Ondes électromagnétiques : des iPhone et des Samsung Galaxy dépasseraient la limite DAS réglementaire

26 août 2019 à 14h41
6
Galaxy S9 photo

Le rayonnement électromagnétique des smartphones est déterminant pour obtenir une autorisation de commercialisation. Certains constructeurs, parmi lesquels Apple et Samsung, auraient pourtant biaisé les tests menés par les autorités pour obtenir le précieux agrément.

Les fabricants de smartphones ont-ils triché pour entrer dans les clous des limites D.A.S. réglementaires et ainsi obtenir l'autorisation de vendre leurs appareils ? C'est ce que c'est sous-entend l'enquête menée par le Chicago Tribune. Le quotidien majeur de la ville de l'Illinois affirme que certains mobiles parmi les plus populaires, comme l'iPhone ou le Samsung Galaxy, dépasseraient la limite fixée par les autorités américaines (1,6 W/kg), qui est encore plus stricte qu'en Europe (2 W/kg).

Des tests XXL

Les journalistes d'investigation du Chicago Tribune ont fait appel à un laboratoire de test approuvé par la FCC (l'autorité compétente en la matière aux États-Unis) pour mener leur enquête. Ils ont ainsi sélectionné 11 smartphones, dont plusieurs exemplaires pour chaque modèle, afin d'obtenir les résultats les plus fiables possibles. Les tests ont d'abord été menés en « mode constructeur », qui établissent leurs mesures en plaçant le smartphone à 5 mm du capteur, avant d'effectuer un second test en le plaçant à 2 mm du capteur.

Et les conclusions tirées par le média américain sont formelles : tous les smartphones ou presque dépassent la valeur réglementaire fixée. Alors, comment les fabricants ont-ils pu obtenir la fameuse autorisation ?

Une procédure trop peu contraignante

Aux USA, les constructeurs suivent une procédure précise. Avant de commercialiser un téléphone mobile, ils envoient un (et un seul) exemplaire du smartphone en question à la FCC, qui mène différents tests.

Sauf que ce n'est pas l'autorité qui choisit le laboratoire, mais bien le constructeur. Or, la distance de mesure dans certains tests peut aller jusqu'à 25 mm. Il suffit donc d'un « oui » pour que les fabricants obtiennent l'aval des autorités.


Mauvais points pour Apple

À une distance de 5 mm (celle appliquée par la marque à la pomme lors de ses tests), le rayonnement électromagnétique des iPhone X (1,38 W/kg) et 8 Plus (0,84 W/kg) est bien en-deçà de la limite réglementaire. Mais ce n'est pas le cas des iPhone 7, dont les tests oscillent entre 2,47 et 2,81 W/kg, et de l'iPhone 8 (2,64 W/kg), qui franchissent sans mal la limite légale.

das-apple.jpg
© Chicago Tribune

À une distance de 2 mm (un mobile que vous placeriez dans votre poche), seul l'iPhone 8 Plus fait office de bon élève (1,46 W/kg), l'iPhone 7 (7,15 W/kg) et 8 (5,37 W/kg) explosant la valeur maximale.


das apple suite.jpg
© Chicago Tribune

Apple, mécontente des informations divulguées, conteste avec fermeté les résultats du Chicago Tribune, affirmant que le laboratoire choisi par le journal n'a pas correctement testé ses appareils.

Pas mieux chez Samsung

À première vue, Samsung semble mieux s'en sortir qu'Apple avec ses modèles Galaxy S9 (0,63 W/kg) et S8 (1,53 W/kg). Mais c'est parce que ces derniers sont mesurés par le constructeur à une distance de 15 mm du corps, ce qui lui confère un réel avantage.

Mesurés lors de l'enquête à 2 mm seulement du capteur, les deux modèles ont livré des résultats pires que ceux de la concurrente Apple : 3,8 W/kg pour le Galaxy S9 et 8,22 W/kg pour le S8.


Tous les Motorola testés (e5 Play, e5, G5 Play) dépassent la limite autorisée à 2 mm distance. Le e5 (0,68 W/kg) et le G6 Play (1,64 W/kg) s'en sortent mieux à 5 mm de distance. Le BLU Vivo 5 (0,3 W/kg à 10 mm et 1,29 W/kg à 2 mm) est le seul vrai bon élève salué par l'investigation.

Après avoir pris connaissance du dossier concocté par le Chicago Tribune, la FCC a d'ores et déjà annoncé vouloir ouvrir une enquête dans les prochains mois.

