Aux USA, plus de la moitié des enfants de 11 ans possède un smartphone

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
29 octobre 2019 à 16h33
32
Enfant smartphone

Nous y sommes. D'après un nouveau recensement de Common Sense Media au sujet des habitudes des préadolescents en matière de technologie, il apparaît que les enfants américains de 11 ans sont désormais majoritairement équipés en smartphones.

Un chiffre qui peut être interprété de bien des manières, selon que vous considérez la chose comme une menace ou une opportunité pour vos têtes blondes. Toujours est-il que le taux d'équipement des enfants de 11 ans est passé de 33 % à 50 % en l'espace de quatre ans seulement.

Des enfants équipés de plus en plus tôt en smartphones

« Cela me paraît être vraiment élevé », réagit Michael Robb, Directeur de la recherche pour Common Sense Media au sujet des chiffres extraits de l'étude que son cabinet a mené aux États-Unis.

C'est que la progression du taux d'équipement des plus jeunes paraît aussi inéluctable que rapide. En 2015, « seuls » 33 % des préadolescents disposaient de leur propre smartphone. Ils sont maintenant un sur deux. En France, un récent sondage mené par le Huffington Post estimait que 27 % des parents avaient acheté un smartphone à leur enfant âgé entre 11 et 15 ans.

Faut-il s'en réjouir ou s'en inquiéter ? À en croire les scientifiques, la balance penche plutôt vers la négative. Selon un rapport publié il y a un an par des chercheurs britanniques, les enfants de 8 à 11 ans qui passent plus de 2 heures par jour sur un écran sont susceptibles d'accuser d'un certain retard cognitif. Sans même parler des incidences qu'une utilisation prolongée d'un écran peut avoir sur la qualité du sommeil.


Des usages prioritairement axés vers la vidéo

Mais alors à quoi peut bien servir un smartphone lorsque l'on est si jeune ? D'après Common Sense Media, une grande majorité des enfants équipés de smartphones l'utilise pour regarder de la vidéo. Cela représenterait en fait plus de 50 % du temps passé sur le smartphone d'après le sondage.

Juste derrière, on trouve la pratique du jeu vidéo. 31 % des enfants de 11 ans utilisent leur smartphone pour jouer à des jeux vidéo, quand seuls 2 % disent s'en servir pour lire. À un âge plus avancé (entre 13 et 18 ans), la répartition des activités s'articule davantage entre la vidéo (39 %), le gaming (22 %) et la consultation de réseaux sociaux (16 %).


Un sondage préalable de Common Sense Media donnait déjà à voir le chiffre incroyable de 55 % d'enfants américains entre 8 et 11 ans qui regardent des vidéos en ligne tous les jours. Ici encore, un chiffre qui a été multiplié par deux depuis 2015. Parmi les plates-formes favorites, YouTube occupe évidemment une place de choix, et a même détrôné la télévision en l'espace de quatre ans — passant de 48 % à 24 %.

Via : Qz.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
14
GRITI
Nous n’avons encore aucun recul sur les effets d’un tel déploiement d’écrans parmi les enfants ni d’un accès au net de façon quasi permanente. Personnellement, je suis plutôt pessimiste sur l’avenir par rapport aux effets que tout cela engendrera sur le long terme. Aussi bien sur les futurs adultes eux-même mais aussi sur notre société.<br /> J’espère vraiment me tromper…
FrAxXx
Le problème c’est que ce n’est pas la faute des enfants mais celle des parents.<br /> Pourtant, les parents d’aujourd’hui ont grandi sans ces technologies. La question que je me suis toujours posé c’est d’où vient ce laxisme ? Oui le terme laxisme est approprié, car voir des parents achetés des tablettes à des enfants de 4-5ans c’est du laxisme… ou de l’ignorance…<br /> Des téléphones pour des enfants en fin de primaire / début collège pour moi c’est une aberration.
