5G en France : débit, couverture, forfaits, tout savoir sur son déploiement

02 novembre 2021 à 15h05
38
5G

Lancée en France (plus exactement à Nice) en novembre 2020, la 5G est présentée comme une technologie qui va bouleverser tous les usages. Clubic vous propose de découvrir en détails cette technologie de communication mobile de cinquième génération.

La 5G a dès le départ fait la promesse d'offrir une seconde jeunesse aux communications mobiles, même si la 4G n'est elle-même pas encore pleinement arrivée à maturité. La 5G constitue une base pour le « monde de demain » avec la possibilité, pour les chanceux, d'accompagner le début de vie commerciale de la technologie grâce à des mobiles et des forfaits déjà bien rôdés. Découvrons ensemble et en 10 points ce qu'est et ce que sera la 5G dans les années à venir.

5G illustration

Qu'est-ce que c'est, la 5G ?

La 5G est le standard de réseau sans fil de cinquième génération. Prêt à régner en maître dans les prochaines années, il devrait accompagner l'Internet mobile vers l'Internet des objets (IoT), la domotique et la ville intelligente. On dit de la 5G qu'elle est une « génération de rupture » et ne s'arrête plus au seul grand public, mais déborde aujourd'hui notamment sur les secteurs industriel, médical ou encore automobile, pour ne citer qu'eux.

Quels débits théoriques pour la 5G ?

Les gains de performance peuvent-être colossaux. Mais comme pour toute chose, il y a la théorie et il y a la pratique. En principe, la 5G doit permettre de multiplier par 10 le débit, de diviser par 10 le délai de transmission, et de renforcer la fiabilité avec une latence d'à peine 1 milliseconde. Le débit pourrait ainsi atteindre 10 Gbit/s, soit 10 à 100 fois plus que les réseaux 4G et 4.5G. 10 Gbit/s, c'est ce que peuvent proposer aujourd'hui, en débits théoriques, les meilleures box internet du marché.

En moyenne, un document pesant 50 Go met plus de 25 minutes pour se télécharger via la 4G+ à 300 Mb/s. Grâce à la 5G, ce délai sera réduit à 8 minutes avec une connexion 5G à 1Gb/s et tombera à 50 secondes avec une connexion 5G à 10Gb/s. Un fichier d'1 Go, lui, ne mettra qu'entre 1 et 10 secondes (selon le débit 5G) pour être téléchargé, contre 30 secondes en 4G+.

En France, certains opérateurs comme Orange ou Bouygues Telecom , plus avancés que les autres, se targuent d'avoir déjà atteint des vitesses de 10 à 25 Gb/s. Mais qu'en est-il réellement ?

antenne 5G © Shutterstock.com
Une antenne 5G, ici au premier plan, qui cohabite, en fond, avec une antenne 4G (© Shutterstock.com)

« LA 5G SERA UN DES FONDEMENTS DE LA 4E RÉVOLUTION INDUSTRIELLE »

Les vrais débits de la 5G en 2021 en France

Après la théorie, vient la pratique. Pour avoir une bonne idée des débits moyens 5G en France, fions-nous au dernier baromètre nPerf pour le premier semestre 2021. Avec plusieurs milliers de tests chacun, les opérateurs Orange, SFR , Bouygues Telecom et Free font ainsi l'objet d'un véritable sondage XXL qui offre une tendance claire, à date ou presque, des débits réels sur le territoire.

Sur les six premiers mois de l'année 2021, le leader en download (téléchargement d'un fichier sur votre appareil ou débit descendant) et en upload (téléchargement d'un fichier depuis votre appareil ou débit montant), c'est SFR. L'opérateur au carré rouge affiche en effet le meilleur débit descendant moyen en 5G avec 308,19 Mbit/s. SFR devance d'une courte tête Orange (295,19 Mbit/s), et plus largement Bouygues Telecom (148,31 Mbit/s) puis Free Mobile (119,91 Mbit/s).

Débits descendants 5G au premier semestre 2021 © nPerf
Débits descendants 5G au premier semestre 2021 (© nPerf)

Le constat est simple : les opérateurs offrent en moyenne des débits 5G plus de six fois supérieurs aux débits 4G moyens. La promesse de débits 10 fois supérieurs à ceux de la 4G n'est pas encore tenue, mais force est de constater que moins d'un an après le lancement officiel de la technologie, une bonne partie du chemin a déjà été parcourue.

