Sans surprise, la Chine a déjà créé un groupe de travail sur la 6G

08 novembre 2019 à 16h30
0
drapeau-chine.jpg

La Chine annonce officiellement avoir lancé des travaux de développement pour un nouveau réseau de téléphonie mobile : la 6G. C'est par l'intermédiaire du ministre de la Science et de la Technologie qu'a été déclarée la création d'un groupe de travail qui aura pour principal objectif d'aboutir à des résultats probants avant les États-Unis.

À l'heure où la 5G vient tout juste d'être déployée en Chine, et n'en est qu'à ses balbutiements en Europe, l'Empire du Milieu semble déjà tourné vers l'avenir et de nouveaux horizons technologiques.


Un programme conséquent

Si la 5G a notamment pour objectif de proposer un débit 10 fois plus rapide que nos réseaux 4G existants, difficile d'imaginer quel sera l'ambition réelle de la sixième génération de l'Internet mobile. La Chine ne cache plus son objectif d'en être un leader mondial, aujourd'hui et demain. Pour y arriver, 37 experts issus de plusieurs universités, instituts de recherche et entreprises technologiques, coordonneront leurs travaux.

Ce projet va également de pair avec les propos de Ren Zhengfei, dirigeant de Huawei, qui a parallèlement annoncé le début des travaux nécessaires à cette nouvelle technologie. Rappelons que la Chine dispose déjà du plus grand réseau 5G du monde, qui se développe progressivement depuis cette année. Le pays a prévu l'activation de plus de 130 000 stations de base 5G d'ici la fin de l'année. Cela constitue une avance considérable sur le reste de la planète, et notamment l'Europe.

En Corée du Sud, Samsung travaille aussi sur la 6G. La Finlande avait elle aussi annoncé le début d'un projet, 6Genesis, s'appuyant sur un investissement de 251 millions d'euros. Enfin, Donald Trump avait indiqué publiquement à quel point il lui apparaissait important que les États-Unis se dotent de l'infrastructure 5G au plus vite, tout en évoquant la 6G.


Un long chemin pour y arriver

Les deux principaux atouts de la 6G semblent être une plus grande vitesse, allant jusqu'à 1 Tb/s, et l'usage de l'intelligence artificielle pour corriger certains défauts des réseaux existants. Il faudra néanmoins attendre plusieurs années avant que la 6G soit effectivement mise à disposition des utilisateurs, la Chine évoquant à ce sujet, l'horizon 2030.

Par ailleurs, cette course à l'armement technologique parait découler des batailles géopolitiques actuelles autour de la 5G. Alors que Huawei, l'un des principaux fournisseurs au monde, s'est fait exclure du marché américain pour des raisons de sécurité, c'est presque tout naturellement que Donald Trump a déclaré souhaiter que l'Amérique prenne les devants avec la 6G. Aucune mesure n'a cependant été adoptée pour le moment.

Dans cette situation, l'annonce de la Chine concernant les travaux de développement de l'infrastructure 6G n'est presque pas une surprise : la deuxième économie mondiale désire s'inscrire, plus que jamais, comme une place forte de l'innovation technologique de pointe.

Source : Techradar.com
Modifié le 08/11/2019 à 16h30
8
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top