🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
25 mai 2022 à 13h01
37
Proton © Proton
© Proton

À mesure que son écosystème se développait, le patronyme de ProtonMail perdait en pertinence. Regroupant désormais un service de stockage dans le cloud, un VPN et un calendrier, l’entreprise suisse devient — tout simplement — Proton.

Une nouvelle étape majeure dans le développement de l’autoproclamé premier écosystème de services « confidentiels par défaut » (privacy by default) au monde.

Une charte graphique modernisée et alléchante

Difficile de concurrencer Google. Il y a la fiabilité des services, bien sûr, mais également le lustre visuel déployé depuis des années par la firme sur Gmail, Agenda ou Drive. Conscient du retard accumulé, ou plutôt du décalage qui existe, Proton profite de son changement de nom pour inaugurer une toute nouvelle identité visuelle.

Nouveaux logos, nouveau site, mais services identiques. Désormais accessibles via l’adresse Proton.me, Proton Mail, Proton Calendar, Proton VPN et Proton Drive se retrouvent unifiés sous une bannière commune plus facilement identifiable par les utilisatrices et utilisateurs.

Proton © Proton
La nouveau site de Proton. Capture d'écran

En ligne de mire, nous l’avons dit et Proton ne s’en cache pas : Google. D’après son communiqué de presse, cette nouvelle harmonie des services « en fait une alternative alléchante à la suite de productivité Google. » À la différence, majeure, que l’intégralité des données envoyées à Proton sont chiffrées de bout en bout. Et que l’entreprise ne fait pas commerce des données de ses clients.

Les formules et tarifs évoluent

Proton n’est pas une entreprise adossée à un fonds d’investissement, ni même cotée en Bourse. Elle a été lancée en 2014 grâce à une campagne de financement participatif réussie (plus de 500 000 dollars récoltés), et finance depuis ses services grâce à diverses formules payantes.

Néanmoins, tous les services actuellement en ligne (ProtonMail, Proton VPN, Proton Calendar et Proton Drive) sont accessibles gratuitement. Ils offrent toutefois des fonctionnalités plus avancées aux abonnés.

  • Proton Free : une adresse email (@proton.me), trois dossiers maximum et 150 messages par jour ; une connexion VPN de vitesse moyenne parmi plus de 100 serveurs ; un calendrier personnel ; 1 Go de stockage dans le Cloud
  • Proton Mail Plus (3,99 euros / mois) : 10 adresses mail (@proton.me, @pm.me), dossiers et messages illimités, réponses automatiques ; une connexion VPN de vitesse moyenne parmi plus de 100 serveurs, 20 calendriers personnels avec possibilité de les partager ; 15 Go de stockage dans le Cloud
  • Proton Unlimited (9,99 euros/mois) : 15 adresses mail (@proton.me, @pm.me), dossiers et messages illimités, réponses automatiques ; 10 connexions VPN à haute vitesse parmi plus de 1 700 serveurs (accès aux sites de streaming étrangers, TOR via VPN, etc.) ; 20 calendriers personnels avec possibilité de les partager ; 500 Go de stockage dans le Cloud.
Proton © Proton
Le détail des nouvelles formules (1). Capture d'écran
Proton © Proton
Le détail des nouvelles formules (2). Capture d'écran

Une offre plus resserrée que précédemment donc (les formules Professional et Visionary disparaissent), et par ailleurs plus compréhensible et intéressante d’un point de vue pécuniaire.

Toutefois Proton semble vouloir attirer davantage de clients professionnels avec l'introduction de nouvelles souscriptions dédiées. Un choix visant probablement à mieux se positionner face aux solutions d'entreprise de la concurrence (Google WorkSpace, Microsoft 365.…)

Proton pro plans

Sur son blog, Proton indique aussi que tous les abonnés actuels seront automatiquement migrés vers la nouvelle offre la plus proche en termes de fonctionnalités. Les personnes ayant souscrit à un abonnement Visionary, y compris les comptes à vie, verront leur capacité de stockage dans le Cloud portée à 3 To en guise de remerciement pour leur soutien.

