Test du Galaxy A71 de Samsung : une réussite sur presque tous les points

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
30 janvier 2020 à 18h30
0
La note de la rédac
Connu pour ses smartphones premium, Samsung était à la peine sur le segment stratégique du milieu de gamme, littéralement phagocyté par les constructeurs chinois dont les produits s'améliorent au fil des annonces. Autre problème, le manque de lisibilité de la famille Galaxy où l'on retrouvait des gammes estampillées A, J, M, S et Note. Bref, un joyeux foutoir où les clients potentiels se perdaient facilement.

Samsung semble avoir pris conscience du problème et a simplifié en 2019 la nomenclature de ses produits. Le haut de gamme ne change pas et se prononce Galaxy S — ou Galaxy Note s'il possède un stylet. L'entrée et le milieu de gamme sont désormais tous estampillés Galaxy A. Les Galaxy A51 et A71, disponibles en France depuis la fin janvier, remplacent respectivement les A50 et A70 en milieu de gamme.

Sur le papier, les deux nouveaux venus disposent de caractéristiques techniques intéressantes, surtout à ce niveau de prix. Mais qu'en est-il en réalité ? Pour le savoir, nous avons mis la main sur l'un des premiers exemplaires commerciaux de l'A71 que nous avons passé au banc d'essai. Et pendant que nous y étions, nous avons aussi testé le Galaxy A51 en nous contentant de souligner les différences entre les deux frères.

Fiche technique

Caractéristiques du Galaxy A71 tel qu'il est commercialisé en France :

  • Ecran : 6,7 pouces (19:9), Super AMOLED Plus, définition de 2400 x 1080 pixels (394 ppp) couvrant 87,2 % de la face avant
  • SoC : Qualcomm SnapDragon 730 (8 nm), 8 cœurs jusqu'à 2,2 GHz et GPU Adreno 618
  • Mémoire vive : 6 Go
  • Stockage interne : 128 Go (extensible jusqu'à 512 Go via microSD)
  • Batterie : 4 500 mAh, recharge rapide jusqu'à 25 W
  • Étanchéité : —
  • Prise jack 3,5 mm : oui
  • Caméra dorsale :
Grand angle : 64 MP (1/1,7 '' photosite 0,8 µm), objectif 26 mm f/1,8 AF à détection de phase
Ultra grand angle : 12 MP, objectif 13 mm f/2,2
Macro : 5 MP, objectif f/2,4
Portrait : 5 MP (1/5 '', photosite 1,12 µm), objectif f/2,2
  • Caméra frontale : 32 mégapixels (1/2, 8'', photosite 0,8 µm), objectif 26 mm f/2,2
  • Vidéo : 2160 p à 30im/s, 1080 p à 30/240 im/s (caméra dorsale) ; 1080 p à 30 im/s (caméra frontale)
  • Lecteur d'empreintes : oui, optique sous l'écran
  • Double SIM : oui
  • Wifi : 802.11 a/b/g/n/ac
  • Bluetooth : 5,0 LE
  • NFC : oui
  • Charge par induction : non
  • OS : Android 10 + OneUI 2.0
  • Dimensions : 163,4 x 75,8 x 7,7 mm/179 g
  • Coloris : Bleu prismatique, noir prismatique, argent prismatique
  • Prix : 479 € (hors abonnement)

Acheter le Galaxy A71

Design & ergonomie : les petits plats (réussis) dans les grands

Côté design, Samsung a mis les petits plats dans les grands et le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat est réussi. Comme il l'avait déjà fait avec le A70, le constructeur n'utilise pas de verre pour la face arrière, mais un magnifique polyuréthane texturé recouvert d'un vernis brillant. Ce choix a trois avantages : le coût de fabrication est bien moindre qu'en utilisant du verre, l'épaisseur reste contenue (7,7 mm) et le poids ne grimpe pas outre mesure. Car malgré un écran de 6,7 '', le A71 pèse très exactement 179 g.

Grand écran oblige, ses dimensions généreuses risquent de gêner un peu dans une poche de pantalon ajusté : on ne peut pas tout avoir ! Dans la même veine, on remarquera que l'écran est protégé par du verre Gorilla 3 de Corning. S'il est moins résistant que l'actuel Gorilla 6, il devrait toutefois offrir une protection décente contre les rayures intempestives.