caprikorn
Encore quelques années et les jeux éducatifs ou d’éveil n’existeront plus tout, tout sera sur tablette ! plus jeune tu les prends plus vite y seront accroc pfff
GRITI
FrAxXx:<br /> Le problème c’est que ce n’est pas la faute des enfants mais celle des parents.<br /> Tout à fait d’accord.<br /> FrAxXx:<br /> Pourtant, les parents d’aujourd’hui ont grandi sans ces technologies. La question que je me suis toujours posé c’est d’où vient ce laxisme ?<br /> Les parents sont accros aux écrans tout simplement: TV, smartphones, tablettes.<br /> Notre mode de vie super stressé et speed (toujours courir, toujours plus vite) fait que notre cerveau est constamment sollicité. Il y a tellement de stimuli de tout genre que le cerveau ne peut plus réfléchir. Il n’y arrive plus. Et comme on mange n’importe quoi, nos cerveaux sont encore moins efficaces. On ne sait plus prendre le temps. Le temps de se reposer, de se déconnecter du net, de s’éloigner des écrans, de discuter, de ne rien faire…<br /> Et puis, elles sont tellement pratiques ces nounous du 21ème siècle…Ca lobotomise (occupe) les enfants non stop…
cmoileena
A la rigueur de voir un tél me choque pas au collège. Pour appeler en cas de besoin, pour écouter de la musique ou des petits jeux. Le tout pendant les transports ou hors temps scolaire où ils doivent être éteint.<br /> En revanche il faut que les données cellulaires soit désactivées. Pas de vidéos en ligne par ex. Il y a 30 ans j’avais mon Walkman et d’autres leur console portable.<br /> L’internet en mobilité pour cet âge et encore plus si elle n’est pas surveillée oui ça va être chaud pour les générations futurs
GRITI
Alors pas besoin de smartphone. Un simple téléphone portable de ce type là suffit largement:<br /> image.jpg264×586 46.3 KB<br /> Le souci c’est qu’il y a la pression sociale ensuite. J’ai une collègue qui ne voulait pas que sa fille ait de smartphone au collège. Sa fille s’est mise dans un tel état car elle était la seule à ne pas en avoir et était un peu en marge, qu’elle a fini par craquer (edit: cela a pris deux ou trois il me semble), tellement voir sa fille dans cet état lui faisait mal au cœur. Ce n’est donc pas toujours si simple.
Blackalf
GRITI:<br /> Les parents sont accros aux écrans tout simplement: TV, smartphones, tablettes.<br /> Notre mode de vie super stressé et speed (toujours courir, toujours plus vite) fait que notre cerveau est constamment sollicité. Il y a tellement de stimuli de tout genre que le cerveau ne peut plus réfléchir. Il n’y arrive plus. Et comme on mange n’importe quoi, nos cerveaux sont encore moins efficace. On ne sait plus prendre le temps. Le temps de se reposer, de se déconnecter du net, de s’éloigner des écrans, de discuter, de ne rien faire…<br /> Et puis, elles sont tellement pratiques ces nounous du 21ème siècle…Ca lobotomise (occupe) les enfants non stop…<br /> +1<br /> anon16165080:<br /> Libérer des enfants de la télé c’est tjrs ça de gagné, le smartphone ne pourra pas être pire.<br /> Bien sûr que si, parce qu’un smartphone permet l’accès à beaucoup plus de choses potentiellement dangereuses que la tv <br /> Sinon l’éducation des enfants est un vaste sujet, j’en ai pleinement conscience parce que ma femme a été institutrice maternelle pendant près de 30 ans ^^
GRITI
anon16165080:<br /> le smartphone ne pourra pas être pire<br /> Je ne suis pas du tout d’accord. Le smartphone fera bien plus de mal. Ne serait-ce que par exemple à cause du harcèlement scolaire qui continue même une fois à la maison, via les réseaux sociaux.<br /> Ou encore par le fait que le smartphone on peut l’avoir avec soit dans le lit, sous la couette et l’utiliser discrètement. La TV non.<br /> Le smartphone est un ordinateur qui donne accès au porno par exemple. La TV non (on oublie le premier samedi du mois avec la passoire… ). Ou à des vidéos qui amènent les filles à vouloir être toujours plus minces (les cuisses ne doivent pas se toucher par exemple), ou à des pratiques débiles et dangereuses (s’enivrer via les yeux en collant une bouteille d’alcool contre les globes oculaires) ou des vidéos de propagande…
mrassol
Tout ce que tu raconte porte un nom : l’éducation …<br /> a chaque époque son outil du diable … il y a eu le rock n roll, il y a eu la TV, maintenant le smartphone, … a chaque génération il y a un truc qui sort et qui soit disant fait que la société va de mal en pire.