Concernant les débits en upload, encore une fois, c'est SFR qui mène la danse, et sans véritable concurrent cette fois. Avec un débit descendant moyen de 40,84 Mbit/s, SFR distance Orange (25,63 Mbit/s), Bouygues (23,14 Mbit/s) et Free (16,42 Mbit/s), qui ferme encore la marche.

débits montants 5G S12021 © nPerf
Débits montants 5G au premier semestre 2021 (© nPerf)

Au S1 2021, c'est Bouygues Telecom qui a offert le meilleur temps de réponse moyen avec une latence moyenne de l'ordre de 23,52 ms. Suivent SFR (30,67 ms), Orange (34,97 ms) et Free Mobile (41,23 ms). Mis à part Bouygues, qui excelle sur ce terrain, les latences 5G sont quasi similaires à celles de la 4G. Cela peut s'expliquer : pour le moment, les réseaux 5G sont, en France, déployés via le mode dit « non-standalone » (NSA). Autrement dit, le cœur des réseaux utilisé pour le moment reste celui de la 4G.

Enchères et fréquences 5G : coûts et explications

Opérons une distinction entre les fréquences utilisées par les grands opérateurs et la manière dont elles ont été attribuées lors de la fameuse période des enchères.

Les enchères : 2,8 milliards d'euros pour l'État

Les enchères 5G se sont tenues entre le 29 septembre et le 1er octobre 2020. 310 MHz étaient proposés aux opérateurs dans la bande de fréquences 3,4 GHz - 3,8 GHz, la première à avoir été commercialisée. L'État empochera, sur 15 ans, un total de 2,789 milliards d'euros des opérateurs, qui se sont partagé les fréquences comme suit :

  • 90 MHz (1 bloc de 50 MHz pour 4 blocs de 10 Mhz) pour Orange et une facture de 854 millions d'euros. L'opérateur historique fait une belle opération mais se trouve en extrémité de bande, ce qui pourrait occasionner quelques rares perturbations.
  • 80 MHz (1 bloc de 50 MHz et 3 blocs de 10 MHz) pour SFR. La firme au carré rouge doit 728 millions d'euros à l'État, mais se place en première position sur la bande, avec le même souci potentiel que son concurrent Orange.
  • 70 MHz (1 bloc de 50 Mhz et 2 blocs de 10 MHz) pour Free Mobile, qui a eu l'intelligence de se positionner en cœur de bande (une enchère à part, dite « de positionnement », a permis cela). Placé sur les fréquences 3 640 - 3 710 MHz, l'opérateur de Xavier Niel ne devra pas être beaucoup perturbé par les interférences. Il devra débourser 605,1 millions d'euros.
  • 70 MHz (1 bloc de 50 Mhz et 2 blocs de 10 MHz) pour Bouygues Telecom, dont la facture s'élève à 602 millions d'euros. La filiale du géant de BTP est, comme Free, plutôt bien positionnée sur la bande.
Résultat bande coeur 5G position
De la position 1 à 4, on retrouve SFR, Bouygues Telecom, Free Mobile et Orange, qui ferme la bande (© ARCEP)

Fréquences : face à Orange, SFR et Bouygues Telecom, la stratégie décalée de Free Mobile

Avec la cinquième génération de réseau sans fil, trois nouvelles bandes de fréquence sont mises à contribution. Elles possèdent chacune leurs avantages.

La première, la bande 700 Mhz, est déjà attribuée depuis 2015 et est utilisée par certains opérateurs français pour leur réseau 4G. Elle présente l'avantage de bien pénétrer dans les bâtiments et d'offrir un débit similaire à celui que l'on connait avec la 4G monobande.

La seconde, la bande 3,5 Ghz (3,4 - 3,8 Ghz), commence à donner tout son sens à la 5G. Si sa pénétration dans les bâtiments est moins efficace que la bande 700 Mhz (tout comme sa portée), on commence à monter haut dans les débits. Jean-François Hernandez, ancien responsable de la communication de l'ARCEP, explique que c'est « la bande cœur  » de la 5G : elle offre un compromis idéal entre couverture et débit grâce à ses propriétés physiques et la quantité de fréquences disponibles. C'était la bande mise aux enchères par l'État en 2020.

Enfin, la bande 26 Ghz, « qui est une bande très élevée dite "millimétrique" », est la fréquence la plus élevée, utilisée en technologie cellulaire. Son débit, extrêmement élevé, est comparable à celui de la fibre. Cette haute fréquence a la particularité de peu se propager. « Avec cette dernière, on peut proposer de très importants débits sur de toutes petites zones (ndlr : puisqu'elle ne traverse pas les obstacles). C'est là-dessus que nous avons lancé un appel à expérimentation destiné aux opérateurs, et surtout aux industriels, pour qu'ils puissent tester techniquement et en termes de modèles d'affaires. Cela pourrait servir sur des zones aéroportuaires, des ports, des portions d'autoroutes, des usines, des hôpitaux… L'idée, c'est de tester, pour voir », précise Jean-François Hernandez. Cette bande 26 GHz n'est pas encore ouverte à la commercialisation. Elle fait elle-même l'objet de nombreux débats.

