Test du Sonos Move : une enceinte WiFi et Bluetooth à l’aise vraiment partout

Alban Amouroux Contributeur
20 septembre 2019 à 17h35
0
La note de la rédac
Il est enfin possible de profiter de la qualité Sonos à l'extérieur de la maison. La Sonos Move est le premier produit de la marque à fonctionner en Bluetooth et sur batterie. Une véritable révolution depuis le lancement de la marque il y a maintenant quinze ans. Il faut dire que Sonos a longtemps lutté contre le Bluetooth, mais ce sont les consommateurs qui ont le dernier mot.

Il y a quelques années, Sonos avait lancé une campagne de pub pour moquer le Bluetooth : des difficultés de connexion et un smartphone qui coupe la musique lorsqu'il reçoit un appel. Les utilisateurs demandant l'ajout du Bluetooth ont vu leur demande inexorablement rejetée. Il y a deux ans, le changement de CEO à la tête de Sonos a été accompagné de chamboulements importants dans la stratégie de l'entreprise. Il a été décidé que plus aucune barrière ne devait entraver la créativité des ingénieurs. Le Bluetooth en faisait partie.

Une fois la volonté de ne plus écarter le Bluetooth acté, Sonos s'est empressé de travailler sur cette connexion sans fil point à point aux aspects très pratiques. Il devenait possible de créer pour la première fois chez Sonos une enceinte réellement sans fil : une enceinte nomade. Si vous connaissez la marque, vous imaginez que cette enceinte devait conserver son ADN. La Sonos Move est donc plus qu'une enceinte Bluetooth : à la maison il fonctionne en WiFi et en multiroom avec les autres enceintes Sonos, à l'extérieur il est autonome et Bluetooth. Un véritable produit deux-en-un.

L'enceinte Bluetooth version massive

La Sonos Move n'est pas une petite enceinte que l'on jette au fond de son sac. Elle mesure 24 centimètres de hauteur pour 16 centimètres de largeur. Ces dimensions imposantes s'expliquent par différents éléments. Tout d'abord, Sonos a travaillé sur le rendu sonore en adéquation avec ce que la marque a l'habitude de proposer. Pour une restitution de qualité en extérieur comme en intérieur, un woofer de 10 centimètres prend place derrière la grille. Il est solidaire de la coque et profite du volume conséquent de celle-ci pour laisser les basses fréquences se développer. Au-dessus de lui, le tweeter est installé à plat. Il transmet le son via un diffuseur à 180° face à lui.

sonos-move-02-inside.jpg

Il faut ensuite ajouter l'électronique comprenant la gestion du réseau WiFi et du Bluetooth, des flux audio et de l'assistant vocal, mais aussi le double amplificateur en classe D. Un dédié à chaque haut-parleur. La base renferme la batterie. Elle sera remplaçable lorsque cela sera nécessaire. On est rassuré de voir que Sonos a conçu un produit durable.

L'ensemble de ces équipements amène le poids du Sonos Move à 3 kg. Ce n'est pas léger pour une enceinte Bluetooth. Si l'on pense aux fonctionnalités intégrées et à l'objectif qualitatif de la reproduction sonore, ces 3 kg trouvent leur justification. Clairement, la Sonos Move ne se bat pas contre les mini enceintes mais contre les modèles haut de gamme.

A l'arrière, une grande encoche creusée dans le coffret sert de poignée pour transporter le Move. C'est bien fait et pratique. L'enceinte est certifiée IP56 : elle résiste aux poussières et aux projections d'eau. Vous pouvez donc l'emporter à peu près partout. Lors du salon de l'IFA, Sonos avait apporté des échantillons de toutes les matières avec lesquelles ils ont essayé d'agresser sans succès le Move, de la moutarde au soda en passant par la crème solaire.

sonos-move-03-arriere.jpg


Cependant, malgré une robustesse évidente, une grille en métal et une base en caoutchouc antichoc, nul doute que vous prendrez un grand soin d'une enceinte à ce prix. A ce titre, il lui manque une housse de transport. Le Move est fourni avec une sorte de sac de protection en tissu léger, mais c'est insuffisant. Peut-être cela viendra-t-il dans un second temps, de la part de Sonos ou des fabricants d'accessoires.