Fondée par un duo de chercheurs du CERN en 2014, Proton est désormais implanté dans six pays et compte plus de 400 employés. L’entreprise dit comptabiliser 70 millions de comptes ProtonMail, ce qui en fait le service de courriels chiffrés le plus populaire au monde.

Proton Mail
  • Infrastructure robuste et sécurisée
  • Simplification extrême du chiffrement
  • Localisé en Suisse

Proton Mail est une sérieuse alternative à Gmail pour quiconque souhaite retrouver sa vie privée. Surtout Proton Mail redéfinit le chiffrement en le plaçant à la portée de tout le monde. Certes, il faudra probablement adopter la version payante pour en profiter au maximum mais c'est un excellent premier choix pour quiconque souhaite commencer à s'affranchir des services des GAFAM en étant assuré que les communications restent privées.

Proton Mail est une sérieuse alternative à Gmail pour quiconque souhaite retrouver sa vie privée. Surtout Proton Mail redéfinit le chiffrement en le plaçant à la portée de tout le monde. Certes, il faudra probablement adopter la version payante pour en profiter au maximum mais c'est un excellent premier choix pour quiconque souhaite commencer à s'affranchir des services des GAFAM en étant assuré que les communications restent privées.

Source : communiqué de presse, Proton

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
37
20
mrassol
25Mo en PJ sur les mails ? on est de retour en 2010 ou quoi ?
jibi049
En 2022 il y a plein d’autres outils qui permettent d’envoyer des fichiers que via e-mail…
Felaz
Sympa cette nouvelle charge graphique
mrassol
Comme ?
Peggy10Huitres
25Mo en PJ sur les mails ? on est de retour en 2010 ou quoi ?<br /> Les mails ça a toujours été 25Mo en PJ, au dessus Gmail les bascule dans Google Drive.<br /> Du moins, c’était encore comme ça il n’y a pas si longtemps …
Urleur
Extra pour avoir une autre adresse mail pour renseignez les publicitaires par exemple. comme dit le proverbe : « ne jamais mettre tous les oeufs dans le même paniers ».
jedig73
ayant creer une nouvelle adresse mail la semaine derniere, je m’etais interessé par protonMAil, mais devant un espace de stockage de 500Mo ( en gratuit) , j’ai plutot choisit GMX qui offrait 65Go( en gratuit aussi) … Et la 25Mo par envoi de PJ contre 50Mo en GMX, le choix a ete vite fait…
_Troll
Comment est ce que ca fonctionne ? Il faut telecharger un logiciel ou se rendre sur un site internet ? QUelqu’un pourrait SVP me donner l’adresse du site ? L’offre gratuite a l’air bien.
Loposo
Swiss transfer, limite 50go , lien dispo 60 jour max, avec possibilité de mot de passe , limite de téléchargement, gratuit
Loposo
Pour ça il y a les adress mail jetable encore plus simple
FortyTwo
@JeDi73<br /> Tu ne peux pas comparer Protonmail à GMX, ça n’a strictement rien à voir.
FortyTwo
Euhh, il te suffit d’aller sur Défendez un meilleur internet avec les services chiffrés de Proton | Proton comme mentionné dans l’article ou directement sur la page des tarifs ici Tarifs des abonnements Proton | Proton
FortyTwo
Quel est le rapport, en l’état, entre Swiss Transfer et Protonmail ? Aucun.<br /> Edit : ils ont un point commun ceci dit, ils sont tous deux hébergés en Suisse.<br /> Proton ce n’est pas un simple service d’hébergement et de partage de fichiers, c’est bien plus que ça. Swiss transfer ne se contente que d’héberger et partager des fichiers comme pourrait le faire Proton Drive.
_Troll
Merci pour le lien internet. Je vais essayer de me faire une adresse email.
_Troll
Je viens de creer une adresse email. Le service fonctionne parfaitement. Je trouve le site joli et efficace. Il n’y a pas de fishing force de donnees lors de l’inscription, pas besoin de numero de telephone ou d’autre donnees personnelles. A ma connaissance, il n’y a pas de crapwares caches.