GRITI
Je sais. De ce côté là on n’est mal barré… Quand je vois un gamin de 7 ans jouer à un jeu PEGI 18, un gamin de 6 ans donner un coup avec le poing à sa mère (pas au visage hein mais sur la cuisse ou le ventre je ne sais plus) parce qu’elle ne lui répond pas (elle est en train de parler à quelqu’un) et qu’elle ne réagit pas etc etc… JE me dis que l’avenir semble bien mal parti.<br /> mrassol:<br /> a chaque génération il y a un truc qui sort et qui soit disant fait que la société va de mal en pire.<br /> Oui. Cela ne veut pas dire que le nouvel outil n’est pas mauvais pour autant (ou dangereux). Avec internet (et encore plus le smartphone) les jeunes:<br /> ont accès au porno plus tôt, partout et tout le temps. Et à tout type de porno…<br /> dorment moins (avec tous les effets physiologiques et scolaires qu’il y a derrière)<br /> peuvent continuer de subir brimades/harcèlement même une fois chez eux<br /> commencent à être suivi/profilé très tôt via les appli installées<br /> Je pense qu’aucun outil avant n’avait une telle puissance potentielle (bonne ou mauvaise). De plus, il y avait le contrôle des parents au moins dans la maison: TV dans la pièce principale par exemple.
kiwi5
c’est pas vraiment l’outil qu’il faut blamer mais ce qu’on en fait. De tous temps il y a eu des parents feignants et des gosses intelligents et vice versa.<br /> pour eux ce sera sans doute juste un truc qui est la, ou ringard et vieux comme facebook
GRITI
kiwi5:<br /> De tous temps il y a eu des parents feignants<br /> Je me demande si ce n’est pas de pire en pire à ce niveau-là…
johntix
faute orthographe titre : possèdENT
FrAxXx
Malheureusement, c’est le cas, c’est de pire en pire…
talex
tout est question d’équlibre<br /> mes enfants ont eu un smartphone à l’entrée de la 6eme<br /> free à 2€<br /> le wifi ils l’ont à la maison, quand cela suffit on peut couper le wifi . je ne le fais pas car ils sont raisonnables, le telephone n’est pas dans la chambre le soir etc…<br /> C’est vrai que le besoin de l’immédiateté nous stresse quand on ne sait pas ùu se trouve notre enfant, mais il faut rester raisonnable sinon nos jeunes ne bougeront plus. ca me fait penser au films E-WALL. Prémonitoire?
