Test Nokia XR20 : un smartphone incassable et pourtant pas si solide

24 août 2021 à 18h00
0
Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Le Nokia XR20 est tellement résistant que Roberto Carlos peut faire des reprises de volée avec, sans l'endommager. Mais le smartphone invincible de HMD Global jouit-il d'autres qualités ?

Nokia XR20
  • Ultra robuste
  • Le bouton programmable
  • Port jack 3,5mm
  • Bonne autonomie
  • Recharge sans fil
  • Suivi logiciel
  • Lourd, large et épais
  • La qualité de l'écran
  • La partie photo pas au niveau
  • Recharge un peu lente
  • Pas de haut-parleurs stéréo
  • Un prix élevé

Quelques mois après la sortie du Nokia X20, HMD Global revient avec une nouvelle proposition : le Nokia XR20, un smartphone inspiré du premier cité et reprenant plusieurs de ses caractéristiques techniques, en misant surtout sur la durabilité et la résistance. Le Nokia XR20 se présente en effet comme un modèle tout-terrain, ne craignant aucun coup, capable de fonctionner en toute situation et sur le long terme. Une promesse en théorie alléchante, mais qui se heurte en pratique à quelques limites.

Nokia XR20 : la fiche technique

Malgré son positionnement tarifaire qui le place en concurrence avec des smartphones de milieu de gamme, il ne faut pas s'y tromper : le Nokia XR20 affiche des fonctionnalités plutôt typiques de l'entrée de gamme. Le surcoût constaté est à imputer au design et aux efforts fournis en faveur de la durabilité du mobile.

Fiche technique Nokia XR20

Caractéristiques techniques

Système d'exploitation
Android
Version du système d'exploitation
Android 11
Surcouche Android
Stock
Assistant vocal
Google Assistant

Affichage

Taille de l'écran
6.67in
Type d'écran
IPS LCD
Définition de l'écran
2400 x 1080p Full HD+
Taux de rafraîchissement
60Hz
Densité de pixels
395
Écran HDR
Non

Mémoire

Mémoire interne
128 Go
Stockage extensible
Oui

Performance

Processeur
Snapdragon 480 5G
Finesse de gravure
8nm
Nombre de cœurs CPU
8
Fréquence CPU
2GHz
GPU
Adreno 619
Mémoire vive (RAM)
6 Go

Batterie

Capacité de la batterie
4630 mAh
Batterie amovible
Non
Recharge sans-fil
Oui
Charge rapide
Oui
Puissance de la charge rapide
18W

Appareil Photo

Nombre de caméras (avant & arrière)
3
Définition du / des capteur(s) arrière
48 + 13
Définition du / des capteur(s) avant
8
Enregistrement vidéo
1080p à 30 fps
Stabilisateur caméra
Numérique
Flash arrière
Dual-LED
Flash Frontal
Non
Taille des photosites objectifs arrière
0.8µm
Taille des photosites objectifs frontaux
1.12µm
Ouverture objectif photo arrières
f/1.8 + f/2.4
Ouverture objectif photo frontaux
f/2.0
Zoom Optique
Non

Réseau

Carte(s) SIM compatible(s)
Nano-SIM
Compatible double SIM
Oui
Compatible 5G
Oui
Compatible VoLTE
Oui

Connectivité

Wi-Fi
6
Bluetooth
5.1
NFC
Oui
GPS
Oui
Infrarouge
Non

Equipement

Type de connecteur
USB-C
Lecteur biométrique à empreinte digitale
Oui
Capteur de reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale 2D
Acceleromètre
Oui
Gyroscope
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Prise Jack
Oui
Nombre de haut-parleurs
1

Caractéristiques physiques

Hauteur
171.6mm
Largeur
81.5mm
Epaisseur
10.6mm
Poids
248g
Certification IP
IP68

Que trouve-t-on dans la boîte ?

Le Nokia XR 20 est livré avec un câble de charge USB Type-A vers USB Type-C , un outil d'éjection de carte SIM et des écouteurs (en France). Aucun chargeur secteur n'est inclus dans la boîte, HMD Global suivant la tendance initiée par Apple et déjà adoptée par certains constructeurs. Si vous en avez besoin, Nokia propose toutefois un adaptateur sur sa page produit et promet de reverser les bénéfices à des causes environnementales.