briceio
Beaucoup trop cher pour le gain (surtout si comme moi vous avez besoin de beaucoup de stockage) et beaucoup trop contraignant (surtout sous Linux où il faut installer des bridges pour décrypter et accéder à ses données). Le mieux pour moi est Infomaniak, certes pas crypté de bout en bout, mais un bon équilibre entre vie privée et fonctionnalités.
Thoach
Protonmail n’a plus rien de sécurisé ni de confidentiel depuis qu’ils collaborent avec les États et leurs organismes coercitifs.<br /> L’intérêt de Protonmail est d’avoir une boite email sans que les publicitaires puissent y mettre le nez dedans. C’est pas mal, mais la confiance est brisée et on ne sait même pas si l’avantage cité plus haut sera préservé à l’avenir.
Blap
Ils ont toujours tenus leurs engagement jusqu’ici, faudrait ptet arreter de te renseigner sur des sites complotistes.
soaf78
Gdrive, OneDrive, Wetransfer, FromSmash, dropbox, mediafire, mega…
MattS32
adresses mail (@proton.me, @pm.me)<br /> Et aussi possibilité d’avoir son propre domaine sur les offres payante. Ce que je recommande à quiconque est déjà prêt à payer pour son mail : son propre domaine, c’est pas beaucoup plus cher (on trouve des domaines à moins de 10€/an) et ça permet d’avoir une adresse mail indépendante du fournisseur, et donc de pouvoir changer de fournisseur sans changer d’adresse.<br /> mrassol:<br /> 25Mo en PJ sur les mails ? on est de retour en 2010 ou quoi ?<br /> Non, justement, on est en 2022, et on a compris qu’envoyer des gros volumes par mail, c’est totalement inefficace.<br /> Déjà, en termes de consommation de bande passante : le mail c’est un très vieux système de communication, qui fonctionne encore en ASCII. Du coup pour joindre un fichier, il faut l’encoder en base64, ce qui fait que chaque groupe de 3 octets devient un groupe de 4 octets. +33% de volume.<br /> Ensuite, dès qu’il y a plus d’un destinataire, tu multiplies le flux par le nombre de destinataires, même si au final les 3/4 ne vont peut-être même pas ouvrir la PJ. Et si un destinataire a plusieurs clients mail synchronisés sur sa boîte, c’est potentiellement chacun de ces clients qui va télécharger la PJ, même s’il ne l’ouvre que sur un de ses clients.<br /> Alors qu’en mettant un lien vers un service de stockage en ligne, le volume à transférer est grosso modo le même que celui de la PJ, et le transfert vers chaque destinataire ne se fait que pour les destinataires qui ouvrent la PJ.
MattS32
FortyTwo:<br /> Swiss transfer ne se contente que d’héberger et partager des fichiers comme pourrait le faire Proton Drive.<br /> Et en plus il ne le fait que pour des fichiers temporaires.<br /> Mais je pense que Loposo a cité ça non comme alternative à ProtonMail, mais plutôt comme complément, pour l’envoi de fichiers dépassant les 25 Mo autorisés pour les pièces jointes (mais Proton Drive fait bien le boulot aussi pour ça).
Biggs
J’aimerais qu’ils proposent la fonctionnalité de recevoir et d’envoyer des mails avec d’autres comptes comme sur Gmail, c’est tellement pratique.
jedig73
ayant juste besoin d’une adresse mail, explique moi comment on peut pas comparer ?? surtout que dans un comparatif recent des meilleurs fournisseurs de mails sur Clubic, il y avait, entre autre, proton et GMX…
MattS32
jedig73:<br /> ayant juste besoin d’une adresse mail, explique moi comment on peut pas comparer<br /> Parce que justement si tu as juste besoin d’une adresse mail en t’en foutant de tout le reste (sécurité, vie privée, protection des données sensibles…), tu élimines d’offices tous les points sur lesquels Proton se distingue de quasiment tous les autres…<br /> C’est un peu comme dire qu’une boîte en carton fait mieux l’affaire qu’un coffre fort pour ranger tes papiers. C’est vrai si ton besoin exclu justement tout ce qui fait l’intérêt d’un coffre fort. C’est faux si ton besoin est justement un coffre fort…
