Rakuten, Vodafone et Samsung lancent le premier réseau mobile diffusé dans le monde entier

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
05 mars 2020 à 08h43
4
abellan-mikitani.jpg
Mickey Mikitani (PDG de Rakuten) et Abel Abellan (PDG et fondateur de AST & Science) (© AST)

Plusieurs sociétés ont levé, ensemble, le capital de l'entreprise AST & Science à 128 millions de dollars pour permettre le lancement de leur offre visant à créer un réseau mobile planétaire.

Créer un réseau mobile disponible partout ? C'est l'ambition de plusieurs sociétés comme Rakuten et Vodafone, mais aussi Samsung NEXT (la division chargée des investissements, fusions et acquisitions de la firme sud-coréenne), American Tower ou Ciscneros, qui ont annoncé dans un communiqué de presse commun, diffusé mardi, avoir procédé à un nouvel investissement augmentant le capital de la firme AST & Science, qui construit le premier réseau cellulaire à large bande diffusé depuis l'espace.


Des technologies au sol et spatiales brevetées

AST & Science a l'ambition d'étendre la couverture mobile à plus de consommateurs et d'appareils non pas sur plusieurs pays ou régions mais sur la planète entière. Comment ? En utilisant le tout premier réseau mobile à large bande. Le réseau satellitaire à faible latence et orbite basse (LEO) pourra se connecter à des mobiles standard. Cette société, qui a séduit de grands groupes internationaux, a déposé de nombreux brevets attestant et protégeant ses technologies au sol et spatiales.

Ce réseau, baptisé SpaceMobile, se destine à transformer le marché mobile mondial. Selon Abel Avellan, patron d'AST & Science, « il éliminera les écarts de couverture auxquels sont confrontés les cinq milliards d'abonnés mobiles qui se connectent chaque jour ». Le réseau aura accessoirement un rôle déterminant puisqu'il permettra aux zones dépourvues de réseau d'accéder à des services mobiles bien avant que les opérateurs traditionnels prennent les choses en main,«  aidant ainsi plus de personnes à accéder à l'économie numérique », poursuit Avellan.

La technologie SpaceMobile a déjà été testée - avec succès - à bord du satellite BlueWalker 1, lancé en avril 2019.


Une dimension humanitaire évoquée par les investisseurs de AST & Science, avec un réseau accessible aux habitants de zones reculées

Dans la pratique, les services de SpaceMobile proposeront de la 4G aux partenaires de l'entreprise, puis de la 5G un peu plus tard, sans plus de précisions datées. Le réseau permettra une itinérance transparente à destination ou en provenance des réseaux cellulaires terrestres, le tout à des débits de données comparables, sans la nécessité de disposer de matériel satellite spécialisé.

Le groupe britannique Vodafone, qui fournira une expertise technique, opérationnelle et réglementaire pour le déploiement mondial de SpaceMobile, indique par l'intermédiaire de son Président Nick Read vouloir s'assurer « que tout le monde profite d'une société numérique, que personne ne soit laissé pour compte ». Et le P-.D.G de poursuivre : « Nous pensons que SpaceMobile est particulièrement bien placée pour fournir une couverture mobile universelle, améliorant encore notre réseau leader en Europe et en Afrique, en particulier dans les zones rurales et lors d'une catastrophe naturelle ou humanitaire ».

Le discours de Rakuten est aussi large, avec un aspect humanitaire également, et plus ambitieux encore que celui de Vodafone. Mickey Mikitani, le patron de la firme de Tokyo, détaille que son investissement « fait partie de notre stratégie plus large visant à devenir un opérateur de réseau mobile de premier plan au Japon et un fournisseur mondial de solutions sur les marchés du monde entier ».

Source : Communiqué de presse

Alexandre Boero

Chargé de l'actualité de Clubic

Chargé de l'actualité de Clubic

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJC...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJCAM), pour écrire, interroger, filmer, monter et produire au quotidien. Des atomes crochus avec la Tech, certes, mais aussi avec l'univers des médias, du sport et du voyage. Outre le journalisme, la prod' vidéo et l'animation, je possède une chaîne YouTube (à mon nom) qui devrait piquer votre curiosité si vous aimez les belles balades à travers le monde, les nouvelles technologies et Koh-Lanta :)

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (4)

Fodger
« Une dimension humanitaire évoquée par les investisseurs de AST &amp; Science, avec un réseau accessible aux habitants de zones reculées. »<br /> Où est la dimension humanitaire ? C’est simplement la volonté de faire du pognon coûte que coûte. Le pauvre gars qui vit dans un pays sous-développé, en guerre etc. demande d’abord à avoir la paix, un toît décent en adéquation avec son mode de vie (eh oui pensons aux indigènes en Amazonie qui en harmonie avec la nature), manger à sa faim (merci l’ultra-libéralisme) et avoir accès à des soins de qualité quand c’est nécessaire. Le mobile ultra machin chose éloigne de la vraie vie.
Popoulo
Un Monde peuplé de licornes qui font des prouts paillettes n’existe pas.
Fodger
Avec de tels raisonnements nous en serions encore à mourir d’un rhume.
talex
l’idée est bonne mais donner un acces à tout le monde est utopique.<br /> Dans les pays tyranniques, donner l’acces à internet est limité et surveillé, je ne vois pas comment cela va marcher dans ces pays
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet