🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

MediaTek s'attaque au haut de gamme avec son Dimensity 9000

24 novembre 2021 à 18h30
7
Dimensity9000 © Mediatek
© MediaTek

L’entreprise taïwanaise a conçu un SoC à la pointe sur plusieurs points : premier sur le 4 nm, sur les cœurs Cortex Arm V9, la RAM LPDDR5X et le Bluetooth 5.3.

En 2020, MediaTek s’imposait comme le numéro 1 des concepteurs de puces pour smartphones, devant Qualcomm, essentiellement grâce à ses SoC de milieu et d’entrée de gamme. Mais, avec son Dimensity 9000, l’entreprise lorgne désormais clairement sur le haut de gamme. Déjà, il s'agit du premier processeur pour smartphones bénéficiant d’une gravure en 4 nm par TSMC. Ensuite, il embarque toute une armada de cœurs Arm v9 et un GPU Mali-G710, actuel vaisseau-amiral des GPU Arm.

CPU, GPU et APU

Comme le Dimensity 1000+, le Dimensity 9000 est un CPU octo-core. En revanche, exit les cœurs Cortex A77 et Cortex A55, et place à un trio de cœurs Arm v9 en 1+3+4. Le SoC s’appuie sur un cœur performance Cortex-X2 cadencé à 3,05 GHz, trois cœurs Cortex-A710 à 2,85 GHz et quatre cœurs à haute efficacité énergétique Cortex-A510 à 1,8 GHz. La puce possède 8 Mo de cache L3 et un imposant SLC de 6 Mo.

Pour la partie GPU, MediaTek a opté pour un Mali G710 MC10, autrement dit un Mali G710 à 10 cœurs. L’APU de 5e génération utilise pour sa part une configuration à 4+2 cœurs.

Pour ne rien gâcher, et c’est là encore une première, le processeur prend en charge la RAM LPDDR5X-7500 (et toujours la LPDDR5-6400, bien entendu).

À en croire Mediatek, son Dimensity 9000 propose des performances CPU et GPU bien supérieures à celles d’un mystérieux « flagship Android » actuel. Par ailleurs, l’APU serait 400 % plus performant et économe que celui de la génération précédente. Comme toujours, il faut cependant prendre ces résultats marketing avec beaucoup de prudence.

Dimensity9000 © Mediatek
Dimensity9000 © Mediatek
© MediaTek
Dimensity9000 © Mediatek
Dimensity9000 © Mediatek
© MediaTek

Du lourd côté multimédia

Parmi les autres joyeusetés figure un ISP Imagi790 aux spécifications clairement impressionnantes. Celui-ci peut traiter jusqu’à 9 gigapixels par seconde. Pour la comparaison, le Snapdragon 888 de Qualcomm plafonne à 2,7 gigapixels par seconde. En pratique, le Dimensity 9000 est apte à gérer un capteur de 320 Mpx ou trois capteurs de 32 Mpx simultanément.

Dimensity9000 © Mediatek
© MediaTek

D'autre part, le processeur supporte tous les codecs actuels les plus populaires. Il peut même lire des vidéos 8K AV1 (pas encore d’encodage AV1 néanmoins). Concernant l’affichage, le SoC gère une définition WQHD+ à 144 Hz ou FHD+ à 180 Hz.

Au sujet de la connectivité, le Dimensity 9000 prend en charge le Bluetooth 5.3, une première pour les smartphones, ainsi que le Wi-Fi 6E. Il possède naturellement un modem 5G intégré.

Vous en conviendrez, sur le papier, le Dimensity 9000 est séduisant. Les fabricants de smartphones Android sensibles à son charme dégaineront leurs modèles en 2022.