Source : Chicago Tribune
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
4
GRITI
Comment avez-vous fait pour lire l’article du Chicago Tribune? J’ai un message d’erreur quand j’essaye: Unfortunately, our website is currently unavailable in most European countries…<br /> Changement de DNS?
AlexLex14
Ah oui, j’ai oublié de le préciser, merci de le demander.<br /> Il faut utiliser un VPN… et ça vaut le coût/coup sur ce dossier
GRITI
@AlexLex14<br /> Ok merci. J’ai pu consulter la page en passant par le cache de Google en tapant le lien de la source dans le champ de recherche Google (pour celles et ceux que cela intéresserait).
LeVendangeurMasque
Pour info en France l’ANFR réalise ses propres tests et n’a rien trouvé à redire aux iPhones et Galaxy… Par contre d’autres petits constructeurs ont eu eux des modèles interdits à la vente ou modifiés parce qu’ils dépassaient réellement les normes. Preuve en est que l’organisme Français est sérieux.<br /> Ce qui laisse penser que les test Américains de ce journal n’ont rien de rigoureux !
Kriz4liD
le VPN Opera est gratuit , donc c’est OK
GRITI
A quel point ces tests ont-ils une quelconque valeur?<br /> Je m’explique. Il y a quelques mois, Xiaomi avait été épinglé car deux ces modèles dépassaient le seuil de DAS. Une mise à jour plus tard (software) et le DAS repasse sous le seuil légal. Donc le téléphone a aussi dû perdre en puissance. Donc une dégradation par rapport aux performances lors de l’achat.<br /> Qu’est-ce qui empêcherait une prochaine mise à jour de remonter le DAS?<br /> Génération-NT<br /> DAS trop élevé : Xiaomi épinglé par l'ANFR<br /> L'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) a mis en demeure Xiaomi pour un dépassement significatif de la limite DAS de deux de ses smartphones vendus en France.<br /> FrAndroid – 16 Apr 19<br /> Xiaomi fait face à une action collective pour son DAS trop élevé - FrAndroid<br /> L'ANFR (l'Agence nationale des fréquences) est chargée de la surveillance des appareils émettant des ondes disponibles dans le commerce, avec la<br />
kisama56
Le problème est que l’appareil permettant la mesure coûte trop cher pour q’un suite puisse le vérifier lors de ses tests.<br /> Sinon clubic tout autant que les autres sites vous ne parlez jamais du DAS dans vos tests, que cela soit en point fort ou point faible.<br /> Le fait de le signaler peut encourager ou décourager l’achat d’un mobile pour ceux qui ne sont pas (encore) sensible au sujet et ainsi mettre la pression aux constructeurs.
GRITI
kisama56:<br /> Le fait de le signaler peut encourager ou décourager l’achat d’un mobile pour ceux qui ne sont pas (encore) sensible au sujet et ainsi mettre la pression aux constructeurs.<br /> Personnellement, je rejette systématiquement les DAS trop élevés. C’est l’un des principaux critères.
kisama56
Entièrement d’accord mais à chaque que je parle de das les gens me demandent ce que c’est.<br /> Il y a donc pour moi un manque au niveau de la presse, pas besoin de le dire à chaque fois mais le mettre en positif ou négatif quand c’est nécessaire.<br /> Dernièrement il y a eu le Xiaomi mi A3 qui en plus d’être un téléphone pas mal à enfin un DAS faible (1er tel chinois que je vois à 0.3 et 1.0) mais c’est indiqué nul part dans les tests.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Sony travaillerait sur un launcher PlayStation pour PC
Vous pouvez maintenant essayer Spotify gratuitement pendant 3 mois
Un smartphone dans sa version Pro à moins de 200€ ça vous intéresse ?
Ryzen 7000 : AMD confirme la présentation officielle de ses CPU le 30 août prochain
Combien de temps faut-il pour pirater une carte bancaire ?
Signal : des numéros de téléphone d'utilisateurs dans la nature (et ce n'est pas la faute de l'app)
Pourquoi la fusion de TF1 avec M6 pourrait être empêchée
L'excellent aspirateur Dyson V11 est à moins de 500€, ne ratez pas cette offre !
Il existe une coupe du monde d'Excel. Ce n'est pas une blague… et ce n'est pas organisé par Microsoft
Cartes graphiques : attendez encore un peu pour acheter encore moins cher
Haut de page