La couverture 5G de la France : des stratégies différentes entre les opérateurs

La carte que vous découvrez juste ci-dessous pourrait presque se suffire à elle-même. Elle montre, même si les données sont arrêtées au 30 juin 2021, la différence stratégique entre les opérateurs quant à la couverture du territoire en 5G. Si Orange et SFR se concentrent majoritairement dans et autour des grandes villes du pays, Bouygues Telecom vise davantage la périphérie de ces villes, tandis que Free Mobile s'inscrit à l'opposé même de ces trois opérateurs, en offrant une plus large couverture du territoire. Mais vous aurez compris que la surface couverte n'est pas nécessairement synonyme de débits élevés. Alors, comment Free Mobile arrive-t-il à couvrir une plus grande partie de la population ?

sites ouverts 5G S1 2021
Cartographie des sites 5G ouverts commercialement par opérateur (données au 30 juin 2021) (© ARCEP)

Free Mobile a su faire preuve de malice, pour être compétitif d'un point de vue commercial sur la 5G, en proposant son forfait Free 5G sans surcoût. L'opérateur a ouvert, selon les données de l'ARCEP, 10 239 sites 5G au 31 mai 2021. Bouygues Telecom (2 945), Orange (1 872) et SFR (1 751) ne jouent pas dans la même cour à ce niveau-là.

sites 5G ouverts commercialement
Sites 5G ouverts commercialement (© ARCEP)

La raison est on ne peut plus simple : si Free Mobile installe des antennes 5G dans la bande 3,4 - 3,8 GHz, il équipe la totalité de ses sites dans la bande 700 MHz, initialement réservée à la… 4G. Free a juste « customisé » cette bande 4G en bande 5G. Avec pour conséquence des débits moins importants, en comparaison de ce que fait la concurrence. Free Mobile ne dispose donc « que » de 1 297 vrais sites 5G, qui fonctionnent dans la bande 3,-4 - 3,8 GHz. C'est plus que Bouygues Telecom (1 010) et SFR (1 005) mais moins qu'Orange (1 597), qui veut être le leader de la vitesse.

Une précision s'impose pour mieux comprendre les données fournies par l'ARCEP : un même site peut en effet être équipé de plusieurs bandes de fréquences.

répartition sites 5G ouverts © ARCEP
(© ARCEP)

Le saviez-vous ?

Nice est la première ville à avoir bénéficié de la 5G grand public. La cité a pu profiter des débits de la technologie dès le 24 novembre 2020.

Bouygues Telecom a ouvert son réseau 5G le 1er décembre 2020, dans une vingtaine de villes, suivi d'Orange le 3 décembre 2020 (une quinzaine de villes) et de Free Mobile depuis le 15 décembre de la même année.

Quels nouveaux usages avec l'arrivée de la 5G ?

orange usages 5G.png
La 5G va multiplier les usages (Source : Orange)

La 5G pourrait définitivement réconcilier le numérique et les usagers, et plusieurs secteurs vont profiter de ses bienfaits. Ce sera le cas des véhicules autonomes et connectés, de la réalité virtuelle (VR) et de la réalité augmentée (AR), des smart cities (pour ce qui concerne le contrôle du trafic routier ou l'optimisation énergétique notamment), de l'industrie du futur (comme la robotique, la connectivité des machines, la sécurité) ou encore de la santé.

L'arrivée de la 5G changera progressivement notre quotidien dans bien des domaines, accessibles à tous en mobilité. Elle permettra aussi l'arrivée de nouveaux formats, avec la 4K qui est déjà en train de se démocratiser et la 8K qui fera véritablement son apparition.

« Tous les secteurs industriels vont bénéficier pleinement de la 5G, indique Soizick Lamandé d'Aloia, directrice de la communication de Nokia France. Avec un temps de réponse (latence) inférieur à 1 milliseconde entre le réseau et le terminal (c'est-à-dire plus rapide que le temps de réaction du cerveau humain) et une fiabilité à 99,99%, les champs d'applications sont immenses, notamment sur des applications critiques. La 5G sera un des fondements de la quatrième révolution industrielle en permettant le développement de la robotique industrielle avec des robots qui gageront en mobilité et seront capables de communiquer entre eux. Grâce à la 5G des zones non desservies par la fibre aujourd'hui auront accès au très haut débit ».

bienfaits 5G.png
Les bienfaits de la 5G (source : 5g-ppp.eu)

Qui sont les principaux équipementiers ?