Dimensity9000 © Mediatek
© MediaTek

Source : MediaTek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
merotic
Est-ce que ça pourrait valoir quelque chose dans un pc boîtier PC tout en un avec un Windows 10 ou W11 ARM?
ullbach
on s’y dirige depuis les premiers huawei kupeng (desktop) mais inachevés pour blocus américain<br /> et surtout depuis les mac M1.<br /> Des pc ARM tournent en boitier mini-pc en Chine comme le phytium D2000 avec une distribution linux.<br /> Si ARM ne se généralise pas encore en grand public, c’est aussi pour ménager Intel. Windows n’ira pas chercher le remplacement, en tous cas pas dans l’immédiat. Le virage sera négocié en douceur. Intel sont au cœur des semi-conducteurs américains. Confier le desktop à une entreprise britannique aux multiples tentacules et qui se fait graver ses processeurs à Taiwan par TSMC, ne passera pas comme une lettre à la poste.
ultrabill
ullbach:<br /> Si ARM ne se généralise pas encore en grand public, c’est aussi pour ménager Intel. Windows n’ira pas chercher le remplacement, en tous cas pas dans l’immédiat.<br /> C’est un accord Microsoft / Qualcomm qui verrouille le marché : HP (Envy, Elite), Microsoft (Surface Go, Surface Pro X), Lenovo (Idepad) ou Acer (Spin 7) sont équipés de puce Qualcomm.<br /> Le contrat devrait prendre fin l’année prochaine ce qui ouvrira les vannes à d’autres fondeurs. MediaTek est déjà prêt.
ullbach
A mon avis, ça va plus loin que le contrat qualcom/windows. Comme je l’ai expliqué plus haut…
ultrabill
Microsoft s’en fout de ménager Intel, ce qui compte c’est la vente de licences Windows. Elle l’a déjà fait avec Itanium, MIPS ou encore PowerPC (et SPARC en sous-traitance).<br /> De toute façon Windows ARM vit en parallèle de Windows x86, il n’y a pas de problème. Et ce n’est pas Microsoft qui décide, ce sont les fabricants et les clients.<br /> Si les PC ARM sont plébiscités Microsoft ne va pas freiner des 4 fers, au contraire.<br /> Donc pour l’instant ce marché est verrouillé par Qualcomm (qui s’est endormi…), il faut attendre l’arrivée de la concurrence pour voir si la mayonnaise va prendre.
_Reg24
Qu’on aime ou pas Apple, ils ont prouvé que ces puces ARM sont bien plus efficiente que des x86.<br /> Donc Intel et AMD devront y passer, tôt ou tard, mais ça implique aussi que tous les softs soient recompile pour fonctionner avec cette architecture / qu’on puisse emuler une app x86 sans soucis.
Sampro
Je suis du même avis, ca me surprant de fois a quel point ça marche tellement bien. J’ai un macbook M1, je t’assure ça batterie est incroyable au vu de la puissance offerte !
ullbach
C’est en effet le partenariat TSMC/Apple Silicon/ARM qui a pu sortir une puce grand public imbattable.<br /> _Reg24:<br /> Donc Intel et AMD devront y passer, tôt ou tard, mais ça implique aussi que tous les softs soient recompile pour fonctionner avec cette architecture / qu’on puisse emuler une app x86 sans soucis.<br /> Si l’industrie veut basculer, elle le fera sans difficultés, mais comme je l’ai dit plus haut, le X86 et toute la chaine de valeur qui suit derrière est encore trop important pour les USA. Les américains sont comme les chinois, ils sont concurrents en interne mais travaillent en meute à l’externe. Intel est un des principaux fournisseurs de l’industrie militaire américaine, des superordinateurs aussi. Il est intrinsèquement lié au stratégique. Et on est dans un contexte de guerre technologique où l’arme principale des usa face à la chine est le semi-conducteur. Dis autrement, ils ont besoin de tout leur soldat. Intel reste aussi un fondeur et le fondeur principal aux usa, rappelons qu’AMD doit passer par Taiwan.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Amnesty International piraté par un groupe chinois ?
Pour Noël, une tablette Samsung achetée, une offerte !
Découvrez le satellite MTG-I1, ce fleuron européen qui va nous donner la météo
La fibre à moins de 20€ ? C'est possible avec cette offre de Noël !
Cette entreprise relance le Minitel pour le connecter à Internet
Idée cadeau pour Noël : le jeu PS5 Returnal actuellement à -63% chez Amazon
Comment Proton entend déjouer la cybercensure russe grâce à son VPN
Peu de cartes, retards sur les custom : vers un lancement difficile pour les Radeon RX 7900 ?
Google Chromecast : un cadeau de Noël vraiment pas cher !
Condamnés par les smartphones ? Nikon et Panasonic arrêtent les compacts numériques
Haut de page