IMG_0457_DxO_Clubic.jpg

Le A71 embarque à sa base un connecteur USB-C ainsi qu'une prise jack audio. Trois touches mécaniques prennent place sur le flanc droit. À l'instar de ce que proposent les Galaxy S10 et Note10, l'une d'elles sert par défaut à invoquer Bixby, l'assistant made in Samsung. Elle peut être reprogrammée afin de lancer une autre application ou de mettre rapidement l'appareil hors tension.
Bonne surprise : le tiroir logé sur le flanc gauche embarque trois emplacements. Deux sont dédiés aux cartes nano SIM tandis que le troisième peut recevoir une carte micro SD. On n'aura donc plus à choisir entre avoir deux lignes actives ou une extension de la mémoire interne.

La sécurisation du Galaxy A71 est assurée par une reconnaissance faciale utilisant la caméra frontale. Dépourvue de capteur spécifique, elle s'avère raisonnablement fiable. On monte d'un cran avec le lecteur d'empreintes digitales, logé sous l'écran. Basé sur une technologie optique, il déçoit un peu. Il faut parfois s'y reprendre à deux ou trois reprises afin de faire reconnaître une empreinte préalablement enregistrée.

IMG_0433_DxO_Clubic.jpg

Finissons ce rapide tour du propriétaire en indiquant que la caméra frontale prend place dans un poinçon de l'écran tandis que son pendant dorsal, équipé de quatre objectifs et d'un flash, rappelle vaguement la forme d'un domino. Rendons-lui justice : ce petit bloc noir qui ne dépasse quasiment pas du boîtier est nettement plus esthétique que ce que laissent supposer les photos officielles du A71.

IMG_0447_DxO_Clubic.jpg

On l'a compris, le Galaxy A71 bénéficie d'un design et d'une qualité de fabrication sur nous jugeons très réussie. En définitive, on ne lui reprochera que l'absence de conformité IP, ce qui reste toutefois acceptable sur un produit positionné en milieu de gamme.

Écran : Très satisfaisant

On l'a évoqué précédemment l'écran du A71 affiche une belle diagonale de 6,7 '', le rapprochant ainsi de celle du Note 10+ (6,8 ''). Constitué d'une dalle Super AMOLED Plus, elle affiche une définition de 2400 x 1080 pixels (394 points par pouce). Compatible HDR, elle est poinçonnée en haut de sa médiane afin de laisser un peu de place à la caméra frontale. Ce poinçon, dont nous évaluons le diamètre à 3 mm, a pour principal avantage de se faire rapidement oublier, y compris lors de la visualisation d'une vidéo. Les bordures noires entourant l'écran sont certes minimes, mais bel et bien existantes (2 à 4 mm). Elles ne sont aucunement gênantes et se font oublier après quelques heures d'utilisation.

L'OLED n'a plus vraiment de secrets pour Samsung, grand producteur mondial de dalles embarquant cette technologie. Celle sélectionnée pour le Galaxy A71 produit une image claire et contrastée ainsi que des noirs d'une profondeur appréciable. Sans grande surprise, sa luminosité semble toutefois être moins importante que celle des dalles équipa les Galaxy Note et S. Cela peut sembler logique, Samsung n'ayant pas de raison de se tirer une balle dans le pied en utilisant les mêmes dalles sur tous ses smartphones. Quoiqu'il en soit, l'image produite reste correctement lisible en forte luminosité.

Les réglages disponibles ne sont pas légion tout en restant pertinents. On pourra par exemple activer le filtre de lumière bleue, choisir entre un rendu normal ou vif (avec une colorimétrie booster et donc moins fidèle) choisir ou non l'adaptation automatique de la luminosité de l'écran en fonction de celle de l'endroit où l'on se trouve ou encore activer le mode sombre. Ce dernier, particulièrement réussi est à conseiller afin de ne pas avoir les pupilles exposées par le blanc parfois gênant des pages de l'interface OnUI 2.0

Audio : le parent pauvre

Le Galaxy A71 fait partie smartphones (de plus en plus rares) à embarquer une sortie jack audio. Les allergiques aux écouteurs sans fils apprécieront, les autres ne déballeront même pas le kit piéton fourni avec le smartphone. Celui-ci est griffé Samsung et non pas AKG, pourtant propriété du constructeur. Le son produit reste toutefois correct, même s'il manque à notre avis d'un peu définition dans les bas médiums et les aigus. Les basses sont quant à elles très correctes sans toutefois atteindre des sommets de perfection.

capture_A71_02.jpg
capture_A71_03.jpg

On notera au passage la compatibilité Dolby Atmos du A71 à condition qu'il soit utilisé en connexion filaire. Rien de particulier à signaler sur l'audio Bluetooth. Le son dépend bien entendu de la qualité du casque utilisé, mais aussi de son éventuel support des codecs aptX de Qualcomm.

