans aucun des modes panoramiques, les photos intermédiaires ne sont conservées dans l’app pour éventuellement réaliser une couture plus sophistiquée.

Zhiyun Smooth-Q3_pano180 © P-E LAURENT
Panoramique 180°
Zhiyun Smooth-Q3_pano240 © P-E LAURENT
Panoramique 240°

On trouve également un mode « MagicClone Pano », qui effectue un mouvement panoramique avec une personne et réalise 3 clichés. Celle-ci dispose de 3s pour se déplacer entre chaque cliché. L’app fusionne les 3 clichés en un et on a l’impression d’avoir 3 fois le même personnage.
Il existe probablement une fonction panoramique sur l’app caméra basique de votre smartphone, mais elle nécessite la rotation du bras et n’est donc pas aussi précise que celle d’un stabilisateur électronique comme Zhiyun Smooth-Q3. La présence de la torche à 4 LED est utile pour économiser la batterie de votre smartphone (équipée d’une LED), mais se révèle surtout utile pour les selfies. Il est possible d’activer la diode électroluminescente du téléphone en plus de la torche pour éclairer au mieux un environnement totalement obscur. Il va de soi que la qualité des clichés dépendra de votre smartphone et non du gimbal.

Zhiyun Smooth-Q3_clone © Zhiyun
Mode MagicClone Pano

En vidéo

C’est probablement en vidéo que le Zhiyun Smooth-Q3 se montre le plus doué. C’est justement l’intérêt d’un gimbal : stabiliser une caméra en mouvement. Même si votre smartphone possède probablement une stabilisation (mécanique, optique ou numérique), un cadran s’avère opportun et surtout plus esthétique que votre simple téléphone. Les grandes amplitudes de cet appareil, aussi bien en panoramique (axe vertical), en inclinaison (axe horizontal) et même en roulis (axe longitudinal) assurent des mouvements amples. C’est d’autant plus vrai grâce la précision chirurgicale des moteurs (en centième de degrés). En d’autres termes, en déplaçant son bras dans tous les axes, le Zhiyun Smooth-Q3 fluidifie le mouvement et compense les erreurs de prise de vue.

Même en réalisant des mouvements complexes de traveling (smartphone à la verticale ou horizontale), le gimbal ne « perd pas les pédales », comme d’autres. Même lorsque le mouvement est trop rapide ou trop prononcé, le cadran ne désactive pas la stabilisation des moteurs. Il se contente de pivoter le smartphone à 90° pour assurer la prise de vue.
Au-delà de la stabilisation, le mode vidéo stricte autorise l’enregistrement (codec en fonction de votre smartphone) par défaut en Full HD (1920x1080). Toutefois, le format HD Ready (1280x720) ou 4K (UHD en fait, 3840x2160) est accepté. Le vidéaste aura le choix entre le 24fps (standard cinéma original), 25fps (standard Pan), 30fps (standard NTSC) et même 60 fps. Ces valeurs ont été obtenues avec un iPhone 11. Si votre téléphone est ancien, sa caméra n’acceptera probablement pas de telles définition et cadence d’image.

On retrouve des modes vidéo créatifs comme le slowmotion, accéléré et hyperlapse. Comme avec l’app caméra des smartphones récents, le mode slowmotion ralenti certaines parties de votre vidéo alors que le mode accéléré va justement brusquer la vitesse de certaines parties. Le mode hyperlapse va accélérer la totalité de votre vidéo. Rien de nouveau sous le soleil. La nouveauté vient du mode « dolly zoom ». En français, on l’appelle traveling contrarié ou compensé (ou encore trans-trav), c’est un mouvement inventé par Alfred Hitchcock dans le film Sueurs froides (Vertigo en anglais). Il s’agit d’effectuer un traveling avant tout en dézoomant ou inversement un traveling arrière tout en zoomant. L’effet est spectaculaire. Nos tests n’ont pas été très satisfaisants (dé/zoom pas assez lissé) dans ce mode, mais il dépend de votre smartphone.

Zhiyun_Q3_dolly1 © P-E LAURENT
Zhiyun_Q3_dolly2 © P-E LAURENT


Pour améliorer le lissage des travelings, il est recommandé aux débutants d’utiliser le tracking appelé « SmartFollow 3.0 ». Objet ou sujet, l’IA de Zy Cam identifie et conserve correctement la cible, même quand la lumière n’est pas idéale. Evidemment, ce « follow me » sur gimbal fonctionne mieux avec de bonnes conditions lumineuses. Cette fonction SmartFollow est particulièrement utile pour réaliser des streams. Zy Cam autorise en effet les directs sur les plateformes spécialisées Kwai Livestream, Rtmp, Vislive et Retream.

