Les prochains GPU d'Intel, les Gen12, porteurs du plus gros changement d'archi depuis des années

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
12 septembre 2019 à 17h17
6
Intel-10th-Gen-Chip_Car_678x452_678x452.jpg
© Intel

Les premiers processeurs Ice Lake pour ordinateurs portables accueillent en leur sein la Gen11 : une génération d'iGPUs nettement plus performants que ce qu'Intel proposait jusqu'alors. Une montée en puissance que les bleus comptent bien poursuivre avec leur Gen 12.

Attendue à l'horizon 2020-2021 avec la prochaine génération de processeurs Intel (Tiger Lake), la Gen12 s'annonce d'ores et déjà comme la plus grosse évolution de la décennie en matière d'architecture iGPU chez Intel. C'est du moins ce qu'a avancé Francisco Jerez (un employé d'Intel, rattaché à l'équipe graphique Linux open source) sur GitLab.

Des changements techniques majeurs

« Gen12 doit inclure l'un des remaniements les plus profonds de l'Intel EU ISA (instruction introduite en 2004 et véritable pilier de l'architecture d'Intel, ndlr) depuis l'i965. L'encodage de presque tous les champs d'instructions, les codes d'options matérielles et les types de registres doivent être mis à jour », a expliqué l'intéressé.

« Mais le changement le plus radical est sans doute la suppression sur le matériel du scoreboard du registre. Cela signifie que l'UE ne garantira plus la cohérence des données entre la lecture et l'écriture du registre et obligera le compilateur à synchroniser les instructions qui en dépendent chaque fois qu'il y a un risque potentiel pour les données ».


Intel à fond la forme sur l'iGPU ?

En clair, et comme le résume TechPowerUp, la Gen12 d'Intel doit apporter une refonte complète de l'unité d'exécution. Une première depuis les débuts de l'i965. La logique matérielle destinée à vérifier la cohérence des données sera moins présente, ce qui pourrait notamment résulter à une diminution des latences et à de meilleures performances globales.


Les tâches de vérifications des données, jusqu'à présent gérées par des circuits logiques intégrés, seront dorénavant prises en charge par compilateurs dédiés. De manière concrète, cette technique devrait permettre de consacrer moins de ressources GPU et de cycles d'horloge à cette activité.

Source : TechPowerUp
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
lithium
mouais. Stay tuned mais Intel est habitué aux annonces hallucinantes pour un résultat décevant, sur leurs igp
wackyseb
Wait &amp; see. La plus grande prudence est de mise.<br /> Intel n’est pas très en forme entre ses processeurs certes bons mais qui n’évoluent plus. Les iGPU à la ramasse complète, les SSD, non on en parle même pas, la 5G abandonné.<br /> Bref je ne sais pas ce qu’il reste. C’est la plus grande traversée du désert informatique que je connaisse.
Urleur
on verras bien dans 4 ans !
JerryKhanFury
Sauf que 100% x Zero performances en plus, ça donne toujours ZERO
Buldom
Avec toute les failles qui sort ces derniers mois, qui, chaque fois corriger, réduise quelque peu la puissance du CPU. J’ai l’impression qu’ils ont prit de l’avance sur AMD sur le calcul brut en sacrifiant la sécurité.
PCychologue
cloud et services aux entreprises <br /> leur marché de niche
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Smart TV Samsung 4K UHD 55
🔥 Passez à la fibre Free dès 14,99€/mois pour la rentrée
L'Équipe lance sa propre émission 100% e-sport, et en direct s'il vous plaît !
Le HTC Vive Cosmos est disponible en pré-commande
En Californie, malgré la loi accordant le statut d'employé aux chauffeurs, Uber résiste
Fraude fiscale : Google va verser près d'un milliard d'euros à l'État français
Les dates de mise à jour des smartphone Huawei vers Android 10 connues
OnePlus renonce à fermer les apps en arrière-plan
🔥 Pack Xbox One X 1 To Metro Exodus Saga à 361,02€ au lieu de 499,99€
Samsung lance PlayGalaxy Link pour streamer vos jeux PC sur smartphone
Haut de page