kiwi5
lis maupassant, des gens mauvais il y en a toujours - je ne pense pas que c’etait mieux avant
GRITI
talex:<br /> E-WALL<br /> Wall-E?<br /> Moi je dirais un mix entre Idiocraty et Wall-e:<br /> image.jpg732×417 119 KB<br />
kiwi5
a mon avis cela depend a quel point on assume notre role de parent, de les initier au sport ou autres activites.<br /> les parents semblent etre plus accrocs que les gamins si on regarde les terrains de jeux
FrAxXx
Notre population augmente, donc le problème c’est qu’il y en a de plus de plus. Et étrangement, quand je demande à des cinquantenaires ou plus comment ils ont été élevés, c’est toujours le même refrain.<br /> Donc par déduction, le ratio de irresponsable augmente encore plus que l’augmentation de la population. Dans 10ans, tous les gamins de 6ans auront des smartphones …
GRITI
FrAxXx:<br /> Dans 10ans, tous les gamins de 6ans auront des smartphones …<br /> Perso, je pense que ce sera même plus jeune que 6 ans. Ou alors, autre version, dans 5 ans les gamins de moins de 6 ans…
jcc137
Les parents sont accrocs comme les célibataires. Mes deux petite filles ( fille de mon fils et fille de ma fille) sont nées quasiment avec un smartphone dans les mains, comme leurs parents. Toutes les deux ont passé une classe, et l’une d’elle est en école surdouée.<br /> Moi je suis né sans smartphone dans les mains, et je n’ai pas mon bac…<br /> Conclusion ?
GRITI
Aucune conclusion. Les cas individuels ne permettent de tirer aucune généralité.<br /> jcc137:<br /> sont nées quasiment avec un smartphone dans les mains, comme leurs parents.<br /> Comme leurs parents? Les petits-enfants ayant sauté une classe doivent au moins être en CE1 minimum. Donc au moins 6 ans. Les parents doivent avoir minimum 24 ans (on va dire qu’ils ont eu leurs enfant à 18 ans au plus tôt). Le premier smartphone a été commercialisé il y a 25 ans. En imaginant que vos enfants l’ai eu de suite, la situation n’est pas comparable étant donné le prix éventuel des abonnements, les débits (le EDGE début années 2000, la 3G en 2006), le tactile en 2007. De plus au début, les jeux vidéos sur mobile, youtube, whatsapp et cie n’existaient pas. Etc etc… Donc on ne peut comparer la situation de vos enfants avec celles de vos petits-enfants.<br /> De toute façon, cela a déjà été précisé. Tout se joue avec les parents. Vos enfants sont peut-être bons dans ce domaine là et tant mieux pour vos petits-enfants. Mais quand on regarde autour de soi, dans la rue, dans les parcs, les restaurants, transports en commun, au travail et dans les foyers, il est évident que le smartphone a pris une place énorme dans la vie de la plupart des gens. J’ai vu des familles de 2 parents et 2 enfant au restaurant, chacun sur son smartphone. J’entends souvent des parents se plaindre que leurs enfants passent trop de temps devant u écran. Ce qui entraîne souvent de la sédentarité et donc surpoids. Sans compter qu’avec les EDPM des enfants ne font plus d’effort pour se déplacer.<br /> 250 millions d’enfants obèses dans le monde d’ici 2030<br /> jcc137:<br /> Les parents sont accrocs comme les célibataires.<br /> C’est-à-dire? Je n’ai pas compris.<br /> Pour l’addiction:<br /> Le smartphone peut être "aussi addictif que la cigarette<br /> Si vos petits-enfants sont surdoués (théoriquement, ce n’est pas le cas de la majorité des gens) ils représentent une petite partie de la population. Et ne sont donc pas représentatifs étant donné que leur structure cérébrale est câblée différemment. De plus, ils ont à priori été diagnostiqués. Il y a donc un suivi et une sensibilisation de leur environnement à ce sujet (et c’est très bien). Cela fausse aussi leur éventuelle représentativité.<br /> Le fait d’être surdoué ne signifie en aucun cas réussite scolaire. C’est même souvent le contraire d’ailleurs. Des surdoués peuvent totalement rater leurs études.<br /> Le smartphone (et surtout internet en fait) peut être un très bon outil. Comme n’importe quel outil il faut savoir l’utiliser comme il faut et avec parcimonie. Je n’ai pas l’impression que ce soit le cas avec le smartphone. Notre société est de plus en plus stressée. Tout doit aller vite et nos cerveaux n’ont plus le temps de réfléchir tranquillement (comme je l’ai déjà écrit). L’humain est sensible à l’addiction (il suffit de voir toutes les addictions qui existent et le nombre de personnes touchées). D’ailleurs à ce sujet, les surdoués ont une tendance plus forte que les autres à sombrer dans une ou plusieurs addictions.<br /> Pour moi il y a danger quand je vois autour de moi ce qui se passe avec les smartphones. Les adultes étant accro et les enfants reproduisant le plus souvent les comportements qu’ils voient autour d’eux…cela me fait peur.<br /> Sans compter, que cette démocratisation des smartphones et de l’internet partout a entraîné une évolution de la criminalité liée à ces nouveaux usages. Malheureusement, les utilisateurs ne sont pas du tout sensibilisés à cette nouvelle forme de criminalité.
