Ubiquitilink permettra à nos smartphones "ordinaires" de communiquer par satellite

le 04 mars 2019
 0
Satellite

La startup Ubiquitilink a mis au point un système permettant à des smartphones classiques de recevoir des signaux depuis l'espace. L'objectif de l'entreprise est de fournir une couverture réseau à la quasi-totalité de la planète.

La communication téléphone par satellite existe déjà, mais pour pouvoir en bénéficier, il faut posséder un appareil spécifique. Le problème, c'est que ce type de téléphone est généralement coûteux et encombrant. Au dernier MWC, la startup Ubiquitilink a présenté une technologie qui pourrait changer la donne.

Des satellites relayant les antennes-relais


En effet, d'après l'entreprise, la plupart des smartphones actuels possède en réalité la faculté de communiquer avec des satellites. Mais pour activer cette capacité, cela nécessite quelques ajustements logiciels. Car les téléphones récents tiennent compte du fonctionnement actuel des réseaux mobiles, en partant du principe que les antennes-relais ne peuvent être situées à plus de 30 km de l'appareil. En procédant aux modifications nécessaires, Ubiquitilink a prouvé qu'il était possible de se connecter via un signal satellite (en 2G).

Néanmoins, pour que la communication puisse s'opérer, quelques critères doivent être respectés, notamment en ce qui concerne la bande radiofréquence et la longueur d'onde utilisées. De plus, les satellites doivent être en orbite basse, c'est-à-dire à environ 500 km au-dessus de la surface de la Terre.

Fournir des milliards de personnes en réseau mobile


Le but d'Ubiquitilink est de se servir d'engins présents dans l'espace pour améliorer la couverture réseau sur notre planète. Car d'après la société, aujourd'hui, seules 25 % des terres sont couvertes par des antennes-relais. Ce qui laisse des milliards de personnes sans la possibilité de communiquer, même en cas d'urgence.

L'entreprise entend ainsi jouer un rôle majeur dans l'itinérance auprès des opérateurs mobiles, mais également offrir la possibilité à des milliards d'individus de contacter un service d'urgence gratuitement, où qu'ils se situent. Il faudra, pour cela, disposer d'au moins un millier de satellites en orbite basse.

Source : Android Police

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les iPhone 2020 seraient pourvus de modems 5G provenant de chez Qualcomm... et Samsung
#Rediff | Comparatif 2019 : quelles sont les meilleures enceintes pour PC ?
Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
scroll top