negima
Envoyer un gros fichier par email c’est une très mauvaise idée. Cela va bloquer le chargement de tous les emails entrant en attendant d’avoir téléchargé ton email avec pièce jointe.<br /> Je consulte mes emails dehors et je n’ai que 50 Mo par mois en données 3G/4G.<br /> Il faut mieux mettre le gros fichier joint sur un site de transfert comme WeTransfert et envoyer juste le lien par email. Comme ça, je téléchargerai le soir en rentrant à la maison.
Ashgan
Thoach:<br /> Protonmail n’a plus rien de sécurisé ni de confidentiel depuis qu’ils collaborent avec les États et leurs organismes coercitifs.<br /> Mort de rire …<br /> Franchement prends le temps de lire les bons articles et arrête les sites complotistes …<br /> Ils ont toujours été clair et réglo …<br /> Enfin bref …
MattS32
Thoach:<br /> Protonmail n’a plus rien de sécurisé ni de confidentiel depuis qu’ils collaborent avec les États et leurs organismes coercitifs.<br /> ProtonMail a toujours été clair : ils peuvent être amenés à ajouter des logs pour donner les informations que la justice Suisse (et uniquement elle, ils ne répondent pas au demande d’autres autorités) réclame, conformément à la législation. C’est juste normal. Perso je n’irai pas confier mes mails à une entreprise qui ne respecte pas la loi et la justice de son pays hein…<br /> Par contre, ils n’ont jamais rien donné sur le contenu des mails et ne le feront sans doute jamais. Parce que techniquement ils ont fait le nécessaire pour qu’ils ne soient de toute façon pas en mesure de le faire :<br /> les mails entrants arrivent en clair (si pas chiffrés avec PGP ou équivalent), mais sont immédiatement chiffrés avec une clé publique dont ils n’ont pas la clé privée,<br /> les mails sortants transitent en clair (si pas PGP ou éq.) mais la version qui est conservée pour stockage sur le serveur est chiffrée avec une clé publique dont ils n’ont pas la clé privée,<br /> les mails entre adresses ProtonMail sont chiffrés de bout en bout avec une clé publique dont ils n’ont pas la clé privée,<br /> dans tous les cas, les données qui transitent non chiffrées ne transitent que par la RAM, elles ne sont jamais écrites sur le stockage de masse.<br /> Donc s’il y avait une demande des autorités pour le contenu de mails stockés, ils ne pourraient pas y répondre. Techniquement impossible.<br /> Les autorités pourraient éventuellement faire des demandes d’écoute/interception sur les mails entrants/sortants. Mais il faut que la loi Suisse l’autorise et que la justice Suisse l’impose à ProtonMail (sachant qu’ils n’hésitent pas à contester les demandes s’ils estiment qu’elles sont infondées, ainsi en 2021 ils n’ont répondu qu’à 4920 demandes d’informations sur 6243). En l’état, la loi semble le permettre, mais avec quand même une subtilité, et non des moindre : toute personne sujet d’une procédure judiciaire en Suisse doit en avoir été notifiée. Donc en gros, tant que la justice Suisse ne t’as pas dit que tu as une procédure judiciaire ouverte contre toi en Suisse, ils ne peuvent pas mettre sur écoute tes mails entrants/sortants.
Thoach