jcc137
Lorsque je dis « comme les célibataires » c’est pour mettre en avant que l’addiction au smartphone touche toutes les catégories.<br /> Pour ajouter des précisions à mon commentaire, lorsque j’évoque la comparaison de mes petites-filles avec mes enfants, ces derniers ne sont évidemment pas nés avec un smartphone, mais ils sont parents accrocs au smartphone, d’où la comparaison « comme ». Mais mes enfants sont nés avec des consoles dans les mains, CQFD.<br /> Je poursuis, oui, mes petites-filles ont 8 ans, et je sais bien que rien ne dit qu’elles finiront ingénieurs. Je voulais simplement avancer que tous les maux qu’on attribue aux smartphones ne sont pas fondés. De tout temps, il y a eu des enfants fainéants qui ne sont pas pour autant devenus SDF, et des enfants génies qui eux, le sont devenus.<br /> De mon temps, on diabolisait la TV, et quand j’étais enfant, on diabolisait les bandes dessinées parce qu’on y passait nos journées à les lire. Bref, il y a toujours un sujet à diaboliser pour justifier que certains enfants ne réussissent pas.<br /> Pour autant, mes enfants élèvent leurs enfants, comme je les ai élevés, dans une éducation vigilante, sans les priver de smartphone avec lequel ils passent la plupart du temps à jouer à des jeux éducatifs (cette catégorie de jeux explique peut-être cela…).<br /> Conclusion ? Laissez-moi répondre : il n’y a aucune conclusion à en tirer. Chaque enfant deviendra un adulte et lui seul décidera ce qu’il fera de son avenir, en fonction de ses ambitions.
kiwi5
wouaow les amalgammes ici, t’es obese parce que tu tiens un smartphone, pas parce que tu ne manges pas correctement ou que les structures des endroits ou tu habites ne permettent pas de faire du sport.
GRITI
jcc137:<br /> Lorsque je dis « comme les célibataires » c’est pour mettre en avant que l’addiction au smartphone touche toutes les catégories.<br /> L’addiction des célibataires ne concernent qu’eux et non leurs enfants. Ils ne sont la référence de personne.<br /> jcc137:<br /> Mais mes enfants sont nés avec des consoles dans les mains, CQFD.<br /> jcc137:<br /> De mon temps, on diabolisait la TV<br /> Pour les consoles et la TV, le taux d’équipements des foyers n’étaient pas le même que maintenant. Le nombre de jeux dans les foyers non plus étant donné le tarif des jeux et du matériel.<br /> Pour ce qui est des programmes TV, le nombre de chaînes étaient limité. Le nombre de programmes enfants/jeunesse l’étaient aussi dans la journée/semaine. Et les enfants ne démarraient pas la TV et la console dès deux ans voire moins.<br /> Désormais, dès le plus jeune âge, les enfants sont devant la TV. Les programmes pour enfant/jeunesse sont disponibles toutes la journée et tous les jours.<br /> La console et la TV étaient la plupart du temps dans la pièce centrale donc sous l’œil des parents la plupart du temps. Un smartphone non. Les enfants ne jouaient pas à la console durant le repas. Ils surfent avec le smartphone pendant le repas en famille maintenant. Où même dès le petit déjeuner.<br /> Et un smartphone, je le répète, c’est surtout internet. Avec un accès à absolument tout. Ce que les enfants d’il y a 30 ans n’avaient pas. Le smartphone permet des choses qui n’étaient pas possible avant: harcèlement scolaire qui se poursuit à la maison, envoi de photos plus ou moins dénudées entre amoureux mais qui finissent par circuler, accès au porno etc… Quand je vois le comportement d’enfants, pré-ados et ados autour de moi par rapport au smartphone cela m’inquiète.