Huawei Nokia et Ericsson font partie des équipementiers 5G phares. Si en 2019 Huawei faisait figure de leader mondial, les différentes coupes judiciaires et réglementaires dans différents pays - France y compris - ont contribué à rebattre les cartes. En Europe, Ericsson s'est imposé comme le grand gagnant de la bataille de la 5G, devant Nokia, et donc Huawei.

Comment fonctionne un équipementier comme Nokia en France ? Soizick Lamandé indique que sur le territoire, « les activités de Nokia en 5G sont regroupées sur deux sites : Paris-Saclay et Lannion. Elles rassemblent plus de 1 600 ingénieurs de R&D sur cette technologie. Sur le plan des compétences, les sites français maîtrisent l'ensemble de la chaîne de développement 5G : la recherche avec les Bell Labs, l'architecture des systèmes, le développement logiciel, la conception hardware, la gestion du portefeuille produits, l'intégration et la vérification des réseaux de bout en bout, l'introduction de la 5G sur les réseaux des clients et le support commercial ».

Si la firme finlandaise ne communique par sur les prix de ses équipements, elle affirme avoir dépensé 4,9 millions d'euros en R&D en 2017, un investissement qui représente une part importante de son chiffre d'affaires global. Nokia dispose par ailleurs sur son site de Paris-Sarclay d'un « 5G Experience Center » dont l'ambition est de « développer des cas d'usage sur la 5G avec les acteurs de l'écosystème depuis l'idéation, le proof of concept (démonstration de faisabilité), jusqu'au développement des démos » ; d'un réseau expérimental 5G, « qui permet de valider les produits du groupe mais également de ceux de nos clients et de nos partenaires de l'écosystème (universités, entreprises, start-up, etc) » ; et d'un Nokia IoT Lab, « dont la vocation est d'accompagner tous les acteurs industriels dans la migration vers la 5G. Ce lab met à disposition l'ensemble du portefeuille produits de Nokia au sein d'un laboratoire flexible et complètement reconfigurable aux besoins de chaque industrie. Il s'agit du 1er laboratoire Nokia au niveau mondial pour l'industrie des transports », indique l'entreprise.

Les conséquences sur notre santé ?

Ces dernières années, les études, avis et rapports portant sur les radiofréquences mondiales ont circulé par centaines, voire par milliers, un grand nombre concernant la téléphonie mobile. Et les principales autorités sanitaires de la planète comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le comité scientifique de l'UE et les différentes autorités étatiques sont formelles : à ce jour, il n'existe aucune preuve d'un risque avéré pour la santé du moment que l'exposition aux ondes radio reste en-deçà des seuils préconisés par l'OMS. De plus, les ondes radio de deux des fréquences 5G (700 Mhz et 3,5 Ghz) sont déjà utilisées depuis une cinquantaine d'année pour la télévision, la radio ou des services comme le Pass Navigo.

Du côté de Nokia, on précise que « les produits sont conformes aux directives et limites d'exposition internationales fixées par les autorités de santé publique. Concrètement, Nokia développe des fonctionnalités qui permettent techniquement de limiter la somme des émissions électromagnétiques 2G/3G/4G/5G, pour que les puissances 5G ne viennent pas se surajouter aux générations précédentes, tout en maintenant la qualité de service aux utilisateurs ».

L'OMS a fixé une limite de 39 Volts par mètre pour la bande 700 Mhz, comme la 4G ; et une limite de 61 V/m pour la bande à 3,5 Ghz, identique au Wi-Fi, à la 3G et à la 4G.

orange antennes 5G.png
Les antennes massives MIMO, qui sont utilisées, agissent comme un phare directionnel. Elle permettent de diriger le signal radio vers les utilisateurs et les dispositifs quand cela est nécessaire plutôt que d'émettre en permanence et partout. Ainsi, les ondes superflues aux alentours des utilisateurs sont réduites considérablement, voire éliminées (Source : Orange)

Le dernier rapport marquant est celui remis par l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) le 20 avril 2021. L'agence, qui a consacré son rapport au déploiement de la 5G dans la large bande de fréquences 700 MHz - 2,1 GHz, juge « peu vraisemblable » le fait que la 5G puisse représenter un risque supplémentaire pour la santé des utilisateurs.