Proton est soumis à la loi suisse qui elle-même soumise aux traités sur la cybercriminalité (principe très vague et donc très permissif) . Sur injonction, et comme cela s’est passé l’été dernier, l’entreprise a été obligé de transmettre des informations sur certains de ses clients. Il s’agit donc de collaboration avec les autorités. Je n’ai pas dit qu’ils le souhaitaient mais qu’en pratique, ils devaient le faire. En bref, la boite de Pandore a été ouverte.<br /> Quant au chiffrement, je rappelle que l’Union Européenne a pour projet de l’encadrer (la loi est déjà votée) et que les algorithmes utilisés dans le grand public sont tous approuvés par des organismes d’État. La Suisse suivra le mouvement comme elle l’a fait avec la Convention de Budapest. Libre à vous de penser qu’il n’y a pas de porte dérobée et que tous ces gens sont soucieux de votre vie privée. Pas moi. Je ne crois pas une seconde que les États tolèrent du chiffrement intégral pour le quidam. La surveillance généralisée est le mot d’ordre de tous les pays industrialisés et la confidentialité n’est donc que virtuelle, au mieux une chimère marketing.<br /> Si vous êtes un dévot des versions officielles, il est vrai que vous ne risquez pas grand chose, chiffrement ou pas.
MattS32
Thoach:<br /> Il s’agit donc de collaboration avec les autorités<br /> Oui, dans le contexte prévu par la loi. Ce que fait TOUTE entreprise digne de confiance. Une entreprise qui ne respecte pas la loi n’est tout simplement pas digne de confiance.<br /> Et encore une fois, les informations qu’elle est techniquement capable de transmettre sont extrêmement limitées.<br /> Thoach:<br /> Quant au chiffrement, je rappelle que l’Union Européenne a pour projet de l’encadrer (la loi est déjà votée) et que les algorithmes utilisés dans le grand public sont tous approuvés par des organismes d’État. La Suisse suivra le mouvement comme elle l’a fait avec la Convention de Budapest.<br /> La Suisse a toujours eu une vision extrêmement stricte du respect de la vie privée. Peu de chances qu’elle change ça juste pour suivre l’UE, dont elle est indépendante. Et non, il n’y a pas de « loi déjà votée ». Il y a juste une résolution du Conseil européen. Une résolution n’est pas une loi, ça n’a strictement aucune valeur législative, c’est juste une déclaration d’intention sur des travaux futurs. Déclaration d’intention qui dit juste qu’il faudrait s’assurer que les autorités judiciaires peuvent faire leur travail, mais elle dit aussi qu’il faut dans le même temps garantir le respect de la vie privée et des droits fondamentaux…<br /> Pour que ça commence à avoir un peu de valeur, il faut que ça devienne une directive, et ensuite que ça soit retranscrit sous forme de loi dans chaque pays de l’UE (il n’y a pas de « loi » européennes, dans chaque pays c’est la loi locale qui s’applique, une directive européenne ne peut s’appliquer que parce qu’une loi l’a retranscrite dans la législation locale).<br /> Et l’absence de porte dérobée sur des algorithmes de chiffrement, ce n’est pas qu’une croyance. Ces algorithmes sont audités par des experts indépendants, qui n’ont jamais trouvé de porte dérobée. Ces algorithmes sont d’ailleurs utilisés AUSSI par l’État pour des données confidentielles. S’il avait connaissance de portes dérobées, je doute fort qu’il le ferait (parce que ça ferait une vulnérabilité face à l’ennemi).<br /> La volonté de l’UE à ce niveau là n’implique pas forcément le besoin de portes dérobées dans l’algorithme de chiffrement. Ça pourrait tout a fait s’implémenter par exemple sous la forme d’une obligation, dans le cadre d’une procédure judiciaire, de récupérer dès que possible la clé privée de la personne ciblée par la procédure (ce qui laisse à l’abri les données de toutes les personnes non ciblées). Ils ne pourront de toute façon pas aller beaucoup plus loin. Parce que de toute façon techniquement on sait tous très bien qu’ils ne pourront jamais interdire à un malfrat d’utiliser un chiffrement fort, et donc toute solution qui réduirait sensiblement la sécurité pour les particuliers, et surtout les entreprises (qui doivent pouvoir protéger leurs données, pour des raisons économiques !) dans le but de faciliter le travail des enquêteurs dans les affaires judiciaires serait de fait totalement disproportionnée : beaucoup trop de concessions pour un bénéfice quasi nul.