🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

La Google Home peut désormais commander la Nvidia Shield TV

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
22 octobre 2018 à 15h14
0
Google Home compatible Nvidia Shield TV

L'enceinte connectée pourra donner des directives plus précises à la machine de Nvidia afin de la rendre toujours plus accessible. Reste à voir si cette fonctionnalité arrivera en France sous peu.

La Shield TV s'apprête à recevoir une belle amélioration. Même si la la box de streaming Android était déjà compatible avec les produits Google Home, il sera donc possible de la commander plus précisément avec votre voix.

Toujours plus de possibilités

Ainsi, vous pouvez lui demander d'allumer la Shield TV, de régler le volume, de lancer des séries depuis Netflix, CBS, HBO Now, Viki ainsi que Starz ou encore d'afficher des photos et même de les retoucher en utilisant les commandes vocales.

Afin de profiter de cette nouveauté avec Google Home, il sera nécessaire de relancer la Shield TV qui proposera alors la mise à jour. Cette dernière sera déployée au cours du mois, même si Nvidia n'a encore rien dit sur son blog concernant une disponibilité en France.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les développeurs de Battlefield V révèlent comment sont enregistrés les sons du jeu
La nouvelle version de Tweetbot sur iOS dispose d'un mode nuit optimisé OLED
Le fauteuil roulant (entre autres) de Stephen Hawking va être mis aux enchères
La Chine et les Etats-Unis, principales sources de cyberattaques au premier semestre 2018
Vertu de retour avec un smartphone à 14 000 $ (et des composants moyen de gamme)
La Freebox Revolution + TV by CANAL à 9€99 par mois
Keynote Apple : produits, systèmes et services, à quoi s'attendre ?
Tesla Model S : nous avons pris en main la voiture électrique de Tesla
Conso : combien coûte le rechargement de votre smartphone chaque année ?
Brave brandit le RGPD contre Facebook et Google à la Commission Européenne
Haut de page