Test iRobot Roomba j7+ : la reconnaissance des objets arrive dans la gamme Roomba, pour le meilleur ?

06 avril 2022 à 15h52
1
iRobot Roomba j7+ © iRobot

iRobot a dévoilé en fin d'année dernière son dernier aspirateur robot, le iRobot Roomba j7+, et ce modèle apporte plusieurs nouveautés à la gamme proposée par le constructeur américain.

iRobot Roomba j7+
  • Très grande puissance d'aspiration
  • Brosses de qualité face à tous les déchets
  • Base de récupération plus simple à placer chez soi
  • Reconnaissance des obstacles
  • Navigation précise, même en pleine obscurité
  • Logiciel simple d'emploi
  • Prix élevé
  • Manque de personnalisation
  • Identification des objets limitée
  • Pas de lavage humide des sols
  • Autonomie moyenne

En effet l'appareil propose la reconnaissance des objets lors du cycle de nettoyage – une fonctionnalité déjà étrennée par d'autres marques depuis de nombreux mois – ainsi qu'une nouvelle base de chargement équipée d'un système de récupération des poussières.

Ce nouveau membre de la famille iRobot a t-il les armes pour convaincre à la fois les fans de la marque mais également tous ceux pas encore équipés de robots aspirateurs de débourser les 999 € demandés ? Réponse dans notre test après plusieurs semaines d'utilisation.

Fiche technique iRobot Roomba j7+

Résumé

Type de robot
Aspirateur robot
Type de brosse
Caoutchouc
Autonomie
90mn
Technologie de navigation
Caméra, Gyroscope
Cartographie
Oui
Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Non
Zigbee
Non
Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home, Amazon Alexa

Nettoyage

Type de robot
Aspirateur robot
Niveaux de puissance d'aspiration
1
Récupération de la poussière
Avec sac
Capacité du bac à poussière
0,4l
Brosse centrale
Oui
Type de brosse
Caoutchouc
Brosse(s) latérale(s)
1
Base aspirante
Oui
Autonomie
90mn
Temps de charge de la batterie
180 minutes
Batterie amovible
Non

Navigation

Technologie de navigation
Caméra, Gyroscope
Cartographie
Oui
Détecteur d'obstacles
Oui
Détecteur de vide
Oui
Murs virtuels
Oui
Programmable
Oui
Modes de parcours
Navigation en S, Murs vers le centre

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Bluetooth
Non
Zigbee
Non
Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home, Amazon Alexa
Assistant vocal compatible
Google Assistant, Alexa

Caractéristiques physiques

Hauteur
8,7cm
Largeur
33,9cm
Poids
3,4kg
Forme du robot
Disque

Design : une formule éprouvée et raffinée

Mis à part le Roomba i7+ qui adoptait un design dit en "D", le constructeur n'a jamais fait varier le format de ses aspirateurs robots. iRobot privilégie une forme ronde pour ses appareils et c'est sans surprise que nous retrouvons ce design éprouvé sur le Roomba j7+. Le robot ne dévie pas non plus des codes esthétiques de la marque et adopte une robe intégralement noire matte d'une grande sobriété qui a également le bon goût d'éviter les traces de doigts.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur l'appareil on retrouve l'indéboulonnable bouton "Clean" qui permet à la fois de démarrer un cycle de nettoyage, mais aussi de ramener l'appareil à sa base en cours de nettoyage ou de paramétrer la connexion au réseau Wi-Fi. iRobot ne propose aucune autre touche pour simplifier au maximum l'expérience utilisateur et renvoie les autres options au sein de son application mobile.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le devant on peut apercevoir, en plus du pare-chocs, une petite caméra surmontée, et c'est une première pour la marque, d'une lampe LED. Cette dernière fonctionne en permanence lors du nettoyage et participe au système de reconnaissance des objets, même dans les pièces plongées dans l'obscurité la plus totale.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le dessous de l'appareil est plus classique si vous connaissez bien la marque iRobot. Le constructeur fait appel une nouvelle fois à sa brosse principale en caoutchouc ainsi qu'à une brosse latérale en nylon pour les poussières situées autour du robot lors de son passage.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Concernant la fabrication de l'aspirateur robot, on se retrouve bel et bien devant un appareil haut de gamme, avec une belle qualité d'assemblage, une attention au détail et une réelle solidité, même en cas de choc.

