Fitbit et Xiaomi dominent le marché des bracelets connectés

05 juin 2015 à 13h22
0
Les ventes de bracelets connectés ont triplé en un an, dans un marché où Fitbit et Xiaomi tirent leur épingle du jeu. Mais ce segment devra se justifier face aux montres connectées, plus complètes.

Dans le marché encore jeune des bracelets connectés, le numéro un s'appelle Fitbit. L'américain, sur le point d'entrer en bourse, a vendu plus de 20 millions d'appareils depuis sa création en 2007. Selon le cabinet IDC, il contrôle plus des deux tiers des ventes au premier trimestre 2015, avec 4 millions d'unités livrées. Fitbit a augmenté ses ventes de 130 % en un an, boosté par la sortie des Charge, Charge HR et de la montre Surge.


0230000008062398-photo-fitbit-surge.jpg
Avec sa Surge, Fitbit glisse doucement du bracelet vers la montre, une tendance ? - Crédit : Fitbit.


Alors que les capteurs d'activité peuvent s'adresser à un large panel d'utilisateurs, du sportif occasionnel en quête de motivation (comme le Zip ou le Flex, qui se vendent toujours bien) jusqu'à l'expert (avec le Surge), la force de Fitbit est d'avoir développé une gamme embrassant toutes ces catégories de consommateurs.

Le lowcost paie pour Xiaomi

Derrière Fitbit, le plus gros vendeur est Xiaomi. Le chinois, dont la réputation des smartphones à l'excellent rapport prix/prestation a dépassé ses frontières - même s'ils ne sont vendus qu'en Asie - n'a que récemment décidé de développer un bracelet connecté, le Mi Band. C'est d'ailleurs l'un des produits choisis par Xiaomi pour commencer à vendre à l'international, et notamment en France. Le prix est très agressif : 15 dollars.

Mine de rien, Xiaomi pèse déjà plus d'un quart du marché des bracelets connectés. Avec 2,8 millions d'unités livrées entre janvier et mars, il se permet même de distancer sérieusement Garmin, troisième du classement IDC, avec 6,1 % de parts de marché et 700 000 dispositifs vendus. Mais aussi Samsung, quatrième avec 5,3 % des ventes mondiales et 600 000 unités écoulées, et Jawbone avec 4,4 % du secteur et 500 000 bracelets.


0230000008062400-photo-bracelets-connect-s-idc-q1-2015.jpg
Ventes mondiales de bracelets connectés au premier trimestre 2015 - Source : IDC.


Vendu exclusivement en Chine et depuis le second semestre 2014 seulement, le Mi Band s'ouvre à d'autres pays et pourrait, grâce à son tarif-plancher (dix fois moins cher que le Fitbit Charge), faire progresser Xiaomi au niveau mondial. Pour Jitesh Ubrani, responsable de l'analyse sur les capteurs d'activité chez IDC, le prix est un élément déterminant dans l'adoption de ces objets -même si un tiers serait abandonné au bout de six mois.

« Nous constatons aujourd'hui que 40 % des dispositifs sont vendus sous les 100 dollars, et c'est une raison pour laquelle le top 5 des vendeurs a pu accroître sa domination de deux tiers du marché au début de l'année 2014, aux trois quarts en 2015 », explique-t-on. Sur 11,4 millions d'appareils en tout, ils en ont vendu 8,4 millions.

Apple Watch : une menace ?

La composition du marché pourrait néanmoins changer, avec l'arrivée d'Apple et de sa Watch en avril. Pour Ramon Llamas, responsable de recherche sur les objets connectés que l'on porte sur soi (les « wearables »), « à tort ou à raison, l'Apple Watch va entrer en compétition avec les bracelets connectés ». Une comparaison qui entraînerait les fabricants de bracelets à muscler leur jeu pour ne pas trop laisser de terrain à Apple.

Selon IDC et IHS, l'américain pourrait écouler jusqu'à 20 millions de montres cette année, soit la moitié du marché des montres connectées. La difficulté pour les bracelets peut être de se positionner face aux montres plus complètes, pour ne pas être vus comme des doublons. Comme les lecteurs MP3 avec les smartphones.


À lire également :

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Computex : Asus dévoile sa ZenWatch 2
Android TV : Google débloque plusieurs centaines d'applications
Affaire Google : le géant reconnaît ses erreurs sur le marché européen
A Bruxelles, Microsoft joue la transparence et dévoile les codes source de ses logiciels
Deux ans après, Amnesty International lance une pétition en faveur d'Edward Snowden
<b>Joyeux Noël</b>
Bose SoundLink Mini II : l'enceinte nomade améliorée
Les Lego The Big Bang Theory débarquent au mois d'août
Lycos se lance dans les objets connectés avec un bracelet et une bague
Computex : Incurvé 21:9, G-Sync ou FreeSync pour les joueurs chez Asus
Haut de page