Design : un smartphone costaud et imposant

Inutile de tergiverser, le Nokia XR20 n'est pas le smartphone le plus facile à manier pour les petites mains. Avec ses 171,6 mm de hauteur, 81,5 mm de largeur et 10,6 mm d'épaisseur, l'appareil fait office de monstre. De ce fait, les manipulations ne sont pas toujours simples, surtout que le poids est également élevé (248 grammes). Il ne tient pas non plus dans toutes les poches et prend déjà beaucoup de place dans une sacoche ou un sac à main.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le Nokia XR20 ne fait pas dans le borderless / © Alexandre Schmid pour Clubic

Nous devons ces dimensions démesurées à la proposition même de la marque : un appareil incassable, qui est par conséquent blindé de protections. De façon originale, le Nokia XR20 est doté d'une coque de protection directement intégrée au design du smartphone, qu'on ne peut pas retirer donc.

Le châssis de l'appareil est composé de plastique, mais le pare-chocs est en caoutchouc épais et robuste. On retrouve également des joints en caoutchouc au niveau du port USB-C et des haut-parleurs.

Evidemment, au regard de sa vocation, le Nokia XR20 est certifié IP68, ce qui assure son étanchéité aux débris, aux poussières et à l'eau ; il peut être immergé à 1,5 mètre de profondeur pendant 30 minutes. Le smartphone bénéficie également de la certification de grade militaire MIL-STD-810G attestant de sa résistance aux chocs, aux changements de température et de pression atmosphérique, ou aux radiations.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
La fameuse coque de protection intégrée / © Alexandre Schmid pour Clubic

La coque de protection stabilise la prise en main, bien plus ferme qu'avec du plastique traditionnel. La sensation au toucher est très agréable, la matière dégage une certaine sensation de chaleur (elle n'est pas gelée en tout cas) et le fait que le dos soit texturé ajoute un certain cachet au produit.

À l'arrière, le bloc photo est intégré de manière assez élégante, le module prenant une forme de X dans un renforcement permettant de le protéger des coups et des chocs. La bordure du dispositif photo ressort légèrement, si bien que le smartphone n'est pas totalement à plat quand il est posé sur une surface plane. Dans cette position l'équilibre n'est donc pas parfait, mais il n'y a rien de rédhibitoire.

À l'avant, le capteur photo frontal est intégré dans un poinçon, comme sur la majorité des smartphones Android actuels.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le smartphone est blindé comme un tank / © Alexandre Schmid pour Clubic

Le lecteur d'empreintes digitales est positionné sur la tranche droite du Nokia XR20, sur le bouton de démarrage. Selon nous, il est situé un peu trop bas pour qu'il soit facile de le trouver à l'usage, le pouce tombant naturellement sur les boutons de volume plutôt que sur le capteur. En cela l'authentification demande un petit effort, mais cela dépend aussi de la prise en main que l'on a du smartphone. Le capteur est en revanche très réactif.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le bouton Google Assistant
Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le lecteur d'empreintes © Alexandre Schmid pour Clubic

Sur la tranche gauche, le Nokia XR20 propose un bouton permettant de faire appel à Google Assistant. Il est bien sûr désactivable, ce qui se révèlera rapidement utile si, comme nous, vous appuyez dessus par inadvertance à chaque fois que vous sortez le smartphone d'un sac ou d'une poche. Malheureusement, le bouton n'est pas personnalisable et vous ne pourrez pas lui attribuer une autre commande.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
La trappe pour cartes micro-SIM/SD et le bouton programmable © Alexandre Schmid pour Clubic

Sur la tranche supérieure, tout à gauche, un petit bouton rouge permet par contre de lancer l'action de son choix. Deux raccourcis sont programmables ici : un pour un appui simple et un autre pour une pression longue. Prendre une capture d'écran, ouvrir l'appareil photo, activer la torche, allumer le Bluetooth, ou lancer une application de son choix… les possibilités sont nombreuses.

