Samsung : son premier smartphone de 2020 sera le Galaxy Note 10 Lite

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
23 décembre 2019 à 08h01
0
Samsung Galaxy Note 10 Lite
Rendus 3D destinés à la presse du Galaxy Note 10 Lite. © WinFuture

Quelques jours après avoir appris l'existence d'un certain Galaxy S10 Lite, tout porte à croire que l'idée d'un Galaxy Note 10 Lite a également germé dans la tête de Samsung.

Elle aurait même fait un peu plus que ça. D'après PriceBaba, qui relaie l'intégralité des caractéristiques du téléphone, le Galaxy Note 10 Lite pourrait même être lancé en janvier. Avant, donc, les très attendus Galaxy S11.

6,7 pouces de bonheur

Bien entendu lorsque l'on parle d'un mobile affublé du suffixe « Lite », il faut s'attendre à quelques compromis. A première vue cependant, l'enveloppe esthétique de ce Galaxy Note 10 Lite semble avantageusement préservée.

À l'avant, en dépit de bordures plus épaisses que sur le Galaxy Note 10, on remarque que Samsung a également utilisé un écran Infinity-O — poinçonné au centre. Celui-ci affiche d'ailleurs une diagonale de 6,7 pouces, est bien entendu de type Super AMOLED, et projette une définition Full HD+ (2400 x 1080 pixels, 20:9, 391 ppi). Bien entendu, le S-Pen est de la partie.

D'après WinFuture, le téléphone sera rendu disponible en trois coloris : noir, rouge, et perle. Le dos du smartphone affiche probablement les différences les plus marquées avec son illustre modèle. Abandonnant son quatuor d'APN à la verticale pour une configuration au sein d'un « bump » situé en haut à gauche, il se fait donc le relai d'une mode esthétique que Samsung semble bien parti pour décliner à toutes les sauces en 2020.

Samsung Galaxy Note 10 Lite
Rendus 3D destinés à la presse du Galaxy Note 10 Lite. © WinFuture

Côté photo donc, on retrouvera sur le Galaxy Note 10 Lite une configuration à trois APN : un capteur standard 12 MP (ƒ/1,7), un téléobjectif 12 MP (ƒ/2,4) et un ultra grand-angle 12 MP (ƒ/2,2). À l'avant, l'écran percé abritera un module 32 MP (ƒ/2,0). On ignore encore si l'excellente stabilisation optique du Note 10 sera intégrée dans ce nouveau modèle. La vidéo en 4K60 sera néanmoins de la partie.

Des performances en recul mais un prix à la baisse

Il ne faut certainement pas s'attendre à un smartphone de dernière fraîcheur en termes de performances. Mais Samsung ne se moque pas de nous non plus. En réalité, le constructeur sud-coréen nous renvoie très exactement... 1 an et demi en arrière.

Le Galaxy Note 10 Lite serait effectivement équipé d'un SoC Exynos 9810. Le même que l'on trouvait sous le capot du Galaxy S9 ou du Note 9, à l'été 2018. Rassurant, mais de quoi alimenter encore un peu plus notre incompréhension lorsque l'on sait que l'hypothétique Galaxy S10 Lite bénéficierait d'un ... Snapdragon 855.

Qu'à cela ne tienne, le Galaxy Note 10 Lite embarquerait aussi 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Il sera possible de pousser jusqu'à 512 Go via une carte micro SD. Du côté de la batterie, cette « phablette » Lite se paiera même le culot d'être mieux lotie que l'originale : 4 500 mAh, contre 4 300 mAh. Elle serait rechargeable à 25 W via l'adaptateur fourni. Oh, j'oubliais : un port jack 3,5 mm est aussi au programme.

Selon WinFuture, le Galaxy Note 10 Lite sera lancé très exactement le 10 janvier prochain. Il est attendu autour de 609€.

Via : PriceBaba
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top