Et si la bande 3,5 GHz ne représente pas de danger immédiat pour la santé des Français, aux yeux de l'ANSES, une zone d'ombre subsiste autour de la bande millimétrique 26 GHz, censée permettre d'exploiter les plus hauts débits de la 5G. « Les données ne sont pas suffisantes pour conclure à l'existence ou non d'effets sanitaires liés à l'exposition aux champs électromagnétiques », indique même l'ANSES, qui appelle à de nouvelles études.

Qui régule la 5G en France ?

Comme pour toutes les autres générations de communications mobiles, c'est l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) qui a le rôle du gendarme. L'autorité administrative indépendante veille au bon déploiement de la 5G.

5G plan Arcep.png
Conformément aux objectifs européens, la France met désormais le cap sur 2025 concernant la prochaine étape du déploiement de la 5G.

Quels smartphones pour la 5G ?

Si il y a un an, au moment de lancer la technologie, les modèles n'étaient pas légion, les utilisateurs disposent désormais de l'embarras du choix. Et il y en a évidemment pour tous les budgets.

Il existe par exemple des modèles 5G qui tiennent la route à moins de 300 voire 200 euros, comme le Xiaomi Redmi Note 10 5G ou le Xiaomi Mi 10 Lite 5G . Si vous recherchez davantage la performance du côté du haut de gamme, vous pouvez retrouver le Google Pixel 5 , aujourd'hui vendu au prix de 629 euros sur le Google Store, puis le Samsung Galaxy S21 Ultra et l'iPhone 12 Pro Max au rayon des appareils 5G vendus au-delà des 1 000 euros.

Pour avoir une idée plus large des smartphones à votre disposition, n'hésitez pas à vous rendre sur notre comparatif des meilleurs modèles 5G en 2021.

Quels forfaits 5G ?

Pour certains opérateurs, l'arrivée de la 5G a été l'occasion de créer une nouvelle gamme de forfaits et d'avoisiner des tarifs à trois chiffres ou presque, comme chez Orange, où le forfait « Go illimités 5G » atteint les 94,99 € mensuels au-delà de la première année de promotion. À l'inverse, Free Mobile a fait le pari de maintenir son « Forfait Free » à 150 Go sans surcoût par rapport à la 4G (19,99 € par mois, ou 15,99 € par mois pour les abonnés Freebox, le tout sans engagement).

D'autres opérateurs plus confidentiels, comme Coriolis Telecom, disposent aussi de leurs forfaits 5G. Ce dernier MVNO propose par exemple un forfait 150 Go sans engagement à 19,99 € par mois pendant un an (puis 24,99 €). Si l'offre est quasi-similaire au Forfait Free, Coriolis présente l'avantage d'opérer sur les réseaux Orange et SFR, dont les débits 5G sont aujourd'hui supérieurs à ceux de Free.

Pour vous aider à faire votre choix selon vos besoins, usages et budget, Clubic vous a concocté un comparatif des meilleures offres 5G avec ou sans engagement.