<br /> Les conséquences négatives des écrans/smartphones existent et ont ont été étudiées. Pour moi il faut donc en tenir compte et être vigilant en tant que parent. Sauf que cette vigilance et cette connaissance des effets des nouvelles technologies ne sont pas réparties équitablement au sein de la population. Selon les milieux, il y aura des inégalités à ce niveau-là. Comme toujours. Comme en plus, dans tous les milieux, nombre de parents sont complètement largués au sujet des nouvelles technologies et ne sont que des utilisateurs de bases, ils ne risquent pas d’être vigilants sur ces sujets.<br /> jcc137:<br /> Chaque enfant deviendra un adulte et lui seul décidera ce qu’il fera de son avenir, en fonction de ses ambitions.<br /> Pour moi, cela n’est pas aussi simple. Si un enfant grandit dans un environnement où la mal-bouffe est le quotidien, sans jamais faire de sport et en passant sa vie à regarder de la télé-réalité, sa marge de manœuvre pour décider de son avenir sera bien retreinte.
GRITI
kiwi5:<br /> wouaow les amalgammes ici, t’es obese parce que tu tiens un smartphone, pas parce que tu ne manges pas correctement ou que les structures des endroits ou tu habites ne permettent pas de faire du sport.<br /> Il n’y a pas d’amalgame. L’obésité est liée à un ensemble de facteurs. Passer sa vie devant un écran n’arrange pas les choses. Se déplacer en trottinettes électriques et autre truc électrique, ça n’aide pas non plus.<br /> Il n’y a pas que le sport (au sens club et équipement) pour ne pas prendre de poids ou pour en perdre. Et heureusement.<br /> De plus, je croise bien assez d’enfants en surpoids bien visible, dans ma campagne où les endroits pour faire de l’exercice ne manquent pas. Ne serait-ce qu’aller jouer où se promener en dehors ou en forêt. Même pas besoin de prendre la voiture pour y aller.
kiwi5
oui mais ce n’est pas parce que les cinquantenaires que tu connais disent un truc que’il faut en faire une generalite surtout l’appliquer au niveau mondial /occidental (on pourrait justement dire que c’est en rapport avec ton milieu social)<br /> Aussi 50 piges en 2019 ca fait 1969 c’est pas l’age de pierre non plus (et leurs parents hippies et egoistes devraient porter le chapeau pour l’etat du monde actuel).<br /> je suis d’accord avec ta deduction sur l’augmentation de la population mais pas sur qu’on le dise avec le meme sens. Les parents irresponsables il y en a toujours eu, on est peut etre plus individualistes de nos jours qui fait qu’on se mele moins de nos voisins et nous focalisons sur notre plaisir, mais les consequences sont justes differentes -apparement les jeunes picolent et fument moins de nos jours
kiwi5
justement ta campagne est elle representative de la majorite des endroits ou vivent le monde ou les enfants americains? je ne crois pas.<br /> certains enfants se lasseront du smartphone d’autres peut etre moins, mais c’est justement un ensemble de facteurs plutot qui influencent plutot que boo le vilain smartphone.<br /> Je vois beaucoup plus de trentenaires ou pire des cinquantenaires qui sont accrocs au smartphone que de jeunes (pourtant j’ai ete prof dans plusieurs pays, j’en ai vu plein des jeunes)
GRITI
