Après Android, les iPhone pourraient aussi bientôt détecter les appels spam

Par
Le 12 octobre 2018
 0
iphone-smartphone-main.jpg

Après la fonctionnalité Call Screen déployée tout récemment par Google pour les smartphones Android, c'est au tour des futurs mobiles Apple d'être possiblement bientôt dotés d'u moyen détecter automatiquement les appels gênants.

Il nous arrive tous plus ou moins de recevoir assez régulièrement des appels provenant de numéros que nous ne connaissons pas. Pourriels, escroqueries, appels automatisés de sociétés diverses ou autres opérateurs... les nuisances ne manquent pas.

Pour enrayer ce fléau, Apple a déposé un brevet à l'US Patent and Trademark Office (le Bureau américain des brevets et des marques), ce jeudi 11 octobre, qui consiste en la détection d'informations d'appels usurpées. La société pourrait permettre à un iPhone de vérifier l'authenticité d'un appel.

Votre propre mobile vous avertirait d'un appel douteux

Le brevet américain déposé par la firme de Cupertino et relayé par Apple Insider va sans doute faire des envieux, et décevoir amèrement les potentiels assaillants.

Apple veut en effet qu'un iPhone puisse pouvoir vérifier si l'appel que vous recevez est un spam ou non. Si tel est le cas, alors le mobile afficherait automatiquement, en théorie, un avertissement sur votre écran. Il pourrait aussi empêcher votre téléphone de sonner ou vibrer, pour vous protéger.

Si le dépôt d'un brevet est une étape capitale dans la future arrivée d'une nouvelle fonctionnalité, celle-ci n'est pourtant pas actée, et ne pourrait être instaurée que dans plusieurs années.

Google a déjà présenté son propre outil anti-spam

Mercredi, en marge de la présentation du Pixel 3, Google a fait le premier pas en dévoilant son outil Call Screen, une nouvelle fonctionnalité qui renvoie directement les appels assimilés à du spam vers l'Assistant Google, qui se charge d'y répondre à votre place.

Quoi qu'il en soit, on ne peut que saluer ces initiatives, qui pourraient notamment éviter à des personnes qui ne sont pas sensibilisées à certains dangers de tomber dans le piège des appels frauduleux.
Modifié le 12/10/2018 à 11h05
scroll top