5G
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
38
26
sources
Et malheureusement, tous les investissements vont se faire dans la 5g au détriment du reste. Quand je vois l’évolution de la qualité des appels téléphoniques depuis plusieurs années, ça promet. C’est bien beau l’innovation mais il faut déjà pérenniser les anciennes technologies lorsqu’elles ne sont pas remplacées. Actuellement je n’ai pas l’impression que se sont les débits qui posent problème, mais plutôt la couverture.
le-tof
“6. Les conséquences sur notre santé ?<br /> …à ce jour, il n’existe aucune preuve d’un risque avéré pour la santé du moment que l’exposition aux ondes radio reste en-deçà des seuils préconisés par l’OMS…”<br /> Le principe de précaution a tout simplement été balayé de toutes réglementations, argent oblige !
ifebo
2025 dans les 10 plus grandes villes de France !<br /> Eh ben, on est pas près de voir ça dans sa rue.
Xlsium
Je comprends mieux Aurélien BARRAU quand il dit qu’il ne crois pas que l’homme va se sortir de la catastrophe écologique en cours, obsédé par sa jouissance continuelle, son court-termiste et sa bêtise. “12 choses à savoir” et pas un mot sur l’effet rebond que va entrainer la 5G avec sa myriade d’objets high-tech superflus gros consommateur de data-center énergivore, ses terres rares (les petits chinois de “cancer ville” vont avoir du boulot) et les milliards qui vont être dépensé en infrastructure. Tout cela pourquoi (le porno en ligne comme pour la 4G)?
Felaz
En même temps c’est le haut débit qui a créé certains usages, le streaming par exemple on peut imaginer que demain de nouvelles applications vont apparaître… sur le plan environnemental par contre x est juste un non sens en effet
Jacky67
Article plutôt complet et très intéressant.
sandalfo
Je pense passer à la 5G en automne 2020, quand les iP avec modem 5G arriveront. Mais je ne suis pas prêt à payer beaucoup plus que pour la 4G. J’ai 100Go pour 12€ avec une bonne couverture en 4G.<br /> Je veux bien payer 20€ pour 150Go de 5G mais guère plus.
thomas_guitard
Imaginez qu’en moyenne, un document pesant 50 Go met plus de 25 minutes pour se télécharger via la 4G+ à 300 Mb/s. Grâce à la 5G, ce délai sera réduit à 8 minutes avec une connexion 5G à 1Gb/s<br /> Lolllllllllllllllllllll<br /> Pété de rire, j’ai arrêté la lecture ici.<br /> Quant moi, je suis obligé de me mètre en HTML simplifié pour ouvrir GMAIL en 4G.<br /> Je sais pas quelle documents vous ouvrez mais moi quant j’envoi une photo de 2 mbit sa prend une plombe.<br /> Vous déconnez 50 Go en une heure t’a fait péter ton forfait en 4G.<br /> Soyez plus réaliste entre les promesses et la réalité.<br /> Le consommateur risque de s’en apercevoir.<br /> Allé je fais un paris plus fou que la 5G, je traverse l’Océan atlantique sur une allumette, Qui dis mieux? neil, Drahi, Stéphane?
Vanilla
En tout cas, tu es le champion incontesté de la faute !!<br /> Jamais vu un message autant truffé de fautes.
Vanilla
@AlexLex14<br /> Si la firme finlandaise ne communique par sur les prix de ses équipements, elle affirme avoir dépensé 4,9 millions d’euros en R&amp;D en 2017<br /> Petite erreur, sans doute des milliards sinon c’est un peu petit comme dépense de r&amp;d lol
AlexLex14
Non non, même pas ^^ je t’assure que 4,9 millions (je viens de vérifier) mais ça concerne la 5G uniquement
Vanilla
Source ??<br /> Comment expliques tu ceci alors ??<br /> 100 fois plus l’année d’après ??<br /> European Investment Bank<br /> Finlande : Nokia obtient 500 m d'euros de financement de l'UE pour la...<br /> Nokia, société multinationale finlandaise spécialisée dans les télécommunications, les technologies de l'information, les logiciels et les services, a signé ce jour une opération de prêt de 500 millions d'EUR avec la BEI, au titre du Fonds...<br /> Et cette source dit que le concurrent ericsson a dépenser 3,7 milliards en r&amp;d en 2017 pour la 5g…<br /> Les Echos – 18 Oct 18<br /> Ericsson revient dans le vert grâce à la 5G<br /> L'équipementier suédois enregistre un bénéfice net au troisième trimestre, après deux ans de difficultés.<br /> Je cite<br /> La cure d’amaigrissement est violente. Mais elle ne touche pas un domaine clef : la R&amp;D, où Ericsson continue d’embaucher et augmente même ses dépenses, qui progressent de 20 % en 2017 pour atteindre 3,7 milliards d’euros. Car Ericsson veut absolument garder la main sur la prochaine génération de réseaux mobiles, la 5G.<br />
AlexLex14
Source ? @Vanilla, c’est écrit dès le haut du dossier : “directrice de la communication chez Nokia France” (interrogée par ton serviteur) et j’ai procédé à une double vérif’ avec eux, dossier sensible oblige.<br /> Par contre, ce que tu me montres est intéressant, je lis ça avec plaisir.<br /> Le montant de 4,9 M vaut pour 2017. Le prêt de la BEI, dont tu parles, a été accordé après, en août 2018. Ceci explique peut-être cela…