<br /> Et quand bien même il y aurait des portes dérobées permettant aux autorités d’accéder aux données, c’est toujours mieux que d’avoir un truc pas du tout chiffré où n’importe quel pirate qui pénètre le système a accès aux données et où le fournisseur de mail lui même (et ses employés pas forcément tous honnêtes) a accès aux données pour en faire une exploitation commerciale (ou malhonnête, espionnage, chantage…), éventuellement à ton insu…<br /> En gros, prétendre que ProtonMail n’est pas mieux qu’un autre parce que éventuellement peut-être un jour certains États pourraient avoir accès aux données, c’est comme prétendre que ça sert à rien de mettre un système Vigik pour contrôler l’accès à un immeuble parce que la police a un pass pour entrer quand même…<br /> Ou alors c’est vraiment que tu as des trucs pas clairs dont tu craint très fortement qu’ils tombent un jour entre les mains des autorités. Mais là le problème n’est pas ProtonMail, dont la vocation n’a jamais été d’aider les criminels à se planquer, mais bien d’aider les particuliers et les entreprises à se protéger un maximum des criminels.
Ashgan
Thoach:<br /> Libre à vous de penser qu’il n’y a pas de porte dérobée et que tous ces gens sont soucieux de votre vie privée. Pas moi. Je ne crois pas une seconde que les États tolèrent du chiffrement intégral pour le quidam. La surveillance généralisée est le mot d’ordre de tous les pays industrialisés et la confidentialité n’est donc que virtuelle, au mieux une chimère marketing.<br /> Sérieux arrête de croire tout ce que tu lis sur les sites complotistes de tout bords.<br /> Comme l’a dit @MattS32 les algorithmes sont testés en encadrés …<br /> Quant à la surveillance généralisée faut pas non plus pousser …<br /> C’est sur que si tu cliques sur toutes les pubs et si tu acceptes tout les cookies sans te poser de questions ça t’aides dans tes théories du complot …
Fousta
Officiellement ils prétendent toujours le contraire, surtout si c’est un service payant.<br /> C’est la technique du pot de miel, le client sera rassuré et pourra communiquer sans aucune retenue ne se sachant pas « écouté » alors qu’une porte dérobée est présente.<br /> Il est évident que cette technique d’espionnage ne cible pas l’individu lambda mais certaines personnalités ou états que la société suisse Crypto AG,entre autres, à pu piéger.
jedig73
ben non, gmx est securisé aussi, chiffré de bout en bout aussi. Et d’origine Allemande et non amercaine. JE vois pas ce que Proton ai de plus que GMX dans l’usage classic de massagerie…
MattS32
jedig73:<br /> ben non, gmx est securisé aussi, chiffré de bout en bout aussi.<br /> Non. GMX n’est PAS chiffré de bout en bout (Protonmail non plus d’ailleurs, il n’est que chiffré « zero knowledge » pour le stockage, le chiffrement de bout en bout n’est proposé que pour les communications entre utilisateurs de Protonmail ou de PGP). Et il n’est pas non plus zero knowledge pour le stockage.<br /> Un preuve toute simple : Activer ou Désactiver POP3/IMAP - GMX Support<br /> C’est techniquement impossible de fournir un accès direct en POP3/IMAP s’il y a un chiffrement de bout en bout, ou un stockage chiffré zero knowledge : les protocoles POP3 et IMAP ne le permettent pas, les mails doivent être transmis en clair au niveau de la couche applicative (à ne pas confondre avec la couche transport, qui elle peut être chiffrée avec TLS, mais c’est pas du zero knowledge, ou avec l’utilisation de PGP, qui est au dessus de la couche applicative et est indépendant du fournisseur de mail, mais n’est valable que si les deux correspondants l’utilisent).