kiwi5:<br /> justement ta campagne est elle representative de la majorite des endroits ou vivent le monde ou les enfants americains?<br /> Bien sûr que non. C’était pour mettre en opposition avec ton:<br /> kiwi5:<br /> ou que les structures des endroits ou tu habites ne permettent pas de faire du sport.<br /> Pour montrer que ton exemple n’est pas non plus représentatif.<br /> Je ne parle que de ce que je constate en France et de l’évolution que je vois autour de moi.<br /> kiwi5:<br /> certains enfants se lasseront du smartphone<br /> Je l’espère mais j’ai un sérieux doute. Surtout que tout est fait pour pousser au maximum l’utilisation du smartphone: réseau partout sur le globe, paiement avec le smartphone, identification faciale pour les formalités administratives en ligne via smartphone etc…<br /> kiwi5:<br /> Je vois beaucoup plus de trentenaires ou pire des cinquantenaires qui sont accrocs au smartphone que de jeunes<br /> Je suis d’accord. Mais les 30-50 sont plus nombreux et ont plus de moyens. De plus, eux ne sont pas nés avec. Alors que les jeunes oui.<br /> Honnêtement, si l’avenir me donne tort, j’en serai très heureux !
blizz
Il n’y a rien de mal si le smartphone est utilisé par un enfant pour garder un lien avec ses parents et ses amis, installer une appli de contrôle parental permettant juste whatsapp et wikipedia par exemple.<br /> Par contre l’utilisation abusive du smartphone comme distraction est néfaste, des études ont montré que cela abaisse le QI et la capacité du langage.<br /> C’est comme toute technologie, tout dépend comment on l’utilise !
Blackalf
Et ne parlons même pas du célèbre « fichu (ou saleté ou ce que vous voulez) correcteur orthographique » souvent vu suite à des messages postés via un mobile et comprenant des mots inadaptés ^^<br /> Je regrette, mais ça ne signifie qu’une seule chose : que la personne ne maîtrise même pas ce qu’elle écrit et que selon elle c’est l’appareil le responsable
GRITI
En élargissant un peu le sujet:<br /> Nos Pensées – 28 Mar 19<br /> Les risques que représente le fait d'arrêter d’écrire à la main — Nos Pensées<br /> Le fait d'arrêter d’écrire à la main au profit de l'utilisation des ordinateurs et des tablettes représente-t-il des risques ?<br />
kiwi5
mouais, j’en croise plein des adultes qui ont appris a ecrire a la main, qui pourtant ne savent pas ecrire et lisent tres peu (certains ont pourtant des boulots bien payes - le plus flagrant souvenir est un cadre a la defense)<br /> y’a aussi plein de jeunes qui lisent malgre l’usage du smartphone.<br /> plutot que blamer un objet, c’est nous memes (et pas une autre categorie de la population) et nos habitudes qu’il faut pointer du doigt.<br /> aussi tout une partie de la planete a une autre ecriture et d’autres moyens d’apprentissages
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Intel présente ses nouveaux NUC Pro
Ce chargeur à induction de chez Samsung est GRATUIT
BMW va adopter le même format de batteries que Tesla
Amazon Prime Video s'offre un coup de jeune bien mérité sur les Freebox
Realme lance son 9i 5G au rapport prix-performances bluffant, mais arrivera-t-il en France ?
Mettez Chrome à jour tout de suite pour corriger une faille zero-day exploitée
Quelle puce dans quel iPhone 15 ? A16 ou A17 ? Les choses se précisent
Cet étonnant robot est animé par un Raspberry Pi, mais est loin d'être low-cost
Le Core i9-13900K Raptor Lake d'Intel aurait un mode
Intel Arc A580 : sur Ashes of the Singularity, la carte graphique est au niveau d'une RTX 3050
Haut de page