Vanilla
Moi je suis sûr qu’elle ne sait pas compter ta directrice de l’information… c’est impossible que ça ne soit que des millions lol !!<br /> Nokia des millions, et ericsson des milliards ? Ils sont champions de la dépense utile chez Nokia alors…
AlexLex14
Tu as sans doute raison…
m_enfin
Merci d’avoir remonté ce dossier, j’étais passé à côté et il est vraiment intéressant.<br /> Petite question concernant les débits : est-ce que l’exemple donné avec un fichier de 50Go est valable uniquement quand une seule personne est connectée sur l’antenne, ou on peut s’attendre à de gros débits même en étant très nombreux à être connecté sur l’antenne ?
fabriced31
Je ne vois pas trop ce que la 5G peut apporter pour le consommateur lambda, pour les entreprises ok ( et là ou je bosse ils y sont tres interessés ( mais pour supprimer des postes).<br /> Par contre il y a beaucoup d’endroits encore, où il n’y a même pas la 3G et ce serait bien de penser à eux
fabriced31
Surtout quand on pense que beaucoup d’endroit n’ont même pas la 3G voir en EDGE
xeno
Enfin bon si il faut dépenser plus de 1000€ pour avoir un téléphone 5G,<br /> c’est le flop assuré ?
AlexLex14
Content que tu trouves le dossier intéressant.<br /> Grosso modo, pour répondre à ta question, on peut dire qu’en cas de connexions trop nombreuses, il pourrait effectivement y avoir une interférence, ce qui entraînera (surtout au début) une baisse des débits.<br /> À ce sujet, je t’invite (et nos autres lecteurs aussi) à lire cette interview que nous avions faite avec Orange au sujet de la 5G https://www.clubic.com/5G/actualite-862931-5g-tests-huawei-cohabitation-wifi-4g-orange-point.html
m_enfin
Merci pour ta réponse !
AlexLex14
Je t’en prie, avec plaisir<br /> Bon week-end
Dom_35
Bonsoir<br /> “Et les principales autorités sanitaires de la planète comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le comité scientifique de l’UE et les différentes autorités étatiques sont formelles : à ce jour, il n’existe aucune preuve d’un risque avéré pour la santé du moment que l’exposition aux ondes radio reste en-deçà des seuils préconisés par l’OMS.”<br /> On m’aurait mentir donc :<br /> http://www.lemieuxetre.ch/ondes/appel_international_arret_deploiement_5g.pdf
detonyle
ça à l’air sérieux ton site… impressionnant
jcc137
Il y a une vingtaine d’année, Bill Gates voulait concevoir des ordinateurs sans disque dur, avec un cloud disponible en permanence…ce qui était inconcevable à l’époque dans l’esprit des utilisateurs.<br /> Aujourd’hui le concept est quasiment exploité, et encore plus avec la 5G.<br /> Notre Billou avait simplement 20 ans d’avance.
Vanilla
Tu as une source pour étailler tes dire ou bien tu l’inventes ??<br /> non parce que même si c’était vrai, il n’aurait rien inventé ça s’appelle juste un mainframe avec des thin clients, ca existait juste il y a 40 à 50 ans avant aujourd’hui… quand l’ordinateur personnel n’existait pas encore…
twist_oliver
On nous vend la 5G depuis qq années maintenant comme révolutionnaire, introduisant de nouveaux usages (opération médicale à distance etc.), alors qu’il ne s’agit (et c’est déjà bien) que d’une évolution en terme de :<br /> débit<br /> latence<br /> unidirectionnalité du faisceau d’onde depuis les antennes relais<br />
Urleur
Déjà faudrais que en france on capte la 4g et là c’est pas gagner, surtout l’arnaque pour te faire acheter un nouveau téléphone, donc prudence.
poyfromfrance59
Comme téléphone 5g sur le marché il y a aussi le ZTE AXON 10 5G, mais j’ai l’impression que cela va être l’enfer pour les constructeurs toutes ces fréquences…<br /> Beaucoup d’antennes compliquées et grosse grosse puce modem et grosse batterie de rigueur…<br /> Mais tout ça pour quoi faire ?<br /> Je fais de la visio, et j’ai des usages très avancés de mon smartphone par rapport à l’utilisateur moyen et quand je montre mes usages, ça n’ excite pas grand monde.<br /> Heureusement pour les opérateurs, l’Europe a mis à 5G au cœur du véhicule autonome ou connecté, le consommateur, lui, veut juste quelques megabits mais partout et toujours.
jcc137
Non bien sûr, j’ai un esprit très imaginatif et j’ai inventé les intentions de Bill Gates… Vous êtes sûr d’avoir toutes vos facultés pour sortir des énormités pareilles ?<br /> Pour votre information, il y a une vingtaine d’années, les sources informatiques faisaient le bonheur des magazines spécialisés, l’OI pour ne pas le nommer, car l’internet n’était pas assez développé. A cette époque ce magazine divulguait également le projet de Billou de s’appropier ce qu’on appelait “les autoroutes de l’information” pour citer Internet, ce qui, on s’en rend compte aujourd’hui, était un projet irréalisable.<br /> Mais bien entendu, vous pouvez mettre cette nouvelle info sur le compte de mon esprit perturbé… pfft !