<br /> C’est pour ça qu’avec ProtonMail, si tu veux utiliser un client POP3/IMAP tu dois installer une application en plus (ProtonMail Bridge), qui va prendre en charge le déchiffrement des données.<br /> Pour le chiffrement zero-knowledge, GMX assure simplement le support de PGP ( Messagerie cryptée en toute simplicité | GMX ) ce qui n’est pas du tout la même chose qu’un stockage zero knowledge intégral : seuls les mails pour lesquels PGP a été activé par l’expéditeur sont stockés en zero knowledge.<br /> Si par exemple je t’envoie un mail sur GMX sans utiliser PGP, GMX ne stockera pas ce mail en zero knwoledge. ProtonMail le fera. De même si tu envoies un mail à quelqu’un sans utiliser PGP, la copie stockée dans ton compte mail GMX ne sera pas chiffrée en zero-knowledge. Avec ProtonMail, si.<br /> En outre, GMX ne s’est pas foulé pour implémenter la gestion de PGP dans son webmail : plutôt que de l’implémenter en JavaScript pour que ça fonctionne depuis n’importe quel navigateur, ils s’appuient sur une extension générique du navigateur (Mailvelope). Ce qui implique que tu ne peux pas le faire quand tu utilises un autre ordinateur que le tiens, où tu ne peux pas forcément installer une extension… La seule plus-value qu’ils apportent, c’est un répertoire de clés publiques, ce qui peut te permettre d’envoyer un message chiffré à quelqu’un sans forcément lui demander sa clé publique, si elle est déjà connue de GMX (cela dit, ça reste préférable de lui demander, parce que parfois les gens changent de clé publique, donc tu peux pas être sûr que celle enregistrée par GMX est encore d’actualité…).<br /> Si tu veux vérifier si un service en ligne est zero knowledge ou pas, il y a d’ailleurs un moyen tout simple : utilise la procédure de réinitialisation du mot de passe.<br /> Si à l’issu de la procédure, tu te retrouves avec un compte « comme neuf », ayant perdu l’intégralité de ses données, alors le service est probablement zero knowledge.<br /> Si par contre au moins une partie des données sont conservées, c’est forcément que ces données n’étaient pas stockées en zero knowledge. ProtonMail le précise bien dans sa procédure de réinitialisation :<br /> Aucun avertissement de la sorte dans la procédure de réinitialisation de GMX par contre…
Loposo
La question était : comme?<br /> Je sais que swisstransfert n’ appartient pas a proton.<br /> Mais une entreprise a ses server pour transférer des gros fichiers on envoye pas 1 giga par mail<br /> Et donc pour répondre à la question swisstransfert si on a Des très gros fichiers a envoyer,. Au pire on crypt le fichier zip et un mot de passe.<br /> Mais la limite de taille de mail par proton n est pas choquante
FortyTwo
Je n’ai jamais affirmé que la limite de Proton serait « choquante », je pense que tu as mal compris ou alors je ne comprends pas ta réponse à une de mes précédentes !
mrassol
que des outils qui sont l’exact opposé de Proton en terme de confidentialité / transfert de propriété / …<br /> MattS32:<br /> Non, justement, on est en 2022, et on a compris qu’envoyer des gros volumes par mail, c’est totalement inefficace.<br /> 25Mo c’est pas un gros volume … faut arreter. Je ne parle pas d’envoyer 50 Go, mais rien que 10 photos prise avec un téléphone, c’est facile 30Mo.<br /> negima:<br /> Je consulte mes emails dehors et je n’ai que 50 Mo par mois en données 3G/4G.<br /> Dans ce cas configure ton client mail pour ne télécharger que les entetes, comme ca tu restera a presque 0 consommation de data.<br /> negima:<br /> Cela va bloquer le chargement de tous les emails entrant en attendant d’avoir téléchargé ton email avec pièce jointe<br /> A moins d’un internet vraiment naze, c’est quand meme négligeable. Et c’est encore plus rapide avec les webmail.<br /> J’ai peut etre une vision biaisée des mails, je fais du support utilisateur, je bosse tous les jours avec les mails, pour moi, 25Mo c’est vraiment trop peu.