Double système de recharge

Le dessus du Move est connu, il ressemble à celui des autres modèles avec les touches sensitives de volume, de lecture et de coupure du micro. On remarque tout autour justement les petits trous au fond desquels se cachent quatre microphones à capture en champ lointain. Le voyant d'état se trouve également ici. Elle s'allume en blanc en mode WiFi et en bleu en mode Bluetooth, logique.

sonos-move-04-touches.jpg

A l'arrière se trouvent le bouton pour associer l'enceinte la première fois, un bouton pour basculer entre WiFi et Bluetooth et enfin un bouton d'alimentation. C'est le premier appareil Sonos avec un bouton on/off. Il permet en effet d'éteindre l'enceinte pour économiser la batterie. Elle se met en veille toute seule au bout de 5 minutes et elle s'éteint complètement au bout de 30 minutes. D'après Sonos, cela permet à la batterie de tenir 120 heures en mode éteint. L'autonomie en fonctionnement est de 10h.

Un autre voyant en bas de la grille confirme la recharge en cours lorsque vous posez le Move sur son socle. Très discret, il indiquera l'emplacement habituel du Move dans la maison en mode WiFi. Il est bien sûr possible d'utiliser l'enceinte en mode WiFi sur la batterie. En déplacement, inutile d'emporter le socle, un cordon USB-C suffira. Il n'est pas fourni avec le Move. Par ailleurs, un chargeur de smartphone ne suffira pas. Il faut un chargeur d'ordinateur portable par exemple, développant entre 12 et 20V.

sonos-move-05-socle.jpg

La connectivité réseau est assurée par du WiFi b/g/n, largement suffisant pour lire de la musique, et du Bluetooth 4.2. Seuls les codecs AAC et SBC sont supportés, pas de Hi-Res pour le Move. Ce n'est pas étonnant, aucun appareil Sonos ne sait lire de musique en haute résolution. Enfin, comme tous les derniers modèles Sonos, le Move est compatible AirPlay 2.

Une installation encore plus simple avec Auto Trueplay

Le Move s'installe facilement depuis l'application Sonos. Comme toujours, il suffit de suivre les étapes. A celle concernant la découverte du Move sur le réseau, il est précisé « noir ». Pour l'instant, il est disponible exclusivement dans cette couleur. Cela laisse entendre que d'autres couleurs pourraient arriver dans un second temps.

sonos-move-06-app1.jpg

Une fois le Move installé, l'application nous explique le fonctionnement d'Auto Trueplay. Ce système de calibrage audio automatique n'a plus besoin de votre aide. Avec les autres enceintes Sonos concernées, il faut se promener dans la pièce en bougeant son iPhone dans tous les sens. Le Move utilise ses propres micros pour se calibrer et se re-calibrer automatiquement à chaque fois qu'il a été déplacé.

La Sonos Move se présente dans l'application comme n'importe quelle autre zone audio si vous avez déjà des éléments de la marque. A une différence près : le niveau de la batterie est toujours affiché à côté de son nom.

sonos-move-07-app2.jpg

Les réglages sont déjà connus avec l'égaliseur et le loudness, actif par défaut, la limite de volume ou encore l'extinction du voyant d'état et la désactivation des touches sur le dessus. Il est même possible de créer une paire stéréo avec deux Move.

Du côté des assistants vocaux, vous avez le choix entre Amazon Alexa et Google Assistant. L'application mobile vous permet de configurer l'un ou l'autre. L'assistant choisi est propre à chaque enceinte. Vous pouvez très bien activer Alexa sur un Move et Google Assistant sur une One, les deux cohabitant dans un même système.