KlingonBrain
Le principe de précaution a tout simplement été balayé de toutes réglementations, argent oblige !<br /> Nous avons voulu rentrer dans la guerre mondiale de la compétition économique globale. Il faut en assumer les conséquences.<br /> Dans une telle compétition, tout retard à des conséquences mortelles.<br /> Ce qui veut dire qu’on n’a pas les moyens d’appliquer le principe de précaution.<br /> Car les retards économiques font aussi de vrais morts (Moins de 50 ans d’espérance de vie pour un SDF, une peine de mort qui ne dit pas son nom).<br /> Il faut être logique, si nous voulons nous affranchir de cette pression, il faut revenir à plus d’indépendance… et moins de pouvoir d’achat sur les gadgets importés.<br /> à ce jour, il n’existe aucune preuve d’un risque avéré pour la santé du moment que l’exposition aux ondes radio reste en-deçà des seuils préconisés par l’OMS<br /> Pourtant, certains ondes ont fait la preuve de leur toxicité depuis bien longtemps : Ultra violets ou Rayons X par exemple.<br /> Et récemment, nous avons découvert que la lumière bleue était toxique pour les yeux alors que jusque la, on l’ignorait totalement.<br /> Ce qui est complexe avec les ondes, c’est que chaque longueur d’onde peut avoir des effets différents. Et on peut mettre des décennies pour en cerner les effets.<br /> Si je devais retenir une seule chose de l’expérience de l’age, c’est de se méfier de tout propos catégorique, qu’il soit dans un sens ou dans l’autre.<br /> Pour ma part, cela ne m’empêche ni de dormir, ni d’utiliser mon téléphone. Comme on dit, il faut bien mourir de quelque chose.
BossRreynolds
on croirait être dans Terminator Genesys : " Avec un temps de réponse (latence) inférieur à 1 milliseconde entre le réseau et le terminal (c’est-à-dire plus rapide que le temps de réaction du cerveau humain) et une fiabilité à 99,99% … " mais tout à chaque nouveauté des lignes et des lignes de suspense mais finalement on aurra une technique technologique de plus. C’est normal
jeanlain
Ca fait plus de 20 ans que les antennes de téléphonie mobile sont largement démocratisées, et toujours aucun impact réel d’identifié (je parle d’un impact scientifiquement prouvé, pas d’un blabla de complotiste).<br /> On va devoir se le coltiner combien de temps encore le «&nbsp;principe de précaution&nbsp;» ?
toug19
La 5G en France n’exploite pas tout le potentiel de la 5G. Nous sommes en 5G NSA (Non Standalone). Une fois que le réseau sera en SA (Standalone), la latence réseau et son débit seront bien meilleurs.
toug19
Ce n’est pas vraiment une question d’interférence mais de partage des ressources. Des bandes de fréquences sont allouées au opérateurs. Mais ces fréquences sont découpées en «&nbsp;Ressources blocks&nbsp;» qui sont partagés en temps réels entres les besoins des utilisateurs. (Même principe qu’en 4G). Ensuite il faut être proches des antennes pour avoir les débits max, car en s’éloignant le débit est abaissé pour éviter un trop grand nombre d’erreurs de transmissions.
kroman
La 5G c’est surtout la fin des forfaits bon marché vu l’investissement que ça représente, alors que la 4G suffit déjà pour des mobiles (même si le débit est plus proche de l’ADSL que ce qui est annoncé dans l’article).<br /> Le passage sur l’IOT fait bien rire. Les besoins pour l’IOT sont à l’opposé de la 5G (faible coût, sobriété énergétique maximale, usages nécessitant peu de débit)
Muhyidin
Testé en conditions réelles en région lyonnaise avec 4 barres sur 5 sur un iPhone 13 pro Max. Au final de bons débits mais pas fous non plus. Autour de 50mbits/s. Bon perso je m’en contrefiche j’ai juste profité des changements d’offre d’orange qui m’a surclassé mon forfait 4G initial pour le même prix.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Galaxy S22 : la date de présentation a fuité
iPhone, Airpods et Apple Watch, mophie dévoile un chargeur de voyage 3-en-1 MagSafe
#EpicFail : Samsung laisse fuiter sa future tablette sur son propre site officiel
La carte SIM, c'est fini ! Qualcomm dévoile l'iSIM, beaucoup plus petite et sécurisée
Android : bientôt un widget pour le bien-être numérique... parce que vous passez trop de temps sur votre smartphone
Galaxy S22 Ultra : on sait tout sur le nouveau haut de gamme Samsung, avant même son annonce
Honor prêt à secouer le marché des smartphones pliants avec son Magic V
Epix et Venu 2 Plus : une avalanche de nouveautés pour les montres sport Garmin
Garmin fēnix 7 : la nouvelle montre sport de Garmin bourrée de fonctionnalités haut de gamme
Un nouveau leak dévoile les coloris disponibles pour le Samsung Galaxy S22 Plus
Haut de page