Alors que ce genre de touche personnalisable a tendance à disparaître du marché, le Nokia XR20 nous rappelle à quel point elle est pratique. De l'autre côté du bouton, on retrouve la trappe accueillant soit deux cartes SIM, soit une carte SIM et une carte microSD.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
La touche est programmable s'avère bien pratique

Le haut-parleur, le microphone, le port USB-C et (surprise) la prise jack 3,5 mm sont positionnés sur la tranche inférieure de l'appareil.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
La connectique est bien protégée © Alexandre Schmid pour Clubic

Écran : à ce prix, on s'attend à mieux

L'écran aussi est paré aux conditions extrêmes. Il est protégé par le meilleur verre de Corning actuellement disponible, à savoir le Gorilla Glass Victus, et peut être utilisé avec les mains mouillées comme gantées. Nous avons essayé de naviguer sur le Nokia XR avec des mains trempées, et effectivement la dalle réagit bien. Idem après avoir enfilé des gants en cuir, si nous perdons bien sûr en précision, nous pouvons toujours avoir recours au téléphone presque normalement, et c'est assez impressionnant.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Doigts mouillés ou main gantée, la dalle tactile réagit bien © Alexandre Schmid pour Clubic

Dommage que la qualité intrinsèque de l'écran vienne gâcher le tableau… Nous avons en effet affaire à une dalle de 6,67 pouces au ratio 20:9, entourée d'épaisses bordures, affichant une définition Full HD+ 2 400 x 1 080p pour une densité d'environ 395 pixels par pouce et une fréquence de rafraichissement de 60 Hz.

Ce qui saute aux yeux en premier lieu, c'est la balance des blancs mal calibrée par défaut. Mieux vaut faire un tour dans les paramètres afin d'opter pour des températures plus chaudes. On ne peut par contre rien faire pour le rendu des couleurs, décevant et bien en-deçà de ce que proposent la plupart des smartphones de milieu de gamme.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
L'écran LCD n'est pas de la meilleure facture

L'écran du Nokia XR20 repose sur la technologie de rétroéclairage LCD IPS, forcément bien inférieure en termes de contraste à l'AMOLED, qui s'est répandu ces dernières années sur bien des mobiles au tarif abordable. Nous ne profitons donc pas de noirs profonds sur cet appareil, et on constate même des effets de blooming en certaines occasions.

La luminosité jusqu'à 550 nits est un peu juste pour une utilisation en plein soleil, et le capteur de luminosité ambiante qui permet l'ajustement automatique de la luminosité par rapport à l'environnement ne nous a pas convaincus : nous avons été forcés d'ajuster manuellement la luminosité de la dalle à plusieurs reprises (à la hausse le plus souvent).

Performances : une puce entrée de gamme, mais une bonne surprise

Soyons honnêtes, nous craignions un déficit de performances sur le Nokia XR20 au regard de la présence d'une puce entrée de gamme singée Qualcomm : le Snapdragon 480 gravé dans une finesse de 8 nm. Or le smartphone s'en sort plutôt bien à ce niveau.

On imagine que le système léger sans surcouche y est pour quelque chose, mais on constate aussi que pour des usages basiques, les SoC entrée de gamme sont désormais tout à fait capables de faire tourner nos smartphones avec des performances supérieures à ce qu'offraient des puces milieu de gamme de 2019 et même 2020.

La navigation au sein de l'interface est fluide, les applications s'ouvrent assez rapidement, les 6 Go de RAM sont suffisants pour en faire tourner plusieurs en arrière-plan et le multi-tâche est efficace. Des impressions qui se voient confirmées par les benchmarks que nous avons lancés : nous enregistrons ici des performances supérieures à ce que proposent la plupart des smartphones embarquant une puce considérée comme entrée de gamme. D'après Geekbench, les performances du Nokia XR20 sont semblables à celles du Samsung Galaxy A71 , un bon milieu de gamme de 2020.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Scores sur Geekbench, Androbench et 3DMark

Pour le jeu vidéo, les choses se compliquent un peu, avec des performances pas toujours sensationnelles, tant au niveau du framerate que des graphismes. Le smartphone peut néanmoins faire tourner n'importe quel titre disponible sur le Play Store, et conviendra aux joueurs les moins exigeants. Call of Duty Mobile ne descend pas en-dessous des 30 images par seconde, Genshin Impact non plus si les graphismes ne sont pas en qualité élevée.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Call of Duty Mobile tourne dans des conditions acceptables

Ajoutons que le SoC Snapdragon 480 est aussi compatible 5G.