Grave exubérant, aigu en retrait

Nous avons pu écouter la Sonos Move dans de multiples conditions et même le comparer à la petite Sonos One. Commençons par la signature sonore générale. L'esprit Sonos est bien là dans le bas du spectre avec un son dynamique et des basses proéminentes. Celles-ci sont bien tenues, même à fort niveau, mais avec un peu de lourdeur parfois. Nous vous conseillons de désactiver le loudness toujours en marche par défaut chez Sonos. Sur le Move, c'est un peu too much et on gagne en cohérence en le supprimant.

sonos-move-08-detail1.jpg

Les voix sont correctement rendues et bien présentes. Le Move développe une belle ampleur avec un son décollé de l'enceinte pour remplir aisément le salon. Cependant, l'aigu est en retrait. Sans doute à cause de son positionnement plat l'empêchant de rayonner directement en direction de nos oreilles. Le haut du spectre apparaît donc voilé. C'est encore plus probant en comparant cote à cote le Move et la One. Cette dernière est plus précise, plus incisive, avec bien plus de micro détails. Mais elle possède aussi moins d'assise que le Move dans les basses fréquences.

Passons maintenant en écoute Bluetooth, sur les mêmes titres de notre playlist Tidal. L'écoute est différente, à l'avantage du WiFi bien sûr. En Bluetooth, le son reste collé à l'enceinte, il y a beaucoup moins de vie. Il manque aussi des informations sur les fins de notes. Et tous les détails dans le médium-aigu nous permettant d'appréhender le lieu des enregistrements. A la maison, il faut rester en WiFi, même si l'enceinte n'est pas sur son socle.

sonos-move-09-detail2.jpg

A l'extérieur, nous passons en Bluetooth et ces petits manques sont moins importants puisque nous sommes dans un environnement totalement ouvert. Nous profitons d'un son là encore puissant, amplement suffisant pour sonoriser une terrasse et commencer à se fâcher avec les voisins. La diffusion du son fonctionne bien à 180°, que l'on soit en face du Move ou sur les côtés, le rendu est similaire.

Sonos mise désormais sur la polyvalence WiFi/Bluetooth

Sonos rentre dans le monde des enceintes nomades avec succès grâce à un bon mix. Le Move est une enceinte puissante pour sonoriser la maison comme le jardin, à l'aise dans le salon en WiFi et en multiroom comme en balade en Bluetooth. La simplicité Sonos est toujours de mise avec en bonus l'Auto Trueplay pour la première fois. Toutes ces possibilités impliquent un prix de vente élevé. Il faut bien prendre en compte son double usage et ne pas la voir simplement comme une enceinte nomade.

La Sonos Move n'est pas le premier produit mixte sur batterie Bluetooth et multiroom WiFi. Il existe déjà la Libratone Zipp, les modèles JBL Link mais aussi la Sony XB501G. Pesant le même poids que le Move, la Sony est capable de niveaux sonores élevés avec des basses de qualité. Mais son design est un peu clivant.

La paire stéréo de Sonos Move devrait donner d'excellents résultats. En contrepartie, on se retrouve avec deux enceintes nomades et Bluetooth, ce qui n'est pas forcément nécessaire. Imaginons une hypothétique Sonos Three, pour remplacer la Play:3 arrêtée depuis quelques temps, qui serait un Move filaire sans batterie ni Bluetooth. Ce serait parfait pour constituer une paire stéréo mi-sédentaire, mi-nomade. Le meilleur des deux mondes.

Sonos Move

Les plus
+ WiFi multiroom & Bluetooth
+ Ouverture sonore en WiFi
+ Certification IP56
+ Auto Trueplay
+ AirPlay 2
Les moins
- Prix premium
- Pas de housse de transport
- Son moyen en Bluetooth
- aptX et LDAC absents
Audio
Ergonomie
Finitions
4

1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top