Qualcomm : vers des caméras 64 Mpx (et même beaucoup plus) sur nos smartphones dès 2019 ?

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
19 mars 2019 à 15h16
0
Qualcomm

D'après Judd Heape, cadre de Qualcomm attaché aux management produits (mais aussi aux secteurs caméra et vidéo chez le géant californien), de « multiples marques » de smartphones travailleraient actuellement au lancement, dès la fin 2019, de mobiles équipés de capteurs 64 Mpx. Des caméras pourvues de plus de 100 Mpx seraient aussi sur le point d'arriver sur smartphone, apprend-on de l'intéressé, qui n'a pas souhaité donner les noms des entreprises concernées.

La course au pixel sur les capteurs photo de nos mobiles semble sur le point de reprendre de plus belle, après une brève période d'accalmie. Dans le cadre d'un entretien avec MySmartPrice, Judd Heape se montre clair : la fin d'année 2019 devrait voir arriver une flopée de smartphones armés de modules sous stéroïdes. Le but de l'opération ? Améliorer la qualité des clichés grâce, notamment, au pixel-binning.

Plus de pixels... pour mieux les combiner

Concrètement, il ne faut pas s'attendre à pouvoir prendre des photos de 64 Mpx (ou plus) avec les téléphones à venir fin 2019, début 2020. Comme l'avance 9to5Google, les constructeurs miseront plutôt, et selon toute vraisemblance, sur des clichés plus détaillés obtenus grâce au procédé de pixel-binning.

En clair, le gros des pixels générés par un module 64 Mpx, par exemple, seront combinés les uns aux autres afin d'aboutir à une image finale de 16 Mpx plus fidèle (en général, quatre pixels sont ainsi fusionnés pour n'en former qu'un seul). Une méthode d'ores et déjà employée sur certains appareils embarquant un capteur 48 Mpx (comme les récents Honor View 20 et Xiaomi Redmi Note 7, par exemple).

Quantité = qualité ?

Auprès de MySmartPrice, Judd Heape, décidément bavard, a également confirmé que les chipsets de Qualcomm avaient toujours été capables de supporter des capteurs de 192 Mpx. Un point qui fait tout de même tiquer 9to5Google, qui rétorque pour sa part que sur son site officiel, Qualcomm a l'habitude de ne citer que la définition maximale supportée par ses puces dans le cadre d'enregistrements en 30 et 60 FPS.

Le média pointe ainsi que les Snapdragon 660, 670, 710, 845 et 855 supportent tous, et nativement, des capteurs de « seulement » 48 Mpx (comme le Samsung ISOCELL GM1 ou le Sony IMX586), et ce sans réduction de bruit multi-frame ou fonctionnalités en lien avec le shutter lag (délai d'obturation).

Reste enfin à savoir si quantité de pixels rime systématiquement avec qualité des clichés finaux. En effet, le Google Pixel 3, souvent considéré comme le meilleur photophone du marché, se contente d'un unique capteur 12 Mpx et parvient pourtant à faire mieux avec son traitement logiciel qu'un Honor View 20 pourvu d'un module de 48 Mpx. Affaire à suivre.

Modifié le 20/03/2019 à 15h05
5
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top