Magic Leap accuse un de ses ingénieurs d'avoir volé sa technologie de réalité augmentée

Nathan Le Gohlisse Contributeur
20 juin 2019 à 08h28
0
Magic Leap.jpg
© Magic Leap

La start-up américaine Magic Leap, à l'origine du Magic Leap One, un casque de réalité augmentée concurrent de l'HoloLens de Microsoft, accuse un de ses anciens ingénieurs d'avoir volé des technologies pour concevoir, en Chine, son propre dispositif de réalité augmentée.

À l'occasion du CES, en janvier dernier, le chinois Nreal présentait à la surprise générale ses Nreal Light : des lunettes de réalité augmentée que nous décrivions alors comme « abouties ». Animées par un Snapdragon 845 et capables de projeter une image en 1080p, ces dernières se payaient même le luxe de battre le Magic Leap One en termes de FOV (52° pour les lunettes de Nreal contre seulement 50° chez Magic Leap). Lundi, l'entreprise américaine basée en Floride déposait plainte contre Chi Xu, fondateur de Nreal, pour vol de propriétés intellectuelles.

Un ancien de Magic Leap accusé de vol de technologies

L'intéressé est accusé par Magic Leap, son employeur jusqu'en 2016, d'avoir exploité des informations confidentielles pour « développer rapidement un prototype de lunettes de réalité mixte légères et ergonomiques (...) » qui ressemblerait, « de manière frappante » au Magic Leap One. La start-up va même plus loin en prétendant que Chi Xu aurait travaillé pendant près de 13 mois dans ses locaux, en ayant pour but de recueillir des informations lui permettant de fonder sa propre entreprise concurrente en Chine.

Comme le rappelle Bloomberg, Magic Leap a lancé son casque en août dernier après sept années de recherche et développement et plus de deux milliards de dollars d'investissements.

« Tandis que Nreal prétend avoir conçu son produit Nreal Light en moins de deux ans, Magic Leap a développé sa technologie après de longs investissements en temps (plusieurs années), en argent (des centaines de millions de dollars investis en recherche et développement) et en ressources humaines (des centaines d'ingénieurs) », peut-on lire dans la plainte déposée par Magic Leap.

Le vol de technologies américaines par des entreprises chinoises : un point de friction supplémentaire entre les deux puissances

Les vols présumés de technologies américaines par des firmes chinoises constituent un point de friction quasi permanent entre les deux puissances économiques. L'affaire qui oppose Magic Leap à Nreal n'est donc qu'un cas parmi d'autres. Dernièrement, Huawei était ainsi ouvertement pointé du doigt pour un vol de technologies cellulaires, cette fois par l'opérateur T-Mobile.

Chi Xu est pour sa part accusé de rupture de contrat, de fraude et de concurrence déloyale. Contacté par Bloomberg, le fondateur de Nreal n'a pas encore donné suite. Même chose pour son entreprise, qui n'a pas encore souhaité faire de commentaires. La plainte (déposée sous la référence Magic Leap Inc. v. Xu, 19-cv-03445) sera examinée devant la cour fédérale du district de Californie du Nord, à San Francisco.

Source : Bloomberg
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top