Les prochains GPU d'Intel, les Gen12, porteurs du plus gros changement d'archi depuis des années

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
12 septembre 2019 à 17h17
0
Intel-10th-Gen-Chip_Car_678x452_678x452.jpg
© Intel

Les premiers processeurs Ice Lake pour ordinateurs portables accueillent en leur sein la Gen11 : une génération d'iGPUs nettement plus performants que ce qu'Intel proposait jusqu'alors. Une montée en puissance que les bleus comptent bien poursuivre avec leur Gen 12.

Attendue à l'horizon 2020-2021 avec la prochaine génération de processeurs Intel (Tiger Lake), la Gen12 s'annonce d'ores et déjà comme la plus grosse évolution de la décennie en matière d'architecture iGPU chez Intel. C'est du moins ce qu'a avancé Francisco Jerez (un employé d'Intel, rattaché à l'équipe graphique Linux open source) sur GitLab.

Des changements techniques majeurs

« Gen12 doit inclure l'un des remaniements les plus profonds de l'Intel EU ISA (instruction introduite en 2004 et véritable pilier de l'architecture d'Intel, ndlr) depuis l'i965. L'encodage de presque tous les champs d'instructions, les codes d'options matérielles et les types de registres doivent être mis à jour », a expliqué l'intéressé.

« Mais le changement le plus radical est sans doute la suppression sur le matériel du scoreboard du registre. Cela signifie que l'UE ne garantira plus la cohérence des données entre la lecture et l'écriture du registre et obligera le compilateur à synchroniser les instructions qui en dépendent chaque fois qu'il y a un risque potentiel pour les données ».


Intel à fond la forme sur l'iGPU ?

En clair, et comme le résume TechPowerUp, la Gen12 d'Intel doit apporter une refonte complète de l'unité d'exécution. Une première depuis les débuts de l'i965. La logique matérielle destinée à vérifier la cohérence des données sera moins présente, ce qui pourrait notamment résulter à une diminution des latences et à de meilleures performances globales.


Les tâches de vérifications des données, jusqu'à présent gérées par des circuits logiques intégrés, seront dorénavant prises en charge par compilateurs dédiés. De manière concrète, cette technique devrait permettre de consacrer moins de ressources GPU et de cycles d'horloge à cette activité.

Source : TechPowerUp
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top