La base de recharge, ou "Clean Station" comme la nomme iRobot, a elle subi une cure de jouvence par rapport aux modèles proposés avec la gamme "i". L'accessoire est un peu plus bas et un peu plus large que le précédent modèle. iRobot explique ce changement de design par la volonté de permettre aux utilisateurs habitant des petits logements ou des appartements de positionner la station de charge sous un meuble ouvert et ainsi gagner en place.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

A l'intérieur, on retrouve cette fois non pas un mais deux emplacements pour sacs jetables. A droite, le premier sac est directement placé sur la buse d'aspiration afin de récupérer les poussières après chaque passage. A gauche, il est possible de placer un sac de rechange qui sera prêt à installer une fois le premier sac rempli.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Petite coquetterie, iRobot a placé une petite lanière en cuir pour ouvrir la trappe de la station de charge. Cela n'améliore en rien l'ouverture mais donne un petit côté premium supplémentaire à l'appareil.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Aspiration : un modèle tous terrains à qui rien ne résiste

L'iRobot Roomba j7+ se veut un appareil on ne peut plus simple à utiliser et contrairement à ses concurrents, il ne propose aucun réglage de puissance de l'aspiration.

La marque offre néanmoins des options permettant à l'appareil de nettoyer les différentes pièces de votre rapidement en un seul passage, ou en profondeur avec deux passages. Une troisième option automatique permet au Roomba j7+ de faire un passage dans les plus grandes pièces et deux à trois passages dans les plus petites. La gestion est réalisée automatiquement par l'aspirateur après l'établissement de sa cartographie.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les robots Roomba ne nous ont jamais déçus sur le plan de l'aspiration et le Roomba j7+ fait tout aussi bien que ses prédécesseurs. L'appareil récupère absolument tout sur son passage. Nous n'avons pourtant pas ménagé le robot aspirateur, qui a du s'occuper de nombreuses poussières, de miettes plus ou moins volumineuses mais aussi de poils d'animaux en grand nombre. Quel que soit le type de déchet rencontré, le Roomba j7+ n'en a que faire et laisse un sol propre et débarrassé dès le premier passage à tel point qu'hormis pour le premier cycle, nous n'avons jamais activé l'option permettant un deuxième passage.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Notre seul bémol se situe au niveau du bruit produit par l'appareil. L'iRobot Roomba j7+ se fait entendre dans la maison et il est préférable de le lancer une fois sortis de votre habitation. On aurait aimé, comme c'est le cas pour les modèles Roomba i3+ ou Roomba i7+, pouvoir activer un mode de nettoyage silencieux et plus supportable lorsque l'on est à la maison.

Autre déception, même si l'iRobot Roomba j7+ reconnait automatiquement les tapis et intensifie l'aspiration une fois dessus, le robot a bien du mal à escalader les plus légers d'entre eux et se contente davantage de foncer dedans avant de s'en éloigner.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

iRobot a toutefois ajouté une nouvelle fonctionnalité à l'ensemble de ses modèles connectés qui coupe le moteur durant le déplacement de l'aspirateur d'une pièce à l'autre. On ne va pas faire la fine bouche sur ses quelques secondes de silence gagnées à chaque cycle de nettoyage.

Une fois revenu à sa base, le Roomba j7+ se vide automatiquement et la poussière récupérée est envoyée dans le sac jetable contenu dans la base de charge. Il n'est pas possible de régler la fréquence de vidage. Si vous optez pour un nettoyage quotidien, le robot se videra automatiquement après chaque cycle.

Navigation : un système précis et intelligent avec la détection des objets

Le Roomba j7+ a besoin de deux à trois passages pour établir sa cartographie. Cette étape est effectuée dès le premier démarrage et vous pouvez, pour gagner du temps et accéder plus rapidement à votre carte étage, lancer un cycle de cartographie. Le robot aspirateur se déplacera dans la maison sans aspirer pour détecter plus précisément les différentes pièces.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Passons rapidement sur la navigation du robot lors du cycle de nettoyage. Le Roomba j7+ adopte un système de déplacement aléatoire dans la pièce. Le robot part immédiatement dans une direction puis travaille en zigzag jusqu'à rencontrer un obstacle. Ensuite l'appareil le contournera et reprendra sa route avant de finir par le contour des pièces. Si le robot ne permet de choisir son mode de déplacement préféré, il n'oublie aucune zone de la maison et passe absolument partout, même dans les plus petits recoins.