Interface : l'expérience Android sans fioritures

Nokia est l'un des rares constructeurs de smartphone à recourir à Android Stock, c'est-à-dire qu'il n'ajoute pas sa propre surcouche d'interface au système d'exploitation - même Google ajoute une surcouche à ses Pixel ! Le principal avantage est que nous avons moins de bloatwares préinstallés ou d'applications indésirables que sur des smartphones concurrents… mais celles-ci existent tout de même ! Quatre applications tierces sont d'emblée installées sur le Nokia XR20 : My Phone (une app de HMD Global), Spotify, Amazon et ExpressVPN . Elles peuvent toutefois être désinstallées sans problème.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Au centre, le fameux tiroir d'applications Android

Avoir recours à une version pure d'Android contribue à obtenir un système fluide et performant tout en évitant les fonctions doublon. Mais sans surcouche, on manque de quelques fonctionnalités bien pratiques que l'on retrouve chez d'autres marques. Pas d'inquiétudes cependant, Google a bien amélioré les bases d'Android au cours de ces dernières années et l'expérience reste très complète.

C'est un point sur lequel Nokia insiste beaucoup : son XR20 est fait pour durer dans le temps, et pas seulement d'un point de vue matériel. Des efforts sont aussi consentis sur le logiciel, avec une promesse de mises à jour majeures d'Android durant trois ans et quatre ans de patchs de sécurité mensuels. Le smartphone sera donc suivi pendant longtemps, et devrait profiter de déploiements rapides puisqu'il n'y a pas de surcouche à gérer.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le dernier patch de sécurité au moment du test (mi-août 2021) date de juillet 2021

Audio : la prise jack sauve le haut-parleur

Le Nokia XR20 n'est équipé que d'un haut-parleur, qui fait ce que l'on attend de lui sur un smartphone de cette gamme : une restitution audio satisfaisante, tant qu'on augmente pas trop le volume, après quoi le son commence toutefois à saturer.

Bonne nouvelle, un port jack 3,5 mm permet de brancher un casque ou des écouteurs en filaire. La puissance de sortie est bonne et on ne relève pas trop de distorsion. Pour les amateurs de sans-fil, la connectivité Bluetooth 5.1 offre également de bons résultats.

Batterie : une bonne autonomie mais une recharge pas assez rapide

Avec sa batterie d'une capacité de 4 630 mAh, le Nokia XR20 tient facilement toute une journée d'utilisation intensive, avec de la navigation Web, du visionnage de vidéo en streaming sur YouTube et Twitch, du scroll sur les réseaux sociaux et un peu de jeu vidéo. Pour un usage moins gourmand, le smartphone tiendra sans problème une journée et demie, voire deux jours entiers si vous ne regardez pas de vidéo.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le Nokia XR20 offre une autonomie conséquente

La recharge, elle, est par contre plus frustrante. Limitée à 18 W avec le bloc d'alimentation adéquat, il faut bien deux heures pour passer de 0 à 100 % de batterie. Le terme de « charge rapide » nous semble ici quelque peu galvaudé : certes 18 W est considéré comme rapide sur certains modèles, mais cela fait juste pour un accumulateur aussi volumineux.

Mention spéciale au support de la charge sans fil, une fonctionnalité d'habitude réservée aux appareils haut de gamme. Elle est plus lente que la recharge filaire (15 W), mais on ne peut que se féliciter d'avoir une option de charge par induction sur un smartphone de cette envergure.

Appareil photo : service minimum

Le Nokia XR20 embarque deux capteurs photo au dos. Le module principal de 48 Mp, ouverture f/1.8, 0,8µm avec autofocus à détection de phase est accompagné d'un ultra grand-angle de 13 Mp, f/2.4, 1,12µm, avec champs de vision de 123°. Le tout est certifié par l'expert de l'optique Zeiss, partenaire de longue date de Nokia. En-dessous des deux capteurs, on retrouve deux Flash LED.

À l'avant, un capteur de 8 Mp, f/2.0, 1,12µm est en charge des selfies.

Le test a été réalisé avec l'application d'appareil photo native du Nokia XR20.