fg03
Protonmail n’est pas hors la loi ils respectent l’état de droit donc si il y a une procédure judiciaire ils s’y soumettent.<br /> Perso j’ai testé… c’est vrai que la taille limité est un soucis… il manque je trouve une fonction telle que pouvoir supprimer toutes les pieces jointes de tous ses mails. Charge à chacun de sauvegarder les pieces jointes importantes. Ca permettrait de pouvoir alléger le poids de sa base mail.<br /> Enfin bon c’est une bonne initiative, à voir si ils arrivent à gagner de l’argent pour continuer. Cà c’est moins sûr.
MattS32
mrassol:<br /> que des outils qui sont l’exact opposé de Proton en terme de confidentialité / transfert de propriété / …<br /> Mais il y a Proton Drive aussi !<br /> mrassol:<br /> 25Mo c’est pas un gros volume … faut arreter.<br /> Encore une fois, je le répète, on parle de protocoles qui ont été définis dans les années 80. 1982 pour le SMTP, 1984 pour le POP, 1986 pour l’IMAP.<br /> Donc si, 25 Mo c’est un gros volume pour des protocoles aussi anciens.<br /> mrassol:<br /> mais rien que 10 photos prise avec un téléphone, c’est facile 30Mo.<br /> Dans ce cas, si tu tiens vraiment à les envoyer par mail et en pleine qualité, tu peux toujours faire deux mails…<br /> mrassol:<br /> Dans ce cas configure ton client mail pour ne télécharger que les entetes, comme ca tu restera a presque 0 consommation de data.<br /> Reste toujours le problème que tu ne peux dans ce cas pas lire un mail s’il a des grosses pièces jointes.<br /> Et en plus il y a un autre problème avec l’envoi de pièces jointes par mail : tu ne sais pas forcément quelle est la taille maximale acceptée par le serveur du destinataire…<br /> Tiens d’ailleurs Gmail, qui est sans doute l’un des leaders du marché du mail, il limite aussi à 25 Mo en émission. Ce n’est qu’en réception qu’il tolère jusqu’à 50 Mo. Idem chez Yahoo, 25 Mo maximum. Et chez Microsoft, c’est à peine plus, 30 Mo (mais dès 5 Mo il recommande d’utiliser OneDrive).<br /> Ce qui manque par contre à Proton à ce niveau, c’est un moyen facile d’envoyer via Proton Drive depuis le webmail. Actuellement il faut aller manuellement dans Proton Drive, y déposer les fichiers, générer les liens de partage et les coller dans le mail, alors que dans Gmail ou Outlook.com, c’est automatique (presque trop même dans Gmail, qui signale bien qu’il passe à Drive, mais sans laisser le choix). Mais ça viendra sans doute avec le temps, surtout que Proton Drive est encore en beta.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Ameli : une campagne de phishing continue sur le site de l’assurance maladie, êtes-vous concerné ?
CyberGhost propose un prix délirant sur son VPN pour les soldes !
Ce VPN propose désormais des serveurs à 10Gb/s pour des connexions plus rapides et plus stables
Soldes NordVPN : cette offre sur ce VPN est tout simplement incroyable !
Piratage : finalement le service de gestion de flux Xstream-Codes est déclaré « légal »
CyberGhost : le meilleur VPN du marché fracasse les soldes d'été !
VPN pas cher : CyberGhost, NordVPN et Surfshark sont à prix vraiment MINI !
Google alerte sur un nouveau logiciel espion, votre smartphone est-il infecté ?
Safari : cette faille vieille de 5 ans permettait à des hackers d'infecter vos appareils Apple
Pendant les soldes, profitez d'un prix fou sur le VPN de CyberGhost
Haut de page