Il aura fallu près d'une heure au Roomba pour nettoyer notre surface de test, d'environ 35m2. L'appareil est méticuleux, parfois trop et à tendance à passer plusieurs fois sur la même zone, même s'il est paramétré pour un passage unique dans la maison.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La vraie nouveauté du Roomba j7+ est bien évidemment son système de détection des objets. À l'annonce de l'appareil, nous avions un peu été déçu par les promesses d'iRobot à son sujet. La marque indiquait en effet que le robot ne pouvait identifier que les câbles pouvant s'accumuler sur le sol de la maison ainsi que les déjections de nos animaux de compagnie.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Dans les faits, l'aspirateur robot d'iRobot est un peu plus polyvalent que prévu. Lors de nos différents passages l'appareil n'a effectivement pas été en mesure de distinguer une chaussure d'un jouet mais l'appareil prend une photo à chaque fois qu'il croise un objet sur son chemin et l'évite par précaution.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

A la fin du nettoyage, l'historique affiche les différents obstacles et les positionne sur la carte. L'utilisateur est alors invité à indiquer si l'objet est placé ici de manière temporaire et que la zone peut être nettoyée au prochain passage, ou si il sera impossible au robot de nettoyer cette partie de la maison. Vous pouvez également faire partir le robot immédiatement dans les zones encombrées pour fignoler le travail si vous avez retiré les obstacles avant cela.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La carte sera alors modifiée en conséquence. Si vous le souhaitez vous pouvez également partager de manière anonyme ces informations sur les serveurs d'iRobot afin d'améliorer les systèmes de reconnaissance d'objets du constructeur pour l'ensemble des utilisateurs.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le système de cartographie profite également de la caméra placée à l'avant et de la lampe placée en façade qui aide à la reconnaissance même lorsque la maison est plongée dans le noir. Les pièces sont clairement délimitées et cerise sur le gâteau, le logiciel iRobot est capable de suggérer le nom de chacune selon le mobilier ou l'électroménager présent. Le système fonctionne très bien et de notre côté les suggestions ont, à une exception près, taper dans le mille.

Pour personnaliser davantage le nettoyage, iRobot propose les habituelles zones interdites et zones de nettoyage à tracer sur la carte. Les premières évitent au robot aspirateur de passer dans certaines parties de votre résidence, les secondes vous permettent de nettoyer rapidement des zones délimitées de votre maison, comme autour du plan de travail de la cuisine ou sous la table de la salle à manger.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Logiciel : une application mobile très simple...parfois trop ?

iRobot a, en 2020, revu l'interface de son logiciel éponyme et depuis le constructeur n'a retouché qu'à la marge son application mobile.

À l'ouverture on retrouve une illustration de notre robot aspirateur et un message nous indiquant si l'appareil est en fonctionnement ou en charge. Lors du cycle de nettoyage, le nom de la pièce visitée est affichée.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Un bouton "Nouvelle tache" en haut à droite permet de lancer un cycle de nettoyage complet ou de sélectionner les pièces à traiter. Petite originalité par rapport aux autres marques : iRobot permet de numéroter les pièces pour créer son propre circuit. Pratique pour commencer le nettoyage par certaines pièces vides au moment du démarrage et s'organiser.

Il faudra faire défiler la page d'accueil pour accéder aux principales options de personnalisation, comme la programmation des cycles de nettoyage ou les paramètres du robot aspirateur. Les différents menus sont très clairs et permettent en quelques instants de créer une routine pour un nettoyage quotidien ou hebdomadaire ou vérifier l'état des différents composants du robot.

Le bouton « Cartes » permet quant à lui de modifier rapidement le plan de la maison ou de l'appartement généré par le logiciel. L'interface reste toujours aussi claire et réactive et créer une zone interdite ou diviser une pièce ne prend que quelques secondes.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Nouveauté pour les possesseurs d'iPhone : iRobot est désormais compatible avec Siri, ou en tout cas les raccourcis Siri. L'application propose seulement quatre options à activer, les plus utiles à son goût comme le lancement d'un cycle de nettoyage, la mise en pause de l'appareil ou encore le retour à la base. La phrase à prononcer à son assistant vocal est imposée par la marque, impossible de laisser libre court à sa fantaisie pour commander à la voix son Roomba i3+.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic

iRobot n'a jamais été prompt à proposer une personnalisation poussée à ses utilisateurs. Le constructeur préfère une expérience clés-en-main, entièrement pensée par ses soins pour toucher le plus large public. On peut regretter d'être en permanence tenu par la main par la marque mais ces choix d'interface ont le mérite de la simplicité. Il est impossible de se perdre dans les réglages ou de se tromper, que l'on soit un néophyte ou un utilisateur d'aspirateurs confirmé.

