5G : l'ARCEP dévoile le nom des opérateurs ayant candidaté sur les fréquences 3,4 - 3,8 GHz

26 février 2020 à 13h36
5
5G
© Shutterstock.com

Le régulateur des télécoms a indiqué mercredi qu'Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile ont déposé un dossier de candidature pour l'attribution des fréquences dans la bande cœur de la techno sans fil de cinquième génération.

Les résultats sont tombés. Ils ne sont, vous allez le voir, évidemment pas très surprenants, mais ils ont au moins le mérite de donner le coup d'envoi plus qu'officiel de la procédure d'attribution des fréquences de la bande 3,4 - 3,8 GHz en France métropolitaine. Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile ont tous les quatre déposé un dossier de candidature dans la bande dite « cœur ». Chacun d'eux peut ainsi prétendre à l'obtention d'un bloc de fréquences de 50 MHz.


Les quatre opérateurs télécoms traditionnels entrent dans la danse

La date limite pour déposer son dossier était fixée au 25 février 2020 à 12 heures par l'Autorité de régulation des communications électriques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP). Le régulateur a officiellement dévoilé, ce mercredi 26 février, que les quatre opérateurs télécoms français se positionnaient sur la technologie. Cela signifie que tout autre opérateur qui souhaiterait déposer un dossier de candidature ne peut désormais plus participer à la phase d'attribution des blocs de 50 MHz.

Pour rappel, ce sont 310 MHz de fréquences 5G qui vont être attribués pour la France métropolitaine, en découpant le tout en quatre blocs de 50 MHz, qui seront donc, a priori et si tout va bien, dispatchés entre Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile. On sait déjà que les quatre concurrents ont mis sur la table 350 millions d'euros, soit le prix de réserve d'un bloc de 50 MHz. Précisons qu'ils auront jusqu'à 15 ans pour échelonner le paiement de la somme.

Les blocs complémentaires, tous de 10 MHz, seront mis aux enchères un peu plus tard, avec un prix minimum de 70 millions d'euros. Ce sont eux qui donneront définitivement l'avantage à tel ou tel opérateur.


L'ARCEP va instruire les dossiers de candidature

La première étape étant désormais franchie, l'ARCEP va entamer la seconde en procédant à l'instruction des dossiers de candidature. L'autorité doit ainsi s'assurer que chaque opérateur a déposé un dossier conforme aux critères de recevabilité et de qualification de la procédure. Cela comprend notamment l'étude des capacités financières et techniques des opérateurs à respecter leurs engagements.

Au terme de cette instruction, qui est prévue pour durer trois semaines, l'ARCEP publiera la liste des candidats admis à participer aux enchères et les résultats de la phase d'attribution des blocs de 50 MHz. L'objectif du régulateur et du gouvernement reste de délivrer la totalité des autorisations « au plus tard en juin 2020 » pour une commercialisation attendue dans la foulée.

Source : ARCEP
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
Galak
…ayant postulé sur… Le verbe candidater n’existe pas dans la langue française.
docloulou
larousse.fr<br /> Définitions : candidater - Dictionnaire de français Larousse<br /> candidater - Définitions Français : Retrouvez la définition de candidater, mais également la conjugaison de candidater... - Dictionnaire, définitions, section_expression, conjugaison, synonymes, homonymes, difficultés, citations.<br /> Mais le Larousse n’est peut-être pas une référence…
AlexLex14
Effectivement, ça figure bien dans le Larousse, et des tas de confrères et auteurs l’emploient.<br /> Mais, en guise de semi-mea culpa, je viens de voir que l’Académie française ne l’approuverait pas…<br /> Bref, parlons 5G
nicgrover
Le grand gagnant dans cette histoire reste l’état car il va empocher quelques milliards d’Euros sans rien faire et sur de l’invisible…<br /> C’est vrai que les états goinfres se sont tout accaparé, le visible et l’invisible…<br /> Candidater reste un néologisme qui est souvent utilisé et qui rentrera dans la langue française un jour, le temps que l’Académie française se rajeunisse…
Gus_71
On voudrait déjà avoir une 4G utilisable à domicile (ce n’est bien sûr pas mon cas) avant d’envisager une hypothétique 5G !<br /> Les autorités claironnent partout vouloir réduire la fracture numérique :<br /> Mais les sommes importantes demandées aux opérateurs représenteront autant de moins d’investissements dans le renforcement et le déploiement de leurs réseaux …
Herve_Andreaz
Ils feraient mieux d’étendre la fibre ( moi chez orange en ce moment quand je télécharge et que je regarde la télé sur mon ordi ca rame ca coupe ca bug…<br /> je suis en live box play et j’ai (selon des testes) une bonne réception …
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Google Stadia : il existe un mod pour jouer sur votre smartphone... sans manette !
Black Mesa : le remake de Half-Life sera disponible le 5 mars
Carmen Sandiego : une nouvelle expérience interactive... sur Netflix !
Ce smartphone vous permet d'utiliser Linux sans sacrifier Android
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
Haut de page