L'audio interne est souvent le parent pauvre des smartphones d'entrée et de milieu de gamme. Malheureusement, le Galaxy A71 ne va pas changer la donne. Équipé d'un unique haut-parleur, il produit un son maniant de profondeur et de relief. Les aigus et bas médiums sont un poil nasillards tandis que les basses manquent d'ampleur. Si cela peut passer pour écouter un peu de musique ou visionner de courtes vidéos, il en va autrement dès qu'il s'agit de regarder un film ou un épisode d'une série. Dans ce cas, on préférera l'emploi des écouteurs fournis ou d'un haut-parleur externe.

Performances : dans la bonne moyenne

Le Galaxy A71 embarque un SnapDragon 730 octo-cœurs gravé en 8 nm cadencé à 2,2 GHz, 6 Go de RAM ainsi qu'un processeur graphique Adreno 618. Le stockage interne est assuré par 128 Go de mémoire flash dont Samsung ne précise pas le type. On pourra l'étendre par l'adjonction d'une carte micro SD de 512 Go maxi.

capture_A71_01.jpg

Avec un score Antutu de 272 509 points, le Galaxy A71 n'est pas le smartphone le plus performant du moment. Cela semble tout à fait logique compte tenu de son positionnement. Il dispose toutefois de la puissance de calcul nécessaire afin de faire fonctionner Android 10 et la surcouche maison OneUI 2.0 avec fluidité. Cette dernière embarque de nombreux outils et paramètres destinés à rendre le smartphone plus efficace en usage quotidien. On n'hésitera donc pas à aller explorer tout cela.

Lors de nos tests, nous n'avons pas rencontré de problème pour faire fonctionner correctement les applications les plus courantes ainsi que quelques logiciels plutôt exigeants en ressources (Lightroom ou Premiere Rush, par exemple). Les jeux populaires comme Fortnite ou PUBG s'exécutent dans de bonnes conditions.

Autonomie : deux jours en moyenne

Équipé comme son prédécesseur d'une batterie de 4500 mAh, le Galaxy A71 bénéficie d'une excellente autonomie. En usage modéré, nous avons dépassé les deux jours et demi d'utilisation avec une seule charge. Si l'on utilise le smartphone plus intensivement, on plafonnera à un peu moins de deux jours d'autonomie, voire une grosse journée et demie en cas de multiples séances de jeux, notamment en activant le mode game booster. Cette belle autonomie est à n'en pas douter l'un des atouts du Galaxy A71.

Charge A71.jpg

Samsung accompagne son smartphone d'un bloc secteur 25 Watts afin de bénéficier de la charge rapide. D'après nos mesures, on passe de 0 à 50 % en 30 minutes. Il faudra patienter 23 minutes supplémentaires afin d'atteindre 80 %, la charge pleine intervenant en 83 minutes. Petit regret en revanche pour l'absence de charge par induction, manifestement réservée par le constructeur aux produits haut de gamme.

Ce n'est pourtant pas le prix de revient de l'intégration d'une bobine à induction et de son électronique qui ferait déraisonnablement gonfler le prix du produit. De là à y voir une segmentation uniquement due au marketing, il y a un pas que nous prenons le risque de franchir allègrement.

Espérons que Samsung se rendra bientôt compte que les utilisateurs de smartphones milieu de gamme peuvent eux aussi avoir besoin de la charge par induction. Il est en effet de plus en plus courant de trouver des chargeurs Qi intégrés dans des tables de bar, chambres d'hôtel, bureaux de co-working ou même dans les aéroports. Si tout cela n'est pas encore très courant en France, ce type d'équipement se multiplie dans les pays européens ainsi qu'aux USA.

