La CNIL présente son bilan 2018, avec une forte augmentation des plaintes déposées

Alexandre Boero Contributeur
16 avril 2019 à 13h55
0
CNIL rapport 2018.jpg
CNIL

Le rapport annuel du gendarme français des données personnelles est forcément influencé par l'entrée en vigueur du RGPD du 25 mai dernier.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a rendu son rapport annuel ce lundi 15 avril 2019. Ce dernier fait état d'une très forte progression des plaintes (+32,5 % en 2018) : plus de 11 077 plaintes ont été déposées, un nombre record. Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui fait désormais partie de notre quotidien, a aussi fait exploser le nombre de sollicitations de l'autorité administrative indépendante.

Les données personnelles au cœur de l'activité de la CNIL

Dans le détail, près de 36 % des plaintes déposées ont porté sur la diffusion de données sur Internet. La CNIL a par exemple reçu 373 demandes de déréférencement, un droit que l'on peut désormais revendiquer grâce à l'entrée en vigueur du RGPD, et qui permet de demander la suppression de tout ce qui est nom, prénom, photographies, vidéos, coordonnées ou encore commentaires. Notons aussi que 20 % des plaintes sont issues d'une coopération européenne.

La Commission a enregistré un total de 1 170 notifications de violations de données, en grande partie dues à des atteintes à la confidentialité des données personnelles. En contrepartie, 51 000 organismes ont pu se doter d'un délégué à la protection des données (DPO).

Marquée donc par le nouveau règlement européen en la matière, 2018 est devenue une année record pour la CNIL. Outre le nombre de plaintes en forte augmentation, le gendarme français des données, désormais présidé par Marie-Laure Denis, une ancienne du CSA et de l'Arcep, a été rudement consulté l'an passé, avec 189 877 appels reçus (22 % de plus qu'en 2017), soit environ 520 appels quotidiens. Ajoutons à cela 283 742 consultations Questions/Réponses, là aussi en forte progression (+59 % sur un an) et 8 millions de visites sur le site de la CNIL, une véritable explosion du trafic (+80 % par rapport à 207).

Poursuivre les efforts en 2019

La CNIL précise également avoir adressé 49 mises en demeure, dont cinq pour le seul secteur des assurances, et quatre à destination d'entreprises spécialisées dans le ciblage publicitaire via la technologie SDK installée dans les applications mobiles. L'autorité a prononcé 11 sanctions, parmi lesquelles 10 pécuniaires.

Sans surprise, le RGPD a bel et bien bousculé la vie des quelque 200 salariés de la CNIL, qui ont pu remarquer une vraie prise de conscience chez les particuliers et les professionnels s'agissant des enjeux en matière de protection des données. Les plaintes et les sollicitations ont donc logiquement augmenté.

La CNIL estime désormais que l'année 2019 « sera décisive pour crédibiliser le nouveau cadre juridique et transformer cet ambitieux pari européen en succès opérationnel ».

chiffres cnil 2018.png
CNIL

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top