Autonomie : un peu juste pour les grandes maisons

Selon nos différents tests, le Roomba j7+ propose une autonomie d'environ 1H30 avant de rendre l'âme et de devoir retourner à sa base de chargement. Comme tous les modèles milieu et haut de gamme, l'appareil retourne faire le plein d'énergie en cas de panne sèche au cours du cycle et repart terminer le programme une fois rechargé. La recharge prend environ trois heures pour passer de 0 à 100% de batterie.

Test iRobot Roomba j7+ © © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Comme l'aspirateur robot ne propose pas le réglage de la puissance, impossible d'allonger l'autonomie en réduisant la capacité du moteur. On aurait aimé qu'iRobot améliore enfin l'autonomie de son appareil, notamment pour les plus grandes maisons mais dans les faits l'appareil est capable d'assurer sa mission en une seule passage dans la majorité des logements. Pour les heureux possesseurs de grandes demeures, le travail sera plus long mais si l'appareil est lancé en votre absence, cela ne devrait pas les déranger outre-mesure.

iRobot Roomba j7+ : l'avis de Clubic

8

Avec le Roomba j7+, iRobot semble avoir pris acte de la concurrence féroce que lui opposent de nombreuses autres marques et propose un peu de nouveauté à sa gamme d'aspirateurs.

La reconnaissance d'objets, longtemps attendue sur les produits du constructeur, apporte une petite amélioration des performances du robot, toujours plus précis lors de ses déplacements. Est-ce que ce système est indispensable ? Nous n'irons pas jusque là mais effectivement l'aspirateur robot est plus délicat lors de ses passages et moins brutal que bon nombre d'appareils iRobot. On apprécie également la nouvelle base de récupération automatique, plus basse et dont l'installation est plus facile dans un petit logement.

Pour le reste, le Roomba j7+ est, à l'instar de ses grands frères, un appareil puissant pour tous les logements, à la fabrication exemplaire et très simple d'emploi. Seul son prix, élevé comme toujours chez iRobot, nous fait un peu tiquer mais les consommateurs ne seront clairement pas lésés par un produit haut de gamme, à l'aise dans tous les intérieurs et conçu pour durer sur de très nombreuses années.

Les plus

  • Très grande puissance d'aspiration
  • Brosses de qualité face à tous les déchets
  • Base de récupération plus simple à placer chez soi
  • Reconnaissance des obstacles
  • Navigation précise, même en pleine obscurité
  • Logiciel simple d'emploi

Les moins

  • Prix élevé
  • Manque de personnalisation
  • Identification des objets limitée
  • Pas de lavage humide des sols
  • Autonomie moyenne

Design et fabrication 9

Qualité d'aspiration 9

Navigation 8

Logiciel 7

Autonomie 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
pecore
Quand comprendrons t’ils que sacs jetables veut dire : appareil incompatible pour les foyers avec beaucoup de poils d’animaux à ramasser.<br /> Il faudrait changer de sac toutes les semaines, ce qui, à 20€ les trois sacs finirait par couter plus cher que l’appareil. Mais c’est peut être le but.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le Gustavo Fring de Breaking Bad devient la voix officielle de l'assistant vocal Sonos
L'aspirateur robot Dreame L10 Pro perd 23% de son prix de base
Vous n'aurez plus besoin de dire
Enceinte Echo : comment Amazon utilise vos interactions vocales pour de la pub ciblée
POCO Watch et Buds Pro Genshin Impact : les nouveaux accessoires connectés de la marque chinoise
Yeedi Vac 2 pro : un nouvel aspirateur robot qui détecte les objets en 3D
Wyze lance une serrure déconnectée : moins chère et finalement plus sécurisée ?
Apple travaille sur un nouvel HomePod tout-en-un, voici ce que cela pourrait changer
TCL annonce deux aspirateurs robots capables d'aspirer, de nettoyer et même de désinfecter
L'aspirateur robot Roborock S7 profite de 180€ de réduction ce mercredi
Haut de page