Horse Ridge : le SoC cryogénique d'Intel veut rendre les ordinateur quantiques viables

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
10 décembre 2019 à 14h57
0
Intel-Quantum.jpg
© Intel

Horse Ridge, c'est le nom d'un SoC cryogénique flambant neuf, annoncé ce 10 décembre par Intel. La puce est conçue pour fonctionner à très basse température (4 Kelvin, soit - 269 degrés Celsius) et vise à accélérer le processus de viabilité commerciale des ordinateurs quantiques.

Baptisé Horse Ridge en référence à l'une des régions les plus froides d'Oregon (Etat du nord-ouest des Etats-Unis), le SoC d'Intel est le premier d'un genre entièrement nouveau, destiné à réduire la complexité inhérente au contrôle et à la gestion de circuits quantiques, indique le site spécialisé Neowin. Côté fabrication, Intel se base sur sa gravure en 22 nm FinFET, largement éprouvée, et travaille en collaboration avec ses partenaires de QuTech (centre de recherches spécialisé dans l'informatique quantique, situé aux Pays-Bas).


Horse Ridge, un SoC pour se colleter aux contrôles et aux interconnexions

Pour rendre les ordinateurs quantiques commercialement viables, et ce le plus vite possible, le plan d'Intel est de s'attaquer à ce qui freine, selon ses recherches, le développement commercial de ces technologies, à savoir : les contrôles électroniques et interconnexions propres à l'informatique quantique.

« Horse Ridge est un SoC à signaux mixtes hautement intégré, qui amène les commandes qubit dans le réfrigérateur quantique - aussi près que possible des qubits eux-mêmes. Il réduit efficacement la complexité de l'ingénierie de contrôle quantique, en passant de centaines de câbles entrant et sortant d'un réfrigérateur, à un seul package unifié fonctionnant à proximité de l'appareil quantique », explique Intel.

« Horse Ridge est programmé avec des instructions qui correspondent aux opérations qubit de base. Il traduit ces instructions en impulsions électromagnétiques micro-ondes qui peuvent manipuler l'état des qubits », poursuit le groupe dans un communiqué publié pour l'occasion. « Cet exploit est d'autant plus passionnant qu'Intel poursuit ses recherches sur les qubits en silicium, qui ont le potentiel de fonctionner à des températures légèrement supérieures à celles des systèmes quantiques actuels ».


Le coup de pouce que le monde de l'informatique quantique attendait ?

Intel explique travailler sur des qubits en silicium, une information importante en cela que le but des qubits est idéalement d'atteindre une température aussi proche que possible du zéro absolu (0 Kelvin). En misant sur les propriétés des qubits en silicium, Intel pourrait parvenir à les maintenir à une température proche de 1 Kelvin. Une belle avancée.

Avec Horse Ridge, Intel souhaite actionner deux leviers à la fois : d'une part l'utilisation de contrôles cryogéniques, d'autre part le recours à des qubits en silicium, plus efficaces. Si les travaux du groupe aboutissent, cela pourrait résulter à une baisse des besoins de réfrigération pour les ordinateurs quantiques, note Neowin. De quoi contribuer à faciliter peu à peu l'adoption commerciale de l'informatique quantique.

Comme le rappelle le média, Intel est toutefois loin d'être le seul géant américain à s'intéresser de très près à l'informatique quantique. IBM, Microsoft et Google, sont eux aussi sur le coup... et depuis plusieurs années.

Source : Neowin
Modifié le 10/12/2019 à 14h57
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top