Avec la Roam, Sonos présente une mini enceinte IP67 compatible avec son écosystème multiroom

10 mars 2021 à 07h30
2
© Sonos

Presque exclusivement Bluetooth, les mini enceintes waterproof parviennent parfois à un très bon résultat sonore, mais s'inscrivent
de fait dans une fonction un peu gadget, car elles sont privées d'une compatibilité réseau étendue.

Ce n'est pas le cas pour la nouvelle Roam de Sonos, sorte de petite sœur de la convaincante Move , dotée d'une certification IP67, mais surtout d'une compatibilité avec l'environnement Sonos S2.

Du classique en apparence

À première vue, la Sonos Roam est un produit ultra-nomade (168 x 62 x 60 mm pour 430 g) dans la pure lignée des Boom de Ultimate Ears ou de la
Sony SRS-XB33 par exemple, deux enceintes Bluetooth pouvant se prendre dans une seule main et totalement waterproof.

Des contrôles assez classiques tout en boutons © Sonos

Sonos ne révolutionne pas le principe et se propose même de revenir à un sobriété presque scandinave. En d'autres termes : exit les couleurs, seuls le blanc-gris (lunar white) et le noir seront disponibles. La forme triangulaire, aux arêtes arrondies, divisera forcément, mais permet à la Roam de se positionner debout ou couchée.

L'un des avantages du modèle est sa certification IP67, ce qui signifie une résistance à la poussière et aux immersions prolongées.

La base dédiée (mais optionnelle) © Sonos

L'autonomie est dans la moyenne basse de ce qui existe, à savoir 10 heures en écoute continue et jusqu'à 10 jours en veille. Pour la recharge, le choix est laissé entre son entrée USB-C, une recharge par induction classique ou un fonctionnement via un socle magnétique dédié, vendu séparément pour 50 Euros.

Nomade, mais connecté

Passée cette première couche, la Sonos Roam se dévoile vraiment en mettant en avant un module Wi-Fi, compatible avec l'écosystème Sonos.

L'enceinte est reconnue par l'application S2 (concernant tous les modèles récents), ce qui lui permet de fonctionner en multiroom, de faire le lien avec différents services de streaming , de radio et, bien sûr, de se
configurer avec les assistants vocaux Google Assistant ou Alexa (via un
ensemble de microphones). Pour les utilisateurs Apple, le modèle intègre également la compatibilité Airplay 2. Un avantage non négligeable sur la concurrence donc, puisque la Roam peut se comporter comme une enceinte connectée de salon classique, puis basculer en Bluetooth une fois le réseau hors de portée, cela de manière transparente pour l'utilisateur. Cette fonction, appelée sobrement Automatic Switch, est apparue sur la Sonos Move.

© Sonos

L'architecture sonore repose visiblement sur un tweeter (aigus) et un haut-parleur « mid-woofer » (basses et médiums), le tout propulsé par deux amplificateurs classe H, une classe d'amplification assez avancée pouvant basculer entre différentes tensions d'alimentation. Sonos n'évoque pas de reproduction 3D, mais intègre sur la Roam le système TruePlay permettant d'ajuster sa sonorité en fonction de l'orientation de l'enceinte ou de son placement dans la pièce.

En plus de cela, Sonos introduit l'intrigante fonction Sound Swap. En étant à proximité d'une enceinte (compatible S2) il sera possible de relayer le son de la Roam par un simple appui sur le bouton play/pause. Une fonction pour laquelle la marque ne livre pas encore de détails technique (technologie utilisée), mais qui possède un certain potentiel.

En précommande dès à présent, la Sonos Roam sera disponible le 20 avril pour un prix de 180 euros.

Source : communiqué Sonos

Modifié le 12/03/2021 à 12h52
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

VPN et antivirus : la solution tout-en-un d'Avast est gratuite durant 3 mois
Belle affaire pCloud pour famille : 2 To de stockage cloud à prix cassé
Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Haut de page