Galaxy Note 7 : une erreur de 17 milliards de dollars pour Samsung ?

Les rappels de Galaxy Note 7 et autres précautions d'utilisation (voire interdiction dans certains lieux) pourraient coûter cher à Samsung. Selon des estimations, ces problèmes pourraient coûter jusqu'à 17 milliards de dollars à Samsung.


Combien pourraient coûter les récents et successifs déboires de Samsung ? Certains analystes estiment que le groupe sud-coréen pourrait avoir à régler 17 milliards de dollars au titre des rappels successifs de ses appareils. Selon des calculs du Crédit Suisse repris par Reuters, ce coût prendrait également en compte l'arrêt de la vente du terminal.



Le chiffre d'affaires de Samsung devrait tout autant pâtir de la situation. Des analystes considèrent que cet élément pourrait s'avérer en perte de 1,28 milliard d'euros. Si le groupe peut tout à fait surmonter ce revers, l'impact sur son image demeure exécrable. Samsung devra en effet batailler pendant plusieurs années avant de retrouver la confiance des utilisateurs.

01F4000008512838-photo-samsung-galaxy-note-7.jpg


La firme va également devoir sortir des multiples tentatives d'action en justice à son endroit. Aux Etats-Unis, certains utilisateurs réclament l'obtention de dommages et intérêts auprès de Samsung pour avoir commercialisé des produits aux composants défectueux.

A lire également :



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apps iOS et Android, les bons plans et promos du 11 octobre
Mondial Auto : la détection des panneaux, aussi sur smartphone
Des Mercedes autonomes immorales pour le moindre mal ?
iOS : Dropbox s'intègre à iMessage et propose de signer des fichiers PDF
Galaxy Note 7 : Samsung envoie des boites ininflammables pour les retours
Facebook Workplace : le Facebook payant pour les pros arrive
Western Digital annonce ses premiers SSD
Design de l’iPhone : Apple et Samsung à nouveau devant les tribunaux
Google veut faire de son Assistant un personnage sympathique
Sur Linux, Skype teste les appels vidéo
Haut de page