Le logiciel libre est en croissance et il recrute

Par
Le 19 novembre 2015
 0
Ces trois dernières années, le poids du libre a changé d'échelle en France, passant de 5 % du secteur du logiciel et des services informatiques, à 13 %. Et la croissance va se poursuivre.

Le logiciel libre est en pleine croissance. À l'occasion du Paris Open Source Summit, qui se tient dans la capitale jusqu'au 19 novembre, le cabinet Pierre Audoin Consultants a publié une étude pour le Conseil national du logiciel libre (CNLL) et le Syntec numérique, d'où il ressort que ce marché pèse 4,1 milliards d'euros aujourd'hui. C'est un tiers de plus qu'en 2012. D'ici cinq ans, il atteindrait les 6 milliards d'euros.

En trois années, le poids du libre dans le segment du logiciel et des services informatiques en France est passé de 5 à 13 %. Autre tendance forte : les éditeurs open source se distinguent du reste du marché par leur important effort d'investissement en matière de recherche et développement : 51 % consacrent en effet plus de 15 % de leur chiffre d'affaires à ces dépenses, contre 11 % en moyenne pour les autres éditeurs européens.

Cloud et calcul haute performance


Au centre de cette croissance et de ces investissements, on trouve les technologies du cloud - la pile logicielle OpenStack par exemple - et l'Internet des objets. Alors que Linux propulse 97 % des supercalculateurs du classement Top 500, plusieurs fabricants (Cray, Fujitsu, Intel...) ont annoncé cette semaine la création du projet OpenHPC, dans le but de créer un framework qui soutiendra l'open source dans cet environnement.


08250368-photo-emploi-libre.jpg


Le secteur du logiciel libre français emploie 50 000 personnes. Il se compose à 66 % de TPE de moins de 10 salariés. D'ici les cinq prochaines années, les trois quarts des acteurs interrogés pensent augmenter leurs effectifs de 20 %, ce qui portera la création nette d'emplois à 3 500 postes par an en moyenne. Les profils les plus recherchés concerneront des postes de développeur de logiciels ou bien de chefs de projets consultants.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top