Photo : une belle réussite

Le Galaxy A71 a fait l'objet de toutes les attentions en matière photographique. Il est ainsi équipé d'une caméra dorsale embarquant quatre couples capteur/objectif :

  • Grand-angle : 64 MP (1/1,7 '' photosite 0,8 µm), objectif 26 mm f/1,8 AF à détection de phase
  • Ultra grand angle : 12 MP, objectif 13 mm f/2,2
  • Macro : 5 MP, objectif 40 mm f/2,4
  • Portrait : 5 MP (1/5 '', photosite 1,12 µm), objectif f/2,2

IMG_0447_DxO_Clubic.jpg

La caméra dorsale fait incontestablement partie des bonnes surprises du A71. La qualité des images produites est excellente en bonne luminosité et reste très honorable lorsqu'elle baisse. On appréciera au passage la fluidité de l'interface photo de One UI 2.0, l'ensemble de modes proposés ainsi que la flexibilité de personnalisation de l'interface.

exemple_A71_09.jpg
Super-macro en action
Le mode super-macro, mis en avant par Samsung, est une première dans les produits milieu de gamme du constructeur. Il permet de prendre des photos à une distance de 3 à 5 cm maxi. Il faudra par contre faire attention bien rester dans cette plage si l'on veut éviter d'obtenir une image floue. Pas de zoom optique au sens propre, mais un savant mélange entre les focales fixes des objectifs et un traitement numérique permet de le simuler. On évitera de s'aventurer au-delà de 4x à moins d'être un inconditionnel de la destruction systématique des détails de l'image. L'ultra grand-angle fait le boulot et autorise la création d'images créatives intéressantes.

portrait.jpg
Mode portrait (caméra frontale)

Le mode portrait, plutôt réussi, n'atteint pas encore le niveau des produits haut de gamme, mais on s'en rapproche. Il est certes possible de le prendre ne défaut, mais globalement le Bokeh artificiel reste convaincant. Le mode nuit, que Samsung adapte désormais à la plupart de ses smartphones, permettra de shooter des images en faible luminosité tout en limitant le bruit numérique. Il faudra pour cela bien caler l'appareil lors du déclenchement afin de ne pas obtenir une image floue.
La caméra frontale se résume quant à elle à un unique capteur de 32 mégapixels (1/2, 8'', photosite 0,8 µm) équipé d'un objectif 26 mm f/2,2. Il produit de belles images luminosité forte ou normale, et un peu moins bonne si l'éclairage ambiant s'affaiblit. Le mode portrait avant est quant à lui tout à fait honorable malgré l'absence de capteur spécifique.

exemple_A71_02.jpg
Mode nuit

exemple_A71_01.jpg
Mode auto en journée

Enfin, la vidéo n'est pas oubliée, même si elle se résume aux grands classiques : 30 im/s en 4K et jusqu'à 240 im/s en Full HD. La stabilisation numérique fait le boulot sans toutefois égaler celle des modèles haut de gamme. Qu'importe : on a le sentiment d'en avoir pour son argent, le résultat étant à la hauteur des espérances. Précisons toutefois que la stabilisation n'est pas disponible en 4 K.

raw (1).jpg
Zoom 0,5x
raw (2).jpg
longueur focale nominale

raw (3).jpg
Zoom 2x
raw (4).jpg
Zoom 8x

L'avis de Clubic

Le Galaxy A71 est sans aucun doute un produit réussi et agréablement surprenant. Certes, quelques concessions ont été faites afin de pouvoir le vendre à un prix finalement raisonnable. Mais celles-ci ne sont pas vraiment gênantes, à l'exception peut-être de l'absence de résistance à l'eau et d'un lecteur d'empreintes un peu capricieux. En revanche, on apprécie le design réussi, une ergonomie agréable, un écran OLED d'excellente facture ainsi qu'une puissance de traitement fort convenable.
Il brille aussi par une qualité photographique que l'on pourrait presque qualifier d'enthousiasmante compte tenu de son positionnement et d'une autonomie très satisfaisante. Sans oublier, bien entendu, la présence d'un jack audio et la possibilité de faire cohabiter deux cartes SIM avec une micro SD. Logiquement, le Galaxy A71 devrait faire un carton, son véritable concurrent sur ce segment étant son petit frère le A51, lui aussi fort agréable même s'il souffre d'un manque de puissance de traitement.

Samsung Galaxy A71

Les plus
+ Design/ergonomie
+ Performances globales
+ Écran
+ Surcouche OneUI
+ Charge rapide 25 Watts
Les moins
- Lecteur d'empreintes améliorable
- Non étanche
- Qualité de l'audio interne
- Pas de charge par induction
Ecran
Performances
Autonomie
Design
Photo
4.5

Acheter le Galaxy A71
Modifié le 19/03/2020 à 16h27
8
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Xiaomi présente le 70mai A1, un nouveau scooter électrique à petit prix
scroll top