Sans surprise, la Chine a déjà créé un groupe de travail sur la 6G

08 novembre 2019 à 16h30
0
drapeau-chine.jpg

La Chine annonce officiellement avoir lancé des travaux de développement pour un nouveau réseau de téléphonie mobile : la 6G. C'est par l'intermédiaire du ministre de la Science et de la Technologie qu'a été déclarée la création d'un groupe de travail qui aura pour principal objectif d'aboutir à des résultats probants avant les États-Unis.

À l'heure où la 5G vient tout juste d'être déployée en Chine, et n'en est qu'à ses balbutiements en Europe, l'Empire du Milieu semble déjà tourné vers l'avenir et de nouveaux horizons technologiques.


Un programme conséquent

Si la 5G a notamment pour objectif de proposer un débit 10 fois plus rapide que nos réseaux 4G existants, difficile d'imaginer quel sera l'ambition réelle de la sixième génération de l'Internet mobile. La Chine ne cache plus son objectif d'en être un leader mondial, aujourd'hui et demain. Pour y arriver, 37 experts issus de plusieurs universités, instituts de recherche et entreprises technologiques, coordonneront leurs travaux.

Ce projet va également de pair avec les propos de Ren Zhengfei, dirigeant de Huawei, qui a parallèlement annoncé le début des travaux nécessaires à cette nouvelle technologie. Rappelons que la Chine dispose déjà du plus grand réseau 5G du monde, qui se développe progressivement depuis cette année. Le pays a prévu l'activation de plus de 130 000 stations de base 5G d'ici la fin de l'année. Cela constitue une avance considérable sur le reste de la planète, et notamment l'Europe.

En Corée du Sud, Samsung travaille aussi sur la 6G. La Finlande avait elle aussi annoncé le début d'un projet, 6Genesis, s'appuyant sur un investissement de 251 millions d'euros. Enfin, Donald Trump avait indiqué publiquement à quel point il lui apparaissait important que les États-Unis se dotent de l'infrastructure 5G au plus vite, tout en évoquant la 6G.


Un long chemin pour y arriver

Les deux principaux atouts de la 6G semblent être une plus grande vitesse, allant jusqu'à 1 Tb/s, et l'usage de l'intelligence artificielle pour corriger certains défauts des réseaux existants. Il faudra néanmoins attendre plusieurs années avant que la 6G soit effectivement mise à disposition des utilisateurs, la Chine évoquant à ce sujet, l'horizon 2030.

Par ailleurs, cette course à l'armement technologique parait découler des batailles géopolitiques actuelles autour de la 5G. Alors que Huawei, l'un des principaux fournisseurs au monde, s'est fait exclure du marché américain pour des raisons de sécurité, c'est presque tout naturellement que Donald Trump a déclaré souhaiter que l'Amérique prenne les devants avec la 6G. Aucune mesure n'a cependant été adoptée pour le moment.

Dans cette situation, l'annonce de la Chine concernant les travaux de développement de l'infrastructure 6G n'est presque pas une surprise : la deuxième économie mondiale désire s'inscrire, plus que jamais, comme une place forte de l'innovation technologique de pointe.

Source : Techradar.com
Modifié le 08/11/2019 à 16h30
8 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top