Zhiyun Smooth-Q3_stream1 © P-E LAURENT
Plateformes de streaming
Zhiyun Smooth-Q3_stream2 © P-E LAURENT
Options de streaming

Le montage

L’édition des vidéos sur Zy Cam existe sous plusieurs formes. La première, et probablement la plus simple consiste à utiliser la fonction SMART. Elle ne se trouve pas dans l’onglet montage, mais dans l’onglet tournage. Vous filmez 4 plans différents avec une longueur imposée et SMART monte les plans, ajoute de la musique, des effets et transitions automatiquement. Une quinzaine de pré-montages SMART sont proposés selon différentes thématiques. La seconde manière de monter revient à sélectionner un modèle de montage (8 disponibles) et d’uploader une vidéo sur le cloud. En moins de 5 minutes (plus avec de longues vidéos), la vidéo est montée. Entre le flux ascendant et descendant à fournir sur des serveurs lointains, les risques d’avoir des problèmes de réseaux est réel. A vrai dire, c’est plutôt une animation qu’un montage puisque la vidéo ne dure que quelques secondes, avec des décors et effets dynamiques. Ce montage en ligne n’est accessible qu’aux abonnés de la version Prime (payante) de Zy Cam. Cependant, vous disposez d’un mois d’essai gratuit.
Une troisième solution de montage est d’utiliser la fonction QuickEdit. Il suffit de sélectionner un modèle de montage (17 proposés actuellement) qui contient déjà, musiques, transitions et effets puis de déterminer les vidéos. Zy Cam va automatiquement couper et ajouter les éléments pour créer une vidéo montée de bonne facture. L’action du monteur se résume à ajouter un filtre d’image (55 thèmes) et éventuellement un crédit (5 variations).

Zhiyun_Q3_montage1 © P-E LAURENT
Ecran d'accueil du montage
Zhiyun_Q3_montage2 © P-E LAURENT
Filtres vidéo
Zhiyun_Q3_montage5 © P-E LAURENT
Choix de musique

La quatrième et dernière option de montage est le montage conventionnel, avec la fonction « Créer ». Ici, vous disposez d’une véritable timeline avec une piste vidéo, une piste audio, une piste titres et une pistes stickers. On est surpris par la profusion de musiques (une centaine, regroupée en 7 thématiques) disponible gracieusement. Il est également possible de s’enregistrer pour commenter les vidéos, d’importer une musique (iTunes ou Airdrop sur iPhone) ou d’extraire une musique depuis une vidéo. Une dizaine de transitions sont également insérables. Le monteur peut modifier le format des vidéos (16 :9, carré…), accélérer ou réduire la vitesse, lire à l’envers une ou plusieurs séquences ou effectuer des effets de zooms. L’absence de filtres d’image au tournage est compensée par la profusion de filtres (55) lors du montage. Beaucoup de contenu (templates, titres, stickers, tutoriels…) sont en chinois, gâchant un peu l’expérience pour qui ne parle pas le mandarin.

Zhiyun_Q3_montage6 © P-E LAURENT
Insertion de sticker
Zhiyun_Q3_montage3 © P-E LAURENT
Insertion de titre
Zhiyun_Q3_montage4 © P-E LAURENT
Options d'export

Zhiyun Smooth-Q3 : l'avis de Clubic

L’expérience du constructeur chinois se ressent avec ce gimbal. Malgré les séances de tortures que nous lui avons infligées, ce cadran a toujours fait correctement son job. Le cadrage était parfaitement lissé, dans tous les sens, grâce aux plages élevées des moteurs. Le trépied assure parfaitement sa fonction et permet même d’allonger le bras du stabilisateur, pour des selfies comme des prises de vue conventionnelles. En photo ou vidéo, le Zhiyun Smooth-Q3 ne sourcille jamais. Dommage que nous ayons été confrontés à des freezes pendant le stitching des photos panoramiques 3x3 ou lors de l’édition en ligne. Rien de rédhibitoire.

Zhiyun Smooth-Q3_052 © P-E LAURENT

Zhiyun Smooth-Q3

8

Le savoir-faire de Zhiyun en matière de gimbals s’exprime sur ce Smooth-Q3. La précision, puissance et amplitude des moteurs assurent une excellente stabilisation des images quelque soit les mouvements. On regrette seulement quelques bugs et l’ominiprésence de contenus en chinois. Son tarif intéressant achève de convaincre.

Les plus

  • Excellente stabilisation
  • Mouvements fluides
  • Logiciel complet
  • Confortable
  • Torche LED pour selfie

Les moins

  • Autonomie limitée
  • Absence de filtres d’image
  • Quelques bugs sur le logiciel
  • Réinitialisation de la calibration sur PC

Dimensions/Poids 7

Ergonomie 8

Stabilisation 8

Logiciel 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
banumbirr70
Cela fait un moment que je ne lis plus les articles dont le titre se termine par un point d’interrogation. C’est déjà une preuve que l’auteur lui-même n’est pas persuadé de son contenu…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Malgré la débâcle, Apple planche toujours sur un chargeur multi-appareil
Le OnePlus 10 Pro s'imposera comme l'un des smartphones les plus puissants au monde
On en sait plus sur l'écran du smartphone pliant d'OPPO
La nouvelle montre connectée de Vivo fuite en image et offrirait une meilleure autonomie que sa grande sœur
Xiaomi 12 : le nouveau smartphone sous Snapdragon 8 Gen1 sera-t-il présenté le 12 décembre ?
Le Samsung Galaxy Note, c'est fini !
Profitez du Black Friday et optez pour la recharge rapide avec ce chargeur 100W Ugreen
MediaTek s'attaque au haut de gamme avec son Dimensity 9000
L'OPPO Reno 7 fuite et ressemble étrangement au OnePlus Nord N20
Le Google Pixel 6a se montre déjà
Haut de page