CES 2020 : Razer déterre la hache de guerre avec son Tomahawk, un PC gamer compact et modulaire

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
08 janvier 2020 à 16h00
0
razer-tomahawk.jpg
Crédits : Razer

Un ordinateur de jeu puissant, complet et modulaire dans un boîtier de 10 litres ! C'est ce que Razer vient de présenter au CES 2020 avec son Tomahawk N1, un mini-PC tout en discrétion qui s'appuie sur la plateforme Ghost Canyon d'Intel et son Compute Element.

En amont du CES, Intel nous avait déjà donné un aperçu de son NUC 9 Extreme « Ghost Canyon », un mini-PC ultra compact et évolutif basé sur le concept The Element déjà présenté en octobre dernier. Pas encore commercialisé, ce NUC et son innovant module séduisent déjà les fabricants, à l'image ici de Razer mais aussi de Cooler Master qui vient de dévoiler son boîtier NC 100.

Encombrement réduit, puissance maximale

À première vue, on pourrait croire que ce Tomahawk N1 n'est autre qu'un boîtier eGPU, pour carte graphique externe, à l'instar du Razer Core X dont le design se rapproche sensiblement de ce nouveau produit. Ce n'est pourtant pas le cas, le Razer Tomahawk est bel et bien un PC gamer d'une capacité de 10 litres, ultra-compact et modulaire, développé autour du concept Compute Element d'Intel.

Doté de deux parois transparentes, ce mini-PC est en mesure d'accueillir une carte graphique pleine taille ; Razer a ici choisi d'y intégrer une RTX 2080 Ti. La configuration s'articule autour de la plateforme NUC 9 Extreme Compute Element, qu'il est possible d'équiper avec un processeur Intel i9-9980HK de huit cœurs. Elle profite également de deux slots DDR4 SODIMMs Dual-Channel (2 x 64 Go à 2 400 MHz ou 2 x 32 Go à 2 666 MHz), deux slots au format M.2 pour le stockage, ainsi que deux ports Thunderbolt 3, six ports USB 3.2 Gen2 Type-A, un connecteur HDMI 2.0a et deux ports Ethernet.


Concernant le refroidissement, sujet sensible sur des machines d'aussi petite taille, Razer a intégré deux ventilateurs sur la partie supérieure de ce boîtier. Reste à savoir si cette solution se montrera suffisamment efficace.

Razer Tomahawk
Crédits : Razer

Le point fort de ce boîtier n'est pas tant d'offrir une puissance maximale dans un facteur de forme extrêmement réduit, c'est aussi par sa conception modulaire que ce genre de machine va à l'avenir se démarquer pour la bonne raison que montage et maintenance sont ici largement simplifiés. D'une manière quelque peu différente de ce que l'on a pu voir sur les boîtiers eGPU signés Razer, le Tomahawk offre un plateau coulissant vers l'arrière à l'aide d'une simple poignée, rendant accessible l'intégralité des composants et facilitant ainsi leur installation.

Prix et disponibilité

Le Tomahawk devrait être disponible en deux versions. Le Tomahawk N1 est la désignation du boîtier seul qui sera livré nu, sans même son alimentation ni module Element. Le Tomahawk Gaming Desktop est quant à lui une solution prête à l'emploi dont le prix pourrait bien atteindre les 2 000 €.


Ces deux produits seront disponibles dès juin 2020 et nous ne connaissons pas, pour l'heure, le prix du boîtier seul.

Source : CNET
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top