Application photo

L'application est sobre et efficace, on accède facilement aux options désirées. En haut de l'écran, les options de flash, de timer, de mouvement et de ratio de l'image sont disponibles. Les autres paramètres sont proposés dans le menu hamburger.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
L'app photo va a l'essentiel

Les principaux modes (portrait, nuit, cinéma, panorama, pro, ralenti) sont accessibles en bas et on passe facilement du champ de vision par défaut à l'ultra grand-angle ou au zoom, et vice-versa. Une touche « Embellir » permet aussi de lisser les photos, mais nous vous conseillons de vous en passer.

En fonction de la situation et de l'environnement, l'application propose d'elle-même à l'utilisateur d'activer une fonctionnalité, comme le mode nuit ou l'ultra grand-angle.

Grand-angle

Comme bien des smartphones, le Nokia XR20 ne shoote pas des photos de 48 mégapixels par défaut, il faut activer le mode associé pour en profiter. On obtient alors plus de détails, notamment lorsque l'on zoome dans l'image.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Grand-angle © Alexandre Schmid pour Clubic

Nous sommes par contre déçus par le fait que le mode 12 Mp activé par défaut, qui utilise la technologie du pixel-binning pour fusionner quatre photosites et ainsi capturer plus de lumière, ne permette de bénéficier que d'une luminosité à peine plus favorable. La différence n'est pas flagrante et dans les deux cas, en 48 Mp ou en 12 Mp, le smartphone montre ses limites dès que les conditions de lumière ne sont pas optimales.

La restitution des couleurs n'est pas parfaite, plutôt très passable avec une bonne lumière. Le contraste est parfois exagéré à certains endroits de l'image par le traitement logiciel, on perd ainsi un peu de réalisme pour gagner en impact. La plage dynamique n'est pas toujours convaincante non plus, avec un ciel qui a tendance à être surexposé en extérieur par exemple.

Ultra grand-angle

Le capteur ultra grand-angle de 13 Mp fait perdre de nombreux détails aux clichés et capture bien moins de lumière encore. Le contraste est aussi moins marqué, et le rendu des couleurs imprécis, conséquence évidente du manque de lumière.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Grand-angle à gauche, ultra grand-angle à droite © Alexandre Schmid pour Clubic

On constate des effets de distorsion dans les angles, comme toujours avec cette fonctionnalité, mais ceux-ci sont assez peu marqués ; nous avons en tout cas vu bien pire en la matière.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Grand-angle à gauche, ultra grand-angle à droite / Alexandre Schmid pour Clubic

Zoom

Le zoom est entièrement numérique sur ce smartphone. Entre x1 et x2, la dégradation de la qualité et la perte de détails sont présents, mais les photos prises par ce moyen restent exploitables. Au-delà (il est possible d'aller jusqu'à x8), la pixellisation devient omniprésente.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Grand angle à gauche, zoom x2 à droite © Alexandre Schmid pour Clubic

Mode portrait

Avec seulement deux capteurs photo, le Nokia XR20 fait l'impasse sur une optique dédiée à la profondeur de champ, bien utile pour le mode portrait. Sur ce mobile, on parle de mode « bokeh en direct » pour faire office de mode portrait. Celui-ci se montre quelque peu imprécis selon la situation, avec des effets de flou non maitrisés, parfois très peu marqués, et avec une étrangeté : on s'éloigne parfois du sujet alors que ce n'est pas nécessaire plutôt que de s'en rapprocher. Dans la photo ci-dessous, on constate un raté du flou d'arrière-plan sur la partie droite.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Grand-angle à gauche, portrait à droite © Alexandre Schmid pour Clubic

Mode nuit

Le smartphone souffre terriblement dès qu'il n'y a pas suffisamment de lumière, et l'application nous recommande d'ailleurs d'activer le mode nuit dès qu'il fait un peu sombre. Le mode nuit fait perdre du réalisme aux clichés en accentuant beaucoup les contrastes et en saturant les couleurs, mais on gagne ainsi en netteté.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Sans mode nuit à gauche, avec mode nuit à droite © Alexandre Schmid pour Clubic

Selfies

Le capteur frontal de 8 Mp prend un peu de temps à faire la mise au point, oubliez donc les photos prises sur le vif. Le niveau de détails est néanmoins correct. Le mode portrait nous a plus convaincus ici que sur le capteur principal : le sujet est mieux mis en avant par rapport à l'arrière-plan, que l'on parvient tout de même à distinguer convenablement.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
Sans mode portrait à gauche, avec mode portrait à droite © Alexandre Schmid pour Clubic

Vidéo

Que ce soit avec le capteur principal ou le capteur frontal, le Nokia XR20 enregistre des vidéos en qualité 1080p à 30 images par seconde. C'est bien faiblard pour un appareil à ce prix, nous aurions aimé voir une prise en charge du 60 fps en Full HD, voire de la 4K à 30 fps.

Le mode Dual Sight devrait ravir les vloggeurs et certains vidéastes. Il permet de filmer à la fois avec l'appareil photo principal et la caméra selfie pour obtenir les deux points de vue à la fois. Et cela fonctionne même avec le module ultra-angle. L'utilisateur a le choix entre un ratio 50/50 ou une majorité de prise de vue du capteur dorsal, le visage étant alors miniaturisé et déplaçable n'importe où comme avec du Picture-in-Picture.

Test Nokia XR20 © Alexandre Schmid pour Clubic
La qualité vidéo en Dual Sight laisse à désirer © Alexandre Schmid pour Clubic

Prix et disponibilité

Le Nokia XR20 est disponible dans les coloris Ultra Bleu et Gris Granit dans une configuration 6/128 Go en France. HMD Global facture cher le suivi logiciel, le design et la durabilité du smartphone puisque le smartphone est commercialisé au tarif conseillé de 569 euros. Ce prix inclut également un remplacement gratuit de l'écran la première année en cas de casse.

Ce positionnement nous paraît osé : en effet pour une telle somme, on peut avoir bien mieux, à presque tous les niveaux, si ce n'est celui de la robustesse, chez la concurrence.

Nokia XR20 : l'avis de Clubic

Le Nokia XR20 est un smartphone plus performant que sa puce d'entrée de gamme ne le laisse suggérer, mais reste tout de même très en dessous des performances offertes par d'autres modèles de ce segment, notamment en ce qui concerne l'écran et la photographie.

Son prix est ainsi justifié essentiellement par sa résistance à toute épreuve, ce qui peut certes être utile si vous êtes maladroit ou que vous avez l'habitude d'emmener votre smartphone dans vos activités sportives ou extérieures, qui pourraient endommager votre appareil au quotidien.

Les amoureux d'un Android sous sa forme la plus pure seront plus faciles à convaincre grâce à l'absence de surcouche, les trois ans de mises à jour de fonctionnalités garantis, et une année supplémentaire de patchs de sécurité.

Nokia XR20

6

Le Nokia XR20 est un smartphone de niche à réserver aux baroudeurs et aux sportifs qui craignent d'endommager leur mobile dans leurs péripéties. Il peut en effet être maltraité sans subir de dégâts trop importants… Mais en dehors de sa robustesse, il souffre de lacunes techniques et le rapport qualité-prix n'est pas au rendez-vous.

Les plus

  • Ultra robuste
  • Le bouton programmable
  • Port jack 3,5mm
  • Bonne autonomie
  • Recharge sans fil
  • Suivi logiciel

Les moins

  • Lourd, large et épais
  • La qualité de l'écran
  • La partie photo pas au niveau
  • Recharge un peu lente
  • Pas de haut-parleurs stéréo
  • Un prix élevé

Design 8

Écran 6

Performances 7

Autonomie 8

Appareil photo 6

Logiciel 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Une présentation mi-octobre pour le Google Pixel 6 ? C'est ce que laisse penser un nouvel indice
Le Xiaomi Redmi 10 arrive en France et pourrait ne pas vous laisser insensibles
HMD pourrait lancer un nouveau produit Nokia début octobre
La pénurie a encore frappé ? Pete Lau confirme qu'il n'y aura pas de OnePlus 9T cette année
Vers un chargeur USB-C universel ? C'est ce que demande la Commission européenne
iOS 15 est disponible au téléchargement pour les iPhone et iPad
Une nouvelle Kindle Paperwhite de 6,8
Google préparerait un deuxième Pixel pliant, nom de code : Jumbojack
ColorOS 12 : quelles sont les nouveautés au programme pour les smartphones OPPO, OnePlus et realme ?
iPhone pliant : une nouvelle source pointe une sortie pour 2023, doté d'un écran LG
Haut de page